Road-trip: au coeur de la Sicile: de Caltanissetta à Enna

Par Chloé
calascibetta, road- trip en sicile

Ce matin, on s’éloigne un peu du littoral et on s’enfonce dans les terres siciliennes, en vue d’atteindre Enna. Les vertes vallées s’effacent peu à peu. On traverse une terre aride, marquée par le soleil, le manque de pluie. Les premiers reliefs s’esquissent, et très vite, les collines ocres et leurs sommets brûlés prennent possession du paysage.  Ça et là, on aperçoit quelques villages de pierre haut perchés… ces bourgades qu’aujourd’hui, nous allons tenter d’appréhender. Une autre facette Sicilienne, bien différente des temples et falaises arpentés la veille!

 

A chaque jour son lot de surprises!

Première halte: Caltanissetta…

 

… La ville aux deux églises situées sur une même place (piazza Garibaldi, au croisement des deux axes principaux que sont le Corso Vittorio Emanuele et le Corso Umberto I).

Un jour de messe, on ne pouvait guère mieux tomber, l’animation est à son comble, et Aymeric est bouche bée devant le défilé de siciliens, fervents catholiques, qui s’y pressent, parés de leurs plus beaux atours.  On ne peut donc pénétrer à l’intérieur du Duomo local, mais le spectacle est tout autre, et bien plus vivant!

A voir Piazza Garibaldi: la Fontaine de Triton et ses statues de bronze du grand sculpteur ; le palazzo del Carmine, siège de la mairie; l’église de San Sebastiano – avec sa façade pourpre et azur –, et la Cattedrale, reconnaissable à ses deux clochers symétriques qui dominent la place centrale.

 

On ne s’attarde pas, et on reprend très vite la route, pour nous enfoncer toujours plus profondément au coeur des vallons environnants.

 

caltanissetta, sicile caltanissetta, sicile caltanissetta, sicile

 

Deuxième étape: Calascibetta

 

Peu mise en valeur dans notre guide, Calascibetta n’est pas forcément inscrite au programme de la journée. On file vers Enna, mais le paysage et les vues sur l’Etna sont si splendides que je force plus d’une fois Aymeric à s’arrêter pour tirer quelques plans au drone… On s’approche peu à peu de Calascibetta, et l’aperçu qui nous en est donné nous pousse à nous y faire une halte, un instant…
Le moins que l’on puisse dire, c’est que la ville se mérite, puisqu’on peut à peine s’y déplacer en voiture! On se gare tout en bas, face à la Torre Normana, fièrement dressée au bord du précipice qui borde la ville; et on s’engage dans un dédale de ruelles et escaliers étroits sans ombre, dont on ne pense pas venir à bout!  On n’y croise pas âme qui vive, jusqu’à la place centrale totalement désertée… On aurait presque l’impression de se déplacer dans un village fantôme! Mais l’heure du déjeuner approche, est peut-être dépassée, même… Les effluves de ragoût viennent chatouiller nos narines, se mêler aux senteurs de linge frais, et démentir cette étrange sensation de village dépossédé…

 

A voir également à 3km de Calascibetta: la nécropole di Realmese avec ses 300 tombes troglodytiques


calascibetta, road- trip en sicile
calascibetta, road- trip en sicile calascibetta, road- trip en sicile calascibetta, road- trip en sicile calascibetta, road- trip en sicile calascibetta, road- trip en sicile calascibetta, road- trip en sicile calascibetta, road- trip en sicile calascibetta, road- trip en sicile calascibetta, road- trip en sicile calascibetta, road- trip en sicile calascibetta, road- trip en sicile calascibetta, road- trip en sicile

Déjeuner à Enna

 

L’après-midi est déjà bien engagée lorsqu’on atteint enfin Enna, affamés. On se pose dans le premier restaurant venu, le Paccamora Bio Bar, qui comme son nom l’indique est bio, sain, et surtout très bon! On savoure notre assiette de pasta, et on reprend quelques forces avant de grimper à nouveau, cette fois-ci vers le château. Les rues nous semblent à nouveau bien trop calmes, on découvre sur une petite affiche que la ville fête ce soir le retour au bercail de sa sainte patronne sur un char doré, orné de pierres précieuses, porté par des hommes pieds nus et vêtus de blanc … (Festa di Maria Santissima della Visitazione)

On se sent chanceux d’être présents en ce jour de festivités… avant de constater qu’on ne pourra pas y assister, les rues de la ville devant être libérées des véhicules qui y stationnent avant 16h… On ne peut pas vraiment abandonner la nôtre à son triste sort, et on ne loge pas en plein coeur de la ville ce soir. (Je comprends mieux pourquoi les prix  aux dates demandées y étaient si exorbitants!) En ce jour, les siciliens ne plaisantent pas avec les horaires, on se prend même une (belle) amende pour s’être garés sans nous en rendre compte sur une des places prohibées… On s’estime heureux d’être revenus pile à temps, les voitures qui nous entourent sont embarquées sous nos yeux alors qu’on s’apprête à redémarrer!

On reprend donc à nouveau la route, délestés d’une quarantaine d’euros et avec un sentiment mitigé sur la ville, haha^^! On a pourtant adoré longer les remparts du château d’Enna et admirer la vue époustouflante à 360° sur les environs! (entrée libre)

 

enna, sicile enna, sicile château d'enna, sicile château d'enna, sicile château d'enna, sicile château d'enna, sicile château d'enna, sicile château d'enna, sicile château d'enna, sicile château d'enna château d'enna, sicile enna, sicile

 

Course de vélo sur une ancienne piste de course au lac de Perguse

 

Encore un peu blasés –c’est la première amende de ma vie tout de même, je suis la fille qui ne dépasse jamais les limitations de vitesse et ne traverse pas hors des clous,- on dépose nos affaires au B&B Villa Casablanca, et on file se défouler avec les vélos gracieusement prêtés par l’établissement au lac de Perguse. On s’attendait à un lieu un peu plus naturel et à un lac un peu plus accessible… La végétation fait office de barrière entre l’eau et la piste…On roule en effet sur un ancien circuit de course, et on trouve cela plutôt amusant! (Sans intérêt réel, mais amusant, haha!)

Ce lac, l’un des seuls naturels du centre de l’île, est un haut lieux de la mythologie : c’est en effet iciqu’Hadès, dieu des Enfers, aurait surgi sur son char doré pour enlever Perséphone, la fille de Déméter et de Zeus. ^^

lac de perguse lac de perguse lac de perguse

 

C’est la fin de cette grosse journée, marquée par des hauts et des bas, au sens propre, comme au sens figuré! 🙂

 

On se retrouve très vite pour une très belle découverte de Raguse…

Et pour retrouver nos articles/conseils déjà parus, c’est par ici

 

 

d'enna à calascibetta, sicile, road-trip, pinterest

Vous pouvez aussi aimer...

6 Commentaires

Raph 28 mai 2018 - 9 h 45 min

le rêve, vraiment sympa ce road trip

Reply
Amélie 28 mai 2018 - 18 h 03 min

ce soleil, ça donne envie <3

Reply
Céline - La Marinière en Voyage 29 mai 2018 - 8 h 30 min

Ahhh la Sicile… Je retrouve bien dans ton article le charme que j’avais tant aimé là-bas… Ses vieilles pierres et sa douceur de vivre, le top du top 🙂

Reply
Chloé 3 juin 2018 - 21 h 50 min

Tellement de nostalgie en écrivant ces articles!

Reply
mathilde 30 mai 2018 - 15 h 45 min

Superbe!

Reply
Jomaya 18 juin 2018 - 11 h 40 min

Je retrouve bien la chaleur écrasante de la Sicile dans vos images, ca me rappelle plein de souvenirs !

Reply

Laisser un commentaire

Enregistrer mon nom, mon e-mail et mon site web dans le navigateur pour mon prochain commentaire.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies. Accepter