Que voir, que faire lors d’une semaine ou un long week-end sur l’île d’Oléron ?

Par Chloé
que voir, que faire sur l'île d'oléron, france

Cela faisait des années que nous parlions de nous rendre sur Oléron, plus précisément après un premier séjour en Charente-Maritime à la Tremblade. Nous avions eu un gros coup de cœur pour le coin, et la destination s’est retrouvée plus d’une fois dans la balance de nos choix de week-ends depuis ! L’occasion s’est enfin présentée ce printemps, nous avons profité des vacances d’avril pour prendre le large et rejoindre notre amie Mathilde sur place. (Au passage, son blog est top et hyper complet, n’hésitez pas à aller le lire!) Pour ce séjour plutôt axé reportage et découvertes que détente , nous n’étions pas accompagnés d’Elena, mais il est certain que nous y retournerons avec elle lorsqu’elle sera un peu plus grande, la destination étant très axée famille et  kid-friendly, comme je l’évoquerai plus bas dans l’article !

Quant à nous, je savais que l’aspect naturel d’Oléron nous apporterait une véritable bouffée d’air , et que celle que l’on appelle également la Lumineuse nous guiderait , tel un phare, vers ses merveilles et secrets.

 

que voir, que faire sur l'île d'oléron, france, la baussidière

Chenal de la Baudissière

 

Oléron, ce microcosme de Dame Nature. Il est fou de se dire qu’un si petit territoire , la deuxième plus grande île française tout de même (après la Corse) , puisse voir cohabiter une telle diversité d’espaces. Embrassées par la mer, plages, falaises, dunes et falaises avoisinent forêts, marais, chenaux, vignes et réserves naturelles… La faune et la flore s’épanouissent dans ce petit bout du monde hors du temps, apanage des cigognes et d’autres oiseaux migrateurs que je ne saurais reconnaître, il faut l’avouer. Les chiffres sont fous et révélateurs : 175 km², 84%  de cette surface en zone classée, 40% de marais, 2700 hectares de dunes boisées par les chênes et les pins, 100 km de côtes…

 

que voir, que faire sur l'île d'oléron, carte

 

 

Ici, la couleur règne en maîtresse des lieux : Oléron illumine, resplendit de sérénité, inspire le bonheur. Verts et bleus se mêlent, se dégradent en camaïeux dignes des plus beaux nuanciers, où pointent à l’horizon les toits colorés des cabanons se détachant du sable blond. Un tableau impressionniste animé , au-dessus duquel défilaient les nuages lors de notre passage. Pas de chance, après un week-end estival, nous avons dû essuyer quelques averses… Heureusement, la météo est vite changeante en bord de mer et le taux d’ensoleillement à Oléron plutôt généreux en général 😉 !

J’ai aussi découvert un territoire chaleureux, gourmand, et riche en traditions ancestrales, encore mises à l’honneur aujourd’hui. Un petit bout de terre fier, authentique, qui séduira petits et grands…

Voici, je l’espère, quelques informations qui vous seront utiles pour organiser votre séjour sur place. Désolée (ou pas), cet article est immense… Mais il y avait tant à dire !

 

 

Se rendre à Oléron

 

Tous les chemins mènent à Oléron ! Pour gagner l’île, plusieurs options s’offrent à vous : voiture, avion, bus, train, bateau… Que vous soyez ou non motorisés, vous trouverez forcément une solution.

En voiture, il vous suffira de sortir de l’A10 ou l’A83 à Saintes ou La Rochelle puis de suivre la direction d’Oléron et de traverser le pont qui y mène, qui est gratuit. Comptez 5h30 depuis Paris, 3h20 depuis Tours, 2h30 depuis Bordeaux…

Si vous n’avez pas la possibilité de venir en voiture, pas de souci, vous pouvez arriver , comme nous, à La Rochelle en avion ou en train, ainsi qu’à Surgères ou Rochefort (en train uniquement). Le trajet en TGV se fait rapidement (il y a 2h40 entre Paris et La Rochelle).  Les bus de la région Nouvelle Aquitaine pourront  ensuite vous venir en aide 😉 ! Oléron est ainsi reliée à Rochefort par la ligne 6, à Surgères par la ligne 6 E,  à La Rochelle par la ligne 7 et à Saintes-Marennes par la ligne 8.

Pour le côté un peu plus « vacances » , sachez que des liaisons maritimes ont également été mises en place entre l’île d’Oléron et La Rochelle afin d’apporter une alternative à la voiture.  Nous l’avons quant à nous empruntée dans l’autre sens, pour rejoindre en une cinquantaine de minutes La Rochelle. Nous avons ainsi embarqué à Boyardville (embarcadère Parking du Chenal) et la traversée permet d’approcher un peu un célèbre fort habité par le Père Fouras… Les compagnies Croisières Inter-Iles ou St Denis Croisières desservent quant à elles St Denis d’Oléron. (Site internet )

 

Ferry entre la Rochelle et Oléron, plage de Boyardville

Ferry entre la Rochelle et Oléron, plage de Boyardville

 

Se déplacer sur Oléron

 

L’île d’Oléron s’étire sur 30 kilomètres du nord au sud, et est plus vaste qu’il n’y paraît.

Selon votre itinéraire,  vous pourrez peut-être mixer, comme nous, voiture/bus et vélo ! La population l’été s’élevant parfois à 600 000 habitants, vous apprécierez très certainement les 160 km d’itinéraires cyclables parfaitement balisés et jalonnés de totems signalétiques qui desservent l’île et vous permettront de ne pas prendre le volant ! Les pistes sont plates, sans dénivelé, donc ne demandent aucun effort véritable, et sont surtout isolées de la route, ce qui est très sécurisant . Ne faisant pour ainsi dire presque jamais de vélo, nous n’avons pas du tout souffert en parcourant une quinzaine de kilomètres par jour. Vous pourrez louer des vélos partout, tant ce mode de transport est démocratisé sur l’île.

(Une carte du réseau cyclable est  disponible dans les Offices de Tourisme de l’île d’Oléron et du bassin de Marennes et en téléchargement gratuit ICI)

 

J’ai également vu que des navettes gratuites desservent l’île l’été pour désengorger le réseau et moins polluer, vous pourrez retrouver ici plus d’informations. L’idée est très pratique et très chouette !

 

se déplacer à vélo sur l'île d'oléron, pistes cyclables

Quelques pistes cyclables

 

Où loger sur l’île d’Oléron ?

 

 

Le choix est vaste entre gîtes, maisons, campings et hôtels. Lors de notre long week-end sur l’île d’Oléron, nous avons séjourné à l’Hôtel Les Cleunes ***, à St Trojan-les-Bains. Outre sa très bonne situation, face à la mer et à quelques minutes de la plage, nous avons réellement apprécié les différents services proposés par l’hôtel, notamment la location de vélos pour se déplacer librement et sans voiture aux alentours, la piscine extérieure dans laquelle nous n’avons bien évidemment pas fait un plongeon si tôt dans l’année, ou l’espace balnéothérapie, accessible gratuitement sur demande, avec une belle piscine, un espace luminothérapie, un spa et un hammam … Nous avons pris plaisir à nous y réfugier et en profiter lors d’une matinée pluvieuse ^^ !

(Tarifs de la location de vélos : 15 euros la journée, prix dégressifs en fonction de la durée de location, la semaine revenant ainsi, par exemple, à 45 euros).

Au passage, et c’est de plus en plus important de le souligner aujourd’hui , l’hôtel est notamment engagé dans une démarche environnementale avec diverses actions éco-responsables en termes de gestion des déchets (tri, fontaine à eau à l’accueil de l’hôtel pour remplir les bouteilles en verre laissées dans les chambres…) ou d’économie d’énergie (panneaux solaires, ampoules led, paillage des plantes…) Le petit-déjeuner, délicieux et très complet au passage, ne propose que des fruits de saison… et les pains et viennoiseries non consommés sont transformés en pudding !

 

Hôtel Les Cleunes ***, à St Trojan-les-Bains, oléron

Hôtel Les Cleunes ***, à St Trojan-les-Bains

 

-> Réserver par ici

 

Que voir , que faire lors d’un séjour sur l’île d’Oléron ? Du Nord au Sud, 11 lieux incontournables à visiter sur l’île d’Oléron

 

Comme je l’ai dit un peu plus haut, Oléron est vaste et recèle surtout de curiosités naturelles, de sites d’intérêt et d’activités ! Je pense qu’il vous faudra compter au bas mot une bonne semaine pour appréhender tranquillement l’ensemble de l’île, mais je pense que ses habitants et ses fidèles visiteurs qui s’y sont rendus plus d’une fois (car Oléron conquiert durablement les cœurs) vous diront que chaque séjour sur place parvient à vous surprendre et vous propose de nouvelles découvertes !

 

 

Visiter le Phare de Chassiron et son musée

 

J’ai adoré ce lieu, que nous avons découvert lors de notre première journée… Une belle mise en jambes dans tous les sens du terme, car il vous faudra gravir 224 marches pour accéder au sésame : le panorama offert par les hauteurs du phare, l’un des sites qui m’a le plus marquée sur Oléron, et certainement l’un des emblèmes de l’île ! Situé au « bout du monde » selon les oléronais, celui-ci revêt une importance considérable sur l’île, de par son histoire mais également de par son rôle auprès des pêcheurs et des marins.

Ancré sur le territoire depuis le XIXe siècle (en remplacement d’une première tour à feu inflammable édifiée par Colbert en 1685), le Phare de Chassiron est reconnaissable à ses 3 bandes noires, peintes en 1926 pour le différencier du Phare des Baleines. D’en haut, la vue sur la partie nord d’Oléron , la balise d’Antioche , la Rochelle, l’île de Ré et l’océan est saisissante, encore plus peut-être lorsque le vent agite les vagues et les écluses à poissons situées à ses pieds.

L’espace muséographique installé à l’intérieur de la rotonde permet, à travers une visite surprenante et joliment scénarisée, de mieux apprécier cette tradition, ce savoir-faire ancestral et unique, pratiqué à marée basse, et d’appréhender la vie des hommes de la côte. J’ai trouvé la technique un peu barbare, haha, j’avoue, mais cette dernière permet d’attraper les poissons tout en atténuant l’érosion marine sur les falaises et les plages.

 

Tarifs : Montée du Phare + Parcours = 5 euros (adultes) / 2 euros (enfants).

Site internet

visiter le phare de chassiron, oléron musee du phare de chassiron, oléron

 

 

 

Se perdre dans un dédale de cabines de bain sur la plage de la Boirie

 

 

Accolée au port de St Denis, le plus grand port de plaisance d’Oléron, avec ses 750 anneaux, la petite Plage de la Boirie est l’un des plus beaux endroits de l’île  avec ses centaines de mètres de sable blanc… et ses dizaines de cabines de bain alignées, peintes par leurs propriétaires ! Atypique, non ?  Toutes affichent ainsi un style qui leur est propre et une histoire à raconter ! Trop mignon, autant vous dire que la balade donne le sourire !

C’est d’ailleurs ici que nous avons découvert, peint sur nombre de cabanes, le sigle IØ, le symbole de l’île d’Oléron, qui figurait autrefois sur les bateaux de pêche, en tête de leur immatriculation.

 

plage de la boirie, Oléron plage de la boirie, Oléron plage de la boirie, Oléron

 

 

 

Flâner sur la plage des Huttes

 

De l’autre côté de l’île (ouest), nous avons fait une halte à la Plage des Huttes, une magnifique bande de sable fin s’étendant sur plus de 5 km. Ce côté de l’île a pour seul horizon l’océan, et est ainsi le plus balayé par les vents, qui confèrent à ses plages une dimension sauvage… et ravissent les amateurs de sports nautiques tels que le surf, le kite-surf, le catamaran ou le body-board… Ici, en avril, on respire, on se balade et on admire les sportifs courageux qui affrontent la houle !

La baignade est surveillée l’été, et je pense que les lieux sont plus fréquentés, sans risque malgré tout de se marcher sur les pieds.

(A noter : parking gratuit, baignade surveillée en juillet-août)

 

 

 

Découvrir les différentes étapes de la production d’huîtres à Fort Royer            

 

Qui dit Oléron (et plus généralement le territoire de Marennes-Oléron) dit ostréiculture, avec ses huîtres connues dans le monde entier , qui occupent de fait une place bien particulière sur l’île…. Il faut dire qu’entre 45 000 et 60 000 tonnes d’huîtres y sont commercialisées et expédiées chaque année, soit… 50% de la production française en huîtres !

Nous avions déjà visité une petite exploitation ostréicole il y a quelques années aux abords de la Tremblade (https://mysweetescape.fr/2019/06/20/week-end-la-tremblade-royan-que-voir-que-faire/) et appréhendé les différentes étapes inhérentes à l’élevage d’huîtres, bien plus long qu’on ne l’imaginerait, puisque 3 à 4 années d’élevage et de travail pour les ostréiculteurs sont nécessaires pour commercialiser les huîtres que vous trouvez , si vous en êtes amateur/trice, dans vos assiettes à Noël… Il nous restait cependant (et nous reste encore) beaucoup à apprendre sur le sujet, tant celui-ci est riche à aborder !

 

fort royer, île d'oléron

 

Connue de très longue date, la tradition ostréicole d’Oléron et du bassin de Marennes se pratique au cœur d’immenses parcs à huîtres implantés pour la plupart sur le flanc est de l’île…. Plusieurs variétés sont cultivées : la fine de claire, la spéciale de claire, la fine de claire verte et la pousse en claire. Cette tradition, ce savoir-faire, font partie intégrante de l’histoire et la culture oléronaise , puisqu’à partir du 19ème siècle, l’ostréiculture prend peu à peu la place de la saliculture en déclin, et refaçonne les paysages de façon très caractéristique, donnant une nouvelle vie aux bassins précédemment créés.

La visite guidée de Fort Royer est passionnante, et animée surtout par des passionnés…. Ceci explique peut-être cela…. Elle nous a permis d’approfondir nos connaissances sur l’histoire de l’ostréiculture oléronaise, les conditions d’élevage des huîtres , ou le métier d’ostréiculteur! Il faut dire, aussi, que ce(véritable) site ostréicole , situé dans la Réserve Naturelle de Moëze-Oléron, où vieillissent tranquillement de jolies cabanes traditionnelles en bois, est encore aujourd’hui exploité par 8 ostréiculteurs, et ne manque ni d’intérêt… ni de charme.

Le domaine  ouvre ainsi ses portes aux visiteurs de tous âges. Au début de la visite, nous avons ainsi été switchés en deux groupes : les adultes d’un côté, et les enfants de l’autre ! Surprenant, mais très intéressant et pertinent finalement: des ateliers spécifiques sont en effet proposés pour les plus jeunes, afin d’assurer une découverte confortable, interactive et adaptée des lieux à tous ! Tout un tas d’activités sont également proposées sur place, des balades contées aux jeux de piste et randonnées.

 

visite de fort royer, oleron

 

La Perrotine – BP 4317310, SAINT-PIERRE-D’OLÉRON

Site internet

 

Voguer d’atelier en atelier le long du Chenal de la Baudissière

 

Le site permet de découvrir une autre initiative oléronaise pour ne pas laisser flétrir le patrimoine ostréicole et insuffler une nouvelle vie aux cabanes maritimes désormais laissées à l’abandon en partie pour des raisons de normes … Une nouvelle vie leur est ainsi offerte puisqu’à l’instar de Couleurs Cabanes, elles ont été reconverties et réhabilitées en ateliers d’artistes !

 

chenal de la baussidière, oléron

 

Pour autant, les deux villages se complètent et arborent deux visages bien distincts.  Artisans et créateurs ont ainsi posé leur valise le long de ce charmant chenal bordant l’estran vaseux, pour y puiser l’inspiration ou y servir quelques produits gourmands… Tous les produits sont originaux, de qualité, en bordure d’une route à peine aménagée et dont le côté brut fleure l’authenticité !

 

chenal de la baussidière, oléron chenal de la baussidière, oléron

 

Chenal de la Baudissière – 17 550 Dolus d’Oléron

Site internet 

chenal de la baussidière, oléron

 

 

Flâner à la Cotinière, « the place to be » , et assister à sa Criée

 

Situé sur la commune de St-Pierre d’Oléron, le port de la Cotinière est le 1er port de pêche artisanale de Nouvelle-Aquitaine, et se classe 7 ème au niveau national ! Près de 5000 tonnes de poissons et crustacés circulent chaque année au sein de sa Criée , avec environ quelques 90 espèces représentées ! Le choix est vaste, ce qui se sent rien qu’à la lecture des menus des restaurants d’Oléron !

Le lieu est incontournable sur l’île, tant pour les touristes qui aiment se promener sur la jetée et contempler le ballet des bateaux aux couleurs vives (plus de 95  navires transitent ici), que pour les locaux qui se complaisent régulièrement à venir suivre les affaires de la Criée, ou se laisser bercer par la rumeur d’un port en ébullition permanente. Je peux comprendre, c’est le genre d’activité qu’Aymeric adore!

Lors de notre passage, nous avons d’ailleurs pu admirer sa dernière version, flambant neuve, dans de nouveaux bâtiments à l’architecture épurée donnant sur une promenade de 1,5 km dominant les quais et offrant de fait un point de vue sur le charmant port. L’ensemble avait ouvert 3 semaines plus tôt et sera prochainement, si ce n’est déjà fait, complété d’un circuit de découverte avec des panneaux informatifs sur les techniques de pêche des marins oléronais. Une fenêtre vitrée permet de surplomber la vente aux enchères .

 

Horaires :  Les criées ont lieu à 6h et 16h, sauf le dimanche. Visites guidées possibles avec l’Office de Tourisme.

 

la criée, oléron, la cotinière la criée, oléron, la cotinière la criée, oléron, la cotinière

 

 

Nous avons prolongé la promenade au cœur de la station balnéaire de la Cotinière en elle-même, en longeant le front de mer, où il fait bon flâner ! De part et d’autre, cafés, poissonniers et halles animent la balade, tout en permettant de faire le plein de bons produits de la mer.

 

la criée, oléron, la cotinière la criée, oléron, la cotinière la criée, oléron, la cotinière

 

💡 Le bon plan souvenirs

Vous y trouverez notamment des soupes, rillettes, terrines, mousses… de la Conserverie La Lumineuse, des recettes sans colorants ni conservateurs en partie réalisés avec des ingrédients en provenance du port de la Cotinière et de l’île d’Oléron.

 

Les boutiques sur l’île :

🐟 12 bis rue du port , la Côtiniere 17310 Saint-Pierre-d’Oléron

🐟 37, rue de la République 17130 Saint-Pierre d’Oléron

 

la criée, oléron, la cotinière

 

 

 

Tout apprendre de la saliculture au Port des Salines

 

J’ai adoré découvrir, à travers une visite guidée et un passage à l’écomusée attenant, le Port des Salines, et l’histoire des marais salants sur Oléron ! J’avais quelques connaissances de base sur de la culture de l’or blanc, glanées lors d’une visite en Sicile il y a des années-lumières pour moi de cela ! Je l’ai d’ailleurs mentionné lors de la visite, et une dame est venue nous saluer et nous souffler qu’elle était justement originaire de la région de Trapani !

La visite du Port des Salines en compagnie d’une guide aussi passionnante que passionnée nous a plongé , le temps d’une heure, au cœur du monde de la saliculture, autrefois un pilier économique de l’île ! Nous avons appris une foule d’anecdotes sur le sel , sa récolte, la faune et la flore présentes dans les marais salants…

Par exemple, savez-vous comment on appelle une personne qui récolte le sel ? Un saunier. A Guérande, on parle de paludier, un mot dérivé de paludis qui signifie « marais » (tandis que la maladie du paludisme vient des marais). Le nom change donc selon les régions. Beaucoup de mots de la vie courante ont le même radical que le nom saunier (« sau ») et donc un rapport avec le sel, qu’on ne soupçonnerait pas forcément : une sauce, une saucisse, saumure, saugrenu (« qui vient d’une idée salée »)… C’était le point Vocabulaire du jour, pour se coucher moins bête^^.

 

visite du port des salines, oléron visite du port des salines, oléron visite du port des salines, oléron

 

 

La visite du site est très intéressante, et permet d’aborder les conditions préalables à la production de sel, à savoir une terre imperméable (argileuse donc), implantée dans une zone chaude et exposée aux vents. Toutes les conditions sont donc réunies à Oléron , où la saliculture a plus fortement imprégné le paysage qu’on ne l’imagine ! En effet, jusqu’au XIXe siècle,  ¼  de l’île était autrefois recouvert de marais salants, pour 85 000 bassins de récolte.  Avec l’ essor du chemin de fer , le commerce du sel méditerranéen se développe cependant au détriment du sel atlantique, incapable de tenir la concurrence. Le développement des frigos, rendant le développement du sel moins essentiel pour la conservation, sonne quelque peu le glas de la saliculture sur Oléron…. Et les bassins de récolte sont alors reconvertis … en bassins d’élevage des huîtres ! A Oléron, tout se recycle !

 

visite du musée du port des salines, oléron visite du musée du port des salines, oléron visite du musée du port des salines, oléron

Le musée

 

La dernière récolte de sel est ainsi menée dans les années 80… Mais l’histoire ne s’arrête pas là, puisque le Port des Salines est alors réhabilité dans un souci de sauvegarde de la mémoire et des traditions , et qu’une première récolte y est menée en 1995. Aujourd’hui, une douzaine de sauniers travaillent sur place, et le sel ainsi produit est vendu directement au cœur du grenier à Sel de l’île : la Salorge. Nous y avons fait le plein de sels, car tout un tas de variétés y sont proposées pour adapter et peaufiner ses recettes !

(Il est également possible de faire un tour de barque sur place)

 

Rue des Anciennes Salines – 17 370 Le Grand-Village-Plage

Site internet

 

Faire une halte pour un joli cliché au Chenal d’Ors

 

A deux pas du village éponyme, le chenal d’Ors, et ses  nombreuses cabanes , se jettent dans le pertuis de Maumusson près du viaduc reliant Oléron au continent. Du haut de ses 1,5 km, il s’agit du plus long chenal ostréicole de l’île d’Oléron… et de l’un des plus beaux ! Nous y sommes passés à vélo sur notre route pour Château d’Oléron, et il est impossible de le manquer avec  ses cabanes ostréicoles très colorées, son activité débordante et fluctuante au gré des marées, ses nasses d’huîtres jonchant les quais… Un joli point de vue à immortaliser !

 

chenal d'ors, oléron chenal d'ors, oléron

 

 

Vous perdre dans les rues de l’un de mes endroits préférés à Oléron : Château d’Oléron, entre histoire et traditions

 

Le château d’Oléron se situe dans la ville éponyme, très charmante au demeurant, avec ses maisons aux façades blanches et aux volets bleus et verts

 

visiter château d'oléron et couleurs cabanes visiter château d'oléron et couleurs cabanes

 

Cette citadelle établie sur un promontoire stratégique , offre une belle balade sur ses remparts avec vue sur les côtes du continent et l’océan , ainsi que des expositions ou des visites guidées… menées par Vauban, le soir, l’été ! L’accès est libre et constitue une jolie idée de balade digestive ^^ ! (Les lumières doivent y être toutes douces en fin de journée !)

 

visiter château d'oléron et couleurs cabanes visiter château d'oléron et couleurs cabanes

 

Nous sommes ensuite redescendus en direction du port, qui accroche l’œil depuis les remparts, avec ses cabanes ostréicoles colorées reconverties en ateliers d’artistes et boutiques de toutes les couleurs ! Adorable, pittoresque… et égayant ! Je suis fan et ce site a sans nul doute été l’un de mes préférés sur l’île! L’ensemble est super photogénique et invite clairement à y flâner un petit moment !

On se perd dans ce dédale de cabanons riches en surprises, où chacun présente ses créations, ici des jeux en bois, là des bijoux, ici un bateau en cours de réfection… Divisé en rues artificielles aux noms farfelus avec de chouettes jeux de mots, ce quartier de la ville, Couleurs Cabanes, possède aussi un drôle de pont aux vertus magiques : le pont des rêves, destiné à accueillir des vœux sur des coquilles d’huîtres … qui se réaliseraient lorsque celles-ci tomberaient à la mer ! Il ne vous reste qu’à mettre le vent de votre côté…

Au passage, j’ai aussi beaucoup aimé le manège mécanique, qui fonctionne à la force des bras… Pas de souci de monnaie pour refuser un tour à vos loupiots , haha !

 

visiter château d'oléron et couleurs cabanes visiter château d'oléron et couleurs cabanes visiter château d'oléron et couleurs cabanes visiter château d'oléron et couleurs cabanes

 

 

 

Admirer les villas Belle-Epoque de Saint-Trojan-les -Bains

 

Nature et bien-être sont souvent associés à Saint-Trojan-les -Bains, classé station balnéaire à la toute fin du XIXe siècle, mais au tout début de la période des villégiatures et des premiers bains de mer. Très caractéristiques de cette période, de sublimes villas Belle Epoque s’alignent sur le front de mer, témoins d’un passé glorieux, Saint-Trojan ayant constitué une destination très huppée et convoitée par les estivants. Le tout est très bien aménagée et donnerait presque envie de se joindre aux joggeurs !

 

visiter saint-trojan les bains, oléron visiter saint-trojan les bains, oléron

 

Le centre de la bourgade est très agréable également , avec ses petites boutiques disséminées dans le centre, ses cabanes bariolées encore occupées par des ostréiculteurs, son cadran solaire, et ses plages bordées par la pinède… Je pense notamment à la jolie plage de Gatseau, premier lieu que nous ayons foulé sur l’île, pour une mise en jambes réussie , tant celle-ci fleure les vacances et la détente. Il n’y a pas, mais les pins ont toujours cet effet sur moi !

Nous logions sur place à l’hôtel les Cleunes, et avons trouvé que la ville était un bon point de chute lors d’un séjour sur l’île d’Oléron.

A noter : Chaque année, à l’instar des villes du sud, Saint-Trojan accueille une fête du mimosa !

 

 

visiter saint-trojan les bains, oléron visiter saint-trojan les bains, oléron saint-trojan-les-bains-oleron

 

 

Faire du paddle ou du surf sur la plage de Gatseau

 

Nous devions initialement faire une initiation au paddle dans la baie de Gatseau, mais la météo capricieuse en avril en a décidément autrement ! Dommage , je pense ! Nous avions la possibilité de remplacer notre cours par un autre de surf, le dernier jour, plus clément, mais j’avoue que je ne suis pas encore prête psychologiquement. Cette activité me fait un peu peur, même si tout le monde adore , mais je ne suis pas assez à l’aise dans l’eau! Pour ce, nous avions rendez-vous avec Baptiste Dalmon de l’école de surf Moana, une école placée sous le signe de la sécurité et de l’environnement, Baptiste étant correspondant de l’association écologique Surfrider Doundation et travaillant également avec Surfer Solidaire .

Contact : 06 80 14 36 57

Site internet

 

Plage de Gatseau, Oléron Plage de Gatseau, Oléron

 

 

Et aussi ?

 

boyardville

Boyardville

 

  • Visiter le Fort Louvois (Bourcefranc-Le Chapus), le petit frère de Fort Boyard imaginé par Vauban, accessible à marée basse uniquement , à travers un chemin pavé se découvrant lorsque la mer se retire… Comme dans les livres ! J’aurais adoré, je crois ! A ce propos, le Fort Boyard, lui, ne se visite pas, puisqu’il accueille des tournages d’émissions tout au long de l’année !
  • Emprunter le P’tit Train de St-Trojan-les-Bains, qui serpente sur 12km aller-retour, par delà dunes et forêts, en direction des plages de sable fin.
  • Faire un escape game au Moulin des Loges (St Just Luzac), l’unique moulin à marée de la région, et l’un des derniers encore en activité en Europe.
  • A St Pierre d’Oléron, suivre les parcours du musée de l’île d’Oléron pour appréhender les différents pans de son histoire.
  • Faire une escale à la Citadelle de Brouage, labellisée parmi les Plus Beaux Villages de France, avec ses remparts et différents édifices militaires qui témoignent d’un riche passé économique lié aux commerce du sel.
  • Qui dit océan dit marée, et dit activités liées ! Ainsi, pourquoi pas vous initier à la pêche à pied ? Je m’y étais essayé avec des élèves en classe de mer il y a quelques années, et l’activité est vraiment chouette, surtout pour les enfants !
  • Profiter des autres plages de l’île, comme la plage de Boyardville, qui offre entre autres une jolie vue sur le fort Boyard.

 

Port des Salines, Oléron

Photo-souvenir au Port des Salines

 

Nos coups de cœur sur Oléron

 

J’aime bien cette catégorie que j’inclus généralement dans mes articles et qui me permet de mettre en avant les lieux que j’ai préférés ou qui m’ont le plus marquée lors de nos séjours… Dur, dur, pour le cas de celui-ci, de faire des choix… car j’avoue avoir été charmée par l’ensemble des espaces traversés, tous uniques en leur genre … Voici cependant ceux qui me viennent directement à l’esprit quand je repense à nos quelques jours sur Oléron :

 

🤍🤍🤍 Le Phare de Chassiron : pour sa vue incroyable, son jardin original en forme d’une rose des vents, et pour la mise en scène de son musée originale et surprenante !

🤍🤍🤍 La nouvelle Criée (et le Port de la Cotinière), pour son architecture épurée, son ambiance si particulière, où se mêlent  effluves iodées et senteurs de chantier avec les bateaux fraîchement repeints qui colorent le paysage. Un lieu animé, peuplé de curieux, de marins et de pêcheurs ! A deux pas, des petits marchés vous permettent de faire le plein de produits de la mer, pour vous régaler durant vos vacances ou à votre retour chez vous !

🤍🤍🤍 Le marais salant du Port des Salines, son éco-musée bien pensé pour les enfants, et ses visites guidées très complètes qui permettent d’appréhender un gros pan de l’histoire et de la culture oléronaise … et là-aussi, de faire le plein de souvenirs (salés) !

🤍🤍🤍 Les pistes cyclables, partout, sur l’île, qui permettent de découvrir en long, en large et en travers ce patchwork d’espaces naturels de tous types !

🤍🤍🤍 Couleurs Cabanes, ses cabanes colorées, et cette seconde vie donnée au patrimoine ostréicole, puisque ces dernières accueillent aujourd’hui une trentaine de créateurs, d’artistes et d’artisans d’art… Un lieu esthétique, dans lequel on se plaît à flâner , et qui a une histoire !

🤍🤍🤍 De la même façon, la plage de la Boirie, avec son alignement de dizaines de petites cabanes de plage, entretenues et peintes par leurs locataires, donc entièrement personnalisées , inspire joie et bonne humeur. Au passage, elle m’a ramené quelques années en arrière, dans ma résidence universitaire. Une action avait été menée au cours de laquelle chaque étudiant pouvait peindre et décorer sa porte de chambre comme il l’entendait, et je m’en étais donné à cœur joie ! C’était mon petit instant nostalgie ^^.

🤍🤍🤍 Fort Royer . Nous n’avons pas pu terminer la visite du site, attendus pour prendre le ferry pour La Rochelle, et c’est bien dommage… Bon, en réalité, nous n’avons pas manqué grand-chose, mais la guide avait réussi à me happer, et à m’apprendre tout un tas d’anecdotes sur les huîtres, un monde et une culture à part entière qui recèlent de secrets !

🤍🤍🤍 Les restaurants oléronais, et je serais bien incapable de vous dire lequel m’a le plus régalée ! Je vous en parle un peu plus bas, tous font  la part belle aux produits locaux et de saison , ainsi qu’ aux produits de la mer , bien évidemment… Les gourmands et les gourmets apprécieront !

 

visiter château d'oléron et couleurs cabanes

Couleurs Cabanes, Château d’Oléron

 

 

Oléron en famille

 

On ne va pas se mentir, mais depuis que nous sommes parents, ce point sur lequel nous ne nous attardions pas vraiment auparavant est devenu aujourd’hui déterminant dans le choix de la plupart de nos escapades !

Je l’ai un peu évoqué plus haut, mais sur l’île, pas mal d’activités sont accessibles en famille et avec des enfants : l’écomusée du Port des Salines, le site ostréicole de Fort Royer, les plages de sable (8 sont labellisées Pavillon Bleu)… La destination affiche d’ailleurs le Label Famille Plus depuis 15 ans.

Sur place, nous avons récupéré le guide spécial Familles édité par l’Office de Tourisme, j’en étais toute chose ! ^^ Cela me fait encore tout drôle d’avoir « changé de statut » et cela fait plutôt plaisir de voir des offices « penser à nous » en répertoriant dans plusieurs domaines tout un tas d’activités sympas pour rendre le voyage en famille attractif et inspirant. Nous réfléchissons depuis des semaines à notre destination de vacances pour cet été, et j’ai tellement peur de me rater que je n’ai encore rien réservé… Nous attendons de voir comment se passe notre premier long week-end d’ici deux semaines pour prendre une décision. D’ailleurs, je suis preneuse de conseils si vous en avez .^^  De fait, vous imaginez bien que je trouve ce type de brochure assez rassurante !

Celle-ci est réellement bien conçue , avec des idées de visites, de sorties nature à mener sur Oléron (les centres équestres, la Maison de la Nature, le parc d’accrobranche, les jeux d’eau du Port Miniature Ti Bato…),,  des restaurants et hôtels proposant des menus et services pour les enfants et même, chose que j’ai adorée, des circuits de promenade de 20 à 60 min accessibles en poussette

Bref, pas mal de choses sont répertoriées, pour tout planifier en toute sérénité… Cela donne envie !

 

manège , couleurs cabanes, château d'oléron

Château d’Oléron

 

 

Où manger sur l’ île d’ Oléron ?

 

Nous nous sommes juste ré – ga – lés tout au long de notre séjour à Oléron , testant diverses
adresses aux ambiances très différentes , mais avec un point commun et pas le moindre : le désir
de faire la part belle aux produits locaux et de saison , ainsi qu’ aux produits de la mer , bien
évidemment . Les amateurs de fruits de mer et de poissons seront au paradis ! Au passage , j’ ai vu que des alternatives végétariennes étaient généralement proposées3 un peu partout .

 

  • L’Iode , plage de Gasteau , St Trojan – les – Bains : une adresse à ne pas manquer , tant pour son cadre que pour ses spécialités ! Il s’ agit en fait du restaurant du centre de Thalassothérapie ,
    situé sur la plage de Gatseau , et ouvert à tous . Une grande terrasse équipée de transats et de sièges
    paraissant très confortable permet de déjeuner / dîner les pieds dans l’ eau , ou pourquoi pas de
    prendre un verre en couple ou entre amis avec vue sur la baie et la forêt de la Coubre après une
    séance de surf ou de paddle . Côté cuisine , car c ‘ est le plus important , vous trouverez à la carte
    des plats alléchants et originaux , mixant les saveurs , les textures , et les couleurs ! N’ hésitez pas à commander en dessert le fondant au chocolat sans cuisson à la marmelade d’ orange , vous m’ en direz des nouvelles ! Attention , réservez – lui de la place , car il est quelque peu copieux !

Site internet

Restaurant l'Iode, île d'Oléron Restaurant l'Iode, île d'Oléron

 

  • L ‘ Hôtel – Restaurant les Bains 1 Rue des Quais – 17190 Boyardville , à deux pas du port
    de plaisance de la ville et de l’ embarcadère pour les croisières vers Fort Boyard , la Rochelle …  Le
    cadre est romantique , l’ établissement bien situé , l’ accueil chaleureux . Après une grosse journée ,
    la première d’ ailleurs , pour laquelle nous nous étions levés à 5h , haha , nous étions bien aises de
    terminer la journée en douceur dans un lieu convivial , autour d’ un assiettes copieuses et
    réconfortantes ! La cuisine est de terroir, les plats proposés étant élaborés à partir de fruits de mer
    et poissons de la Cotinière , de légumes de saison , de viandes sélectionnées . . . Aymeric a ainsi opté
    pour une choucroute de la mer , et moi pour un ragoût à base de seiche : une tuerie ! J’ ai envie d’ en remanger rien qu’ en vous le mentionnant ! La générosité et la gourmandise sont de mise dans les assiettes , je crois que Mathilde se remémore encore les profiteroles qu’ elle a commandées , les plus impressionnantes que j ‘ ai vues de ma vie , il n’ y a pas photo !

Site internet

Hôtel - Restaurant les Bains, oléron

 

  • L’Estran, 4 place de la République, 17480 Château d’Oléron. Sur la place principale de Château d’Oléron, l’adresse propose une cuisine régionale, à base de produits frais , et une sélection de spécialités de la mer avec une petite touche venue des îles… Le menu est original et alléchant, je me rappelle que nous avons eu du mal à faire des choix et que nous avons même fini tous 3 par craquer sur un menu avec entrée, ce qui n’est pas dans nos habitudes, pour goûter à la sélection proposée ! Nous n’avons franchement pas été déçus, bien au contraire. Le restaurant offre un beau rapport qualité/prix, des assiettes copieuses, raffinées et goûteuses … Pensez à réserver, le lieu a l’air vite complet !

Site internet

 

restaurant l'estran, château d'oléron

 

  • L’Ecume, 2 rue de la République, 17370 St Trojan les Bains. Cette adresse est incontestablement le coup de cœur de notre séjour. Situé à deux pas de notre hôtel, l’adresse, moderne et accueillante, est certainement l’une des meilleures tables de l’île ! Au menu, des mets recherchés, originaux et équilibrés, savoureux et superbement présentés … avec une petite influence asiatique qui leur confère toute leur singularité ! Nous nous sommes par exemple régalés autour une tartelette printanière déclinée ne légumes de saison et agrémentée d’un coulis de petits pois menthe et de billes de yuzu, ou d’un filet de truite de mer et d’asperges vertes avec sa légèreté d’Hollandaise . Raffiné, délicat et fondant en bouche… Une adresse romantique, idéale pour une petite soirée en couple … ou même en famille, après tout ! Plus on est de gourmands, plus on rit !

Site internet

restaurant l'ecume, saint-trojan-les-bains

 

  • Le Relais des Salines, Port des Salines 17370 Le-Grand-Village-Plage. Installé au milieu d’une cabane typique accolée au site du Port des Salines, le restaurant, qui a obtenu un bib gourmand Michelin… L’atmosphère est familiale et chaleureuse, avec pour ornements ardoises et affichettes aux dictons accrocheurs . Au menu, saveur et créativité, autour de quelques plats (gage de qualité) originaux et surprenants, comme les spaghetti de betteraves qui m’ont tentée… et régalée ! La spécialité de la maison serait les huîtres chaudes à la fondue de poireaux… Ne les manquez pas, donc ! On nous les avait conseillées, mais j’avais peur que l’entrée ne soit de trop… Car les desserts me tentaient déjà bien trop ! Pensez à réserver dans cet établissement qui se distingue des autres !

Site internet

restaurant le relais des salines, port des salines

 

[Cet article sur Oléron fait suite à une invitation de Charentes Tourisme et de l’Office de Tourisme de l’île d’Oléron et du bassin de Marennes. Je les remercie pour cette invitation et ce programme établi en concertation avec nos envies qui n’entachent en rien ma liberté éditoriale.]

 

 

 

 

Si cet article t’a plu, épingle-le et retrouve-le sur Pinterest!

 

que voir, que faire lors de vacances ou d'un week-end sur l'île d'Oléron que voir, que faire lors de vacances ou d'un week-end sur l'île d'Oléron que voir, que faire lors de vacances ou d'un week-end sur l'île d'Oléron

 

Vous pouvez aussi aimer...

1 Commentaires

Valérie 6 juin 2022 - 7 h 27 min

Habitante de l’île d’oléron depuis quelques années, je trouve ce blog très intéressant et représente très bien la vie ici, colorée et ensoleillée et sereine.

Reply

Laisser un commentaire

Enregistrer mon nom, mon e-mail et mon site web dans le navigateur pour mon prochain commentaire.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies. Accepter