S’imprégner de l’atmosphère sarde à Cagliari

Ecrit par Chloé 24 septembre 2013
S’imprégner de l’atmosphère sarde à Cagliari

En Sardaigne, nous avions réservé une chambre à Cagliari, à quelques kilomètres de l’aéroport, et avons effectué depuis cette ville la plupart de nos allers-retours sur les routes du pays. On ne peut donc pas à proprement parler de « roadtrip » pour désigner notre séjour ^^ , même si nous avons parcouru près de 1500km en une semaine. Lors de notre virée dans le nord de l’île, nous avons par contre passé une nuit à Olbia.

cagliari, sardaigne, flamands roses

Cette solution n’était pas la plus reposante, je vous le concède, mais a été la conséquence, comme d’habitude, d’un manque d’organisation . Nous avions initialement prévu de rester à Cagliari, et de ne pas trop nous en éloigner,  d’autant plus que nous ne partions  approximativement qu’une semaine sur le territoire sarde..  Finalement, vous avez pu constater que nous ne nous en sommes pas tenus à cette idée, et avons sillonné en voiture certaines provinces du pays pour en explorer leurs (fabuleux^^) recoins Si vous n’êtes pas motorisés, sachez que la plupart des villes sardes sont desservies par le train ou par des bus (nous nous étions renseignés avant notre départ). C’est d’ailleurs ainsi que ma mère et moi nous étions déplacées en  Andalousie, car conduire à l’étranger m’angoisse encore  quelque peu. En Sardaigne, nous préférions cependant être libres de nos mouvements, et cela ne dérangeait pas mon copain de prendre le volant 😉 ! Bref, j’y reviendrai dans un prochain article !

Somme toute, nous nous sommes beaucoup attachés à notre pied-à-terre, et à ses alentours. Parcourir la côte sud de l’île depuis Cagliari n’était pas si inconfortable, puisque la plupart des grandes villes n’en sont pas très éloignées, et il faut avouer que  nous avons été émerveillés plus d’une fois en traversant les chemins qui longent le bord des falaises!

 

Cagliari est quant à elle une « grande ville » de près de 150 000 habitants (aux yeux de la résidente d’une petite commune picarde que je suis, entendons-nous).

 

fleurs cagliari, sardaigne

Comment exprimer ce  que je ressens pour la capitale sarde … que j’ai très peu appréciée au premier abord ? Déjà angoissés par les difficultés liées à notre location de voiture, le premier jour, nous nous sommes complètement perdus dans les rues de la ville dépeuplées de passants à une heure où le soleil brûlant chauffe le bitume… Nous nous sommes vites aperçus qu’à Cagliari,  la signalisation n’est pas très fiable . (Le panneau vous indique la direction du centre à droite alors qu’il est en réalité tout droit… ) Sans une bonne carte très complète, il est compliqué , dans un premier temps, de se repérer dans ce dédale de ruelles et d’avenues peu différenciables les unes des autres. Les premières 24h sur place  ont été infernales ^^ Nous avons perdu un certain temps à  tourner en rond, et je n’exagère pas. Nombre de rues sont à sens unique et il est impossible de faire demi-tour avant plusieurs centaines de mètres (ou demi-tour, tout court !)…

Par la suite, les choses se sont améliorées et nous avons enfin pu profiter de notre séjour, et nous détendre un minimum ! Nous avons pris nos repères, et au fil des jours, avons roulé sans plus hésiter dans ce semblant de labyrinthe. 😉 !

 

Perchée sur  sa colline, Cagliari est composée d’un patchwork de quartiers pittoresques,  sans lien apparent, plus ou moins modernes, mais tous hauts en couleurs. Le chômage sévit sur l’île, et dans certains quartiers, les façades de maisons sont très délabrées, plus particulièrement, fait étonnant, dans des zones assez touristiques (comme le quartier du Castello) … Justement : on la dit touristique… et , étrangement, nous nous sommes baladés dans un centre-ville vide un  samedi après-midi ! (Sur le moment, nous nous sommes demandés  si nous n’avions pas changé de dimension ^^)

Très vivante, très agréable, et bien moins bondée de monde  qu’Olbia, Cagliari possède une âme certaine, qu’on se prend à ressentir …  au bout de quelques jours.

On y flâne, on s’y perd (vous l’aurez compris), on contemple le soleil couchant depuis la marina, on grimpe sur ses digues, on se perd à nouveau^^, on s’arrête dans une gelateria pour déguster une délicieuse glace italienne, on se rend à la plage en fin d’après-midi, on observe les flamands roses qui y ont établi leur fief, on discute avec les italiens, et on profite de la douceur du soir pour marcher dans les rues de la ville et digérer la pizza qu’on vient d’engloutir avec gourmandise…^^

En mode dolce vita, on découvre les quelques sites importants  de la ville, et on s’imprègne l’atmosphère italienne tant aimée et ici retrouvée…

Certes, Cagliari n’est pas « magnifique » ou neuve, mais elle regorge de surprises, et finalement, passer ces quelques jours sur place nous a permis d’y prendre des petites habitudes, de nous y attacher et de dépasser nos a priori… Nous avons quitté  avec nostalgie cette ville dans laquelle nous avions l’impression d ‘avoir toujours habité…

 

cagliari, sardaigne, spiaggia del poetto

La Spiaggia del Poetto est , l’une des plus longues de l’île (elle fait 9km de long !) et attire un nombre inconsidérable de baigneurs… d’où son surnom de “Spiaggia dei Centomila»
cagliari, sardaigne, spiaggia del poetto cagliari, sardaigne, mer cagliari, sardaigne

Cagliari, Sardaigne, coucher de soleil

cagliari, sardaigne, village des pêcheursLe village des pêcheurs de Giorgino… 

Cagliari, Sardaigne, chiesetta
Chiesetta… (“petite église”) bien dissimulée à deux pas du port…

Cagliari, Sardaigne, rues

cagliari, sardaigne , coucher de soleil

cagliari, sardaigne, chat

cagliari, sardaigne, digues

Le long des digues…

cagliari, sardaigne, coucher de soleil

Ce qu’il faut retenir de cet article^^ :

* Si Cagliari peut déplaire au premier abord, y séjourner permet de dépasser ses a priori et d’apprécier plus pleinement cette ville.

* Munissez-vous d’un bon GPS ou d’une bonne carte ,  et ne faites jamais confiance aux panneaux de signalisation !

* Cagliari peut être un bon pied-à-terre pour explorer le sud de l’île.

* Le centre-ville de Cagliari est très riche, et mon prochain article ,  purement touristique , sera consacré aux « sites » à voir dans la capitale sarde.

Les flamands roses  sont trop mignons !

cagliari, sardaigne, plage

cagliari, sardaigne, plage

cagliari, sardaigne, marina

 

cagliari, sardaigne, phare

Piazza Yenne

Piazza Yenne

Parc Monte Urpinu...

Parc Monte Urpinu…

—————

Adresses gourmandes:

  • Pour prendre un petit-déjeuner en bord de mer : Le Lido, accolé à la piaggia del Poetto (41, Lungomare Poetto),  met à disposition une grande variété de viennoiseries italiennes (attention, il faut apprécier le goût d’orange^^ )

——

 

  • La Kasbah, pizzeria-kebab bon marché située à deux pas de la piazza Yenne. Les pizzas et  couscous inscrits au menu sont juste délicieux, et le personnel est agréable et accueillant !

 

  • A Mamopizza (Via Del Pozzetto 9 ) , les prix sont on ne peut plus corrects,  et je n’ai rien à redire sur les qualités gustatives de la pizza commandée ce soir-là 😉 !

——

  • La gelateria Peter Pan, à proximité de la marina (Via Roma, 1)

De multiples parfums de glaces et de sorbets sont proposés dans  cette gelateria artisanale   : melon, pêche, fraise, framboise et autres fruits, pistache, noisette, amande, stracciatella, noix de coco, café, ou même  kinder, nutella bueno, et rafaello !  Un vrai régal pour les papilles , et ce, sans se ruiner ! (formule classique avec deux boules pour 2 euros 20)

gelateria peter pan cagliari

 

 

 

 

Vous pouvez aussi aimer...

5 Commentaires

elpadawan 25 septembre 2013 - 22 h 33 min

On avait seulement fait une partie de la partie Nord, nous, donc on n’a pas vu Cagliari. Mais je partage ton opinion sur “conduire là-bas c’est effrayant” et “il faut un bon GPS” :D. Ils ont peur de rien dans les petites routes de montagne, les sardes…

Reply
Chloé 26 septembre 2013 - 21 h 41 min

Oh oui… Je me rappellerai toujours de la route de Bosa à Olbia… et de ses trous…!! Mon copain pestait car la route était affreuse, et là, on a vu au loin une sorte de bande noire… Toute fière, je lui ai dit: “tu vois, c’est bon, ils ont mis un peu de macadam!” Sauf que c’était une énorme crevasse, qui nous a bien secoués… ^^

Reply
Scarlett 26 septembre 2013 - 11 h 07 min

Ça me rassure, moi non plus je n’ai pas été enchantée par Cagliari en arrivant ! Finalement, j’ai apprécié le centre historique mais ça n’a vraiment pas été mon coup de cœur en Sardaigne. Mais un bon pied à terre pour voir le sud, c’est certain.

J’ai bien aimé aussi Peter Pan 😉

Reply
Chloé 26 septembre 2013 - 21 h 47 min

Oui, le centre est très sympa, et on s’y repère vite, finalement (ce qui n’est pas gagné^^) A la fin, on s’y sentait comme chez nous 😀 Qu-as tu préféré en Sardaigne^^?

Reply
Marco 11 octobre 2013 - 0 h 30 min

En ce qui concerne les routes sardes, je te conseille de faire la côte Est de l’île en passant par la montagne….Et là, tu verras des routes bien sinueuses et parfois très étroites…Mais il ne faut pas avoir peur….Les Italiens sont de très bons conducteurs.
Pour la signalisation, même sans GPS, nous avons toujours trouvé notre chemin. Je t’invite à aller voir les quatre articles consacrés à la Sardaigne sur mon blog. Très belles photos.

Reply

Laisser un commentaire