20 choses à faire et voir lors de vacances à Bali (Indonésie)

Par Chloé
plages du nord de bali

Il y a un an, nous planifions l’itinéraire de nos 2 semaines et demie à Bali et effectuions nos premiers choix d’activités à mener. J’ai l’impression d’être revenue il y a une éternité et suis depuis très nostalgique de notre séjour en Asie. Je réfléchis au prochain, même si je sais qu’il ne sera pas au programme de 2020:)!  J’avais déjà écrit à notre retour ce petit guide pour vous aider à organiser votre voyage à Bali , recensant tous nos conseils sur le sujet : comment s’y rendre, s’y déplacer, notre itinéraire détaillé, nos hôtels , notre budget…

Je vous propose aujourd’hui 20 choses à faire ou voir à Bali , testées et validées par nos soins…

Cette « liste » n’est bien entendu pas exhaustive, et demeure très subjective, mais j’espère qu’elle vous sera utile ! N’hésitez pas à la compléter en commentaire…!

 

trek dans la jungle autour de munduk , bali

 

1- Se perdre dans la jungle

 

… mais pas trop, même si aucun prédateur ne rôderait dans cette dernière, selon les dires du guide que nous avons pris pour l’explorer… L’excursion autour de Munduk et du lac Temblingan dure environ 3 heures, durant lesquelles nous avons sillonné la forêt primaire en tête-à-tête avec notre guide et la flore locale (ficus, orchidées…).

Les anecdotes sur cette végétation riche et luxuriante sont nombreuses, et permettent de mieux entrevoir les liens et relations de dépendance , parfois, entre ses composantes. Nous avons également découvert des petits temples authentiques, fait un petit saut à la Tarzan sur les lianes, écouté l’histoire incroyable d’arbres gigantesques… La balade se clôt par une traversée en pirogue traditionnelle du lac Temblingan… Un moment paisible et hors du temps !

 

trek dans la jungle autour de munduk , bali trek dans la jungle autour de munduk , bali

arbre  à fougères…trek dans la jungle autour de munduk , balitrek dans la jungle autour de munduk , bali

 

2- Gravir le Mont Batur

 

J’ai envie de préciser au lever de soleil, comme nous, mais je pense que l’expérience est très sympa et offre un panorama tout aussi époustouflant de jour également… alors, à vous de choisir !

Certes, l’expérience est prisée… L’été, plus de 200 personnes se lancent chaque matin à l’assaut des hauteurs du volcan…

Si l’activité est « cliché », elle n’en reste cependant pas moins unique… Personnellement, je ne sais pas ce qu’il en est pour vous, mais je n’ai pas l’occasion d’admirer le lever de soleil sur un lac depuis le sommet d’un volcan tous les jours ! Il faut parfois faire avec…

lever de soleil, mont bature, choses à faire à bali

 

Nous avions opté pour un guide privé et avons effectué l’ascension vers 3h30 du matin. La plupart des touristes se lancent 1h, voire 1h30 plus tard, aussi sommes-nous arrivés parmi les 10 premiers au sommet, et avons-nous pu faire abstraction de la foule .

Autant vous dire qu’à 5 heures du matin, lorsqu’il faut attendre 1h30 les premières lueurs du soleil à une température ambiante de quelques 0°, vous ne délogez pas la tête de votre plaid et ne prêtez plus attention aux gens qui vous entourent.

J’ai souffert du froid, vous connaissez mon amour pour les basses températures… Cependant, cette petite randonnée nocturne et ce lever de soleil ont fait partie de mes meilleurs moments à Bali !

-> Si vous préférez réserver une visite en amont avec halte aux eaux thermales

 

lever de soleil, mont bature, choses à faire à bali lever de soleil, mont bature, choses à faire à bali

 

 

3- Se sentir seul au monde sur les plages de sable noir du nord de l’île

 

On entend souvent les gens déplorer le tourisme de masse à Bali, et pourtant, certaines zones du territoire semblent avoir été totalement épargnées par ce phénomène.

Je pense notamment aux plages de sable noir de l’île, situées aux abords de Lovina est totalement déserté lors de notre passage au mois de juillet. Alors OK, le sable noir, c’est un peu salissant…

plages du nord de bali autour de lovina

 

Mais quel bonheur que de paresser, seuls au monde, au calme, en bord de mer, un petit cocktail (sucré, pour moi !) à la main ! Nous avons passé deux soirées consécutives affalés dans de gros poufs à contempler tranquillement le va-et-vient des pêcheurs, le roulement des vagues, et les couleurs chaque soir différentes du coucher de soleil… Une fois de plus nous avons gravé de beaux souvenirs au plus profond de nos esprits !

plages du nord de bali plages du nord de bali autour de lovina

 

 

4 -S’offrir un massage balinais

 

A 6€ (allez, soyons faux, mais toujours moins de 10 €) le massage complet d’une heure, il serait dommage de s’en passer. Vous savez que j’ai souvent mal au dos, et j’ai personnellement beaucoup apprécié ces massages vigoureux mais tellement relaxants, qui stimulent tour à tour les différents points énergétiques du corps, pour agir aussi bien en surface en profondeur.

A Ubud notamment, vous croiserez moult établissements vous proposant leurs bons soins. J’imagine que tous ne se valent pas… Personnellement, les 2 que nous avons testés, un peu au hasard, ne nous ont pas déçus!

 

plats balinais

 

 

5- Vous initier aux spécialités locales et à la gastronomie balinaise

 

J’ai personnellement adoré la nourriture balinaise, agrémentée de nombreuses épices qui lui confèrent un goût unique et savoureux. J’avoue n’être guère habituée à la gastronomie asiatique et n’avoir guère de point de comparaison. Je craignais de ne pas trouver mon compte une fois sur place…

Je me suis pourtant régalée à chaque repas et me languis aujourd’hui des nasi goreng, des sate ayam, des Cap Caï ou des pisang goreng. (Pour plus de détails sur ces plats, je vous renvoie à cet extrait de mon petit guide sur le sujet. Vous y trouverez également la liste de nos restaurants testés sur place). Ces derniers mois, nous avons même tenté de reproduire chez nous certains plats balinais tels que le sate ayam, pour combler le manque !

À Bali, ne manquez pas non plus de savourer du poisson fraîchement pêché (et parfois vendu sur le bord des routes quelques minutes après !). Nous en avons quant à nous profité pour goûter quelques espèces que nous ne rencontrons pas forcément en Europe, comme le marlin ou le vivaneau.

 

plats balinais

 

6- Visiter les plus beaux temples de Bali

 

Qui dit Bali dit temples !

On m’avait dit que tous se ressemblaient… J’ai au contraire été frappée par leur unicité. Si évidemment, ils sont plus ou moins organisés selon le même plan, tous interagissent et se modèlent en fonction de leur environnement.

Tantôt perchés au sommet d’une falaise, tantôt implantés sur les rives d’un lac ou sur un petit rocher, les temples de l’île des Dieux possèdent chacun un charme propre.

Lieux de culte, mais aussi d’échanges, les temples balinais rythment le quotidien de leurs habitants. On en dénombre près de 10 000, qui font régulièrement l’objet de processions, d’offrandes, de rituels et de danses…

(De plus, chaque famille établit le sien dans son jardin !).

goa gajah, plus beaux temples de bali goa gajah, plus beaux temples de bali

Goa Gajah

 

Les plus célèbres et incontournables sont :

 

  • Pura Ulun Danu Bratan, au bord du lac Bratan
  • Les temples de Besakih (au nombre total de 86 !!): excursion possible ici
  • Gunung Kawi, l’un des plus anciens , au nord d’Ubud (avec ses sanctuaires gravés dans la roche)
  • Tirta Empul (et son rituel sacré sur lequel je reviens un peu plus bas)
  • Tanah Lot, accessible à pieds à marée basse uniquement
  • Pura Luhur Uluwatu (le temple à proprement parler ne se visite pas, mais le décor est unique, et chaque soir, au coucher de soleil, vous pouvez assister à un spectacle de danse kecak autour du feu)
  • Pura Luhur Lempuyang, sur les flancs du mont Lempuyang, et ses 1700 marches !
  • Goa Gajah, la cave de l’éléphant
  • Pura Taman Ayun (dans le village de Mengwi) et ses majestueuses bâtisses sacrées

 

J’ai personnellement été déçue par Pura Ulun Danu Bratan, qui, bien que photogénique, n’a pas échappé aux dérives du tourisme de masse selon moi, mais ai adoré Taman Ayun , Gunung Kawi temple et Pura Luhur Uluwatu.

 

pura taman ayun, plus beaux temples à bali

Pura Taman Ayun

 

7-  S’initier aux sports nautiques

 

Je pense notamment au surf (plutôt dans le sud de l’île) ou à la plongée et eau marketing.

La faune et la flore des eaux claires de Bali ravissent en effet les plongeurs.

J’avais pensé profiter de l’occasion pour nous initier au snorkeling, comme beaucoup, aux alentours d’Amed, mais nous avons finalement renoncé à cette approche.

 

 

8- Marchander

 

A Bali, tout ou presque se marchande ! Les transports (ferry, taxi, scooter…), les objets, les excursions avec un guide…

Seuls les restaurants semblent échapper à cette règle, avec des prix fixes affichés à la carte. (Enfin, je crois… sait-on jamais… peut-être se négocient-ils  eux aussi haha !)

Les prix peuvent aller du simple au double, voire au triple… et je vous avoue que si le marchandage m’a amusée la première fois, il m’agaçait profondément à la fin du séjour.

Les balinais aiment beaucoup négocier, et marchander est tout bonnement inscrit dans leur culture… alors sortez vos plus beaux talents de négociateur/commercial sur place !

Quelques conseils ? Ne paraissez jamais trop intéressé par le produit, soyez ferme et restez campé sur votre tarif. N’hésitez pas à faire mine de quitter leur stand, les vendeurs vous rattraperont ! Et n’abusez pas à côté prix non plus, il s’agit de leur gagne-pain…

 

 

9-  Faire connaissance avec le barong

 

Le Barong, créature mi-lion, mi-chien à la barbe fleurie, est considéré comme le seigneur de la forêt, le roi des esprits et le protecteur des villages balinais. Ces derniers mettent régulièrement la créature à l’honneur lors de danses ou de cérémonies. Les dates de notre séjour coïncidaient avec celles de Galungan et Kuningan , et autant vous dire que nous avons croisé le Barong plus d’une fois durant les festivités !

Enfants et adultes revêtent alors le costume de ce personnage mythologique et sacré, et déambulent dans les rues et boutiques. Tous les habitants du coin se précipitent sur eux pour saluer le Barong et lui faire une offrande, c’est assez incroyable et amusant !

Plusieurs établissements permettent d’assister à la Danse du Barong ou Danse du Kriss, qui narre le combat de ce dernier contre la sorcière Rangda, qui contrôle les mauvais esprits et décide de détruire complètement le royaume. Bien et mal s’affrontent alors durant 3 quarts d’heure…

Le spectacle est très intéressant et permet de mieux comprendre l’histoire de cet élément fort de la culture balinaise. (Nous y avons assisté à Sukawati).

 

danse du barong, bali

 

10- Admirer les cascades de Munduk

 

Au nord de Bali, les alentours de Munduk sont très appréciés des Français, puisque nous en avons croisé une multitude sur place. Cette partie de l’île demeure assez sauvage, verte et préservée, mais ne vous attendez pas à la voir dénuée de touristes!

Plusieurs randonnées s’offrent à vous dans cette zone, je pense notamment aux rizières du village ou aux cascades environnantes. Un chemin au départ de la rue principale permet de « naviguer » de l’une à l’autre : Labuan Kebo, Melanting Waterfall, Laagan Waterfall. Le trek ne nécessite pas de guide, le chemin étant simple et facile d’accès. Nous avons effectué la balade de 2 – 3 km en compagnie de copains français et allemands rencontrés sur place, et gardons un très bon souvenir de cette autre immersion dans la jungle balinaise et des impressionnantes cascades que nous avons pu y admirer.

 

À noter : il faut payer 10 000 rupiahs  pour accéder à chaque cascade. Il est possible de faire trempette à leurs pieds… Trop frileuse, je ne me suis pas risquée !

 

cascades, munduk, choses à faire à bali cascades, munduk, choses à faire à bali

 

 

11- S’enfoncer dans les plus belles rizières de Bali

 

Au sens propre et au sens figuré pour moi, puisque je suis tombée dedans. (Chloé le boulet est demandée à l’accueil, merci !)

Qui dit Bali, dit rizières… et couleurs et nature changeantes en fonction des récoltes. Ainsi, les plus célèbres d’entre elles, les rizières de Tegalagang, nous ont paru quelque peu tristounettes et peu verdoyantes lors de notre passage. J’avoue que le côté commercial du site, avec sa balançoire et son stand de location de robes rouges à l’entrée pour réaliser le cliché Instagram parfait, ne m’a guère donné envie de m’y aventurer plus profondément pour mieux les appréhender.

(Vous pouvez malgré tout les visiter de manière un peu plus originale en vélo électrique…)

Revenons-en à nos moutons. Vous croiserez en fait nombre de rizières en bord de route, mais toutes ne se visitent pas, évidemment. Si vous désirez arpenter leurs étroits sentiers et étudier de plus près leur système d’irrigation(subak), ou observer quelques paysans balinais à l’œuvre, il vous faudra prendre la direction des plus vastes d’entre elles : Tegalagang citée plus haut, Keliki, Sidemen, Belimbing… ou , comme nous, Munduk et Jatiluwih.

 

rizières de jatiluwih, bali

 

Il vous faudra vous acquitter d’un tarif d’entrée (50 000 rupiahs pour 2 avec notre taxi, il me semble) pour ces dernières classées au patrimoine culturel de l’Unesco, mais ce sont clairement celle que j’ai préférée lors de notre séjour à Bali.

Plusieurs chemins permettent de faire le tour de ces escaliers verdoyants et fertiles, implantés au pied du volcan Batucaru. Nous avons suivi le plus long, de 6 km… et estimé, sur les panneaux d’information, à… 4 heures de marche ! Cherchez l’erreur ! (Les balinais n’aiment vraiment pas marcher). Les visiteurs ne font peut-être pas non plus le calcul, car nous étions tout bonnement seuls au monde sur notre sentier et avons pu approcher au  plus près les paysans à l’œuvre tout en découvrant à notre rythme l’ingéniosité de ce  mode de culture…

 

rizières de jatiluwih, bali rizières de jatiluwih, bali rizières de jatiluwih, bali rizières de jatiluwih, bali

 

 

12- Assister à un spectacle de danse traditionnelle (danse kecak, legong…)

 

A Bali, la danse est une tradition sacrée, un art qui mélange théâtre, histoire et mythologie !

A Ubud , des spectacles de danses traditionnelles ont lieu chaque soir tant différent édifices de la ville, le plus célèbre se tenant au Grand Palais. Nombres de vendeurs de rues vous proposeront tout au long de la journée d’acquérir vos billets. Je ne suis pas forcément une grande adepte de ce type de représentation, mais nous nous sommes laissés  séduire par l’expérience.

 

On distingue plusieurs styles de danse et notamment :

  • La danse legong, qui met en scène un récit sanskrit de la mythologie hindoue .
  • La danse kecak : cette dernière est assurée par une cinquantaine de guerriers autour d’un feu de torche est tout aussi incontournable ! Pour un spectacle de danse kecak, mieux vaut profiter de votre passage au temple d’Uluwatu.

Le show vaut clairement les 6€ que vous lui aurez alloués. Danseurs et musiciens y consacrent toute leur âme et toute leur énergie, semblant comme possédés par la musique. Il est difficile de détacher les yeux de la scène ! (Nous avons cependant trouvé les mélodies  quelque peu répétitives, haha ! Nous avions l’impression d’entendre toujours les mêmes à Bali, Aymeric n’en pouvait plus, lol !)

 

danse bali, Ubud

 

 

13- Echanger avec les locaux

 

Le peuple balinais est certainement l’un des plus chaleureux et souriants qui qu’il nous ait été donné de côtoyer…

Accueillants, les balinais aiment à échanger sur leur culture et leur mode de vie, comme nous avons pu le constater au cours de nos 2 – 3 semaines sur place avec  de notre chauffeur de taxi parfait, Wayan (coordonnées ici)  ! Nous avons énormément appris en sa compagnie (il nous a même invités dans sa famille) et en celle d’autres chauffeurs de taxi ou des personnes chez lesquelles nous résidons ou dînions. Parlez, parlez, la plupart des locaux s’expriment très bien en anglais, et sont ravis de se faire de nouveaux « friends » !

Voyager, c’est aussi aller à la rencontre contre des autres, et s’immerger dans leur quotidien…

 

galungan day, bali

 

14- Se méfier des singes

 

J’ai eu un rapport particulier avec les singes balinais, qui m’ont à la fois fascinée et effrayée tout au long de notre séjour. Il faut dire que les singes balinais sont trop mignons… au loin ! haha

J’adore les observer jouer, s’épouiller, manger (tout et n’importe quoi à vrai dire), se balançer sur les branches…

Les singes cohabitent avec les habitants de l’île depuis des centaines d’années, et sont sacrés dans la culture hindoue. Vous en croiserez partout : en bord de route, dans les temples (notamment celui d’Uluwatu), dans la forêt des singes à Ubud

Méfiez-vous cependant des apparences. Sous des dehors adorables, les singes sont très intelligents et ont un sacré caractère. Cleptomanes sur les bords, ils n’hésiteront pas à se jeter sur vous pour se saisir de vos mouchoirs, bijoux, biscuits, lunettes… Faites donc attention à vos affaires ! Ils ne s’en prendront généralement pas à vous si vous ne les provoquez pas ou ne les narguez pas avec de la nourriture, comme nous avons vu nombre de (stupides, pardon) touristes le faire !

Ceci dit, lors de notre visite, un singe essayait d’enclencher un robinet pour se servir à boire, j’imagine, sans y parvenir. Un gentil touriste lui est venu en aide, mais l’eau était en fait coupée… ! Pas de chance ! Le singe , furieux, s’est alors vengé sur les jambes de l’homme ! (Autant vous dire que j’ai eu du mal à me contenir de rire … La scène était hilarante… Mais  je me suis encore plus méfiée des singes par la suite !)

 

singes, bali singes, bali

 

 

15- Vous détendre dans des bains/sources chaudes

 

Bali possède en effet également plusieurs bassins publics et sources chaudes, que les locaux se plaisent à fréquenter en famille le week-end. Nous avons quant à nous testé les plus célèbres, j’imagine, celles de Banjar, à Singaraja.

L’eau très chaude et chargée en soufre et en oxyde de fer aurait des bienfaits pour la peau et pour le corps… J’ai adoré ce moment de détente à petit prix et y retournerais bien soulager mes pauvres cervicales à l’heure où je mets en page cet article ! Des vestiaires sont proposés sur place, ne vous attendez malgré tout pas à du grand luxe.^^

 

bains de banjar, bali bains de banjar, bali

 

16- Visiter Ubud

 

Nous avons en tout séjourné 6 nuits à Ubud, le centre culturel de Bali, et même si nous avons vadrouillé certains jours aux alentours, nous avons adoré regagner chaque soir notre port d’attache, avec ses ruelles jonchées d’offrandes, à l’abri du ronronnement incessant des scooters, ses rizières (la Campuan Ridge Walk), sa forêt des singes, ses boutiques, ses spectacles, son marché (pour les touristes le jour, pour les locaux ou les touristes courageux avant 7 heures du matin), ses dizaines d’adresses gourmandes ou warungs, son Ubud palace

Avec ses airs de village (la ville, en réalité, en rassemble 14),Ubud a un côté hors du temps qui nous a véritablement séduits !

Nous avons de loin préféré Ubud à Kuta ou Sanur, par exemple !

Où dormir à Ubud ?

 

palais, ubud

 

 

17- Ne pas délaisser le sud de l’île

 

Les récits que j’avais pu lire sur le sud de Bali n’étaient pas unanimes, cette partie de l’île semblant plutôt s’adresser aux fêtards et aux surfeurs. J’avais également cru comprendre que les plages y étaient bondées de touristes. Nous n’avons probablement pas arpenté les mêmes, car je les ai au contraire trouvées très calmes en plein mois de juillet ! (Photos à l’appui !)

Nous ne nous sommes pas attardés à Luta, qui nous a paru, effectivement, très animée, et avons pris le large, dès le lendemain de notre arrivée, pour Uluwatu et la péninsule de Bukit.

 

badang badang plage, bali

Badang-Badang

 

J’ai personnellement beaucoup aimé Jimbaran, Bingit et Thomas Beach. Badang-Badang, la star d’Instagram, m’a moins enthousiasmée.

Les plages du sud de l’île, véritables spots à surfeurs, ont des airs de petit paradis et il serait dommage de les délaisser et de ne pas se forger son propre avis sur le sujet sur la base de « on-dit ».

 

bingit, plage, bali bingit, plage, bali

 

 

18- Prendre un cours de cuisine

 

J’adore concocter des petits plats et j’ai tout autant adoré la nourriture balinaise… Je ne pouvais quitter Bali sans prendre de cours de cuisine !

Il est possible d’en réserver en amont de votre séjour, nous avons quant à nous improvisé sur place à Munduk après avoir eu un véritable coup de cœur pour le warung dans lequel nous venions de déjeuner. (le Warung Made’s). Évidemment, il nous a fallu négocier le tarif de la prestation (500 000 rupiahs pour 2, pour un cours de 2h).

 

cours de cuisine, munduk, bali

 

Nous avons ainsi pu observer et expérimenter quelques recettes de notre choix, et appréhender l’incroyable variété d’épices glissées à l’intérieur qui leur confèrent toute leur saveur. L’atelier s’achève par la dégustation des plats préparés sur place… Un régal !

Nous sommes repartis avec un doggy bag et avec les recettes imprimées en anglais, que nous avons précieusement gardé sous le coude en cas de nostalgie pour la gastronomie balinaise…

cours de cuisine, munduk, bali cours de cuisine, munduk, bali

 

 

19- Prendre le large et passer quelques jours dans l’archipel de Nusa Penida

 

Lors de notre séjour, nous avons acheté des billets de ferry (que vous nous avons bien entendu dû négocier, ai-je encore besoin de le préciser ?) au départ de Sanur pour l’archipel de Nusa Penida. Ce dernier regroupe en fait 3 îles : Nusa Lembongan, Nusa Ceningan et Nusa Penida, et porte le nom de la plus grande d’entre elles.

Il a commencé à se développer il y a une dizaine d’années à peine ! L’électricité y est donc arrivée tardivement et vous constaterez que toutes les routes ne sont pas encore vraiment bétonnées !

Nous avions choisi de résider à Lembongan, moins vaste que Nusa Penida, pour pouvoir nous y promener à pied sans avoir à louer un scooter. Un pont la rattache à Nusa Ceningan et nous avons consacré 2 jours à la découverte de ces 2 îles bordées d’incroyables eaux turquoises et de leurs superbes plages et paysages. J’ai pas mal de choses à raconter à leur sujet, et leur consacrerai un article plus détaillé dans les semaines ou mois à venir…

->ferry jusque Nusa lembongan

-> transferts et ferry jusque Nusa Penida

 

nusa ceningan, bali nusa ceningan, bali

Nusa Ceningan

 

Le 3e jour, le temps de me remettre du mal de mer, nous avons pris le bateau pour Nusa Penida et contacté un chauffeur de taxi qui nous amenait vers les 4 principaux sites situés à l’est de l’île ( Billabong Angel, Broken Beach, Kelingking Secret Point, Crystal bay). (J’ai indiqué son numéro dans la partie itinéraire de mon petit guide sur Bali).

Je pense sincèrement que Nusa Penida mérite qu’on lui consacre 2 ou 3 jours, pour l’explorer plus en profondeur, entrevoir ses recoins encore sauvages, son côté « Bali d’il y a 20 ans »… (Pour plus de détails, je vous renvoie à cet article d’Asianwanderlust sur le sujet)

-> excursion à Nusa Penida avec snorkeling

Il nous aurait cependant fallu louer un scooter, ce que nous préférions éviter, ayant déjà l’avant-bras dans une attelle.^^ (On fait avec les moyens du bord !)

L’archipel a été la dernière étape est l’un des plus gros coups de cœur de notre séjour. J’ai particulièrement apprécié cette parenthèse aux airs de paradis.

 

broken beach, nusa penida, bali

Broken Beach à Nusa Penida

 

20- Se purifier au Tirta Empul

 

Les sources sacrées du « Temple de l’Eau sainte » auraient des vertus curatives et purificatrices !

Le temple hindouiste aurait été érigé en 926, et, comme tous les temples à Bali, est organisé en 3 sections : la cour extérieure, la partie intérieure, sacrée (et où les balinais viennent prier), et la partie centrale, occupée par plusieurs bassins en roche naturelle, alimentés par une source sacrée. Le bassin principal se déverse ainsi dans un autre au travers de 13 fontaines.

C’est ici que se déroule le rituel de purification, ou Melukat, important pour les balinais, et auxquels les touristes peuvent également se soumettre. Touts habillés, les fidèles effectuent leurs offrandes puis plongent tour à tour la tête en priant sous les 11 premiers jets. Les 2 derniers sont réservés aux personnes ayant subi un décès dans la famille. Il s’agit d’un cérémonial important pour les balinais, l’eau sacrée éliminerait les pensées impures, et chasserait leurs démons internes.

Ce rituel est riche d’enseignement sur les pratiques spirituelles balinaises !

N’hésitez pas à le suivre dans son intégralité, vous me direz si vous êtes sentis mieux après !^^

 

purification , tirta empul, bali

 

 

Et aussi :

  • Visiter les Palais des eaux de Bali, Tirta Gangga (très prisé), ou , mon préféré, beaucoup plus paisible, Taman Ajung, près du village de Seraya.
  • Visiter l’une des productions de café Kopi Luwak, réputé pour être le meilleur du monde. Cette production entraînant une exploitation intensive des animaux que sont les luwaks, nous avons choisi de ne pas nous y arrêter.
  • Nous avons également profité de notre étape à Lovina pour aller saluer les dauphins, mais je suis ressortie très dubitative de l’expérience, comme j’ai pu l’évoquer dans mon précédent article. C’est pourquoi je n’ai pas inclus l’activité dans cette liste de choses à faire à Bali.Nous sommes en effet partis de notre hôtel, à 6 sur un petit bateau. Seuls sur l’eau, au calme, nous progressions tout doucement… Le soleil a commencé à colorer le ciel, et nous avons pu apercevoir quelques dauphins au loin. Un moment unique… qui aurait du s’arrêter là.  Nous avons ensuiterejoint d’autres bateaux, tous concentrés en un même point pour faire la chasse aux dauphins en fonçant sur eux dès qu’ils en apercevaient un. La sortie est devenue malaisante, peu respectueuse, je n’avais plus qu’une envie : rentrer… Bref, je ne conseillerais pas, et ne referais pas de cette façon. Depuis, j’ai lu que le Lovina Dolphin Tour d’Edi (+62 852 3747 7172) était beaucoup plus qualitatif et respectueux…  Mais n’ayant pas eu de retour sur le sujet, je ne saurais l’affirmer.

 

taman ajung, bali

Taman Ajung

 

J’espère que ces conseils et idées de choses à faire ou voir à Bali vous seront utiles…

 

Si l’article vous a plu, n’hésitez pas à l’épingler sur Pinterest. 🙂

20 choses à faire et voir à bali 20 choses à faire et voir à bali 20 choses à faire et voir à bali 20 choses à faire et voir à bali

 

Vous pouvez aussi aimer...

Laisser un commentaire

Enregistrer mon nom, mon e-mail et mon site web dans le navigateur pour mon prochain commentaire.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies. Accepter