Visiter Milan le temps d’un week-end : que faire, itinéraire, conseils

Par Chloé
milan, que faire, porta ticinese

Je me suis rendue à Milan en 2010, et je dois avouer que je n’étais pas tombée sous le charme de la ville, loin de là. La configuration ne s’y prêtait pas, notre hôtel était plutôt mal situé et sans clim’, alors que les températures étaient caniculaires. Dire que j’ai eu chaud durant ce long week-end de juillet serait un euphémisme, j’en étais presque malade, les rues étaient emplies de monde. Je n’avais donc pas gardé un souvenir mémorable de la capitale de la mode en Europe.
Comme chaque année, nous avions très envie de nous organiser un petit city-trip hivernal dans le bassin méditerranéen, avec l’argent reçu à Noël. ^^ Après Barcelone, Porto ou Rome, notre attention s‘est portée sur Madrid. Nous n’avons cependant pas trouvé de billets à des tarifs avantageux. J’ai alors proposé l’Italie à Aymeric, pensant à Bologne… Il a choisi Milan. Pourquoi pas ?

J’ai saisi l’occasion de donner une deuxième chance à Milan et de la redécouvrir dans un contexte plus respirable^^.

Je n’ai toujours pas particulièrement adhéré à l’ambiance de la ville, mais nous y avons passé un séjour agréable et très intéressant, une belle coupure qui nous a enchantés !

Voici notre petit guide pour organiser votre week-end à Milan en toute sérénité : comment s’y rendre, où loger, s’y déplacer, que voir, où manger… Tous nos conseils sont ci-dessous !

 

milan, que faire, Duomo

le Duomo

 

Pourquoi Milan ?

 

Avec ses 1 369 000 habitants, Milan est la seconde ville d’Italie en termes de population et la capitale économique de l’Italie. Vous aimerez Milan si :

  • Vous êtes amateur/trice de shopping ! Milan et mode vont de pair , et la ville est certainement l’une des plus élégantes du monde ! Les Milanais ont le style, c’est dit … Toutes les grandes enseignes de prêt-à-porter sont implantées dans les rues de la ville. Je vous avoue que les boutiques de luxe ne rentrent absolument pas dans mon budget, mais selon les quartiers, on trouve également de quoi refaire sa garde-robe à moindre prix !
  • Vous aimez les sorties culturelles : la ville offre un patrimoine riche et un ample choix d’activités culturelles, avec ses nombreux musées (et festivals organisés tout au long de l’année).
  • Vous aimez sortir : avec tous ses bars branchés et restaurants, il y a de quoi faire à Milan. Prenez l’aperitivo alla milanese , une vraie tradition italienne: nombre de cafés et bars proposent des cocktails spécifiques, un peu plus chers qu’un simple verre, mais l’accompagnent d’un buffet appétissant et à volonté. (fritti, salades de pâtes, sandwichs, crostinis, charcuterie, fromages, bruschettas…). J’avais noté quelques adresses mais j’avoue que nous n’avions plus très faim le soir (nous déjeunions souvent vers 14h-14h30) et nous n’en avons testé aucune. Qu’importe, en Italie, de toute façon, la nourriture est toujours bonne, ou presque !
  • Vous êtes gourmands : on mange bien en Italie ! A-t-on encore besoin de le préciser?
  • Vous aimez l’architecture et le design. Le design fait partie intégrante de la culture de Milan et de la Lombardie plus généralement, un événement (la Milan Design Week) lui est même consacré chaque année. Parmi les édifices remarquables, on ne manque pas le Bosco Verticale, classé parmi les plus beaux gratte-ciels du monde.
  • Vous vous intéressez un peu au street-art : Milan est en effet à sa manière un laboratoire du street art, la ville regorge de belles surprises dans ce domaine ! (J’écrirai un article sur le sujet).

 

galleria-vittorio-emmanuele-milan

Galleria Vittorio Emmanuele

 

Arriver à Milan :

 

Il existe 3 aéroports à Milan, dont le plus éloigné est l’aéroport Milan-Bergame (ou Orio al Serio).

Evidemment, nous avons atterri ici^^ ! Je pense que la plupart des vols low-cost y sont concentrés. Depuis Orio Al Serio, plusieurs compagnies de bus permettent de regagner le centre de Milan en environ 1h de route, et vous y déposent face à la gare centrale. Il en va de même pour Linate et Malpensa (également accessible en train avec le Malpensa Express).

 

place du Duomo, Milan, que faire

 

Où dormir à Milan :

 

Nous avons choisi la simplicité et réservé 3 nuits à l’hôtel Ibis Centro Milano : nous arrivions le mercredi soir et repartions le samedi en fin d’après-midi. Notre séjour nous est revenu à 207 euros (+24 euros de taxe de séjour) pour 2 avec les petits-déjeuners. J’avais fait un tour sur Air Bnb en amont mais rien trouvé de très alléchant ou bien situé. Là, nous étions à 15 minutes à pieds de la gare, une vingtaine du centre. L’hôtel est immense, il possède 455 chambres ! Ces dernières sont très belles, très propres, quelque peu cosy.

Je mets cependant un bémol sur la literie et les matelas trop fins : j’ai eu très mal au dos là-bas. Après, je suis très sensible du dos, Aymeric, lui, n’a pas été incommodé.

 

quartier de Navigli, Milan, que faire

Quartier de Navigli, Milan

 

Les principaux quartiers de Milan / Que voir à Milan ?

 

milan, que faire

 

 

Dans le centre :

  • Le quartier historique / du Duomo: on y trouve le Duomo (la façade extérieure qui semnle pointer vers le ciel ses flèches élancées est juste ahurissante) et son musée, la petite église San Gottardo in Corte reconnaissable à son campanile en briques rouges, la galerie Vittorio Emmanuele II (la plus belle galerie qu’il m’ait été donné de voir avec ses arcades et sa magnifique coupole de fer et de verre au centre du bâtiment), le Palazzo Reale, le musée del Novecento (art italien du XXe siècle), la Pinacoteca Ambrosiana (avec des toiles d’illustres artistes tels que Botticelli, de Vinci…), la piazza dei Mercanti et la Scala.
  • Brera, le quartier chic situé à une dizaine de minutes du Duomo, une espèce de Marais parisien 😉 avec ses restaurants, ses bars fashion, ses boutiques de luxe ou ses galeries d’art privées . On peut aussi faire une halte dans la pinacothèque éponyme.
  • Le quadrilatère de la modevia Montenapoleone, Via della Spiga, Via Sant’Andrea et Via Manzoni. Les boutiques les plus prestigieuses de designers italiens tels que Armani, Gucci, Versace… y sont présentes.

Les terrasses du Duomo

 

Plus au nord dans  la ville :

  • Porta Venezia: Porta Venezia était l’une des portes historiques de la ville au 19ème siècle. C’est aujourd’hui un quartier à la fois animé et élégant, où l’on peut admirer de nombreux bâtiments du 19ème siècle, s’attarder dans deux importants musées milanais: le Musée d’Histoire Naturelle et la Galerie d’Art Moderne ; ou le parc Indro Montanelli.
  • Isola : un quartier atypique, que nous avons gagné en quête de street-art ^^ , et un ^petit village dans la ville, où l’on trouve un curieux mix d’architecture, moderne d’un côté (comme avec le Bosco Verticale, une petite merveille), ancienne de l’autre. C’est le coin des friperies, des boutiques bio, des bars alternatifs… Bref, un coin en plein renouveau !

Rues, Milan

 

Plus à l’est :

  • Magenta : Un quartier élégant et notamment connu pour son Cenacolo Vinziano, le mur du réfectoire d’un couvent sur lequel est peinte la Cène de Léonard de Vinci. Si vous comptez admirer ce chef-d’œuvre de visu, réservez vos places très en avance ! Personnellement, nous n’avions pas envie de débourser 10 euros chacun et de perdre 1h dans la file d’attente pour la contempler l’impressionnante fresque de plus près, tout aussi impressionnante qu’elle soit ^^ ! (9m sur 4,50 m !) A deux pas, je vous recommande d’explorer les églises  Santa maria della Grazie ou San Maurizio ; Sant’Ambrogio, la première basilique de Milan, ou le musée des Sciences.
  • Castello: Autour de l’imposant Castello Sforzesco, qui héberge aujourd’hui plusieurs musées,  gravitent le Parco Sempione (le plus grand de la ville avec ses 39 ha) et sa Torre Bianca (une tour en acier de près de 109 m d’où on bénéficie d’un superbe panorama), le musée du Design, l’Acquario et sa façade art nouveau, l’Arco de la Pace (Arc de Triomphe du Simplon ou Arc de la Paix),  le quartier chinois, l’église San Simpliciano, ou le Cimetière Monumental, qui nous a laissés bouche bée . (son nom n’est donc pas mensonger !)

Dans le sud de la ville :

  • Au sud de la ville, Navigli, un ancien quartier industriel organisé le long des canaux, ses quais piétonniers, ses terrasses, ses librairies, ses bars rétros, ses galeries d’art … : ne manquez pas l’allée des lavandières (c’était là que les femmes du quartier venaient laver le linge), le plan d’eau de la Darsena (le point où se rejoignent le Naviglio Grandeet le Naviglio Pavese), la basilique Saint-Laurent et son street-art ! (J’y reviendrai dans un article dédié). Il est également possible de traverser le quartier en bateau ou de longer ses rives en vélo.

 

  • A deux pas, nous avons beaucoup aimé le quartier bohème de Ticinese (situé dans le Centro Storico). Encadrée par deux tours massives à terrasses fleuries, Porta Ticinese est l’ une des six principales portes de Milan. Située au Sud elle ouvrait autrefois la route vers Pavia… On y découvre également de jolies œuvres de street-art, ainsi que l’église Sant’Eustorgio, tout en dépouillement et en simplicité ; la basilique San Lorenzo, ou les seize Colonnes du même nom, qui ont appartenu à la ville romaine de Mediolanum au cours du IIIème siècle…  des vestiges qui détonnent quelque peu dans le paysage milanais^^ !

quartier de Navigli, Milan

 

Notre itinéraire :

 

Jour 1 : Les classiques

  • Le centre et ses classiques : la Scala, la Galleria Vittorio Emmanuele, le Duomo…
  • Brera et le quartier de la mode.
  • Le quartier du Castello
  • Magenta

Jour 2 : Milan autrement, autour du street-art :

  • quartiers du nord de Milan (Isola et Porta Venezia), et du sud de la ville (Navigli, ticinese)
  • cimetière monumental
  • Jour 3 : Journée à Bergame (avant de reprendre l’avion)

On aurait visité, si on avait eu plus de temps / un soleil un peu moins radieux :

  • Le musée du Novecento
  • La Pinacoteca da Brera

Cet itinéraire est le nôtre, à vous de moduler le vôtre en  fonction de vos propres envies !

 

quartier de Navigli, Milan

 

Se déplacer à Milan :

 

Nous avons effectué l’ensemble de nos déplacements à pieds, mais j’avoue que nous n’avons pas compté les kilomètres !

Le réseau de bus, tram et métro est cependant bien développé si vous comptez vous rendre d’un point à l’autre de la ville ! (Je l’aurais par exemple bien utilisé entre le Cimetière Monumental et Navigli séparés par 1h de marche, mais nous comptions manger en chemin^^ !).

Les tarifs sont plutôt abordables : 1,50 euros le trajet (billet valable 90 min) ; 4,50 euros le ticket 24h (valable pour le bus, le métro et le tramway). Les tickets de transport peuvent s’acheter dans les stations de métro, les bureaux de tabac et les kiosques à journaux.

Castello Sforzesco, que faire, Milan

Castello Sforzesco

 

Coups de cœur et déceptions :

 

Coups de cœur :

  • La visite des terrasses du Duomo, unique en son genre, et qui permet d’admirer chaque détail de ce chef-d’œuvre.
  • Le cimetière monumental, un musée d’art funéraire à ciel ouvert, où tout n’est que démesure.
  • Le projet street-art mené autour de la gare Garibaldi : un vivier de pépites.
  • Navigli, un quartier organisé autour des canaux, à l’atmosphère bien différente du reste de la ville, et qui nous a remémoré Venise.
  • Les nombreux parcs, certes tristounets l’hiver, mais qui donnent une touche verte à la ville et paraissent très conviviaux. Des espaces sont même dédiés aux chiens, pour qu’ils puissent courir en liberté !
  • La chiesa San Maurizio et ses murs recouverts de peinture, un petit bijou !

 

Déceptions :

  • La ville en elle-même, même si je savais à quoi m’attendre. Désolée, mais je crois que Milan reste de loin une ville italienne qui, selon moi, manque clairement de charme. Les ruelles excentrées manquent de couleur, le centre est un peu commercial à mon goût. Forcément, Milan est la capitale de la mode … et non une destination romantique comme Florence ou Venise, j’en suis tout à fait consciente. Les différentes places et monuments sont sublimes, mais entre deux… On ne s’est pas ennuyés à Milan, loin de là, mais on ne s’est pas non plus extasiés sur sa beauté ;).
  • La Scala. Le lieu est emblématique, magique, mais l’entrée un peu chère à mon sens pour ce qu’elle propose. La visite de la Fenice, à Venise, pour le même prix, était bien plus complète !

 

Scala, que faire, Milan

La Scala

 

Où manger à Milan :

 

  • La Trattoria da Pino, Via Cerva, 14 : Une petite « cantine » aux tables serrées, plébiscitée par les locaux (ce qui veut tout dire) , bien qu’elle ne paye pas de mine. Le brouhaha y règne, bien évidemment  (comment ça, les italiens parlent fort ? ), mais on s’y sent à l’aise, et on s’immerge en plein cœur de l’Italie que j’aime ! Le personnel est accueillant et attentif, et les plats sont délicieux et bon marché ! Je vous recommande la crostata ! ^^ (TeamSucré) (30 euros pour 2 avec 2 boissons, 2 primi piatti, un secondo piatto énorme pour nous deux, et un dessert).  
  • Zibo, Via Caminadella, 21: Le lieu ne propose pas des pâtes classiques mais des raviolis farcis avec différentes sauces (pesto, carbonara…) . L’idée est originale, les assiettes élaborées avec de bons produits et délicieuses ! Les desserts sont tout aussi succulents ! (40 euros pour deux pour 2 plats, deux boissons, deux desserts).
  • Côté gelateria, j’ai écouté les conseils de Tania (https://www.viveravidaiswonderful.com/visiter-milan-en-2-jours-que-voir-week-end/) et testé les glaces de la Gelateria Solferino. 18 Via Solferino

 

zibo, où manger, milan

Zibo, Milan

 

Les excursions possibles autour de Milan :

 

  • L’abbazia di Chiaravalle, à 9km au sud-est de Milan
  • Pavie, à 38m au sud de Milan.
  • Lodi, sa cathédrale romane et son tempio dll’Incoronata.
  • Bergame : Nous comptions initialement prendre le train pour Vérone, mais nous sommes finalement rabattus sur Bergame, à deux pas de l’aéroport. Le samedi, nous avons ainsi pris le train pour Bergame au départ de la Stazione Centrale. Le trajet dure un peu moins d’une heure et coûte 5,50 euros par personne, il aurait été dommage de s’en priver, d’autant plus que nous avons adoré la ville ! J’y reviendrai dans un article dédié. Depuis le centre de Bergame, nous avons regagné l’aéroport en bus. (ligne 1, 3 euros le trajet, environ 30 min depuis la Citta Alta).
  • D’autres grandes villes italiennes, telles que Vérone et Turin, sont situées à un peu plus d’1h à peine de Milan en train.
  • Evidemment, la région des lacs (lac de Côme, lac Majeur…) explorée dans les moindres recoins par mon père il y a quelques années, qui m’a convaincue de leur consacrer plusisuers jours lorsque l’occasion se présenterait ^^.

 

Colonnes de San Lorenzo, Milan

Colonnes de San Lorenzo

 

Budget (pour 2) :

 

  • Avion : 84 euros
  • Hôtel : 207 euros (et 24 euros de taxe de séjour)
  • Visites : 40 euros
  • Transports : 31 euros (bus aéroport / centre – train pour Bergame – bus Bergame / aéroport)
  • Nourriture : 155 euros (4 restaurants, courses diverses pour le soir)

Total : 541 euros pour 2 soit environ 270 euros par personne (sans compter les 22 euros de parking à l’aéroport^^)

 

église San Maurizio, Milanéglise San maurizio, Milan

église San Maurizio, Milan

 

Une fois de plus, je me suis laissée emporter et cet article est immense^^ ! J’espère cependant qu’il vous sera utile pour organiser votre séjour à Milan !

 

week-end à Milan, guide, conseils, que voir, que faire week-end à Milan, guide, conseils, que voir, que faire week-end à Milan, guide, conseils, que voir, que faire week-end à Milan, guide, conseils, que voir, que faire

Vous pouvez aussi aimer...

6 Commentaires

Céline - La Marinière en Voyage 8 mars 2019 - 8 h 16 min

J’avoue avoir été beaucoup plus séduite par le sud de l’Italie que par Milan, mais la ville a quand même de très beaux atouts ! Ton article me donne bien envie d’y retourner ! 🙂

Reply
Mathilde 8 mars 2019 - 10 h 30 min

J’avais beaucoup aimé Milan que j’avais visité à l’époque où une amie étudiait la-bas. On m’avait tellement dit que la ville était moche et qu’à part la cathédrale il n’y avait rien à voir que du coup j’avais été agréablement surprise ! Après clairement ce n’est pas la plus belle ville d’Italie, elle n’a pas le charme de Florence, Rome ou Venise, mais d’un autre côté fait moins ville musée ! Et je t’avoue que je ne suis pas sure d’y retourner un jour (en tout cas ce n’est pas en haut de la liste !).

Reply
Shana 8 mars 2019 - 18 h 52 min

J’aime beaucoup ton blog. Un plaisir de venir flâner sur tes pages. Une belle découverte et un enchantement. Très intéressant. Je reviendrai m’y poser. N’hésite pas à visiter mon univers. A bientôt.

Reply
Chloé 10 mars 2019 - 15 h 07 min

A bientôt 🙂

Reply
AuroreVoyage 11 mars 2019 - 15 h 06 min

A part le duomo sublime, il ne me semble pas que Milan soit la ville qui me convienne, je n’irais pas prendre l’avion spécialement pour elle sur un weekend. En revanche, si j’étais amenée à découvrir l’Italie sur une plus longue période, pourquoi pas y passer !

Reply
itinera magica 18 mars 2019 - 13 h 31 min

Merci pour ton retour sincère. Je ne savais pas que Milan était un peu décevante, même si tes photos sont belles et tentantes, je te remercie d’avoir dit sincèrement que ça n’était pas Florence ou Rome ! Du coup ça ne sera pas forcément ma priorité absolue. Mais j’ai aimé ton article !

Reply

Laisser un commentaire

Enregistrer mon nom, mon e-mail et mon site web dans le navigateur pour mon prochain commentaire.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies. Accepter