Visiter Rotterdam le temps d’un week-end : que faire, itinéraire, conseils

Par Chloé
kubuswoningen, maisons cubiques, rotterdam

[Cet article sur Rotterdam  fait suite à une invitation de Visit Holland.  Je les remercie pour cette invitation et ce programme établi en concertation avec nos envies qui n’entachent en rien ma liberté éditoriale.]

J’ai enfin réalisé un rêve cet été : découvrir Rotterdam, le temps d’un week-end… et même plus encore, puisque nous nous sommes ensuite mis au vert aux alentours (je vous en parle très vite) ! Je flotte encore sur un petit nuage en repensant à notre mini road-trip aux Pays-Bas …

Cela faisait un petit moment que je n’avais pas mis les pieds au pays des tulipes et des polders, que j’affectionne tout particulièrement après deux week-ends à Amsterdam, un passage à Utrecht, une semaine à Center Parcs

Rotterdam et l’île de Texel trônent depuis un moment au sommet de ma wishlist…

J’avais décidé, en début d’année, d’organiser un petit séjour chez l’un ou l’autre cet été. Mais la crise sanitaire est survenue, j’ai ressenti l’envie et le besoin de rester en France cet été, et l’idée est finalement passée à la trappe dans un premier temps. Cependant… L’histoire ne s’arrête pas là, évidemment. Je me faisais opérer de la myopie mi-août, et j’ai senti peu à peu le stress monter tout au long du mois de juillet. Avec le recul désormais, l’intervention n’est qu’un petit moment pas si difficile à passer, mais il m’est malheureusement parfois compliqué de gérer mes angoisses^^ ! La solution de facilité, qui m’arrangeait bien, s’est tout de suite imposée : partir quelques jours s’aérer l’esprit avant l’intervention.

Le nom de Rotterdam a franchi mes lèvres sans même avoir pris le temps de réfléchir à la destination. Comme une évidence. Plus influençable qu’influenceuse, comme je me plais souvent à le dire, j’ai décidé d’enfin suivre les conseils de mon père et de mon frère qui me recommandaient cette ville depuis des années.

 

pont erasmus de nuit, rotterdam

Le Pont Erasmus de nuit

 

Moins de 4 heures de route, la proximité de la mer et de parcs nationaux dont je vous parlerai dans un autre article, une architecture folle folle folle et la douceur de vivre des hollandais… Il n’en fallait pas plus pour convaincre Aymeric de ressortir nos valises à peine rangées et de prendre le chemin du plus grand port d’Europe (et le huitième port mondial, au passage).

Pour nous aider à planifier notre séjour, nous nous sommes aidés de ce guide et d’une carte des Pays-Bas envoyés par les éditions Michelin. J’ai pas mal de livres de leur collection dans ma bibliothèque, achetés à titre personnel et qui m’ont accompagnée lors de précédents séjours, en Autriche, à Majorque, ou au Pays de Galles par exemple. Leur réputation n’est plus à faire, et une fois de plus, j’ai été très satisfaite de la qualité des conseils proposés.

 

week-end à rotterdam, kop van zuid

Bassin de Rijnhaven

 

Voici donc le récit de notre séjour et tous nos conseils pour organiser un week-end à Rotterdam et aux alentours en toute sérénité: nos idées de visite, nos adresses favorites où loger et où manger… J’espère que ces quelques conseils vous seront utiles et vous donneront envie de découvrir au plus vite cette ville que nous avons ADOREE !

 

 

Pourquoi organiser un week-end à Rotterdam ?

 

J’ai un peu répondu à cette question, pour ma part, en introduction : la destination m’était conseillée depuis un moment par ma famille, et les quelques articles de copains blogueurs que j’avais pu lire jusqu’à présent à son sujet ne faisaient que renforcer ma conviction !

Rotterdam m’attirait principalement pour son architecture audacieuse et singulière, unique en Europe. Entre pyramides de conteneurs et gratte-ciels de verre et d’acier, elle m’a plus d’une fois évoqué New York ! Je ne suis jamais allée aux États-Unis, le soleil tapait peut-être trop fort ?! Ceci dit, j’ai appris qu’elle était parfois surnommée la « Manhattan de la Meuse »… Il semblerait que je ne sois pas la seule à m’être fait la remarque !

 

visiter rotterdam en un week-end

De Rotterdam

 

À Rotterdam, tout est permis… La ville a en effet été presque intégralement rasée pendant la seconde guerre mondiale et donc reconstruite dans un style plus moderne, parfois futuriste, avant-gardiste, tourné vers l’avenir, surprenant…

Les projets ont afflué et affluent encore dans une métropole en perpétuelle évolution, qui s’étire peu à peu avec de nouvelles problématiques plus actuelles, telles que l’écologie. Les passionnés d’architecture affluent ici du monde entier et on peut comprendre pourquoi : nous nous sommes quant à nous régalés plus d’une fois, de jour comme de nuit, lorsque la ville prend une autre dimension, magique avec toutes ses illuminations ! Le charme de Rotterdam est certes moins pittoresque que celui d’Amsterdam (quoi que le quartier de Delfhaven semble s’en rapprocher), mais il est bien là. Rotterdam a été un gros coup de cœur pour moi !

 

visiter rotterdam en un week-end

Rotterdam, une ville qui a du style!

 

Autres attraits de Rotterdam ?

 

Son street-art.

 

L’art de rue est très développé à Rotterdam, et une application, Rewriters, permet de retrouver les différentes œuvres géolocalisées sur une carte de la ville, pour 99 centimes. Différents événements  et festivals street-art sont d’ailleurs organisés chaque année… et Rotterdam accueille le premier musée d’art de rue en plein air au monde, sur West Kruiskade !

 

street-art, rotterdam street-art, rotterdam

Cours de sport en plein air

 

Sa nourriture.

 

Rotterdam englobe près de 170 communautés. Autant vous dire que si vous êtes un peu lassés des spécialités locales (gaufrettes, harengs frais, croquettes, fromage hollandais…), vous ne pourrez que trouver votre bonheur ailleurs ! Entre restaurants gastronomiques dignes de ce  nom (voir pus bas dans la section Où manger?), marchés locaux ( Markhtal, Binnenrotte, Noodplein…) et adresses plus exotiques (nous avons croisé plusieurs warung comme à Bali, j’étais folle !), vous n’aurez que l’embarras du choix.

 

markthal, rotterdam, pays-bas

Markthal, Rotterdam

 

Ses musées…

 

… notamment au niveau du Museumpark :

  • le musée Bojimans Van Beuningen (le plus grand de la ville, un  musée des beaux-arts actuellement en travaux),
  • le Het Nieuwe Institut (l’institut d’architecture et de design des Pays-Bas)
  • le musée Chabot consacré à l’artiste expressionniste du même nom
  • le Het Natuurhistorisch Museum (musée d’histoire naturelle)
  • le Kunsthal (musée d’art contemporain)
  • sans oublier le musée maritime, le musée national de la photographie, le musée du jeu vidéo…

Si vous en doutiez encore, vous ne pourrez nier que Rotterdam est une ville très dynamique sur le plan culturel, et il y en a pour tous les goûts !

 

 

Ses commerces.

 

Rotterdam attire également les amateurs de shopping dans le quartier de Lijnbaankwartier ou la rue Van Oldebarneveltstraat.

 

Ses espaces verts.

 

Et oui, cela ne saute peut-être pas aux yeux sur mes premières photographies, mais Rotterdam et ses alentours sont très verdoyants, et la ville pilote de nombreux projets d’aménagement urbain écologique, comme sa forêt flottante (une vingtaine d’arbres flottant sur l’eau du port grâce à des matériaux de récupération) , sa gare recouverte de cellules solaires, ou son Recycled Park conçu à partir de déchets retrouvés dans le port… Plus classique, le Zuiderpark représente le plus grand parc urbain des Pays-Bas…

Je vous en parlerai dans un prochain article, mais à moins d’une heure de Rotterdam, l’île de Tiengemeten♡, accessible en ferry, est quant à elle un petit Éden préservé, comme coupé de la civilisation et livré à la nature. Plus près, à une demi-heure à peine, et à deux pas de Dordrecht ♡, le parc national du Biesbosch ♡ offre une parenthèse originale et ressourçant aux amoureux de la nature désireux d’observer une autre facette des Pays-Bas.

Bref, autant vous dire qu’il n’est pas très compliqué de prendre un bon bain de verdure et de nature à Rotterdam.

 

orgniser un week-end à Rotterdam, Pays-Bas

 

 

Ses quartiers plus pittoresques, pour les amateurs d’architecture hollandaise

 

Je pense notamment à Delfshaven, épargnée par les bombardements et unique témoin du Rotterdam d’autrefois, qui rappelle un peu Utrecht ou Amsterdam avec ses canaux, ses petits ponts et ses belles bâtisses en briques rouges.

 

delfshaven, rotterdam, pays-bas

Delfshaven

 

Dernier atout de Rotterdam : son dynamisme pour les fêtards !

 

Je n’y suis pas forcément allée pour cela il n’est donc pas d’adresse en particulier à vous conseiller, par contre j’ai adoré flâner de nuit dans la ville : elle revêt un tout autre visage, tout aussi haut en couleurs !

 

rotterdam de nuit rotterdam de nuit rotterdam de nuit

Rotterdam by night

 

Se rendre à Rotterdam

 

Autre atout de Rotterdam, sa proximité avec la France qui fait de la ville une destination facilement accessible, y compris pour un week-end !

La ville est desservie :

  • par avion avec 2 aéroports : Rotterdam-La Haye à 6 km au nord-ouest de Rotterdam, ou Schiphol, à 60 km au nord-est
  • par la route, en bus avec pas mal de compagnies telles qu’Eurolines ou Flixbus, ou en voiture, évidemment, d’autant plus que les autoroutes sont gratuites en Belgique et aux Pays-Bas. Il n’y a que 3h30 de route entre Rotterdam et chez moi, à Saint-Quentin, la destination est donc tout de même relativement proche des Hauts-de-France ! Au départ de Paris, il faut compter une à deux heures supplémentaires.
  • par train, et notamment en Thalys (le trajet dure 2h40 depuis Paris)

gare de rotterdam

Gare de Rotterdam

 

Où dormir à Rotterdam ?

 

Lors de notre week-end à Rotterdam, nous avons séjourné au Bruno Room Mate, un lieu que j’ai juste adoré et dans lequel je retournerais les yeux fermés ! Situé dans le quartier Kop Van Zuid, dans un ancien entrepôt de thé de la compagnie des Indes Orientales, il allie confort et singularité. La décoration, de fait industrielle, est incroyable, vivifiante et lumineuse. J’ai particulièrement aimé le patio intérieur, dans lequel se trouve le bar où nous avons pu déguster un verre d’accueil très apprécié par cette chaleur.

Côté confort, il n’y a rien à redire : la chambre est bien équipée, la literie est très douillette, le petit déjeuner est quant à lui très complet, et le personnel aux petits soins pour vous.

Le parking, au coût de 20 € par jour, peut sembler un peu cher au premier coup d’œil, et pourtant, il est pour le coup un véritable avantage … Le stationnement est hors de prix à Rotterdam, et avoisine souvent 30 € par jour dans les parkings souterrains « classiques ». Si vous venez en voiture et désirez alléger le budget Parkings, il vous faudra regarder du côté des PR implantés en périphérie.

Wilhelminakade 52, 3072 AR Rotterdam

Réserver une chambre à l’hôtel Bruno Room Mate

 

hôtel Bruno Room Mate, rotterdam hôtel Bruno Room Mate, rotterdam

 

10 choses à faire à Rotterdam ? Nos visites préférées

 

Il m’est franchement difficile de résumer en quelques lignes l’ensemble des choses et visites à faire à Rotterdam, mais je vais tenter d’être concise 😊 !

Pour appréhender la ville, dans un premier temps, nous avons participé à une visite guidée en compagnie d’Isabelle, une adorable guide francophone (sa mère est originaire de Normandie) qui nous a présenté l’histoire de la ville et certains lieux insolites à ne pas manquer. N’hésitez pas à la contacter ! (site internet)

Nous avons ensuite récupéré quelques cartes et documents à l’office de tourisme pour nous aider à mieux nous repérer dans les différents quartiers et à sélectionner les points d’intérêts qui nous intéressaient ! (Adresse de l’Office de Tourisme: Coolsingel 114)

 

isabelle, visite guidée, rotterdam

Isabelle, notre guide

 

À Rotterdam, les lieux qui me paraissent incontournables sont à mon sens… (la liste est donc très subjective, et pas exhaustive) :

 

Les deux ponts de la ville : le Willemsbrug et l’Erasmusbrug

 

J’en déduis donc que Brug  signifie « pont » en hollandais^^ ! Tous deux enjambent la Nouvelle Meuse. Le Willemsbrug, pont à haubans, est reconnaissable à ses pylônes rouges .

willemsbrug , rotterdam

 

L’Erasmusbrug, alias De Zwaan, le cygne, en raison de la forme du pylône évoquant le cou de l’oiseau, a été  réalisé par Ben van Berkel, et n’a ouvert qu’en 1996. Il semble survoler la Nouvelle Meuse et s’élancer avec grâce et élégance vers le ciel. J’ai adoré le traverser plus d’une fois, de jour comme de nuit, et parfois y être bloquée aussi, une partie du pont basculant parfois pour permettre le passage des gros navires. Une expérience qu’on ne vit qu’aux Pays-Bas !

Erasmusbrug, rotterdam Erasmusbrug, rotterdam Erasmusbrug, rotterdam

 

La croisière du port

 

J’avais adoré ce type de croisière au Havre, elle me paraissait donc incontournable à Rotterdam, le plus grand port d’Europe, pour approcher aux plus près les géants de mer et le ballet de conteneurs qui l’animent ; longer certains lieux emblématiques de la ville comme l’Euromast qui offre du haut de sa plate-forme aux allures de soucoupe un panorama qui s’étend jusque 30 km à la ronde ; ou approcher au plus près le SS Rotterdam, l’ancien paquebot transatlantique de la Holland America Line , long de 231,5 m, et aujourd’hui reconverti en hôtel – restaurant 4 étoiles. Nous avons mené cette croisière d’1 heure 15 via la compagnie Spido, qui agrémente la balade de commentaires en plusieurs langues dont le français.

 

croisière du port, compagnie spido, rotterdam croisière du port, compagnie spido, rotterdam croisière du port, compagnie spido, rotterdam

 

 

Kubuswoningen, les maisons cubiques

 

Les célèbres maisons cubiques de Piet Blom sont les stars de Rotterdam, clairement ! En forme de cubes, inclinées à 45° pour tirer le meilleur parti de l’espace disponible, ces habitations nécessitent cependant un aménagement intérieur adapté à leur forme singulière et à leurs murs obliques, comme vous pouvez le constater en visitant la maison témoin ouverte au public (le Kijk-Kubus). Il est également possible de dormir dans l’une d’entre elles, comme mon frère il y a 2 ans, en séjournant une nuit plus au sein de l’auberge de jeunesse Stayokay,  que nous avons quant à nous testée dans le parc du Biesbosch.

Chacun de ces toits triangulaires représente un arbre, le tout constitue donc une forêt abstraite. J’adore découvrir ces lieux un peu atypiques conçus par des architectes audacieux !

kubuswoningen, maisons cubiques, rotterdam

 

 

Oude Haven

 

A deux pas des maisons cubiques, Oude Haven, le port primitif de Rotterdam (construit en 1325), est bordé de terrasses et de cafés, ainsi que d’anciens navires dépendant du musée maritime adjacent. Le lieu est charmant et très photogénique, et assez calme en journée. C’est ici que vous pourrez observer la Maison-Blanche, le premier « gratte-ciel » des Pays-Bas, construit à la fin du XIXe siècle. Elle ne comporte « que » 11 étages !

 

oude haven, rotterdam oude haven, rotterdam

 

La passerelle Luchtsingel

 

A deux pas de la gare, le curieux pont, haut en couleurs, a été financé par les donations de locaux dont les noms sont gravés sur les planches de la passerelle. Initialement pensé pour être provisoire, il permet de relier le quartier de Schieblock au Luchtpark.

passerelle Luchtsingel, rotterdam

 

Le centre de Rotterdam

 

Si ce dernier est peu étendu, il n’en demeure pas moins riche en curiosités, avec sa gare centrale, inaugurée vers 2014, pointant vers le centre-ville ; le Groothandelgesbouw, l’un des plus anciens gratte-ciels du quartier ; la Milleniumtoren et ses airs d’Empire State Building ;  Oude et Nieuwe Binnenweg, deux rues passantes bordées de bars et de boutiques ; Witte de Withstraat, la rue branchée de Rotterdam; la Lijnbaan, la première vraie rue piétonne historiquement parlante en Europe ; ou le Stadhuis, l’hôtel de ville, l’un des seuls rescapés de la seconde guerre mondiale.

 

Witte de Withstraat , rotterdam

Witte de Withstraat 

 

Le quartier de Delfshaven

 

Je l’ai évoqué plus haut, le quartier de Delfshaven, lui aussi épargné par les bombardements, contraste un peu avec l’atmosphère générale de la ville et sa modernité. Situé à l’ouest de cette dernière, un peu excentré (il nous a fallu marcher une quarantaine de minutes pour le gagner), l’ancien « port » (haven) de Delf a vu embarquer les Pilgrim Fathers, les pères pèlerins, au XVIIe siècle ! Avec ses maisons en briques, ses canaux où barbotent les hollandais en quête de fraîcheur lors des semaines caniculaires, son moulin du XVIIIe siècle (Molen de Distilleerketel), ses petits bars et ses bateaux amarrés le long des quais, le quartier, où le temps semble suspendu, dévoile une autre facette de Rotterdam !

À noter : il est accessible en métro ou en tramway (ligne 8), ce qui est beaucoup plus rapide qu’à pieds.

 

delfshaven, rotterdam, pays-bas delfshaven, rotterdam, pays-bas

 

Le Markhtal

 

Le marché couvert de la ville, parfois appelé « la Chapelle Sixtine de Rotterdam », s’étend sur à peu près la même surface qu’un terrain de foot, et est le plus grand au monde. Très récent, il n’a été inauguré qu’en 2014. L’architecture du lieu est sublime et unique en son genre, totalement démesurée avec son immense façade en verre et sa grande fresque , Corne d’abondance, constituée de 4000 faïences (panneaux en aluminium) représentant diverses denrées alimentaires. À couper le souffle ! J’ai rarement vu un marché couvert aussi stupéfiant. En revanche, j’ai trouvé les stands de plus touristiques qu’autre chose, mais vous devriez malgré tout y trouver votre bonheur si vous désirez ramener quelques souvenirs au déjeuner sur le pouce.

Il est possible de l’appréhender lors d’une visite guidée d’1h en anglais, couplant marché couvert et maisons-cubes.

 

Markhtal, rotterdam

 

Kop Van Zuid et  Katendrecht

 

Nous résidions sur la presqu’île de Kop Van Zuid, qui est très récente et a bénéficié dans les années 2000 d’un ambitieux programme de rénovation urbaine d’anciens quais abandonnés . Certains bâtiments historiques tels que l’incroyable hôtel New York ont connu une seconde jeunesse, tandis que d’autres pointaient çà et là, parmi lesquels les plus hauts gratte-ciels du pays où l’impressionnante De Rotterdam, une ville verticale imaginée par Rem Koolhaas et composée de 8 tronçons de tour empilés les uns sur les autres. C’est plus particulièrement dans ce quartier que j’ai ressenti la sensation d’avoir été téléportée en un clin d’œil à New York !

 

de rotterdam

De Rotterdam

Dans la même veine, à un pont de là, le quartier en devenir de Katendrecht , malfamé il y a quelques années, est aujourd’hui le point de rendez-vous des jeunes branchés avec son marché bio (le Fenix Food Factory), ses bars et ses petits restaurants hype.

 

kop van zuid, rotterdam

Kop Van Zuid

 

Le Pavillon Flottant

 

Entre Kop Van Zuid et Katendrecht, dans le bassin de Rijnhaven , vous pourrez observer deux installations singulières et engagées, ancrées dans le futur. Finissons sur une note peut être plus sérieuse ? Très concernée par le réchauffement climatique et la montée des eaux, Rotterdam, située sous le niveau de la mer, pour information, se lance et s’engage dans différents projets et expérimentations éco-responsables, visant à réduire de manière ambitieuse ses émissions de CO2.

 

pavillon flottant, rotterdam

Le pavillon flottant et Bobbing Forest de jour…

 

Le pavillon flottant, composé de 3 demi-sphères de 12 m de hauteur, chauffées ou climatisées à l’énergie solaire, sert d’espace d’exposition et de réception, et se veut un pilote pour d’éventuels projets de construction flottantes dans la ville. Il est d’ailleurs bordé d’une curieuse forêt, flottante également, « plantée» sur d’anciennes bouées récupérées dans la mer du Nord. Cette œuvre collaborative, Bobbing Forest, permet ainsi de revaloriser le bassin industriel et d’ajouter un espace vert à la ville.

 

pavillon flottant, rotterdam

Le pavillon flottant et Bobbing Forest de nuit…

 

Vous pouvez aussi visiter :

 

  • la tour Euromast, évoquée plus haut, qui offre une vue unique sur Rotterdam, son port et les alentours
  • les différents musées énumérés plus haut, que nous n’avons pas explorés cette fois, profitant du temps ensoleillé pour privilégier les visites extérieures
  • la ville, le jardin historique de Schoonoord et les bords de Meuse en bus magique, celui du dessin animé ou presque, si si!

 

organiser un week-end à Rotterdam, Pays-Bas

La statue d’Erasme, à côté de l’Office de Tourisme

 

Idée d’itinéraire (à titre d’exemple) pour un week-end à Rotterdam

 

3 jours à Rotterdam

Jour 1 : Première approche, avec Isabelle, pourquoi pas ?  entre Kop Van Zuid si vous logez au même hôtel que nous, Katendrecht , ErasmusBrugx, Witte de Withstraat (la rue branchée de Rotterdam)  et centre-ville

 

Jour 2 : Croisière du Port, Musée maritime, Markthal, Kubuswoningen (maisons cubiques), Oude Haven (le port primitif de la ville), et quartier des musées pour une pause culturelle

 

Jour 3 : Kinderdijk le matin – Delfshaven l’après-midi (Mieux vaut privilégier cet ordre, Kinderdijk est vite assaillie de touristes au contraire de Delfshaven où nous avons flâné en toute tranquillité l’après-midi).

 

visiter rotterdam en un week-end

 

Se déplacer à Rotterdam

 

Nous nous sommes exclusivement déplacés à pieds à Rotterdam : le centre n’est pas forcément très étendu, et notre hôtel se localisait à 30 minutes maximum des différents sites évoqués plus haut… Autant vous dire que nous avons profité de sa situation confortable.

Seul le quartier de Delfshaven était quelque peu excentré, à 45 minutes de marche, que, je dois avouer, nous avons un peu subies avec la canicule 😉 !

Il est cependant desservi par le métro et le tramway. Le réseau de transports en commun est plutôt bien développé dans la ville, même si les billets individuels ne sont pas forcément donnés : chaque trajet est tarifé à 4 €, mais les billets sont valables 2 heures.

Personnellement, j’aime arpenter les villes que je visite à pieds, pour mieux admirer ses détails sans me presser et parfois découvrir de jolies pépites cachées. Rotterdam s’y prête, à moins que vous ne soyez pas en très bonne forme physique, ou que la météo ne s’y prête pas.

 

organiser un week-end à Rotterdam, Pays-Bas

A Rotterdam, flâner le nez tourné vers le ciel…

 

Si  vous ne désirez pas trop marcher (on enfile vite les kilomètres tout de même), il est peut-être plus avantageux de prendre des tickets journée ou la Rotterdam Welcome Card, qui comprend une carte de transport illimitée et des réductions d’au moins 25% pour certains musées, attractions, restaurants, magasins… De plus, si vous êtes venus en Thalys, vous bénéficiez de 25 % de réduction sur celle-ci sur présentation de votre réservation à l’office du tourisme.

Oubliez  la voiture, le stationnement est très difficile et très cher dans le centre. Nous avions personnellement laissé la nôtre au sein du parking de notre hôtel, qui proposait , comme je l’ai expliqué, des tarifs vraiment avantageux pour Rotterdam intra-muros .

Le Waterbus, ou bateau-bus, est un moyen pratique et amusant de vous déplacer à Rotterdam, un peu à la manière des vaporettos à Venise. Ce ferry rapide relie Rotterdam (Willemskade) aux villes situées autour de Dordrecht. Nous l’avons emprunté dans le Biesbosch, j’adore! Il est possible de monter à bord avec son vélo, sans payer de frais supplémentaire, ce qui est plutôt pratique si vous voulez explorer votre destination par ce biais.

Enfin, la solution la plus typique et évidente aux Pays-Bas est peut-être le vélo ! Aux Pays-Bas, les cyclistes sont rois, et les gens pédalent quelque soit le temps : qu’il pleuve, qu’il neige, qu’il vente, qu’il fasse 40°, ou qu’il fasse froid. Vous devriez en trouver facilement à la location, je sais par exemple que notre hôtel en proposait.

 

visiter rotterdam en un week-end

 

 

 

Où manger à Rotterdam ?

 

Nous avons testé deux adresses juste parfaites pour un week-end romantique, haut en couleurs, gourmand, et raffiné !

 

 De Matroos en het Meisje,  Delistraat 52, 3072 ZL Rotterdam

 

Ce restaurant situé dans le quartier de Katendrecht, à 5min à pieds de notre hôtel , propose un menu surprise comportant 4 ou 5 plats , élaborés avec soin à base de produits durables lorsque cela est possible, de saison et surtout mixés de manière audacieuse ! Comme à Rotterdam, tout est permis, et découverte et surprise sont garanties !  La cuisson des viandes et des poissons est  parfaitement maîtrisée, généralement relevée par une touche végétale parfaitement assaisonnée. Nous y avons goûté le meilleur carpaccio de thon de thon de notre vie !^^ (Le seul aussi, mais quel délice !)

Le personnel est accueillant et adorable, et nous avons passé un excellent moment sur la jolie terrasse aménagée, très agréable en soirée.

A noter : le menu change chaque semaine. Vos intolérances alimentaires vous seront demandées à votre arrivée, évidemment.

 

Bref, une expérience unique dans un cadre romantique !

 

Téléphone : +31 10 215 2764

Réservations: dematroosenhetmeisje.nl

Menu 4 plats : 44 euros – 5 plats : 50 euros. Des mises en bouche sont également servies au début du repas.

Horaires : du lundi au dimanche à partir de 17h30.

 

De Matroos en het Meisje, rotterdam

 

NY Basement – Koninginnenhoofd 1 – 3072 AD Rotterdam

 

Ce restaurant est quant à lui situé à l’étage inférieur de l’hôtel New-York, dans le quartier de Kop Van Zuid, à 3 min à pieds de notre hôtel 😉 ! La décoration est splendide est intimiste et cosy, très ambiance jazzy des années 20. J’adore ! Nous avons quant à nous préféré dîner en terrasse ce soir-là, avec vue sur la Meuse. (Pour rappel, nous sommes allés aux Pays-Bas la semaine de canicule^^ !)

Le restaurant, à l’instar du premier présenté ici, propose des menus 5 ou 6 plats , préparés avec soin. Chaque assiette ressemble à un tableau, et insuffle en bouche une explosion de saveurs ! Aussi goûteuse qu’inventive, la cuisine du NY Basement est une expérience gastronomique à ne pas manquer !

Les tarifs sont un peu plus chers que ceux auxquels nous sommes accoutumés , mais cet été, le menu 6 plats était en promotion à 39,50 euros. (L’offre est encore valable ce mois-ci, en septembre 2020 donc).

 

Téléphone  : +31 10 439 0524
Site internet et réservations : https://hotelnewyork.nl/nybasement/

 

NY Basement , rotterdam

 

A visiter à côté de Rotterdam : Kinderdijk

 

Sur la route de Dordrecht, nous avons fait une petite échappée à Kinderdijk, histoire d’observer les 19 moulins de cette petite promenade de 2km implantée au cœur d’une plaine marécageuse.

Le lieu se situe à une vingtaine de minutes de Rotterdam, nous étions quant à nous en voiture mais mon guide Michelin préconise de s’y rendre via le Waterbus 20 au départ du pont Erasmus, la promenade n’en serait que plus belle selon eux.  (13 euros l’aller-retour).

On ne va pas se mentir, l’endroit est vite assailli de touristes. Nous sommes arrivés de bon matin et avons vu le parking se remplir en une heure ! Le coût du stationnement sur celui-ci s’élève à 7, 50 euros. Nous nous sommes quant à nous garés gratuitement dans une rue résidentielle à deux pas, mais n’avons pas vraiment compris si cela était autorisé ou non^^ ! Les panneaux ne semblaient pas indiquer le contraire, mais nous sommes arrivés parmi les premiers et n’étions pas très sûrs de nous.

 

Kinderdijk, rotterdam

 

Il faut dire que ces 19 moulins dressés au bord des canaux et classés au Patrimoine Mondial de l’UNESCO ont fière allure. Si aujourd’hui, ils ne sont plus en fonctionnement, nombre d’entre eux sont encore habités !

La balade est vivifiante, unique en son genre, et le sentier clairement accessible à tous… Il serait dommage de passer un week-end à Rotterdam sans y organiser une petite halte !

 

J’espère que ces adresses et conseils vous seront utiles et vous donneront envie de filer découvrir Rotterdam au plus vite! Si cet article vous a plu, n’hésitez pas à l’épingler sur Pinterest pour le retrouver plus facilement!

 

visiter rotterdam aux pays-bas, que voir, que faire visiter rotterdam aux pays-bas, que voir, que faire visiter rotterdam aux pays-bas, que voir, que faire

 

Vous pouvez aussi aimer...

2 Commentaires

argone 13 septembre 2020 - 21 h 18 min

j’avais aussi beaucoup aimé Rotterdam, quelle belle ville dynamique ! Son architecture est unique et on en prend plein les yeux … pour les modes de transport, je suis étonnée que tu ne parles pas des water taxis, Rotterdam est une ville où l’eau est omniprésente, et souvent ça fait gagner pas mal de temps de prendre ces bateaux rapides ! Lors d’un prochain séjour tu pourras peut-être tester ?

Reply
Laurence 14 septembre 2020 - 13 h 48 min

Bravo pour ce très bel article qui donne envie d’y retourner. Nous gardons un excellent souvenir de notre trop court séjour à Rotterdam, ville vibrante, mais sous une pluie dense 😉 Et ce fut un excellent point de départ vers d’autres visites aux Pays-Bas…

Reply

Laisser un commentaire

Enregistrer mon nom, mon e-mail et mon site web dans le navigateur pour mon prochain commentaire.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies. Accepter