France, Grand Est, Lorraine, Non classé, Voyages

Verdun, une leçon d’histoire

8 novembre 2013

Les coïncidences du calendrier n’auront échappé à personne cette année : c’est lundi que seront célébrées les commémorations du 11 novembre… (et ce week-end prolongé nous fera du bien à tous !).

L’an prochain sera d’ailleurs célébré le centenaire de la Première Guerre Mondiale, et à cette occasion, nombre d’historiens débattent sur la notion de tourisme mémoriel et sur le regain d’intérêt autour des « lieux de mémoire ». Loin de moi l’idée d’écrire une dissertation à ce sujet, mes années de fac d’histoire sont loin derrière moi et nombre d’articles journalistiques ont déjà paru à ce sujet…  Cependant, ma passion et ma curiosité pour les faits passés n’a cependant pas décru… ! La Première Guerre Mondiale et les événements du XXe siècle plus globalement m’ont  toujours captivée, de par  l’importance qu’ils ont eu et ont encore sur notre société…

champ de bataille Verdun

En rentrant d’Alsace la semaine dernière, nous avons ainsi fait un petit détour à Verdun, véritable porte d’entrée dans cette période sanglante (et barbare…) de l’Histoire de notre pays, située seulement à un peu plus de 2h30 de Paris. Si vos souvenirs de cours d’histoire sont un peu flous, la bataille de Verdun a été  la plus longue et l’une des  plus dévastatrices de la Première Guerre mondiale (et de l’histoire de la guerre), soldée par une victoire défensive française.

Une bataille inhumaine, dont  80 % des pertes ont été causées par l’artillerie. L’armée allemande désirait  infliger à la France des pertes telles qu’elle ne pourrait pas se relever… et il suffit de se promener sur ces terrains complètement ravagés par les explosions d’obus, labourés de cratères… pour imaginer quelques instants tout l’enfer de cette guerre sans merci.

Bilan :300 jours et 300 nuits de combats sans trêve, 300 000 morts et disparus, 400 000 blessés français et allemands… 22 millions d’obus, dont un quart au moins n’a pas explosé. (ce qui est encore problématique aujourd’hui…)

La région de Verdun n’était plus que ruines. Presqu’aucune trace ne subsiste des villages détruits.  En fin de journée, nous avons d’ailleurs fait un petit détour pour visiter la cathédrale de la ville, elle-même presqu’entièrement reconstruite à la fin du conflit…

Si la bataille de Verdun symbolise  toute la  résistance, le patriotisme, l’abnégation et le courage des poilus ; elle n’en demeure pas moins un véritable témoignage de la folie et de l’atrocité de cette première guerre moderne et de la violence de masse, qui a impliqué d’une manière ou d’une autre des millions d’hommes et de femmes partout dans le monde.

La  « promenade » sur ce champ de bataille, ou sur cette colline  aujourd’hui parsemée de monuments commémoratifs est émouvante et éprouvante… et invite à la méditation …  toute en rappelant l’importance du devoir de mémoire.

champ de bataille Verdunchamp de bataille Verdun
Verdun, la ville mondiale de la paix, est une véritable leçon d’Histoire, et ce quelque soit notre âge, (enfin, je ne parle pas des plus jeunes…) un rappel et un avertissement… Aujourd’hui, les arbres ont repoussé, de jolis quartiers ont émergé, le réseau de canaux « vénitiens » s’est harmonieusement développé, la cathédrale a été restaurée, mais les impacts de la guerre n’ont pas disparu.

champ de bataille VerdunLe cimetière de Douaumont, qui  contient 15 000 tombes

champ de bataille Verdun champ de bataille Verdun champ de bataille Verdun Tourelle de mitrailleuses

champ de bataille VerdunLe fort de Vaux

DSC_7684

champ de bataille Verdun mémorial verdun champ bataille Verdun

estacade Verdun Une casemate pour mitrailleuse (champ de tir de 160°)

cimetière de Douaumont, verdun champ de bataille de douaumont, VerdunDes rails pour acheminer les munitions dans le fort...

monument commémoratif Verdun fort de vaux verdun Le fort de Souville, assiégé quelques semaines

ossuaire de DouaumontL’hommage aux garnisons qui ont combattu…

ossuaire de Douaumont L’ossuaire de Douaumont, qui abrite les ossements de 130 000 soldats inconnus. Il est surmonté d’une tour de 46 m ayant la forme d’une épée enfoncée jusqu’à la garde…

champ de bataille de douaumont, Verdun

fort Douaumontgaleries souterraines verdunLa citadelle souterraine

citadelle souterraine Verdun

 

Les sites importants :

* L’ossuaire de Douaumont (visite payante) où un film sur les combats dans les tranchées vous sera projeté.

* Les différents forts ; notamment celui de Vaux

* Le village détruit de Fleury dont il ne subsiste qu’une chapelle (nous sommes passés devant mais nous ne nous y sommes pas arrêtés)

* Le mémorial (en travaux actuellement)

* La citadelle souterraine (visite payante)

 

[EDIT] On m’a aussi conseillé d’ajouter à cette liste  …

* le bois des Caures, où a commencé la bataille

* la Tranchée des baïonnettes

* le Centre Mondial de la Paix, des Libertés et des Droits de l’Homme ( à côté de la Cathédrale de Verdun)

* le Cimetière Américain de Romagne-sous-Montfaucon (à environ 45 km de Verdun)

* le Fort de Fermont de la Ligne Maginot (qui a quant à lui eu un rôle durant la 2ème Guerre Mondiale, à environ 50 km de Verdun)

Si cet article vous a plu, vous aimerez peut-être...

39 Commentaires

  • Reply Marco 8 novembre 2013 at 9 h 13 min

    Très belles photos d’un endroit qui a connu des heures très dures et tristes il y a bientôt cent ans. Il faut imaginer ce que devaient endurer les soldats dans ces forts humides, sombres et qui étaient à la merci d’un ennemi qui entrait à l’intérieur pour faire un carnage.

    • Reply Chloé 9 novembre 2013 at 9 h 46 min

      Oui, cela permet de mieux envisager les conditions de cette guerre du point de vue des soldats, sur cette colline criblée d’obus…

  • Reply Youggie 8 novembre 2013 at 9 h 48 min

    Moi qui m’intéresse beaucoup à cette période de l’histoire, je te remercie pour ce reportage, en attendant d’y aller pour de vrai ^^

    • Reply Chloé 9 novembre 2013 at 9 h 47 min

      🙂 Mais de rien! J’aimerais bien faire un tour sur le chemin des Dames, aussi, je n’habite qu’à une quarantaine de kilomètres…

  • Reply My Little Discoveries 8 novembre 2013 at 13 h 30 min

    Merci pour ce billet! Je me souviens de cette visite faite lors d’un voyage scolaire lorsque j’étais adolescente: impossible d’oublier les films, les tombes… Une visite hautement recommandable, d’ailleurs j’aimerais bien y retourner.

    • Reply Chloé 9 novembre 2013 at 9 h 49 min

      C’est une visite qui marque, qui permet de s’immerger le temps de quelques heures dans cette guerre… On ne faisait pas de visites de ce type à l’école ou au collège alors qu’on n’habitait pas si loin de ces lieux de mémoire, c’estg bête. (Par contre on est allés au Parc Astérix ou à la Mer des Sables^^! Quand tu es enfant, tu ne t’en plains pas en soit^^!)

  • Reply elpadawan 8 novembre 2013 at 14 h 13 min

    « nombre d’historiens débattent sur la notion de tourisme mémoriel et sur le regain d’intérêt autour des « lieux de mémoire » » <- je ne dois pas être historien alors, parce que je ne suis pas au courant du débat :D. Enfin j'imagine à peu près les opinions qu'il peut y avoir. J'habite pas loin d'une ville fortifiée qui a été convertie en camp de concentration. Tous les ans ou presque, il y a visite obligatoire des élèves de l'école du village… http://elpadawan.wordpress.com/2012/12/16/terezin/

    • Reply Chloé 9 novembre 2013 at 9 h 51 min

      🙂 J’avais lu quelques articles à ce sujet, en tiltant parce qu’en fac nous avions déjà parlé de certains de ces historiens en question^^ C’est amusant, parce que j’ai vu un message de la rédaction de 20minutes passer sur facebook à ce sujet quand j’ai commencé à écrire mon article!:)
      Les camps de concentration, ça doit marquer aussi… Encore plus peut-être…

  • Reply Valdunoise 8 novembre 2013 at 14 h 32 min

    Bonjour 🙂

    Je suis tombée par hasard sur ton billet en parcourant la Une d’HC, et quel plaisir pour une verdunoise d’adoption (depuis + de 20 ans maintenant) de lire le récit d’une visite réussie !

    Nous (les meusiens) baignons dans cette « atmosphère » depuis notre plus jeune âge, au point parfois d’en oublier l’histoire de notre région meurtrie par la guerre… Alors merci de nous rappeler qu’il faut se souvenir.

    Je me permets juste de rajouter quelques autres sites à voir/visiter, lors d’une éventuelle prochaine escapade :

    * le Centre Mondial de la Paix, des Libertés et des Droits de l’Homme (Palais Épiscopal, à côté de la Cathédrale de Verdun)
    * la Tranchée des Baïonnettes (proche du Mémorial)
    * le Cimetière Américain de Romagne-sous-Montfaucon (environ 45 km de Verdun)
    * le Fort de Fermont de la Ligne Maginot (2ème Guerre Mondiale, environ 50 km de Verdun)

    Et tant d’autres sites encore !

    Pour finir, je ne peux que conseiller de venir voir le spectacle son et lumières (le + grand d’Europe sur ce thème) « Des Flammes… à la Lumière » en juin/juillet, qui fait revivre cette période que nos aïeux ont vécu il y a bientôt 100 ans. De l’émotion à l’état brut, qui nous fait relativiser beaucoup de choses aujourd’hui…

    Merci encore pour cet article, et à bientôt dans notre beau département ! 😉

    PS : la Meuse n’est qu’à 1h de TGV de Paris, pourquoi hésiter ? ^^

    • Reply Chloé 9 novembre 2013 at 10 h 00 min

      Coucou! 🙂
      Merci à toi pour ton commentaire et pour ces conseils, j’ai ajouté ces sites au bas de mon article!
      C’est vrai qu’au final votre région est très jolie, nous avons fait un tour à Verdun-même en fin de journée, et avons trouvé cette ville très belle, avec sa cathédrale en presque-parfait état (forcément) et ses canaux … Gros contraste avec ce qu’on venait de voir…!
      Tu vends bien ta région en tout cas, cela fait plaisir de voir des gens fiers de leur coin^^!!!
      Non, il ne faut pas oublier cette parcelle de notre histoire…
      Bon week-end!

  • Reply Isabelle de fromSide2Side 8 novembre 2013 at 16 h 29 min

    Très interessant ton article .. Là où je vis à Kansas City en plein coeur des US, il y a un des seuls musée de la première guerre mondiale aux US : Il est passionant. Il y a des reconstitutions et on imagine ce que cela a pu être. La première partie du musée est consacrée à la guerre en europe, on y voit tout : les canons, les photos, les progressions des troupes etc .. La deuxième partie du musée est consacrée à la partie de la guerre après l’intervention des US en 1917. En tout cas, très bien d’avoir mis cet article juste avant le 11 novembre qui aux US est commémoré aussi mais s’appelle le Veteran Day : ainsi on rend hommage à tous les vétérans de toutes les guerres …

    • Reply Chloé 9 novembre 2013 at 10 h 03 min

      Si cela t’intéresse, je sais qu’il existe un musée franco-américain (je me demande d’ailleurs si ce n’est pas le seul en France) à Blérancourt, dans l’Aisne, qui revient sur les liens entre ces pays et la collaboration avec les USA pendant la première guerre mondiale.
      Je ne savais pas que le 11 novembre était commémoré aussi aux Etats-Unis, merci de l’information :)!
      Bonne journée!

  • Reply Pomdepin 8 novembre 2013 at 19 h 32 min

    Merci pour ton article, et tes photos. J’ai fait un post sur les poppies,les coquelicots vendus en Angleterre, où je vis au profit des anciens combattants, et j’ai reçu des emails de France m’accusant de faire du patriotisme outrancier! J’ai été très surprise. Ça fait longtemps que j’ai quitté la France, mais je vois grâce à ton article, que je ne suis pas complètement à côté de la plaque.

    • Reply Chloé 9 novembre 2013 at 10 h 04 min

      Des emails t’accusant de faire du patriotisme outrancier!!!?!! Mais comment ça!!! On se demande parfois où va le monde…^^

  • Reply natpiment 8 novembre 2013 at 19 h 46 min

    la journée à Verdun ( avec des 3eme et sous la pluie ….) , visite du site des Eparges….et tout le monde a apprécié

    • Reply Chloé 9 novembre 2013 at 10 h 04 min

      Oui, cela doit être une belle visite au collège, qui doit vraiment intéresser les élèves…!

  • Reply Cassandre* 9 novembre 2013 at 10 h 11 min

    Merci pour cette petite « visite ».
    Je trouve le devoir de mémoire très important et j’en ai fait mon sujet de TPE l’an dernier en première. J’avais parlé de cette bataille, ou le but était vraiment de « saigner à blanc l’armée française. » Il y a un tableau à ce sujet que j’aime bien : http://www.google.fr/imgres?imgurl=http://4.bp.blogspot.com/-qPSyGqO3rtk/UFtHl0v5B6I/AAAAAAAAFOw/Zz7Z0FvbrlU/s1600/Verdun%2BFelix%2BVallotton.jpg&imgrefurl=http://histoiredesartsrombas.blogspot.com/2012_09_01_archive.html&h=448&w=578&sz=41&tbnid=SDsd_Cm516qq1M:&tbnh=97&tbnw=125&zoom=1&usg=___3910Ubg9atBAdex8Gf5YFJSAic=&docid=Vw_OZ_lIez4aHM&sa=X&ei=5Pt9UouWCMTC0QXUpIGAAw&ved=0CDwQ9QEwAg&dur=379
    (c’est de felix valotton)
    Merci pour ce petit passage de mémoire, je trouve cela extrêmement important, même du haut de mes petits 17 ans 🙂
    Bonne journée !

    • Reply Chloé 14 novembre 2013 at 21 h 46 min

      Merci pour la référence du tableau, je note 🙂 J’espère que tu as eu une bonne note ;)!
      Et merci pour ton commentaire!
      Il n’y a pas d’âge pour s’intéresser à l’histoire de notre pays ^^
      Bonne journée à toi aussi!

  • Reply Marie des marais 9 novembre 2013 at 11 h 09 min

    Merci pour cette leçon d’histoire. Il est important de regarder les monuments, les blessures de la nature pour ce qu’ils sont : des témoins du passé qu’il ne faut ni oublier ni relativiser. Par chez moi, nous avons un tout petit témoignage de cette époque alors que finalement il a eu son importance dans cette guerre : la plage du débarquement des américains en 1917. Une statut représentant un aigle vaincu par l’épée d’un poilu avait été offerte par les USA et édifiée sur cette plage. Naturellement, les allemands l’ont faite démanteler pendant la 2ème GM. Un mécène américain a fait couler une réplique du bronze et replacer ce mémorial fin des années 80 tant et si bien que je n’ai compris que depuis une petite dizaine d’année pourquoi l’armée nazi s’était tant acharnée sur la ville de Saint-Nazaire…
    Je me permets de recommander un film qui n’a pas eu de succès en salle mais qui est un très beau film sur la période 14/18 et a été tourné au Croisic et La Turballe (en Loire Atlantique) : Marthe de Jean-Loup Hubert.

    • Reply Chloé 14 novembre 2013 at 21 h 50 min

      Coucou Marie,
      Merci pour la référence, j’essaierai d’y jeter un coup d’oeil si je le trouve !
      Et merci pour cette petite anecdote ! (D’ailleurs, j’ignorais qu’on avait érigé des monuments en l’honneur des débarquements de 1917!)! Eh bien, ce mémorial a une sacrée histoire derrière lui! (On en apprend beaucoup en s’interrogeant aussi sur le passé des éléments de notre patrimoine, comme quoi^^!)
      Bon week-end!

  • Reply Marie 9 novembre 2013 at 13 h 05 min

    C’est toujours une claque lorsqu’on se rend sur des lieux de ce type. Même si la nature a repris ses droits, et que le temps a passé, il y a toujours ces traces, ces indices, qui nous ramènent en arrière. C’est une projection, et avec le travail des historiens, on imagine vite l’horreur que ça a pu être.
    Le devoir de mémoire est important aujourd’hui car se souvenir peut empêcher bon nombre d’erreurs de se reproduire. Que ce soit à l’échelle mondiale, nationale, mais aussi personnelle finalement.

    En master, j’ai étudié ces notions de mémoire, travaillé sur le tourisme commémoratif. J’ai même fait un stage au Mémorial de Caen. Ce qui a débouché sur le tourisme lié au débarquement à et à la bataille de Normandie. Ce qui m’amène à dire que les lieux de mémoire, je connais !
    Si un jour, tu passes en Normandie, je te conseille vivement le cimetière américain de Colleville sur mer, qui surplombe Omaha Beach. Ce nombre de croix blanches laisse vraiment sans voix. Ce lieu est paradoxalement très paisible.
    La Pointe du Hoc est également assez spectaculaire. Toutes les traces d’obus sont restées ‘intactes’.
    Dans la catégorie musée, je conseille vivement le Juno Beach Center, sur le débarquement vu par les Canadiens, et évidemment le Mémorial de Caen. Mais les musées ne manquent vraiment pas, ils sont plus ou moins vieux mais chacun peut y trouver ce qu’il recherche (armes, chars, explications, photographies, aspect ludique…). Sans compter les cimetières, monuments aux morts, vestiges…

    Je ne connais pas du tout l’est de la France. Je ne pense pas que j’irai exprès pour voir ces vestiges, mais ce serait une étape incontournable si je suis de passage dans cette région.

    • Reply Chloé 16 novembre 2013 at 14 h 25 min

      Tu as fait un master tourisme? Cela doit être super intéressant!
      C’est vrai que dans votre coin, les traces du débarquement doivent être nombreuses…! Je note toutes tes adresses, elles m’intéressent beaucoup !
      Et voilà, si un jour tu vas vers Strasbourg /Nancy… ou dans ce coin, n’hésite pas, le détour n’est pas exceptionnel! On en a profité pour faire un tour à Metz, par exemple 🙂

  • Reply La Ptite Bulle d'Elo 9 novembre 2013 at 13 h 47 min

    Très émouvantes photos 🙂 cette période de notre histoire m’intéresse beaucoup et il faudrait que j’aille visiter ces sites un jour. Merci pour la visite virtuelle et belle journée!

    • Reply Chloé 16 novembre 2013 at 14 h 36 min

      Rien ne vaut une visite sur ces lieux…:) Il m’en reste beaucoup à découvrir!

  • Reply TheBadRobot 9 novembre 2013 at 22 h 04 min

    De très belles photos pour un endroit qui a connu des heures épouventables mais en reste toujours émouvants. Pour moi qui suis en première ce centenaire enrichissant tombe pile avec mon programme.
    Hajar

    • Reply Chloé 16 novembre 2013 at 14 h 38 min

      Oui, cette année va être riche en événements/expositions en tout genre si on est intéressé par le sujet!
      Je compte par exemple me rendre bientôt sur le parcours du chemin des Dames, très proche de chez moi!…

  • Reply Du côté de chez Ma' 9 novembre 2013 at 22 h 46 min

    Je ne suis allée qu’une fois dans la région de Verdun mais j’en garde un souvenir très fort, surtout de la visite du fort de Douaumont… J’envisage d’y retourner maintenant que les enfants commencent à être tous en âge de comprendre, de se rendre compte…
    Nous sommes déjà allés à plusieurs reprises avec eux sur des lieux de la 2e guerre mondiale (choisis pour des raisons de proximité géographiques). Ils ont été très surpris et impressionnés cet été suite à la visite d’un cimetière allemand et d’un cimetière américain dans la Manche.

    • Reply Chloé 17 novembre 2013 at 21 h 09 min

      J’aimerais beaucoup découvrir des lieux importants de la Seconde Guerre Mondiale aussi, qui me passionne encore plus, mais ils sont plus éloignés de chez moi…
      C’est bien d’ouvrir les enfants à la culture dès leur jeune âge ! Et c’est encore plus important de le faire en tant que parents :)!

      • Reply Du côté de chez Ma' 17 novembre 2013 at 22 h 00 min

        Oui, c’est important de le faire en tant que parents mais ce n’est pas toujours facile… à cause du regard des autres visiteurs quand les enfants sont jeunes ! Tu n’imagines pas le nombre de regards méprisants et hautains que nous avons eu dans des châteaux, des musées… Maintenant que les enfants sont plus grands, on ne nous regarde plus bizarrement mais comme on n’a jamais beaucoup diminué notre fréquence de visites, ils ont commencé très jeunes (avant 1 an à coup sûr… ) Et aujourd’hui, ils sont toujours demandeurs !
        Pour les sites de la 2e GM, mes parents habitent à la limite entre la Bretagne et la Normandie et j’habite maintenant à côté du Vercors… Forcément, c’est plus facile pour moi que ceux de la 1ère GM (qui en outre sont nettement moins éparpillés)… Après, on a visité différents sites au cours de vacances : on n’a pas cherché spécifiquement à y aller mais n’en étant pas loin, nous en avons profité…

  • Reply Roseetsonbazar 10 novembre 2013 at 9 h 31 min

    Je suis en Histoire de l’art et Archéologie à la fac, ce qui comprend que j’ai de l’histoire… Et à la veille du 11 novembre, lire un article de cette importance sur la Une d’Hellocoton, ca fait du bien… Dans le sens où c’est bien une période historique forte… Et même si je n’ai jamais été à Verdun mais que sur les plages du débarquement, j’ai toujours ressenti quelque chose d’étrange sur ces lieux… C’est inexplicable mais voila…

    • Reply Chloé 17 novembre 2013 at 21 h 12 min

      Histoire de l’art et Archéologie…. Voilà un parcours qui doit être intéressant!!!
      Je pense qu’inconsciemment, on se sent ému de fouler des espaces qui ont eu un rôle primordial dans l »histoire notre pays, et où se sont déroulés des scènes qui aujourd’hui nous semblent irréalistes, mais ont pourtant eu lieu… Enfin, moi aussi j’ai du mal à expliquer ce ressenti…

  • Reply Céline 11 novembre 2013 at 13 h 01 min

    Merci pour cet article très intéressant. Je ne suis jamais allée à Verdun mais j’imagine à quel point cette visite doit être éprouvante. Ce type de visite devrait être intégrée au programme scolaire afin de ne jamais oublier notre histoire et de comprendre que si nous sommes là aujourd’hui, c’est grâce à tous ceux qui se sont battus avant nous.

  • Reply Caroline 11 novembre 2013 at 19 h 37 min

    Cela fait du bien de trouver un article de ce type à la Une d’Hellocoton (je suis étudiante en Histoire de l’art avec un parcours Histoire en parallèle). Je suis née en Lorraine et j’ai eu l’occasion de me rendre à Verdun lors de mon enfance. Je me souviens avoir visité la Citadelle et différents cimetières. Avec mon école, on avait aussi eu l’occasion de faire le tour de différents trous d’obus, défigurant aujourd’hui et à jamais les terrains de la ville de Verdun. En lisant ton article, je revis l’émotion que j’avais ressentie gamine face à ces terrains de douleur… C’est à nous aujourd’hui de transmettre tout cela. Merci de cet article qui ne fait que nous le rappeler !

    • Reply Chloé 17 novembre 2013 at 21 h 00 min

      Et cela fait plaisir de lire des commentaires de ce type :)!
      Ce type de visite doit être très frappant lorsqu’on est enfant et qu’on ignore finalement encore beaucoup du monde, et que la notion de souffrance est encore abstraite pour nous. Mais justement, c’est une belle leçon, qui marque, et qui rappelle que nous sommes tous concernés par notre histoire … Cela fait grandir, finalement 🙂 !

  • Reply Marie 17 novembre 2013 at 15 h 28 min

    Chloé, j’ai fait un master tourisme oui. Mais assez axé médiation culturelle, valorisation culturelle et touristique. C’était intéressant quoi que trop théorique et trop généraliste. En plus, la porte de l’emploi n’est qu’à moitié ouverte.
    Je passe le CRPE en avril du coup ! Au départ, c’est la raison pour laquelle j’avais fait une fac d’histoire mais j’avais tenté ma chance dans un autre domaine, pas si éloigné finalement. En effet, travailler auprès d’enfants, en musées et en bibliothèques, m’a apporté beaucoup et mon désir de partager et transmettre s’est développé encore plus, alors je me dis que l’enseignement est une opportunité.

    Quand je suis allée à Strasbourg, c’était par le train 🙂 Difficile parfois de faire des crochets mais ça reste une bonne raison de revenir !

    • Reply Chloé 17 novembre 2013 at 20 h 57 min

      Je vois qu’on était partagées entre les mêmes hésitations!
      J’ai fait une licence d’histoire, passé le CRPE et j’enseigne depuis donc (je suis t3 🙂 ! ). Les métiers du patrimoine m’ont cependant intriguée, attirée … (je me suis pas mal renseignée à leur sujet…) J’aime partager autour des choses que j’aime ou qui m’intriguent!
      D’ailleurs, j’étais heureuse cette année d’avoir des cycle 3 pour enfin enseigner un peu l’histoire-géo, mais malheureusement je n’ai pas une classe très motivée (en gros, ils aiment l’histoire, mais ils n’aiment pas parce qu’il faut apprendre…^^) C’est un peu frustrant héhé!
      Bon courage pour le concours, il n’est pas très facile avec les nouvelles modalités…

  • Reply Marie 18 novembre 2013 at 14 h 06 min

    Oui, j’ai vu des sujets… Je ferai de mon mieux, je veux essayer en tout cas. Je ne veux pas regretter et je veux mettre les chances de mon côté.
    Merci en tout cas 🙂

    J’ai remarqué, en lisant ton blog, qu’on avait le même profil ! Tu parles beaucoup du patrimoine sur tes articles voyages, ça ne m’a pas échappé 😉

    J’espère que tes élèves auront un petit déclic. C’est vrai qu’apprendre (au sens réviser), c’est pas toujours réjouissant mais c’est un apport vraiment chouette à long terme ! Bon courage à toi aussi 🙂

  • Reply LadyMilonguera 18 novembre 2013 at 14 h 43 min

    Le terme « chaotique » prend ici tout son sens… Ce doit être une « visite » tout à fait saisissante, mais ô combien nécessaire pour ne pas oublier…

    • Reply Chloé 18 novembre 2013 at 20 h 44 min

      Je n’aurais pas mieux dit 🙂

    Laisser un commentaire