Croatie, Dubrovnik, Voyages

Road-trip en Croatie: Dubrovnik

27 mars 2017
balade sur les remparts, Dubrovnik

Jour 8, 42° 39′ 2″ N / 18° 5′ 29″ E. Dubrovnik.

L’écrasante chaleur me tire de mon sommeil. Aymeric dort encore, je me glisse doucement hors du lit, j’enfile une robe et m’en vais rêvasser sur le port, à quelques mètres de notre logement. Dubrovnik s’éveille.
La journée s’annonce chargée, mais je suis heureuse d’être enfin à Dubrovnik, LA ville que je trépigne de visiter depuis le débit de notre séjour. On m’a décrit avec tant d’emphase la Perle de l’Adriatique, ses palais, ses églises, ses fortifications et ses bas-reliefs ouvragés. Sandales aux pieds, j’ai le sentiment d’avoir traversé les époques et d’appréhender ce jour une autre civilisation. Je suis si impatiente!

Sur ces pensées, perdue à ma contemplation de la silhouette de la Vieille Ville fondue dans la brume, je rentre réveiller Aymeric. Un bon petit-déjeuner (dans la petite cour du logement, un bonheur pour moi qui vis en appartement) et une douche plus tard, nous prenons la direction du coeur de la cité. 3-4 kms nous en séparent, Aymeric a eu l’excellente idée de les parcourir à pieds. Après tout, je cite, nous avons beaucoup marché ces derniers jours (plus de 100kms!), nous sommes habitués….

 

marina, dubrovnik

 

Oui. Sauf que les températures avoisinent les 42 °C.Quelques dizaines de minutes plus tard, une éternité, nous voici devant Vrata Od Pila, la Porte Pile. Percée dans le rempart de la Vieille Ville, attenante à celle-ci par un pont de pierre digne de mes espoirs… le charme n’opère pourtant pas.

Car là, c’est le drame. 9h, 9h30 peut-être? Dubrovnik. En juillet. Des milliers de touristes fraîchement débarqués de ferrys traversant la Méditerranée avec une escale d’une journée dans la majestueuse cité fortifiée.

Les croisières sur l’Adriatique avec ABcroisiere faisant escale à Dubrovnik ont la côte, c’est le cas de le dire! Certains diront que je n’ai qu’à éviter la Croatie l’été, je leur répondrai que je n’ai que les vacances scolaires pour voyager;: qu’en bonne picarde, l’été, j’ai besoin de chaaaaleur, et surtout que jusqu’à présent, nous n’avions pas eu à affronter un tel afflux de comparses touristes!

 

arrivée dubrovnik

 

Nous faisons quelques pas hésitants sur Stradun, la “grand-rue” qui traverse la ville d’est en ouest. Ici, tout est blanc: les façades baroques, les larges pavés lisses et brillants… Et la ville, de pierre cerclée, semble cependant renvoyer toute la chaleur engrangée les jours précédents…  J’ai l’impression d’étouffer, au coeur de cette fournaise et de cette marée humaine qui nous empêche clairement d’avancer. Nous suivons le troupeau, aveuglés par la lumière, dans ces rues enserrées. Mes oreilles bourdonnent, j’ai atrocement besoin d’air. La ville est interdite aux voitures, et heureusement, ne puis-je m’empêcher de songer? Je jette à peine un oeil à la grande fontaine d’Orofrio, au Palais Sponza ou aux églises que nous croisons. De toute façon, il nous serait impossible d’en admirer les détails avec cette foule. Nous tentons de nous aventurer dans quelques ruelles, qui semblent parasitées par les magasins de souvenirs.

 

port de dubrovnik, vu depuis la mer
Un peu blasés, nous sortons par la première porte rencontrée, au niveau de la Tour de l’Horloge, me semble-t-il. Là, nous atterrissons sur les quais de la marina. Plusieurs compagnies proposent des petites croisières en barquette, pour admirer Dubrovnik sous un autre angle, et nous accoster sur une petite plage paradisiaque… de sable! Nous devrions sentir l’arnaque: il n’y a pas de sable en Croatie, haha, juste des galets! Mais l’espoir et la fatigue nous aveuglent. “Sand? Are you sure? -Yes, yes!”

Pour 10 euros par personne, nous nous laissons tenter, ravis de nous excentrer un moment et de fuir le chaos ambiant. On nous explique que le bateau nous déposera sur la plage et que tel un chauffeur de taxi, son “capitaine” viendra ensuite nous rechercher à l’heure demandée. Nous nous concertons, 15h nous semble correct: à notre retour, certains croisiéristes auront probablement repris le chemin du port.

 

dubrovnik, croisère et vue sur la forteresse et les remparts depuis la mer dubrovnik, croisère et vue sur la forteresse et les remparts depuis la mer dubrovnik, croisère et vue sur la forteresse et les remparts depuis la mer dubrovnik, croisère et vue sur la forteresse et les remparts depuis la mer dubrovnik, croisère et vue sur la forteresse et les remparts depuis la mer dubrovnik, croisère et vue sur la forteresse et les remparts depuis la mer dubrovnik, croisère et vue sur la forteresse et les remparts depuis la mer dubrovnik, croisère et vue sur la forteresse et les remparts depuis la mer dubrovnik, croisère et vue sur la forteresse et les remparts depuis la mer

 

La traversée, nez au vent, relève de ces bonheurs simples qu’on apprécie rarement à leur juste valeur. Enfin, nous respirons, la vue sur la ville est imprenable, le seul bruissement de l’eau réconfortant. Le plan B parfait. La plage de Saint Jacob’s est quand à elle un petit bijou, avec ses eaux translucides, et son sable concassé, certes moins doux qu’on ne se l’imaginait, mais si joliment doré qu’on ne peut que l’apprécier. (Bon, par contre, pour le côté île déserte” prôné par la compagnie, on repassera!)

 

plage saint jacob's, dubrovnik plage saint jacob's, dubrovnik

 

Tout irait donc pour le mieux dans le meilleur des mondes si… le bateau ne nous avait pas oubliés. Je vous épargne les détails, mais vous imaginez bien la situation. A 15h15, personne  n’est encore là, mais on attend encore (un retard, ça arrive à tout le monde!). A 15h30, on s’impatiente vraiment. A 15h45, on se dit que la compagnie a peut-être compris 16h?  A 16h, une navette arrive… mais pas la nôtre! Et au passage, on a sacrément faim! A 16h15, on commence à regarder comment regagner le centre à pieds… Avant qu’à 16h20, emplie de frustration, je passe mes nerfs sur le capitaine d’une autre compagnie qui accepte de nous prendre à son bord pour regagner la Vieille Ville.

 

plage saint jacob's, dubrovnik

 

A cet instant T, je suis dégoûtée de Dubrovnik, la perle des attrape-touristes, oui… Nous regagnons la “terre ferme”, une quinzaine de minutes plus tard. Affamés, nous nous engouffrons dans le premier snack venu. Nous y restons près d’1h , à ressasser notre mauvaise expérience. J’hésite à regagner tout de suite notre logement. 3-4 kms de marche nous attendent encore, et je suis épuisée!

Julie m’a cependant si bien vendu la balade sur les remparts de la ville que nous décidons d’accorder une dernière chance à Dubrovnik et de tout de même la longer.

Bien nous en prend. 

Il est presque 17h lorsque nous ressortons, et … miracle… Les bus de touristes ont disparu, la chaleur est tombée, les rues de Dubrovnik semblent dépeuplées. D’accord, pas à ce point-là… Mais on peut enfin respirer! C’en serait presque inquiétant quand on repense à la folie qui les animait encore 1h plus tôt.

 

rues dubrovnik, fin journée

 

Et aussi intensément que l’accumulation de déceptions avait pu l’enfouir dans mon coeur, Dubrovnik, en quelques minutes, le conquiert. Les masques sont tombés, je préfère ce visage au premier. Mes yeux s’emplissent des jolies merveilles et images qu’elle renferme. Mes mots peuvent sembler banals, et pourtant, plus d’une fois, j’ai le souffle coupé. (et cette fois-ci, plus à cause des 42°C!)

 

stradun, rue principale, dubrovnik stradun, rue principale, dubrovnik

 

Je m’extasie devant chacun de ces monuments finement ciselés, je traîne Aymeric de ruelle en ruelle, je redécouvre celles qui m’avaient écoeurée le matin-même. Comment avons-nous pu passer à côté de tant de charme et de mignonnerie?

 

rues dubrovnik, fin de journéerues dubrovnik, fin de journéerues dubrovnik, fin de journéerues dubrovnik, fin de journéerues dubrovnik, fin de journéerues dubrovnik, fin de journéerues dubrovnik, fin de journée

 

La balade sur les remparts, ou  plutôt le chemin de ronde, sous une jolie lueur dorée de fin de journée, est l’un des meilleurs souvenirs de notre séjour. Nous redécouvrons cette cité de toits ocres et de palais anciens. L’atmosphère y paraît si douce et sereine que je peine à me rappeler à quel point j’ai pu l’abhorrer en début de journée… Je quitte à regrets, le chemin de ronde, envoûtée.

(~15e par personne, le billet donne accès aux forts de la ville.

A noter: des batailles de Games of Thrones y auraient été tournées)

 

balade sur les remparts, Dubrovnik balade sur les remparts, Dubrovnik balade sur les remparts, Dubrovnik balade sur les remparts, Dubrovnik balade sur les remparts, Dubrovnik balade sur les remparts, Dubrovnik balade sur les remparts, Dubrovnik balade sur les remparts, Dubrovnik balade sur les remparts, Dubrovnik balade sur les remparts, Dubrovnik balade sur les remparts, Dubrovnik

 

 

Entre toute les facettes de Dubrovnik, c’est décidément cette dernière que je préfère. Celle d’une cité merveilleuse somnolente, éreintée par les frasques de sa journée, et teintée de couleurs irisées… A défaut d’être un coup de cœur, la perle de l’Adriatique aura su jouer avec nos nerfs, nous faire passer d’une émotion à l’autre, et nous intriguer…

 

Bilan de la journée: comme vous pouvez le constater, je pense que la ville est beaucoup plus agréable à arpenter hors saison^^!

 

coucher soleil, marina, dubrovnik coucher soleil, marina, dubrovnik coucher soleil, marina, dubrovnik coucher soleil, marina, dubrovnik coucher soleil, marina, dubrovnik coucher soleil, marina, dubrovnik

 

A suivre: la suite et fin de notre road-trip…

road-trip en croatie, dubrovnik, pinterest

Cet article contient un lien partenaire.

Si cet article vous a plu, vous aimerez peut-être...

29 Commentaires

  • Reply Lucie 27 mars 2017 at 7 h 46 min

    Magnifiques photos! J’ai eu le même problème à split et un peu moins marqué, à Zadar, visités en août. On avait même décidé de ne pas aller à dubrovnik pour cette raison! Un voyage que j’aimerai refaire hors saison.

    • Reply Chloé 27 mars 2017 at 21 h 26 min

      Hors saison, oui, c’est plus sympa je pense! Mais convoité quand même!!
      Split était par contre moins étouffante, comme quoi!

  • Reply Stephane 27 mars 2017 at 9 h 06 min

    les photos sont juste magnifiques !

  • Reply Ma' 27 mars 2017 at 10 h 33 min

    La rançon de la gloire…. il est de ces lieux à côté du charme desquels on peut ainsi aisément passer…
    (et je me demande, toutes les toitures semblent en tuiles récentes, Est-ce juste une impression ? Y-a-t-il une raison pour laquelle cela aurait été refait à neuf ainsi ? Bon, tu n’en sais sans doute rien ceci dit.. Si j’ai un peu de temps, je vais chercher 🙂 )

    • Reply Chloé 27 mars 2017 at 21 h 25 min

      Alors là, aucune idée? Tu me diras? lol

  • Reply prettylittletruth 27 mars 2017 at 12 h 21 min

    Dubrovnik a l’air tellement magnifique! Mais en ete, je comprends que tu en aies eu marre de la masse de touristes 🙂

    • Reply Chloé 27 mars 2017 at 21 h 25 min

      Ah mais tellement! Je pense que la ville est tout le temps assez convoitée, mais plus calme hors saison quand même!

  • Reply Lavienmots 27 mars 2017 at 13 h 50 min

    Tes photos de coucher de soleil sont splendides !! 🙂

    • Reply Chloé 27 mars 2017 at 21 h 24 min

      Merci Morgane!

  • Reply 100driiine 27 mars 2017 at 14 h 34 min

    Très belles photos, comme toujours 🙂 Je suis envoûtée et cette ville est sur ma todo depuis trop longtemps, il faut que j’y aille ! J’aimerais coupler avec le Montenegro… A suivre !
    Belle semaine à toi 🙂

    • Reply Chloé 27 mars 2017 at 21 h 24 min

      Pareil pour le Monténégro, j’aimerais trop!
      Cette année, je couple avec la Slovénie du coup!

    • Reply Chloé 27 mars 2017 at 21 h 24 min

      Pareil pour le Monténégro, j’aimerais trop!
      Cette année, je couple avec la Slovénie du coup!

  • Reply En Mode Bonheur 27 mars 2017 at 18 h 12 min

    Quelle aventure haha !
    Je note : c’est vraiment trop beau. Mais à éviter l’été !! 🙂

    xx
    Julie

    • Reply Chloé 27 mars 2017 at 21 h 24 min

      Je pense qu’en août, c’est pire!

  • Reply Cindy came-true.blogspot.fr 27 mars 2017 at 18 h 18 min

    J’adore tes photos! Elles me replongent dans un très beau souvenir. Dubrovnik m’a vraiment beaucoup impressionnée!

    • Reply Chloé 27 mars 2017 at 21 h 24 min

      Contente de t’avoir replongée en Croatie 🙂

  • Reply tania 27 mars 2017 at 18 h 59 min

    j y étais allée en septembre et pr la 1ère fois que je me suis dis aie aie aie
    je voyage bcp en septembre en europe ou ailleurs et à Dubrovnik c est la 1ère fois que je voyais autant de touristes concentrés
    et puis avec le fait que tout le monde se tasse à l intérieur ça fait vraiment un effet effroyable
    et on s est dit on est au mois de septembre alors j imagine pas en plein été
    j ai préféré Split
    Dubrovnik est chouette mais moins accroché que Split ou Trogir
    l effet enfermement

    • Reply Chloé 27 mars 2017 at 21 h 23 min

      Pareil, Split était plus respirable… Dubrovnik est belle mais on étouffe vite, en fin de journée c’était plus agréable!

  • Reply Samsha 27 mars 2017 at 19 h 42 min

    Je veux partir en voyage (surtout quand je vois tes photos)!!

    • Reply Chloé 27 mars 2017 at 21 h 23 min

      Moi aussi, avec le beau temps qui revient! Je dois gagner au loto!

  • Reply Marco 28 mars 2017 at 22 h 48 min

    S’il y a un conseil que je peux te donner et parallèlement à tes lecteurs, c’est celui-ci. Lorsque vous allez dans une ville portuaire de Méditerranée principalement mais ailleurs aussi, il faut s’arranger pour visiter la ville les jours où il n’y a pas d’escales de paquebots géants déversant quelques dizaines de minutes après s’être accostés des milliers de passagers. Et mis à part certains qui partent en excursion en dehors de la ville, les autres en profitent pour visiter les endroits à proximité du port. Les escales sont parfois courtes. Et c’est le meilleur moyen de se faire arnaquer par des vendeurs, camelots, taxis, etc…. qui savent que les croisiéristes ne voyagent “pas pauvres”…..
    Donc avis aux amateurs…. Et je parle en connaissance de causes, croyez moi…..

    • Reply Chloé 2 avril 2017 at 21 h 02 min

      Je prends note ;)!

  • Reply Alice 29 mars 2017 at 17 h 47 min

    Quel bonheur de regarder ces photos ! J’ai visité Split pendant une escale quand j’ai fais ma croisière Adriatique et j’ai adoré la visite du palais de Dioclétien. Je voyage un peu plus longtemps dans cette sublime ville grâce à vos photos ! Merci !

    • Reply Chloé 2 avril 2017 at 21 h 03 min

      Ah, Split avait été un coup de coeur, et bien moins étouffante que Dubrovnik^^!

  • Reply Jules - Rotdenken 30 mars 2017 at 23 h 30 min

    Comme je peux comprendre tes déceptions. Et oui, même en plein été dans un pays et surtout une région si touristique, je comprends que cela soit pénible de devoir supporter une horde de touristes qui se rapproche plus d’un troupeau que d’un groupe de visiteurs. Ma Chère et Tendre supportant difficilement la chaleur, nous privilégions les voyages estivaux dans les contrées septentrionales. Je pense que nous aurions été vraiment pas biens à votre place… Il n’y a rien de pire que de fonder tant d’espoir dans une visite et d’en être déçu. Du coup maintenant j’évite le plus possible de m’enflammer, histoire de tomber de moins haut 🙂 Mais c’est pas facile : le bunker de Churchill à Londres (!) Sur le papier c’est super pour moi… Eh ben c’était effectivement génial 😀 Bref assez parlé de moi, cette autre Raguse ne manque vraiment pas de charme, On comprend facilement que la ville a été imprégnée de la culture italienne à travers la domination vénitienne. Ces ruelles, ces couleurs… Lorsque les bonnes conditions sont au rendez-vous, le charme opère tout de suite. C’est vraiment dommage pour le trajet retour en bateau. Mais cela en valait quand même le coup, les points de vue sont incroyables ! En tous les cas je te dis bravo pour avoir réussi à supporter cela, mais le jeu en valait la chandelle. Tes photos sont très belles, et surtout la dernière, qui laisse songeur et permet de s’évader…

    • Reply Chloé 2 avril 2017 at 21 h 01 min

      Merci Jules pour ton si gentil et (complet) commentaire! Je dois d’aller faire de même pour ton dernier article mais ce week-end, je suis off (malade!) et n’ai pas eu le courage d’aller faire mon petit tour des blogs!
      Je pense que oui, clairement, l’été, les pays septentrionaux sont beaucoup plus agréables! Je me suis déjà posé la question d’y aller en juillet ou août, justement, mais pour le moment, mon besoin de soleil est beaucoup trop fort^^! Du coup, on pâtit souvent des touristes! On ne peut pas avoir le beurre et l’argent du beurre… Quoique justement en Sicile, et même ) Raguse, l’an dernier, on a été trèèès épargnés! Cet été, en Slovénie, on devrait être un peu tranquilles aussi (j’espère!) Et comme je fonde de gros espoirs sur ce road-trip, j’espère qu’il sera aussi cool que le bunker de Churchill ;)!

      • Reply Jules - Rotdenken 6 avril 2017 at 22 h 52 min

        Avec plaisir, comme toujours. Ah Raguse… C’est mon coin en Sicile ! La province n’est pas aussi touristique que Agrigento et Siracuse, généralement. Plus jeune, j’allais très souvent à Pozzallo (RG) pour voir mes grands-parents. Super la Slovénie, j’ai hâte de voir tout cela ! Nous allons un peu plus au nord, en Allemagne pour un petit road trip qui va nous mener à Berlin. Du coup vous resterez en Slovénie, ou vous allez pousser un eu plus loin ?

        • Reply Chloé 12 avril 2017 at 23 h 04 min

          Non, effectivement, il n’y avait pas grand-monde dans l’ouest! Mais même à Syracuse, on a été plutôt tranquille! Tu as du passer de super moments là-bas <3!
          En Allemagne, il y a de chouettes coins, et de beaux parcs, vous allez vous régaler! Sans parler de Berlin! Et des lacs <3!
          Après la Slovénie, on redescendra en Croatie, à nouveau! J'avais tellement aimé, il y a 2 ans^^!

    Laisser un commentaire