Voyage à vélo (bike-trip) aux Pays-Bas avec un bébé : itinéraire, avis et récit

Par Chloé
voyage à vélo aux pays-bas, moulin autour de gouda

[Cet article sur notre voyage à vélo aux Pays-Bas  fait suite à une collaboration avec Visit Holland.  Je les remercie pour cette invitation et ce programme établi en concertation avec nos envies qui n’entachent en rien ma liberté éditoriale.]

 

Cela faisait un petit moment que je désirais m’initier au voyage à vélo, peut-être deux ans, après avoir suivi les aventures de notre ami Alexandre sur son vélo Oscar …

J’avais très envie de relever ce petit défi et d’expérimenter cette manière de voyager, en mode slow-travel, qui, je le sentais, me conviendrait parfaitement même si mon seul moteur était l’envie…^^ Côté préparation physique, on a en effet connu mieux, surtout en tombant enceinte quelques mois après^^ !

La destination idéale,  pour ce, était pour moi les Pays-Bas, ce pays précurseur dans le domaine et de fait très bien aménagé, sans dénivelé … et très kid-friendly, de manière à ce que nous puissions partager cette épopée avec Elena ! J’avais un peu sondé Twitter lorsque je cherchais quelques idées de premiers séjours avec Elena, et Amsterdam était le lieu qui était le plus revenu ! 🤍

J’aime aussi beaucoup de manière générale ce pays qui ne ressemble à aucun autre, bâti sur l’eau et pittoresque, l’ouverture d’esprit et la gentillesse de ses habitants, ses traditions, ses bâtisses néerlandaises tutoyant les canaux, ses champs de fleurs, ses prairies verdoyantes … et ses pistes cyclables omniprésentes dans le paysage !

Je suis tellement ravie de m’être lancée, et ai hâte d’organiser le prochain séjour de ce type désormais ! J’espère vous donner envie de vous tester le voyage à vélo à votre tour, accessible à tous, preuve en est avec nous ! Nous sommes loin d’être au niveau des Un monde à vélo, les experts dans le domaine ! J’avais pensé me préparer un peu physiquement le mois précédent notre départ , mais le mois de juin étant très chargé niveau travail et le covid m’ayant à nouveau touchée début juillet en ont décidé autrement !

 

autour de leerdam, voyage à vélo aux pays-bas

Les pistes avec vue …

 

🤍🤍 Débutants ou confirmés, j’espère vous donner envie de découvrir à votre tour les Pays-Bas à vélo ! 🤍🤍

 

 

 

Les Pays-Bas, une destination idéale pour le vélo… qu’on soit seul, en couple, entre amis ou en famille !

 

Dans le domaine du vélo qui se démocratise de plus en plus en France et en Europe, les Pays-Bas ont tout compris… et sont de véritables pionniers! Ici, c’est bien simple, les gens semblent naître avec un vélo greffé au bout des jambes ! Il faut dire que ce moyen de transport est quand même l’un des plus pratiques qui soient : écologique, rapide, un peu sportif et donc bon pour la santé… et surtout agréable !

Pour la petite anecdote, et parce que j’adore les chiffres, les Pays-Bas comptent quelque 23 millions de vélos pour environ 17 millions d’habitants…. soit 1,3 vélos en moyenne par habitant ! Le réseau de pistes cyclables y est donc hyper développé, et surtout, ce que j’apprécie, très sécurisé et parfaitement entretenu ! C’est bien simple, on peut aller partout en vélo …  Poursuivons côté chiffres , si vous voulez vous rendre compte, comptez 37 000 km de voies aménagées pour les cyclistes, une longueur presque équivalente à un tour du monde, la circonférence de la Terre au niveau de l’Equateur étant de 40 000 km. A l’heure où le prix de l’essence flambe et frôle les 2 euros par litre , la politique néerlandaise menée permet de laisser la voiture au garage tout en restant libre de se déplacer facilement (et plus ou moins gratuitement) où bon nous semble…

J’adore faire du vélo, et, plus jeune, ai longtemps utilisé ce moyen de transport pour me déplacer dans ma propre ville… mais celle-ci n’est aujourd’hui guère aménagée pour les deux-roues, et les ceux-ci y sont si peu répandus que les vols ne sont pas rares… Je savais qu’aux Pays-Bas, les pistes sont si bien conçues et isolées de la route que je ne risquerais rien, même avec Elena !

Dernier atout non négligeable: le vélo permet de découvrir un territoire sous un autre oeil en s’aventurant dans des espaces que l’on n’aurait pas foulés autrement!

 

vergers, pays-bas, voyage à vélo

 

 

Côté « code la route à vélo », quelques points sont à savoir :

  • Le casque n’est pas obligatoire aux Pays-Bas.
  • Les pistes cyclables se partagent avec les scooters.
  • Sur une piste cyclable, comme sur les routes, on roule à droite… et lorsqu’une route possède une piste de chaque côté, sur la piste de droite donc.
  • De fait, les cyclistes peuvent doubler d’autres cyclistes à gauche.
  • Les cyclistes peuvent stationner sur le trottoir, à moins qu’il n’y ait un panneau qui l’interdise… Dans les villes, il est donc clairement plus facile et économique de garer son vélo que sa voiture , d’autant que pas mal d’emplacements spécifiques sont prévus!

Autre avantage non négligeable pour circuler à vélo aux Pays-Bas : le dénivelé … inexistant ! Le pays est plat de chez plat, les seules « côtes »/montées étant situées au niveau des ponts… Que vous soyez habitués ou non au vélo, vous devriez donc vous en sortir… preuve en est avec nous !

 

dans les rues de gouda, pays-bas

Dans les rues de Gouda

 

Organiser un voyage en vélo aux Pays-Bas avec bébé : notre expérience avec Dutch Bike Tours

 

Si l’idée d’un séjour à vélo me tentait depuis un petit moment, un élément , et pas le moindre, me rebutait dans l’organisation de celui-ci : le transport des bagages. C’est d’ailleurs également le point qui me bloque pour tout ce qui est trek et GR ! Ayant des soucis de dos, je ne me sens clairement pas de partir trop chargée , d’emporter les affaires d’une semaine dans un gros sac à dos et de subir le poids de celles-ci à longueur de journée !

Nous avons ainsi organisé notre séjour avec l’agence Dutch Bike Tours, très connue aux Pays-Bas, un service d’organisation de voyages à vélo se chargeant des transferts de bagages, de la réservation d’hôtels, et de la planification des itinéraires : des livrets fournis et détaillés indiquant tout ce qu’il y avait à voir sur le chemin nous avaient ainsi été fournis. Nous sommes également passés par eux pour la location de vélos et de la remorque, qui nous attendaient tranquillement à notre arrivée dans notre premier hôtel. Ces derniers s’étaient également chargés de prévenir les différents hébergements de la nécessité de prévoir un lit pour bébé… De fait, tout s’est passé comme sur des roulettes, nous saluons leur savoir-faire : nous avons pu nous concentrer sur notre séjour en toute confiance, et profiter des paysages chaque jour sans avoir la tête à l’organisation.

 

voyage à vélo aux pays bas avec l'agence dutch bike tours

Quand Aymeric consulte l’itinéraire…

Quels équipements prévoir pour ce voyage en vélo ?

 

Pour ce petit séjour de non-initiés, et tout en sachant que nous n’avions pas nos bagages à transporter, nous avions prévu , et vous conseillons de prévoir :

  • Un short cycliste, pour amortir la pression sur la selle, et pour limiter les irritations: nous n’en avions pas encore, et en avons acheté les nôtres la veille de notre départ chez Décathlon. Un investissement bien utile pour rouler avec plus de confort et qui nous resservira !
  • De quoi se protéger du soleil : une casquette, un chapeau, de la crème solaire, des lunettes…
  • Et de quoi se protéger de la pluie : un K-way, un imperméable… Aymeric m’a fait ranger le mien le jour de notre départ, ce que j’ai bien regretté le dernier jour… Une averse est vite arrivée !!
  • Un sac isotherme, qui nous a tout de même sauvé la mise en pleine canicule en gardant nos boissons au frais !
  • Une petite trousse de secours avec quelques médicaments du type Doliprane sur vous, en cas de chute, début de migraine…
  • Un kit de réparation pour vélo. Sans savoir si celui-ci était fourni, nous en avions acheté un, qui ne nous a pas servi, certes… Si vous partez avec Dutch Bike Tours, vous n’aurez pas à vous en soucier, celui-ci est prévu et laissé avec les vélos.

 

Pour Elena, nous emportions chaque matin son sac à langer, avec là-aussi une pochette avec quelques médicaments de base, et quelques jouets parmi ses préférés. Nous avions également prévu un ciré et de quoi la rafraîchir (biberon d’eau, brumisateur).

 

voyage à velo aux pays-bas

 

 

Voyager à vélo avec un bébé / enfant, facile ou compliqué ? On se lance ou pas ?

 

Cette question est celle qui est le plus revenue sur Instagram, et c’est tout à fait normal, car c’était également celle qui me préoccupait le plus !

Je crois que chaque expérience dans ce domaine serait différente, chaque enfant étant unique et ayant ses propres réactions…

Sur le plan organisationnel, avec le transport des bagages inclus, je dirais « facile » . Nous avions prévu une liste d’affaires à emporter avant notre départ, histoire de ne rien oublier, et nous contentions la journée d’emporter un sac à langer avec de quoi changer , nourrir, rafraîchir ou faire jouer Elena. A notre arrivée à l’hôtel, nous récupérions nos valises plus fournies, la poussette pour aller nous balader et préparions le soir la nourriture pour le lendemain. Les lits étaient fournis par les hôtels, et tous proposaient également des chaises hautes … De même pour les restaurants néerlandais ! Les Pays-Bas sont très kid-friendly et c’est d’ailleurs pour cela que nous souhaitions y partir avec Elena cet été, nous ne l’aurions peut-être pas fait pour d’autres destinations!

Sur le plan matériel, pas de souci non plus : la remorque était très pratique, équipée d’une moustiquaire et d’une bâche imperméable en cas de pluie, que nous avons pu mettre à l’épreuve le dernier jour. Celle-ci possédait aussi un petit compartiment à l’arrière dans lequel nous rangions les sacs à dos. Nous avons été surpris de finalement si peu sentir la remorque en pédalant, même si bien entendu, le poids se fait de plus en plus sentir au fil des kilomètres. Aymeric était un peu KO les deux premiers jours, mais nous ne faisons jamais de vélo en temps normal et il faisait très chaud. J’ai un peu pris la remorque sur quelques kilomètres à chaque fois pour le soulager… Lorsque les températures sont redescendues, il n’a plus eu besoin de moi.^^ De manière générale, je supporte bien mieux la chaleur que lui… ou que la plupart des gens, haha !

De plus, les pistes cyclables aux Pays-Bas sont en excellent état, sécurisées, circuler en remorque y est plutôt aisé et ne secoue pas ses passagers.

Pour le reste, sur le plan ressenti, tout dépend du caractère de votre enfant / bébé. Il faut le dire, et en profiter pendant que c’est le cas haha, Elena est un bébé facile de manière générale, qui a toujours apprécié les longues balades en poussette, voiture, porte-bébé, vélo que l’on pousse… Nous ne nous inquiétions donc pas trop quant à son adaptation, même si nous demeurions sur la réserve au cas où. Elena a clairement vécu sa meilleure vie et évolué durant ce séjour en découvrant tout un tas de nouvelles choses, mais certains trouveront peut-être le temps long  et n’apprécieront pas ce type d’aventure… Je crois que tout dépend de leurs réactions aux balades en temps normal ? J’étais allée consulter quelques forums avant notre départ, qui conseillaient de rouler principalement sur ses heures de sieste , car en effet, rouler berce . Le premier jour, nous avons pédalé une bonne partie de la journée, et Elena a dormi quand elle le désirait sans sourciller ; les trois derniers jours, nous sommes arrivés avant 14h30 et elle a pu faire ses siestes  de l’après-midi à l’hôtel.

A noter que le transport en vélo n’est pas conseillé avant 9-10 mois, quand bébé se tient bien assis.

Un autre facteur est à prendre en compte : le changement de lit chaque après-midi / soir. Contrairement à ce qu’on lit parfois, non, les enfants ne s’adaptent pas toujours, et c’est tout à fait normal ! Sur ce point, nous n’avons pas non plus de souci avec Elena, qui dort ses 12-13 h par nuit partout d’une traite et aux mêmes horaires, mais si votre enfant est un peu sensible, il peut également mal vivre l’expérience… et vous également !  Prenez donc en compte votre feeling : si vous ne le sentez pas, mieux vaut attendre et mener ce type de voyage quand votre enfant sera un peu plus grand.

De notre côté, nous sommes donc rentrés empreints de beaux souvenirs et n’avons qu’une envie : réitérer et reprendre les pédales au plus vite avec Elena^^ !

 

amersfoort, pays-bas

Amersfoort

 

 

Itinéraire de notre séjour à vélo aux Pays-Bas

 

Au vu du nombre de pistes cyclables aux Pays-Bas, vous imaginez bien que vous pouvez tracer et réaliser l’itinéraire que vous voulez aux Pays-Bas, en vous aidant pourquoi pas de Google Maps, qui calcule également les trajets à vélo … ou du système de points nœuds très efficace qui a été mis en place aux Pays-Bas !

L’ensemble des itinéraires cyclables du pays forme un maillage très serré, et chaque intersection de ces itinéraires est numérotée. On trouve à chaque intersection non seulement un panneau affichant clairement son numéro mais également plusieurs panneaux donnant la direction des points les plus proches. Pour préparer vos trajets, il ne vous reste qu’à noter et suivre la liste des points concernés. L’aide GPS n’est pas de trop tout de même…

C’est ensuite à vous de voir , en fonction du nombre de kilomètres que vous souhaitez vous fixer sur la journée.

Si comme nous, vous débutez, ne prévoyez peut-être pas plus de 50-60 km par jour, pour ne pas vous épuiser et profiter tout de même des villes et sites que vous désirez visiter / gagner ! Comme je l’ai dit un peu plus haut, il n’y a pas de dénivelé ou de côtes aux Pays-Bas, et ces distances se parcourent aisément, même sans assistance électrique. Avec la remorque, cela commence cependant à tirer , nous nous sommes sentis plus à l’aise les jours où nous avons plutôt avoisiné les 40! Si vous êtes plus rôdés que nous avec le vélo, ou voyagez avec des vélos à assistance électrique, vous pouvez certainement augmenter un peu (voire beaucoup) vos distances .

Nous sommes quant à nous partis de l’un des itinéraires proposés sur le site Dutch Bike Tours, un onglet de recherche vous permettant de sélectionner les thèmes qui vous intéressent et les distances maximales que vous souhaitez parcourir.

Plusieurs d’entre eux nous intéressaient, et j’avoue que le choix a vraiment été difficile. Les Pays-Bas à vélo constituent un territoire riche et verdoyant, empreint de possibles !  J’étais dans un premier temps beaucoup plus attirée par le nord de la Hollande, autour de Texel, que je rêve de visiter depuis des années, ce n’est un mystère pour personne dans mon entourage, ou par la Zélande Secrète ! Un autre rêve pour moi ? Les champs de tulipes au printemps !

Mais il s’agissait d’un premier séjour en vélo avec Elena, sans pouvoir anticiper ses réactions, et si elle apprécierait les journées sur la route en remorque, je ne souhaitais pas m’embarquer dans un périple peut-être trop ambitieux !

Nous avons donc opté pour un séjour attrayant, mêlant nature et petites villes, et avec des distances raisonnables à parcourir: le cœur vert de la Hollande, ou Groene Hart, un territoire verdoyant de polders situés au centre de la conurbation Amsterdam-Rotterdam-La Haye-Utrecht.

 

fermes, pays-bas

 

Tout au long de notre chemin, des fermes et petites maisons établies autour des cours d’eau

 

Notre itinéraire était le suivant :

 

Jour 1 : arrivée à Utrecht (nous sommes allés visiter Amersfoort avant)

Jour 2 : Utrecht – Gorinchem  – 59 km

Jour 3 : Gorinchem-Gouda en passant par Kinderdijk – 66 km , réduits à 38 ce jour-là, jour des fortes chaleurs qui ont touché l’Europe : nous avons donc choisi de couper le parcours et de faire l’impasse sur les moulins de Kinderdijk visités 2 ans auparavant.

Jour 4 : Gouda- Woerden – 38 km

Jour 5 : Woerden-Utrecht – 45 km

Jour 6 : Visite de Utrecht et retour .

 

 

visiter utrecht, pays-bas

Utrecht, le point de départ de notre périple

 

 

Récit, jour par jour , de notre bike-trip dans le Groene Hart aux Pays-Bas

 

(écrit chaque soir à l’hôtel, désolée s’il est un peu long^^)

 

Jour 1 : Direction Utrecht avec escale à Amersfoort

 

Nous avons ce jour 4h de route environ, et décidons de faire une pause à presque mi-chemin à Malines, une jolie ville belge que nous avons explorée en automne il y a quelques années.

Nous repartons juste avant la sieste d’Elena , de manière à ce qu’elle puisse dormir sur le reste du chemin.

Ce soir, nous logerons à Utrecht, mais nous avons décidé de faire une petite escale ou du moins un petit détour à Amersfoort sur le trajet. Pour préparer le séjour, je m’aide du guide Michelin consacré aux Pays-Bas que j’avais déjà utilisé pour notre séjour à Rotterdam et dans le parc du Biesbosch il y a quelques années . La ville natale de Mondrian , qui s’est développée autour de son château médiéval, a l’air charmante, avec ses muurhuizen (maisons de remparts), son entrelas de canaux noyés dans la verdure et ses portes médiévales. J’ai tracé un petit circuit avant notre départ, avec les principaux sites d’intérêt à admirer , et partant de la tour gothique de Onze-Lieve-Vrouwetoren. Nous déambulons ensuite vers Koppelpoort (une porte double construite vers 1400 et comprenant un pont fortifié et un double moulin ), avant de bifurquer vers Havik, l’ancien port de la cité, et de poursuivre vers Kamperbinnenpoort, une ancienne porte de ville surmontée de tourelles orthogonales. Enfin, nous faisons une petite pause sur les places de Hof et de Groenmarkt, pittoresques et animées.

La ville est vraiment très belle, et les gens sur place très agréables ! Intrigués, nous avisons pas mal de passants en train de déguster des Poffertjes, une spécialité néerlandaise, un peu à la manière de baby pancakes,  retournés pendant la cuisson alors que la pâte n’est pas encore complètement prise et donc très moelleux ! Ces derniers sont souvent servis chauds sur une assiette avec du beurre au milieu et ils sont généreusement saupoudrés de sucre en poudre ou de sucre glace. Un régal ! Nous nous arrêtons pour y goûter chez Poffertjes Van Oma, mais la carte VISA n’est pas acceptée… comme dans beaucoup d’endroits aux Pays-Bas… Nous l’ignorions et n’avions pas prévu d’espèces, donc pensez-y si jamais vous n’avez comme nous que ce type de carte ! Le vendeur nous en fait cadeau, et nous nous régalons ! (Enfin, moi, plus qu’Aymeric , car je ne lui en laisse pas beaucoup !)

 

visiter amersfoort, pays-bas visiter amersfoort, pays-bas

 

 

Que voir à Amersfoort ?
  • La ville cité et ses muurhuizen
  • De Amersfoortse kei, un bloc d’environ 8T, symbole de la ville, provenant d’un bois des environs
  • Varkensmarkt, l’ancien marché aux porcs
  • Koppelpoort, la plus belle porte de la ville avec son moulin
  • Havik, l’ancien port
  • Groenmarkt et ses jolies maisons anciennes restaurées
  • St-Joriskerk, l’église St-Georges
  • Hof, la Grand-Place
  • Onze Lieve Vrouwe Toren, la Tour Notre-Dame
  • Mariënhof, l’ancien couvant
  • La maison natale de Mondrian
Bonnes adresse à Amersfoort ?

Poffertjes Van Oma, pour goûter aux Poffertjes Van Oma

 

visiter amersfoort, pays-bas

 

 

La journée touche à sa fin, nous regagnons l’hôtel Mitland, un superbe établissement 4* situé à la périphérie d’Utrecht, équipé d’un grand parking où la C3 nous attendra sagement les jours prochains. Notre chambre est spacieuse, immense, tout confort et équipée d’un balcon avec une vue rafraîchissante sur un petit lac. L’hôtel est juste superbe, équipé d’un espace bien-être avec piscine, salle de fitness… Nous n’en profiterons pas ce soir mais certainement en fin de séjour, puisque la dernière nuit de notre périple nous mènera ici ! Par facilité, pour ne pas ressortir, nous dînons en terrasse dans le restaurant de l’hôtel, avec la même vue apaisante, empreinte de quiétude. Une autre belle surprise,  au vu de la qualité des plats proposés, faits maison, originaux et goûteux !

 

Où dormir à Utrecht ?

 

hôtel mitland, utrechtr

Hôtel Mitland, notre jolie chambre avec un vrai lit bébé…

La vue incroyable de notre fenêtre… et un burger végétarien à tomber!

 

 

Jour 2 : Utrecht-Gorinchem

59 km

 

C’est parti ! J’avais réellement hâte de me lancer dans cette aventure, mais ressentais également pas mal d’appréhension concernant le parcours du jour. Presque 60 km nous attendent, un record pour moi qui n’ai jamais pédalé plus de 35 km sur une journée ! Une grande première pour nous donc, mais également pour Elena, qui du haut de ses 10 mois et demie, va expérimenter le voyage en petite remorque.

Après un bon petit-déjeuner (j’ai rarement vu un petit-déjeuner aussi démentiel qu’à l’hôtel Mitland, tout y est et le choix est immense !), nous prenons le temps de bien nous installer et de découvrir notre matériel : nos vélos, donc, et la remorque, que l’agent technique de l’hôtel Mitland nous aide à installer. Bonne surprise, celle-ci est plus souple et légère que nous ne l’imaginions !

Aymeric installe son téléphone lancé sur l’application avec le trajet GPS conseillée par l’agence Dutch Bike Tours, je donne deux jeux à Elena, nous réajustons nos casquettes… Et en avant !

Première étape : sortir d’Utrecht. Aymeric est surpris de si peu sentir le poids de la remorque : celui-ci est là, mais finalement bien moins perceptible que nous ne le craignions. (Spoiler alert : il se fait tout de même sentir en fin de journée !) Je redécouvre Utrecht, que j’avais visité il y a bientôt 10 ans, sous un autre œil. A l’époque, je n’avais plus ou moins visité que le centre. Cette fois, nous le contournons et découvrons l’Utrecht résidentiel, agréable, propre , paisible, ombragé et très sûr pour les vélos. Nous n’avons aucune appréhension de ce côté !

 

ruelles d'utrecht, pays-bas

sortie utrecht, pays bas

Au sortir d’Utrecht

 

Elena s’est endormie au premier croisement… L’adaptation semble bien se passer !

Nous quittons peu à peu Utrecht, serpentant sur un sentier bordé d’arbres et bien commode en cette journée caniculaire. Nous ignorons encore que nous devrions en profiter, nous n’aurons pas cette chance toute la journée^^ !

Nous atteignons en effet rapidement la Lekdijk, que nous allons longer sur quelques kilomètres, avec pour spectacle un ballet de péniches au tempo bien ordonné. Déjà, les points d’ombres se font plus clairsemés.
Sur le chemin, nous apercevons un bunker, la « Kazemat Vreeswijk Oost », déplacée par rapport à son endroit d’origine, mais en parfait état de conservation. Nous poursuivons et filons vers le village attenant, Vreeswijk, charmant et photogénique au demeurant !

 

Lekdijk, pays-bas

 

Kazemaat Vreeswijk Oost 

Kazemat Vreeswijk Oost 

Vreeswijk, Pays-Bas

Vreeswijk

 

Un peu plus loin, nous empruntons un bac, vous savez, un bateau à fond plat utilisé pour traverser un cours d’eau. La traversée dure à peine 1 min. (1,25 euros) Nous échangeons avec un couple de néerlandais, il faut dire qu’Elena est dans sa période de « Coucou ! » et fait des signes de la main à tout le monde, ce qui favorise les contacts. (NB : de manière générale, nous avons constaté qu’en balade ou en voyage, les bébés créent beaucoup d’échanges !!!)

 

prendre le bac, pays-bas

 

De là, nous roulerons ensuite un petit moment en grande partie en plein soleil et avec une vue dégagée jusque Leerdam, traversant des paysages verdoyants entrecoupés d’étangs ou de petits villages coupés du monde et de toute agitation.

 

paysages à vélo, green heartlands, pays-bas

 

Physiquement, nous commençons à sentir les kilomètres, mais mentalement, nos esprits se vident, se régénèrent, et s’emplissent de sons apaisants et ressourçants ! Aymeric se fatigue, je prends le relais et conduis à mon tour la remorque jusque Leerdam, la ville des souffleurs de verre (et du Leerdammer !) où nous comptons faire une pause-déjeuner. Tout est fermé le lundi, y compris le « Glass Town Leerdam », un lieu de rencontre où les souffleurs de verre de nombreux pays font la démonstration de leur art. Tant pis, nous ne les admirerons pas aujourd’hui. Nous grignotons quelques rillettes, fruits et biscuits sur le pouce, et nous lançons à l’assaut du dernier tiers de notre parcours, entre Leerdam et Gorinchem… mon préféré de la journée ! Nous ralentissons l’allure, sinuant dans un territoire totalement méconnu, ponctué de fermes et de vastes demeures aux toits de chaume. Je suis assez amatrice de romans mettant en scène la campagne anglaise, et je me fais la réflexion que celle des Pays-Bas mériterait sa littérature également !

 

Leerdam, Pays-Bas Leerdam, road-trip aux Pays-Bas

Leerdam

Après une dernière pause pour le goûter d’Elena, nous arrivons fourbus mais fiers de nous à l’hôtel Gorinchem. Il fait trop chaud pour faire une escapade en bateau à Oudrinchem, la charmante ville voisine… et l’heure tourne ! Amandine  m’a envoyé quelques photos de son escapade sur place depuis, et le village a juste l’air ma-gni-fi-que !

Nous nous posons un petit moment dans notre chambre très confortable avec Elena, avant de descendre dîner au restaurant de l’hôtel, repas durant lequel nous nous régalons au possible tout en reprenant d’ores et déjà des forces qui nous seront précieuses demain !

 

Que voir à Gorinchem ?
  • Grote Markt, la Grand-Place
  • Groenmarkt et la Grande Eglise Saint-Martin
  • Dalempoort , une petite porte de rempart surmontée d’un clocheton

 

gorinchem, pays-bas-, road-trip

 

 

Où manger - dormir à Gorinchem ?

 

hôtel gorinchem, chambre et restaurant

 

 

Jour 3 De Gorinchem à Gouda .

 

38-39km environ , nous ne savons pas exactement .

 

 

Réveil un peu plus tardif ce matin , nous avons réussi à empêcher la lumière de filtrer à travers les rideaux . Nous avons cependant réglé notre réveil sur 8h pour ne pas partir trop tard . En effet , cette journée s’ annonce caniculaire . Il fera plus de 40 °C en France , et près de 35-36 dans l’après-midi  aux Pays-Bas . La configuration n’ est clairement pas idéale pour notre séjour avec bébé , mais nous ne pouvions pas forcément le savoir lorsque nous avons bloqué nos dates , il y a quelques semaines de cela… Et il nous faut faire au mieux pour elle désormais… Je ne voudrais pas qu’elle tombe malade !

De fait , nous avons décidé d’ adapter notre parcours . Le réseau de pistes cyclables est très développé aux Pays-Bas … et encore , c ‘ est un euphémisme ! Si l’ on dit que tous les chemins mènent à Rome , on peut estimer qu’ici, chaque piste peut vous mener où vous le désirez, tant le réseau cyclable est développé… Ce qui est bien pratique…

Il nous est en effet possible de réduire de moitié notre itinéraire du jour , qui prévoit de relier Gorinchem à Gouda en  » quelques  » 66km . Le parcours propose notamment un détour par une partie du parc du Biesbosch et par les moulins de Kinderdijk , que nous avons visités il y a 2ans . Nous décidons donc de faire abstraction de ces sites et de suivre la route la plus directe qui lie nos 2 villes du jour en environ 33km . Bien sûr , nous y ajouterons un petit détour par le centre – ville de Gorinchem avant .

 

voyage à vélo aux pays-bas

 

Le compromis nous convient parfaitement , et il faut dire qu’ une fois sur nos vélos , nous sommes libres d’ emprunter les routes qui nous plaisent le mieux et d’ aller où bon nous semble …Comme de vrais néerlandais , finalement !

Ainsi , nous devrions arriver aux alentours de midi / 13h, avant que les températures ne soient trop élevées, et pouvoir installer Elena au frais pour sa sieste de l’ après – midi .

Celle – ci ne semble pas trop souffrir de la chaleur, nous l’ avons couverte de crème solaire, habillée très légèrement, et l’ hydratons régulièrement . De plus , les villes néerlandaises offrent beaucoup d’ ombre… Les dirigeants et habitants ici ont tout compris … Et ont choisi de vivre avec la Nature plutôt que de tenter de la discipliner, voire de la reléguer au second plan… Les arbres sont omniprésents en bordure de route , les rues des villes très boisées … J’ ai justement lu ces derniers jours que des études scientifiques auraient prouvé que 10% d’ arbres en plus permettraient de réduire les températures des zones urbaines de 2°C. Nous le ressentons clairement , les parties de notre trajet à découvert étant beaucoup plus étouffantes !

 

schoonhoven, pays pas schoonhoven, pays pas , road-trip

Schoonhoven

 

La première moitié de notre itinéraire du jour, modifiée à notre convenance donc, n’est pas la plus intéressante de ce bike-trip, puisque nous longeons principalement la nationale, qui n’est pas non plus la plus reposante qui soit, mais qui recèle tout de même de jolies surprises côté paysages, et reste très verdoyante !

Nous savourons tout de même la très légère brise que nous offre la vitesse , et pédalons tout de go sans trop faire de pauses sur une bonne moitié du chemin . Nous nous octroyons un bon arrêt rafraîchissement à Schoonhoven, gagnée après avoir emprunté un bac à la sortie de Nieuwpoort (1euro /personne) Un distributeur d’eau potable (et sans goût particulier, c’est important de le préciser !) comme on en trouve souvent sur les routes des Pays-Bas nous permet également de refaire le plein de boissons…

La ville de Schoonhoven , fortifiée et construite le long des canaux , ne manque pas de charme , et présage de manière optimiste du visage que vont prendre nos 15 derniers kilomètres du jour .

 

schoonhoven, pays pas , bike-trip schoonhoven, pays pas , bike-trip

Schoonhoven

 

Ceux – ci vont en effet défiler , nous nous enfonçons alors dans la campagne néerlandaise , le long de la féerique rivière Vlist , autour de laquelle s’ articulent fermés et villages . Ici , nous nous enfonçons encore plus profondément dans le cœur vert des Pays Bas et prenons pleinement conscience du lien indéfectible entre le pays et l’ eau.
Dans cette Venise verte version petites bourgades , articulée autour des étangs et cours d’eau qui la sillonnent, la magie prend. Le lieu est hors du temps , et nous admirons , sourire aux lèvres , la vie qui se dessine sur notre chemin , ses couleurs , et cette végétation florissante et épanouie .
Les habitants du coin ont bien de la chance , et nous en croisons plus d’ un , tranquillement installés dans leurs massifs d’hortensias, au bord de l’ eau , dans une barque ou en pleine baignade improvisée !

 

le long de la rivière Vlist, voyage à vélo aux pays-bas le long de la rivière Vlist, voyage à vélo aux pays-bas

 

Nous arrivons à Gouda pour la pause déjeuner , et je me réjouis de tester , au frais , l’ une des adresses que j’ ai repérées , et notamment le Museum Café , qui a l’ air excellent ! Nous déchantons cependant rapidement : celui-ci accueille un événement et est complet , et la chance n’ est pas avec nous concernant les autres adresses que j’ ai notées : Kamphuisen , Bij Ons … Tout semble fermé aujourd’hui , certainement en lien avec la canicule … ou les 750 ans de la ville , qui
tombent justement ce 19 juillet 2022 ! Plusieurs animations en lien avec cet anniversaire sont prévues cette année, et jusqu’au mois de septembre. J’ avoue que nous ne comprenons pas très bien, mais une chose est certaine : l’ heure tourne et il serait bon de manger avant d’ aller se réfugier à l’ hôtel .

 

découverte de la ville de gouda aux pays-bas , place du markt

 

Nous nous posons donc dans le seul restaurant ouvert , sans chercher à faire les difficiles : le Grand Café Central , place du Markt . Celle-ci accueille notamment un célèbre et convivial marché au fromage le jeudi matin , les différents produits proposés à la vente étant alors pesés à l’ ancienne sur la balance du Waag ( Poids Public ) . Dommage , nous sommes mardi, nous ne pourrons pas y flâner demain matin !
Nous nous reposons une bonne partie de l’ après – midi à l’ hôtel, le temps de la sieste et du goûter d’ Elena . Nous séjournons cette nuit à au Best Western Hôtel City, situé à 600 mètres du centre en longeant la rivière Gouwe . La chaîne est une valeur sûre, et de toute façon ,  l’établissement est celui retenu dans le parcours de l’ agence Dutch Bike Tours que nous suivons ! ) . Nous ne sommes effectivement pas déçus , notre chambre est fraîche , spacieuse , et l’ établissement superbe .

 

découverte de la ville de gouda aux pays-bas , place du markt découverte de la ville de gouda aux pays-bas , place du markt découverte de la ville de gouda aux pays-bas , place du markt

 

Nous ne ressortons qu’en fin d’ après-midi , arpentant le centre de Gouda désormais presque entièrement ombragé . Le musée du fromage et des artisanats, De Goudse Waag, site incontournable de la ville , est également fermé . Dommage, il semblait très intéressant, et je l’ aurais bien visité pour en apprendre plus sur l’ origine et les particularités du gouda , ou bénéficier d’ un panorama imparable sur la place du Markt et son hôtel de ville magistral , égayé d’un joyeux carillon . On sent que le lieu , à l’ instar de l’ Eglise Sint-Janskerk ( Saint-Jean I , le Saint-Patron de Gouda ) , est emblématique de la cité.

Je n’ ai pas très faim ce soir , et nous choisissons de nous partager quelques délicieuses brochettes et un plateau de charcuterie et de fromages chez La Oliva.

La journée a encore passé très vite et j’ai hâte de découvrir ce que nous réserve la suite de notre périple .

 

découverte de la ville de gouda aux pays-bas , place du markt

 

 

Que voir à Gouda?
    • Markt, la Grand-Place
    • Stadhuis, l’hôtel de ville
    • Le Waag (Poids Public)
    • Le Goudse Waag, le musée du Fromage et des artisanats: en visite guidée
    • St Janskerk, l’église Saint-Jean et sa collection de vitraux… et ses toits !
    • Houtmansplantsoen , le parc municipal
    • Le Musée de Gouda
    • Les étangs de Reeuwijkse Plassen
    • Le marché aux fromages le jeudi
    • Visiter une usine à gaufres au sirop, la spécialité de la ville

 

découverte de la ville de gouda aux pays-bas , place du markt

 

Où manger à Gouda?

 

  • Pour des tapas ou plats méditerranéens : La Oliva, place du Markt
  • Brasserie: Le Grand Café Central
  • J’avais repéré mais nous n’avons pas testé : Kamphuisen , Bij Ons, Museum Café

 

restaurant La Oliva, Gouda

La Oliva

 

 

Best Western Plus City Hotel Gouda ****

 

 

 

Jour 4 : Gouda-Woerden

 

Une trentaine de km

 

Une partie de l’itinéraire du jour reprend la route bucolique qui nous a tant enchantés la veille, ce qui n’est pas pour nous déplaire… Aymeric est d’autant plus ravi qu’en ayant pris tout un tas de photos la veille, je ne fais cette fois-ci aucune halte, et nous filons directement et en un temps record vers Oudewater, la « ville des sorcières », apercevant quelques cigognes dans le ciel en chemin. La petite bourgade possède en effet une certaine singularité : une Heksenwaag, une… balance aux sorcières ! Au 16 ème siècle, les femmes accusées de sorcellerie étaient pesées en présence du bourgmestre de la ville. Si leur poids n’était pas trop faible par rapport à leur taille, elles étaient jugées trop lourdes pour chevaucher un balai et acquittées ! (Toutes les personnes pesées à Oudewater ont été acquittées !) Une maison-musée permet d’observer de plus près cette curiosité, et d’appréhender de manière générale quelques éléments de l’histoire de la sorcellerie.

 

Oudewater, la « ville des sorcières »,, pays-bas Oudewater, la « ville des sorcières »,, pays-bas

 

De manière générale, la ville est très mignonne. Nous arrivons en plein marché et en profitons pour acheter quelques sachets de gaufres au sirop (stroopwafel) pour nos parents, la spécialité de Gouda. Nous désirions nous en procurer hier , mais tous les magasins étaient fermés, et nous sommes ravis d’en trouver sur notre route !

Nous repartons en direction de Woerden, longeant la berge ombragée, croisant quelques vaches sur notre route (au sens propre !), et de nouvelles fermes qui laissent clairement rêveurs ! En terme de paysages, cette journée est vraiment l’une des plus chouettes de l’itinéraire pour lequel nous avons opté !

 

voyage à velo aux pays-bas

 

Nous arrivons en tout début d’après-midi à Woerden. Les températures sont clairement plus respirables, et j’ai rarement eu si faim le midi depuis le début du séjour, la chaleur me coupait un peu l’appétit ! J’aperçois un restaurant à l’entrée de la ville, De Markies , un peu excentré par rapport au centre, et à un peu plus d’un kilomètre de notre hôtel, soit 5 minutes de vélo à peine. Je propose à Aymeric de nous y arrêter… et ai le nez fin ! L’adresse est une excellente surprise, tant pour son cadre que pour son accueil, l’un des plus chaleureux qui nous ait été réservés depuis le début du séjour. Nous mangeons en extérieur dans une jolie cour . Les gens sont tous très bien habillés, et Aymeric craint que nous ne soyons arrivés dans une adresse un peu classe avec nos shorts cyclistes, mais ce n’est pas le cas , au contraire^^ ! Les assiettes sont très élégantes mais le menu simple et efficace, et tout à fait abordable.

 

De Markies, restaurant, woerden

 

Nous prenons possession de notre nouvelle chambre au Best Western City Hotel Woerden ***. Là-encore, celle-ci est très spacieuse et bien aménagée, Elena s’y accommode très vite et nous attendons son réveil pour partir à la découverte de Woerden en poussette cette fois, l’hôtel étant situé à 3 minutes à peine à pied du cœur de la ville. Cette ancienne place forte sur le Vieux Rhin a longtemps été considérée comme la « clé de la Hollande », en témoignent son château, ses douves ou son musée municipal flanqué d’une tourelle. La ville a d’ailleurs été le théâtre de combats entre les troupes de Louis XIV et les Hollandais. Aujourd’hui, douceur et sérénité se dégagent surtout de chacun des murs de la ville, et sa petite rivière qui la traverse d’est en ouest est uniquement utilisée à des fins de loisirs. Nous y flânons en fin de journée, et les lueurs rasantes et dorées confèrent une aura de quiétude aux ruelles bordées de boutiques.

 

visite de woerden, voyage à vélo aux pays-bas visite de woerden, voyage à vélo aux pays-bas visite de woerden, voyage à vélo aux pays-bas visite de woerden, voyage à vélo aux pays-bas

 

Nous dînons chez Midas- Broodjes & burgers, une adresse testée une nouvelle fois en laissant libre choix au hasard et qui ne nous déçoit à nouveau pas : gourmandise et convivialité sont de mise !

 

Que voir à Woerden?
    • Le château
    • Le musée municipal
    • l’église catholique Bonuventura, l’église Petrus
    • le petit port de plaisance
    • le Brediuspark
    • le marché au fromage le mercredi matin

 

visite de woerden, voyage à vélo aux pays-bas

 

Où manger à Woerden?
  • De Markies
  • Midas- Broodjes & burgers

 

 

Midas- Broodjes & burgers, woerden

Midas- Broodjes & burgers

 

Où dormir à Woerden?

 

Best Western City Hotel Woerden ***

 

Jour 5 : Woerden-Utrecht

 

45km de vélo

 

Cette journée va être assez rapide à raconter car nous n’avons pas rivalisé de chance avec la météo ! Notre réveil est marqué par la grisaille, et Aymeric me rassure en consultant son téléphone, qui annonce un peu de pluie mais pas trop ce matin, « principalement entre 5 et 6h ». Haha. (Spoiler : C’est faux.)

Je suis contente d’avoir emporté le petit ciré d’Elena qui lui tiendra chaud dans la remorque même s’il nous suffit de rabattre la bâche imperméable pour la maintenir au sec. J’en veux déjà terriblement à Aymeric, par contre, qui m’a poussée à ranger le mien chez nous avant de partir pour « ne pas se charger inutilement » ! Quelques minutes plus tard, j’ai très envie de le tuer en pédalant derrière lui, sous DES TROMBES D’EAU, qui ne nous quitteront pas jusque Utrecht. Croyez-moi, il n’a jamais pédalé si vite… Mon air grincheux fait probablement office de menace, et il ne tient guère à être rattrapé. Un petit panneau implanté à la sortie de l’hôtel nous indique que nous ne sommes cependant qu’à une quinzaine de kilomètres d’Utrecht. Nous hésitons un instant à le suivre tant la pluie est drue, mais décidons de nous en tenir au parcours initial, trois fois plus long, qui s’enfonce en plein cœur des Green Hartlands néerlandais , à travers polders, lacs, et marais marécageux. L’idée aurait pu être bonne si l’averse s’était calmée, mais ce ne sera malheureusement pas le cas et nous subirons plus ou moins chaque kilomètre de cette journée sous nos casquettes dégoulinantes. Non pas que les paysages ne soient pas magiques, loin de là, pourtant ! Nous pédalons à toute allure et sans faire de halte en pleine campagne, au calme, excentrés de tout, et je crois que sous un temps correct, cette dernière journée aurait été mémorable… Remarquez, elle le restera également ! A notre arrivée , dégoulinants dans le hall de l’hôtel, le personnel a du bien rire intérieurement ! Heureusement, un bon repas, et un bon bain nous remettent d’aplomb pour profiter des commodités de l’hôtel (notamment la piscine) et aller flâner un peu aux alentours en fin d’après-midi.

 

groene hart pays-vas, voyage à vélo groene hart pays-bas, voyage à vélo groene hart pays-vas, voyage à vélo

Le Groene Hart… sous la pluie! (et même sous des trombes d’eau, il faut le dire!)

 

 

Jour 6 : Visite d’Utrecht

 

0  km de vélo 

 

Cela nous fait tout drôle de préparer nos valises ce matin… et cette fois-ci de les charger dans la voiture, sans les laisser dans le hall de l’hôtel ! Le voyage touche à sa fin, et nous profitons du retour du soleil pour visiter le centre-ville d’Utrecht ce jour. Etant un peu excentrés, nous décidons de rejoindre le centre en voiture, ce que nous savons être une mauvaise idée, mais qui sera plus pratique avec Elena. Nous peinons en effet à nous garer , et le stationnement coûte très cher à Utrecht ! (environ 4 euros de l’heure… contre 0 en vélo !) Nous aurions peut-être dû louer nos vélos une journée de plus, finalement ! (ou visiter Utrecht à vélo)

J’ai déjà visité Utrecht, il y a de cela une éternité, en 2014 ^^. A l’époque, à mon retour, j’en avais conclu : « Utrecht avait tout pour me plaire : des canaux, des façades pittoresques, un parfum d’histoire, des ruelles débouchant sur des cours intérieures, des cafés aguicheurs,  un mélange de passé et de renouveau… Toute en détails et en couleurs; loin des regards, loin de l’agitation ; la quatrième ville du pays est un petit bijou aux Pays-Bas, bien cachée cependant… En 2012, le Lonely Planet l’a d’ailleurs classée dans son top 10 des villes les plus oubliées par les visiteurs dans le monde. » Je crois qu’Utrecht s’est pas mal développée sur le plan touristique depuis, car je l’ai plus d’une fois admirée sur les Réseaux Sociaux. Je suis donc ravie de la redécouvrir en compagnie d’Aymeric et d’Elena.

 

visite d'utrecht, pays-bas visite d'utrecht, pays-bas visite d'utrecht, pays-bas

 

Sans trop de surprise, le charme opère à nouveau. Comment pourrait-il en être autrement ? Utrecht est si agréable ! Nous débouchons dans un premier temps sur Domplein, la place de la Cathédrale, avec ses bars encore endormis. Je découvre alors que le Domtoren, sa tour que je ne pensais pas visiter avec Elena (j’ai un peu la flemme pour Aymeric de la porter 465 marches en porte-bébé et celles-ci sont assez étroites dans ma mémoire), est en cette période de travaux dotée d’un ascenseur ! Nous regardons donc pour réserver des places sur Internet, étape obligatoire pour visiter le site, mais il n’y en a plus aucune disponible avant 16h30, heure à laquelle nous aurons pris le large.

 

visite d'utrecht, pays-bas visite d'utrecht, pays-bas visite d'utrecht, pays-bas

 

Nous bifurquons donc vers mon coin favori à Utrecht, et celui de la plupart des visiteurs j’imagine : l’Oudegracht, le Vieux Canal, si charmant et poétique, au bord duquel il est si agréable de flâner… Je ressens toujours cette même envie de le photographier sous tous les angles ! Si les canaux d’Utrecht sont beaucoup plus en contrebas que ceux d’Amsterdam et bordés de quais qui permettent de s’y promener, il est toujours plaisant de les parcourir en bateau directement pour les admirer sous un autre angle. Certains optent pour le kayak, d’autres pour la barque… Nous nous contentons d’une croisière classique d’une heure en bateau. Nous n’entendons pas vraiment toutes les explications (données en anglais et en néerlandais) mais un plan nous a été fourni et nous sommes de toute façon trop occupés à  rire d’ Elena qui salue à tout va et s’amuse en voyant les oiseaux et passants à travers les vitres…

 

croisière sur les canaux, utrecht croisière sur les canaux, utrecht croisière sur les canaux, utrecht croisière sur les canaux, utrecht

 

Nous déjeunons à deux pas de là au StreetFood Club, une adresse pétillante et colorée, superbement décorée, proposant un menu original et frais.

L’heure tourne, et après quelques achats de souvenirs, nous décidons de reprendre la route et de regagner notre Picardie natale.

 

Ces six jours aux Pays-Bas auront passé très vite, mais nous ne sommes pas encore très nostalgiques, car nous savons que nous y retournerons très prochainement en compagnie d’amis , avec lesquels nous avons réservé une semaine à Center Parcs… (Quand je vous dis que j’adore ce pays !) Nous rentrons ravis de notre séjour, le cœur empli de jolis souvenirs que nous pourrons plus tard raconter et montrer à Elena et de nouveaux projets… Je suis fière d’avoir relevé ce défi, et ai hâte de réitérer l’expérience, avec ou sans bébé, ou avec préparation physique cette fois, pour peut-être parcourir de plus grandes distances.

 

 

Que voir à Utrecht ?
    • La Vieille Ville, sa place Vredenburg, l’immense cube vitré ou TivoliVredenburg culminant à 43 mètres
    • Les ponts sur l’Oudegracht offrant de belles vues sur le canal et l’Oudegracht plus généralement, bordé de maisons traditionnelles, que vous pouvez parcourir e, bateaux, en canoë, en barque… au choix.
    • Le Domplein (Place de la Cathédrale), le Domkerk (ancienne cathédrale) et le Domtoren (tour de la Cathédrale), actuellement en travaux, qui offre une superbe vue sur la ville
    • Le Kloostergang, le cloître attenant
    • La Paushuize, une belle maison autrefois destinée au pape
    • Le nouveau canal Nieuwegracht
    • Le marché aux fleurs du Janskerkhof le samedi
    • Le quartier des musées avec le Musée de l’Université, le Musée Speelklok, le Musée des Chemins de Fer, le musée Speelklok dédié aux instruments de musique, la Maison Rietveld-Schröder, inscrite au patrimoine mondial de l’Unesco. …

 

Où manger à Utrecht ?
  • Le restaurant de l’Hôtel Mitland
  • The StreetFood Club

 

streetfood club, utrecht

 

 

Où dormir à Utrecht ?

 

 

Nos coups de cœur lors de ce voyage à vélo aux Pays-Bas

 

 

  • Gouda et son charmant centre-ville, convivial, pittoresque, coloré
  • La campagne néerlandaise dans son ensemble, si verte et apaisante.
  • Les villages du côté de la rivière Vlist.
  • Utrecht, toujours aussi intéressante à découvrir !
  • Les pistes cyclables néerlandaises, qui permettent de visiter le pays doucement mais pas trop, et en toute liberté, et sont toujours parfaitement entretenues !

J’espère que cet article vous a plu et vous aidera à organiser votre séjour à Caen! N’hésitez pas à l’épingler pour mieux le retrouver !

itineraire pour un road-trip ou voyage à vélo aux pays-bas itineraire pour un road-trip ou voyage à vélo aux pays-bas itineraire pour un road-trip ou voyage à vélo aux pays-bas

 

 

Vous pouvez aussi aimer...

Laisser un commentaire

Enregistrer mon nom, mon e-mail et mon site web dans le navigateur pour mon prochain commentaire.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies. Accepter