Road-trip d’une semaine dans le Nord de la Sardaigne: itinéraire , que faire, budget , conseils

Par Chloé

J’ai un peu tardé à revenir avec vous sur notre « récent » séjour en Sardaigne en octobre dernier, bien que je garde des souvenirs fabuleux de mon périple sur cette île splendide et magique. Le contexte n’a pas trop aidé : nous avons été confinés quelques jours après notre retour, l’hiver et Noël ont ensuite pointé leur bout de leur nez… et j’ai laissé traîner quelques temps mes clichés et carnets.

 

plage de la pelosa, sardaigne, road-trip

La Pelosa, Stintino

plage de la pelosa, sardaigne, road-trip

 

Peu importe, je vous propose aujourd’hui un petit retour sur ce road-trip d’une semaine au cœur de ce petit paradis sarde, qui a empli mon cœur d’images, de paysages uniques , et de douceurs … et mon estomac de saveurs qu’on ne trouve qu’en Italie . M’y replonger le temps de quelques heures à travers la rédaction de cet article (alors qu’il fait -5 degrés dehors !) m’a tout autant enchantée… !

Comme toujours, je vous propose aujourd’hui un petit guide de ce road-trip en Sardaigne , avec nos impressions, nos conseils, notre itinéraire, nos coups de coeur, notre budget, nos adresses testées… Bref, j’essaie de répondre à toutes vos questions. Les détails suivront dans l’article « jour par jour » à venir…

 

 

Pourquoi partir en Sardaigne ?

 

Si vous me suivez depuis quelques années ici, d’abord, merci ^^ , mais vous aurez peut-être repéré que je m’étais déjà rendue en Sardaigne en 2013 , exactement. J’avais eu un véritable coup de cœur pour la « grande sœur de la Corse », la 2e plus grande île de la Méditerranée de par sa surface, avec ses quelques 1840 km de côtes, ses panoramas à couper le souffle, ses eaux limpides, ses villages perchés, ses couleurs, ses criques spectaculaires, sa gastronomie gourmande et son atmosphère paisible. À l’époque, j’avais surtout arpenté le sud de l’île, entre Cagliari, Portoscuso, Iglesias ou Villasimius. J’ai quelques articles qui traînent sur le blog si le sujet vous intéresse, mais je dois avouer que 7 ans plus tard, je ne les trouve pas très beaux, haha !

J’avais quitté ce joyau méditerranéen le cœur serré, et m’étais fait la promesse d’y retourner lorsque l’occasion se présenterait, pour explorer cette fois-ci le Nord, l’Est ou l’Ouest … Peu importe, nul besoin de faire la difficile, puisque la Sardaigne avait encore tant à m’offrir !

Vous connaissez également mon attachement particulier pour l’Italie, l’un de mes pays favoris. Après divers séjours à Florence (2 fois), Naples, Milan (2 fois également), Rome, Venise ou en Sicile… Je crois qu’il n’est plus à prouver ! Je rêve encore de Pouilles, de Dolomites et de lacs italiens… Entre autres ! (Retrouvez ici mes idées de vacances en Italie !)

J’ai tellement hâte d’y retourner !

 

Plage de Li Cossi, Sardaigne

Li Cossi

 

La Sardaigne peut s’adresser :

 

  • aux amoureux de soleil évidemment ! La région bénéficie d’un climat ensoleillé toute l’année avec des hivers doux.
  • aux amateurs de bord de mer, de criques secrètes, de falaises vertigineuses, de plages aux eaux limpides…
  • aux amateurs de sports nautiques : de très nombreux sports outdoor s’y sont développés pour offrir des vacances actives (windsurf, kitesurf, plongée…)
  • aux randonneurs, avec de belles balades sur le littoral, ses côtes escarpées et sauvages ; ou au cœur de ses parcs naturels préservés (l’île en possède 9)
  • aux gourmands : la gastronomie italienne n’a plus à prouver sa valeur, et les spécialités sardes ne sont pas en reste : poissons, fruits de mer, gnochettis, culurgiones, pizzas, porceddu (cochon de lait, raviolis… ne pourront que ravir vos papilles !
  • aux curieux, désireux de découvrir le patrimoine sarde, à Cagliari par exemple
  • aux archéologues en herbe, désireux de se pencher un peu plus sur le mystère des nuraghi (tours ou ensembles de tours  remontant à l’âge de bronze)
  • Aux jet-setteurs: direction la Costa Smeralda !
  • l’été, aux amateurs de plage et de farniente, désireux de lézarder!

 

Plage de Li Cossi, Sardaigne

 

 

La Sardaigne en automne / hors saison : mon avis

 

Je gardais un souvenir impérissable de notre séjour automnal à Majorque il y a 2 ans ou de notre road-trip en Algarve en février dernier. Je suis une fille du soleil : la pluie, la neige et le froid ? Très peu pour moi ! L’hiver me paraît toujours bien trop long, d’autant plus en Picardie, et j’ai besoin de petites pauses pour réussir à le supporter !

J’adore profiter d’un arrière-goût d’été ou d’un avant-goût de printemps… et faire tant bien que mal le plein de vitamine D et de luminosité, dans des lieux dépeuplés de touristes et semblant parfois n’appartenir qu’à nous.

J’ai retrouvé les mêmes sensations lors de ses vacances en Sardaigne, peut-être encore plus exacerbées puisque nous avons centré notre séjour en grande partie sur les îles de l’archipel de la Maddalena, pour lesquelles octobre marque véritablement l’entrée dans la « hors saison ». Ce qui a ses avantages… et ses inconvénients, le principal étant que la plupart des activités (type croisières) et certains restaurants soient fermés ! Un moindre mal, qui vous permet de redécouvrir, seuls au monde, les plus belles plages et criques du coin, de vadrouiller à votre aise sur les routes sinueuses, de randonner sous des températures relativement douces (entre 20 et 24 degrés), d’apprécier à sa juste valeur le côté sauvage de la Sardaigne et de bénéficier de tarifs plus que corrects côté hébergements.

Personnellement, j’ai été conquise. Voyager hors saison (quand on a l’occasion, bien évidemment), c’est parfois la vie !

 

marina de la maddalena, sardaigne

La Maddalena

 

Sardaigne et COVID : côté sanitaire

 

La situation sanitaire et les restrictions associées évoluant constamment, je ne peux rien avancer et ne peux que vous conseiller de vous référer au site officiel https://www.diplomatie.gouv.fr/fr/conseils-aux-voyageurs/conseils-par-pays-destination/italie/ pour consulter les conditions actualisées d’entrée sur le territoire.

De notre côté, en octobre, nous avons dû présenter un test PCR négatif de moins de 72 heures, et le masque n’était obligatoire que lorsque la distanciation sociale n’était pas permise. (Nous l’avons donc très peu porté en balade et en randonnée, mais plutôt dans les villes).

 

Belvédère de Floradada, sardaigne, parc di porto conte

Belvédère de Floradada, Parc di Porto Conte

 

Se rendre en Sardaigne

 

Située à 200 km du continent, la Sardaigne est l’île la plus isolée de la Méditerranée. Pour vous y rendre, il vous faudra ou avoir recours :

– à la voie maritime : en ferry depuis l’Italie, la France continentale, la Corse ou l’Espagne, vers les ports d’Olbia, Golfo Aranci, Santa Teresa di Gallura, Porto Torres ou Arbatax.

– À la voie aérienne : en atterrissant dans l’un des 3 principaux aéroports de Sardaigne : Cagliari, Olbia ou Alghero.

 

plage, porto rotondo, sardaigne

Porto Rotondo

 

Se déplacer en Sardaigne

 

L’île est reliée du nord au sud par des lignes de bus et de trains… et est donc accessible aux personnes non motorisées qui le désirent.

Je pense cependant que la meilleure option pour se déplacer en Sardaigne reste la voiture : la vôtre, si vous venez en ferry, ou celle récupérée auprès d’une agence de location si ce n’est pas le cas. Ce mode de déplacement vous offre tout de même beaucoup plus de flexibilité et de liberté, et vous permet d’accéder à n’importe quel site ou crique en restant indépendant côté horaires.

Nous sommes quant à nous passés par le comparateur Bsp-auto avec lequel j’avais été en partenariat il y a quelques mois, mais pas cette fois^^ ! J’avais été satisfaite du service, il me paraissait donc naturel d’y avoir à nouveau recours.

La location de notre Fiat Panda nous est revenue à 71 € la semaine, auxquels nous avons ajouté environ 130 € d’assurance sur place.

Autre mode de déplacement sur l’île elle-même : le ferry, qui permet notamment d’accéder à l’archipel de la Maddalena, en une quinzaine de minutes au départ de Palau (seuls 3 km les séparent !).  Les départs se font toutes les 20 minutes, nous avions quant à nous réservé la traversée sur Internet en amont (la veille, quoi…). Celle-ci nous est revenue à 35 € aller-retour pour 2 avec la voiture, avec la compagnie Delcomar. Il me semble que les tarifs sont un peu plus élevés en pleine saison.

 

alghero sardaigne

La Fiat Panda, la star des rues d’Alghero, mais pas que… La nôtre était plus moderne!

 

 

Notre itinéraire de road-trip pour une semaine dans le nord de la Sardaigne

 

J’ai essayé de réaliser une petite carte retraçant notre trajet. N’étant pas une experte de Photoshop, j’espère qu’elle vous plaira et vous aidera à situer les différents lieux évoqués ici en dans la rubrique Coups de cœur / Déceptions . ^^

 

itinéraire de road-trip pour une semaine dans le nord de la Sardaigne

 

Jour 1 :

Départ en avion au départ de Paris-Charles de Gaulle.

Arrivée , récupération de la voiture .

Départ vers Palau, nuit à Tenuta Petra Manna en plein cœur des vignes et à 10 min de l’embarcadère du ferry : un superbe logement où nous avons été chaleureusement accueillis !

Dîner à Palau.

 

tenuta petra manna, palau

La vue au réveil…

 

Jour 2 : Départ vers la Maddalena.

 

Ferry au départ de Palau. Arrivée à la Maddalena, petite balade autour du port, puis direction l’île de Caprera.

L’après-midi, balade / randonnée sur les sentiers du nord de Caprera, et sur les Calas Garibaldi, puis Serena, Caprarese et Napoletana. De petits havres de paix !

Sur le retour, halte à Cappochia d’ù Purpu, la tête de poulpe.

 

Nuit à La Maddalena, dans l’hébergement AHR Residence Leonis, un appartement spacieux et confortable, tout équipé, et à deux pas d’un centre commercial (Coop) dans lequel nous avons fait quelques courses.

 

Jour 3 : Retour à Caprera

 

Cette fois-ci, nous explorons le sud de l’île , et les plages de Porto Palma, Doggie Beach (une plage pour chiens, trop mignon !!), Cala Conchiglia,  Cala Caprese, Cala Andreani, ou Cala Relitto. Nous n’avons pas pu accéder à la Cala Coticcio après avoir découvert sur place qu’il fallait réserver un guide.

En fin d’après-midi, nous avons suivi la route panoramique qui fait le tour de la Maddalena.

 

Nuit à La Maddalena, dans l’hébergement AHR Residence Leonis à nouveau. (58 euros les deux nuits)

 

Rencontre avec un bouquetin, Île de Caprera

 Rencontre impromptue avec un bouquetin, Île de Caprera

 

Jour 4 : Exploration de la Maddalena

 

Il serait temps ! ^^

Direction les belles plages de la Maddalena, avec une bonne marche matinale autour de Cala Carlotto, et sa chapelle de la Madonnetta ; un moment d’émerveillement sur la plage de Bassa Trinita , qui avec son sable blanc et ses eaux turquoise, a des airs de Caraïbes (si, si !) ; et une halte sur la minuscule Cala Lunga.

Ferry vers Palau, déjeuner à Palau.

L’après-midi , après un petit détour au Rocher de l’Ours, nous avons pris la direction de la presqu’île Capo Testa et de la Valle della Luna, à deux pas de Santa Teresa di Gallura, et nous y sommes baladés jusqu’en fin de journée.

 

Nuit au B&B Unique Art à Santa Teresa di Gallura, un superbe et spacieux logement à la décoration insolite, où nous avons été parfaitement accueillis.

 

Jour 5 : Vers Castelsardo

 

Direction la bourgade perchée, en longeant la Costa Paradiso avec , sur la route, des arrêts sur la Spiaggia di Monte Russo (superbe !), celle de Li Cossi accessible après une petite marche (magnifique !), et le Rocher de l’Eléphant.

L’après-midi, balade à Castelsardo pour découvrir le patrimoine de la ville. Petite fin de journée autour d’un verre au View Sunset Lounge Bar pour contempler tranquillement le coucher de soleil en profitant de sa vue panoramique .

 

Nuit à Castelsardo dans le B&B Bellagio , un logement charmant avec une terrasse avec vue imprenable sur la mer, où une fois de plus nous avons été plus que chaleureusement accueillis.

 

castelsardo, road-trip en sardaigne

Castelsardo

 

Jour 6 : De Castelsardo à Alghero

 

Direction Alghero, non sans faire un petit détour par la plage de la Pelosa, considérée, à juste titre, comme l’une des plus belles de Sardaigne… Il aurait été dommage de ne pas s’y arrêter !

Petite halte, également, sur la plage de Porto Ferro.

Arrivée au Parc de Porto Conte, où nous randonnons toute l’après-midi, dans un premier temps en longeant le littoral  vers le Cap Caccia, puis autour de la Punta Giglio et du belvédère de la Foradada. De là, dans un élan de courage (de ma part, Aymeric a suivi à contrecoeur haha), nous avons usé de nos dernières forces pour monter dans la grotte de Vasi Rotti, qui offre un autre chouette point de vue sur la Punta del Malrepos.

 

Nuit à Alghero à l’Hôtel La Margherita  : un très bel hôtel très bien situé en plein cœur de la ville et à deux pas d’un parking gratuit, nous y avons passé un très bon séjour.

 

Jour 7 : D’ Alghero à Tempio Pausania en passant par Sassari

 

Visite d’Alghero et de son centre médiéval animé et biscornu  de bon matin, avant de prendre la route pour Sassari, la deuxième ville de Sardaigne, qui nous a moins séduits. (Et impossible de visiter son Duomo fermé:/).

Déjeuner à Sassari, retour en voiture pour cette fois-ci gagner Tempio Pausania, au pied du Monte Limbara.

 

Nuit à Tempio Pausania , à la Pausania Inn, un très bon logement à nouveau.

 

Jour 8 : Retour à Olbia

 

Retour à Olbia. Balade et déjeuner à Olbia. (Toutes les adresses où manger sont notées plus bas).

Détour sur la Costa Smeralda, totalement morte en octobre, haha, nous en avons profité pour prendre un dernier bain de soleil sur les plages de Porto Rotondo (Punta Volpe, Tartarughino, Spiaggia Alghe…). (Possibilité de réserver une excursion sur la Costa Smeralda ici)

Avion vers Paris-Charles de Gaulle.

 

Capprochia d'ù purpu, la maddalena

 

Cappochia d’ù Purpu, la tête de poulpe – La Maddalena

 

PS: Nous avions laissé notre voiture chez Parking Airport Roissy , un parking avec navette situé à Louvres.

 

Site: www.parking-airport-roissy.com

Téléphone réservations: 06 32 31 01 13

 

plage de Bassa Trinita, la Maddalena

Bassa Trinita, La Maddalena

 

Coups de cœur et déceptions

 

Coups de coeur

 

  • L’archipel de la Maddalena dans son ensemble, pour ses paysages à couper le souffle, ces eaux couleur émeraude, ses plages sublimes, sa route panoramique, les moments de douceur et de tranquillité que nous y avons vécus. Un véritable enchantement.
  • Au sein-même de l’archipel, l’île de Caprera reliée à la Maddalena par un pont, sur laquelle nous avons littéralement passé 2 jours, tant nous avons pris plaisir à l’arpenter à pieds (en ayant l’impression de l’avoir privatisé). Le nord de l’île est très sauvage et tout un tas de sentiers de randonnée permettent de flâner de criques en criques en croisant parfois au hasard d’un chemin des bouquetins. Une grande première pour moi, qui m’a d’autant plus impressionnée que je ne m’y attendais pas.
  • Capo Testa et la Valle della Luna: à 5 minutes à peine de Santa Teresa di Gallura, le promontoire granitique offre une belle vue sur les falaises de Bonifacio. Les rochers aux contours adoucis par les vents lui confèrent une atmosphère presque magique, fantasmagorique, qui donne l’impression d’avoir changé de planète !
  • Les plages de la Costa Paradiso et notamment Li Cossi, une petite crique romantique de sable fin nichée entre les falaises aux teintes roses…
  • Castelsardo, ce village perché surplombant le golfe de l’Asinara. Forteresse médiévale autrefois protégée par une épaisse enceinte et 17 tours, Castelsardo est un bourg charmant dans lequel on se plaît à déambuler ! Depuis ses hauteurs, le coucher de soleil et la vue sur la marina sont inoubliables !
  • Le Parc Naturel de Porto Conte, à une vingtaine de minutes d’Alghero : une petite merveille, avec mention « cœurs dans les yeux à jamais » pour le Belvédère de Floradada.

 

grotte de Vasi Rotti, parc di porto conte, sardaigne

Depuis la grotte de Vasi Rotti, Parc di Porto Conte

sassari

Dans les ruelles de Sassari

 

Déceptions :

 

  • Les rochers ! Je pense notamment au Rocher de l’Ours (Roccia dell Orso) situé près de Palau et depuis lequel on bénéficie certes d’une vue imprenable sur sa baie et l’archipel de la Maddalena, mais sans jamais voir entier ledit ours, si grand que l’on se contente de marcher entre ses pattes ! Un peu trop survendu, de même que le rocher de l’éléphant à Castelsardo, lui, trop mignon, mais situé en bord de route derrière des bandelettes en plastique… On a vu plus classe, haha !
  • Sassari: nous y avons fait étape sur la route du retour, mais je ne suis pas tombée sous le charme de la 2e ville de Sardaigne.
  • Tempio Pausania: de même pour la ville du granite situé à 2 pas au pied du Monte Limbara, mais il pleuvait à verse ce jour-là et nous n’avons donc pas poussé jusqu’aux nuraghe qui font sa fierté et attisent la curiosité .

 

On aurait aimé visiter :

 

Nous avions normalement prévu une excursion d’une journée en bateau à travers les différentes îles de l’archipel de la Maddalena. Cependant, en octobre, toutes les compagnies étaient fermées ! Trop déçus!

 

rocher de l'ours, palau, vue

Depuis le Rocher de l’Ours

Spiaggia Lunga, La Maddalena

Spiaggia Lunga, La Maddalena

 

Budget pour une semaine dans le nord de la Sardaigne :

 

Avion : 345 euros pour 2

Hôtel : 320 euros pour 7 nuits pour 2

Voiture : 200 euros + 80 euros d’essence

Ferry : 35 euros

Nourriture : 275 euros (souvent un restaurant par jour, courses le soir)

Visites : 12 euros

Total : 1 267 euros pour 2 pour une semaine sur place

 

valle della luna, capo testa, sardaigne

Valle della Luna, Capo Testa

 

Où manger ? Les adresses que nous avons testées.

 

A Palau :

Nous n’avons eu beaucoup de choix côté adresses gourmandes, la moitié des restaurants étant fermés.^^ Nous avons donc mangé à deux reprises chez Kiss U : le nom m’avait paru très kitsch et je n’avais pas voulu m’y arrêter dans un premier temps, mais ne trouvant pas vraiment d’autre restaurant ouvert et proposant des pâtes le soir de notre arrivée, nous nous y sommes installés par défaut… et n’avons pas été déçus ! De fait, nous y sommes retournés trois jours plus tard. Les pizzas et pâtes y sont très bonnes, les quantités copieuses et les tarifs très corrects.

 

Sur l’île de la Maddalena :

  • Gastronomia da Anselmo, Via Ilva, 6.Située sur la Piazza Santa Maria Maddalena, à proximité de l’église, l’adresse n’est pas un restaurant à proprement parler mais un traiteur qui propose des plats à emporter et permet également de déjeuner sur place sur des petites tables installés au fond de la boutique. Les spécialités locales sont goûteuses  et très correctes, de même que les prix ! (31 euros pour 2, entrée/plat/dessert/boisson)
  • Côté gelateria, je n’ai pas noté les noms, nous en avons testé deux autour du port, les glaces y étaient très bonnes !

 

A Santa Teresa di Gallura : la Gelateria Naxos, Piazza Vittorio Emanuele

 

A Castelsardo :

  • le Restaurant Sale et Peppe, Via Roma, 14, : un petit restaurant moderne, qui propose une carte simple, des assiettes au goût correct, mais les quantités ne sont pas énormes.
  • La Carapigna Gelateria, Via Roma, 16, pour déguster une délicieuse glace à l’heure du goûter !
  • Le Bar View Sunset Lounge Bar, Via Nazionale, 8 , un coup de cœur, pour sa vue incroyable, son ambiance détendue et conviviable, et les petites mises en bouche servies en accompagnement, très bonnes également.
  • Le Panini Da Frasau, Via Brigata Sassari, 1, pour de bonnes pizzas à emporter

 

A Alghero :

  • 100 Pizze¸ Viale Giovanni XXIII 11: comme son nom l’indique, vous aurez le choix entre 100 garnitures de pizzas délicieuses, les meilleures que j’ai pu manger cette semaine-là en Sardaigne. L’adresse était située à deux pas de notre hôtel, nous avons donc commandé une grosse pizza à se partager et à déguster ensemble dans notre chambre pour finir tranquillement la journée.

 

A Sassari : Il Vecchio Mulino, Via Frigaglia, 5

L’une des adresses favorites de notre séjour. Nous ne sommes pas forcément tombés sous le charme de Sassari mais nous y avons diablement bien mangé ! Les assiettes sont goûteuses, raffinées , originales, et bien garnies ! Nous recommandons avec ferveur !

 

A Olbia : la Pizzeria Dadino, Via Goffredo Mameli, 50

Un autre coup de cœur. Décidément, nous en avons eu beaucoup ! Les pizze sont bonnes, les prix très attractifs , le service accueillant et la décoration agréable… (Oui, nous avons mangé beaucoup de pizzas lors de notre road-trip, haha !)

 

pâtes carbonara, sardaigne

 

Remarques diverses

 

  • Il n’y a pas de décalage horaire entre la France et la Sardaigne.
  • Je n’avais pas acheté de guide papier pour ce séjour, aussi n’en ai-je aucun à vous recommander:/ !
  • On n’y pense pas souvent, mais pensez à emporter et si besoin mettre à jour vos cartes vitales européennes, gratuites et très pratiques.

 

 

J’espère avoir répondu à toutes vos questions, et que cet article vous aidera à planifier votre séjour en Sardaigne ! A très vite !

 

itineraire et conseils pour des vacances dans le nord de la sardaigne itineraire et conseils pour des vacances dans le nord de la sardaigne itineraire et conseils pour des vacances dans le nord de la sardaigne itineraire et conseils pour des vacances dans le nord de la sardaigne

 

Vous pouvez aussi aimer...

4 Commentaires

Mathilde 9 février 2021 - 13 h 49 min

Ca à l’air magnifique la Sardaine ! Certaines photos me font penser un peu à la Corse, notamment la couleur de l’eau incroyable, mais c’est normal vu que c’est tout proche ! Il faudra qu’on y aille un jour 🙂 Depuis Bonifacio on aurait pu prendre le ferry pour aller en Sardaigne, mais on a pas trop eu le temps on avait déjà bcp à voir en Corse 🙂 Ca sera pour une prochaine fois ! En tout cas ça à l’air une bonne destination à découvrir hors saison vu la belle météo que vous avez eu !

Reply
Chloé 20 février 2021 - 22 h 02 min

Et grâce à toi, je veux aller en Corse, hors saison aussi 🙂

Reply
Estelle 13 février 2021 - 12 h 16 min

Wouah quel article estival avec ces photos qui flairent bon le soleil. Super météo pour un mois d’octobre, on se croit en plein été. Les paysages sont tellement beaux. Je ne connais pas la Sardaigne, je me demande si c’est blindé de monde au mois d’août comme la Corse ou si ça passe.

Reply
Chloé 20 février 2021 - 22 h 01 min

Je crois que c’est assez blindé en août… J’y étais allée début juillet il y a quelques années, et ça allait… Je trouve…

Reply

Laisser un commentaire

Enregistrer mon nom, mon e-mail et mon site web dans le navigateur pour mon prochain commentaire.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies. Accepter