Prendre l’avion… avec le nez bouché!

Ecrit par Chloé 10 avril 2013
Prendre l’avion… avec le nez bouché!

Aujourd’hui, je vous propose un article un peu spécial et assez personnel  sur… les aléas des voyages en avion lorsqu’on est malade et plus particulièrement le nez bouché ! (car oui, il y en a!)

 

DSCN0150

Du vécu, du drame et du suspense sont au programme de notre feuilleton du jour, alors ouvrez bien vos oreilles (ou plutôt vos yeux, en l’occurrence), vous éviterez peut-être quelques déconvenues… En effet, beaucoup l’ignorent, mais un simple petit rhume peut parfois gâcher vos premiers jours de vacances.
Il y a de cela trois ans, j’ai pour la première fois de ma vie d’adulte pris l’avion.  (Mon unique et dernier trajet dans les airs remontait à 15 ou 16 ans plus tôt).

Les faits

Sur un coup de tête, nous avions réservé un petit séjour à Florence, en Italie, pays que je rêvais de visiter (et que j’adore, mes origines y sont peut-être pour quelque chose^^
Bref, mon amour pour l’Italie n’est pas le sujet du jour. Comme on me l’a encore fait remarquer aujourd’hui, je suis assez fragile au niveau ORL. J’appréhende les simples rhumes qui , chez moi, s’infectent systématiquement pour dégénérer en  grosses sinusites , accompagnées de nausées, vertiges, et cassements de voix. (eh oui, la gorge, les oreilles et le nez communiquent très bien entre eux!) C’est encore pire depuis que je travaille avec des enfants^^ (A titre d’exemple, je suis amorphe depuis vendredi…)
Sans entrer dans des détails médicaux sans importance, sachez juste que 2 jours avant la date fatidique des vacances, j’ai attrapé un rhume. Toujours prévoyante, la veille, je me suis rendue chez le médecin pour lui demander un traitement de choc, afin de ne pas finir dans un état de larve ambulante sur place. C’est en effet ce qui m’inquiétait le plus! Suis-je naïve^^ J’ai expliqué à un docteur qui n’était pas le mien (j’étais dans un autre département) mes inquiétudes et suis repartie avec quelques médicaments basiques.
Evidemment, j’étais encore bien congestionnée  le Jour J. Et ce qui devait arriver arriva. J’étais plutôt détendue , enthousiaste, et le trajet s’était déroulé sans encombres… (mis à part quelques unes de mes maladresses habituelles…  d’ailleurs je ne comprends toujours pas comment la canette de coca a fini renversée sur la moquette.)

prendre l'avion avec un rhume

Mais voilà. Lors de l’atterrissage  de l’avion, des sinus bouchés ne peuvent pas ajuster leur pression interne ce qui entraîne des douleurs intenses aux oreilles…. Très intenses (sans exagérer, j’ai cru qu’elles allaient exploser). Voyageuse débutante, je jetais des coups d’oeil affolés à mon petit ami , sans comprendre d’où venaient ces élancements qu’il ne semblait pas du tout ressentir. (Traduction: en bon homme, il n’avait même pas réagi^^)

Bilan: traumatisme du tympan. Je suis arrivée sourde en Italie, alors que nous avions choisi ce pays pour que je puisse m’exercer un peu à parler sa langue, et que mon petit ami en ignorait les rudiments .A notre arrivée, il a fallu gérer (ma panique), ma surdité, trouver un médecin (et en bonne touriste inculte,  je ne m’étais évidemment pas procuré la carte vitale européenne), lui expliquer ce qui m’était arrivé, sans entendre ses questions, puis dénicher une pharmacie en demandant des conseils aux italiens francophones dans les  rues (puisque seul mon petit ami pouvait entendre leurs conseils).
Nous sommes rentrés à l’hôtel vers 20h30, fatigués et encore sous le coup du stress. Les cachets à la cortisone ont rapidement produit l’effet escompté (mais je supporte mal cette molécule, et s’en est suivie une semaine de migraines ^^)

 

 

Je prends l’avion dans 8 jours, pour l’Espagne. (Direction Malaga, Séville, et peut-être Grenade), et  suis malade depuis vendredi. Je me suis  consolée comme je pouvais en constatant que je serai logiquement guérie, et tranquille d’ici là^^

Cependant, beaucoup d’entre vous,  comme moi,  ignorent  les “risques” que peut occasionner un rhume sur un trajet dans les airs, même si certains n’auront jamais ce souci en prenant l’avion le nez congestionné (mon père, par exemple).

 

Que faire si jamais vous êtes un jour dans mon cas?

 

* En cas de rhume, ne tentez pas le diable, mais n’annulez pas non plus votre voyage! Expliquez par contre précisément à votre médecin le contexte, et demandez-lui de vous prescrire des décongestionnants rapides, ou, à défaut, des antibiotiques. (Ils ne sont pas automatiques, mais parfois bien utiles…)

 

* Lors de la descente:

Décompressez : comme en plongée, bouchez votre nez, et soufflez très fort (vous entendrez des petits claquements dans vos oreilles)

-Demandez conseil aux hôtesses. Lors du trajet retour, pour amortir la décompression, celles-ci m’avaient fait des oreilles de Mickey (car oui, je n’étais pas parfaitement guérie), avec des cotons imbibés d’eau bouillante et des gobelets. Si, si, j’étais très mignonne^^

 

* Avant de partir

Soyez plus prévoyants que moi, et procurez-vous la carte européenne d’assurance maladie. (CEAM) Pour ce, rendez-vous dans votre caisse d’assurance maladie au moins 15 jours avant le jour J.

La carte est valable un an, et est nominative.

Selon le pays de séjour, vous avancerez ou non les frais médicaux, mais, au moins, ceux-ci seront intégralement remboursés. (Ce qui n’a donc pas été le cas pour moi!)

édit: d’autres bons conseils dans les commentaires, n’hésitez pas à les lire !

 

J’espère que mes conseils vous  seront utiles ,  et que ce long article  anecdotique ne vous aura pas trop ennuyés!

 

PS: Malgré tout, je garde d’excellents souvenirs de Florence, ville que j’adorerais découvrir plus en détails <3!

 

IMG_5641

22 Commentaires
0

Vous pouvez aussi aimer...

22 Commentaires

Youggie 10 avril 2013 - 19 h 52 min

Mais non, tu ne nous embêtes pas avec ces anecdotes^^

Je suis partie au Canada enrhumée et à l’arrivée, pas de problème d’oreille et mon rhume avait (presque) disparu… Comme quoi !

Reply
Chloé 10 avril 2013 - 20 h 04 min

Il y a des gens plus chanceux que d’autres haha^^ (bon, j’avoue que j’étais très très fort enrhumée^^ )

Reply
Kmyelou 10 avril 2013 - 20 h 08 min

Au moins maintenant je sais que je n’étais pas folle au retour de Madère à dire que mon oeil et mon oreille droits allaient exploser… Fichues sinusites à répétition !

Reply
Chloé 10 avril 2013 - 20 h 14 min

Contente de t’avoir apporté une explication! Eh oui, sinusite et avion ne font pas bon ménage! Le remplaçant de mon médecin n’avait pas pris la peine de me le préciser …

Reply
Christelle 10 avril 2013 - 20 h 37 min

Quelle histoire ! Tu devais être mignonne en oreille de Mickey va 😉
En tout cas bonnes vacances en espagne !

Reply
Chloé 11 avril 2013 - 22 h 02 min

Mignonne, je ne sais pas, ridicule, oui ^^
merci ;)!

Reply
Céline 10 avril 2013 - 21 h 55 min

Ton histoire me rappelle des souvenirs… J’ai vécu enrhumée un vol Madrid-Paris en enfer… Tellement mal aux oreilles que j’avais envie de me frapper la tête contre le hublot! Et à l’arrivée, je me suis retrouvée quasi sourde pendant une semaine…Le cauchemar! Profite bien de tes vacances espagnoles!

Reply
Chloé 11 avril 2013 - 22 h 04 min

Maintenant, tu sais ce que tu as eu^^ Arf, oublions ça^^ J’espère que cela n’a pas gâché tes vacances! 🙂

Reply
Telus 11 avril 2013 - 11 h 18 min

Et pour les allergiques aux heures d’attente à la sécu, si vous avez un compte sur leur site ameli, on peut demander la carte européenne d’assurance maladie en ligne. Quelques jours plus tard elle est dans votre boîte aux lettres, c’est nickel 🙂

Reply
Chloé 11 avril 2013 - 22 h 04 min

C’est bon à savoir, merci du conseil^^ !

Reply
elpadawan 11 avril 2013 - 11 h 55 min

Le bonbon ou le chewing gum, ça aide aussi. En fait, ça te fait dégluttir et avaler ta salive, ce qui a le même effet que de se pincer le nez et souffler fort. Si tu as le nez pris, te pincer le nez n’est pas forcément des plus agréables…
Bailler, aussi, aura le même effet ;).
Bon courage, et bon voyage 🙂

Reply
Chloé 11 avril 2013 - 18 h 59 min

Le chewing-gum ne m’a pas fait beaucoup d’effet (car chewing-gum j’avais^^)
Je pense que bailler doit être efficace, j’essaierai (ça ne sera pas trop dur, on passe la nuit à l’aéroport avant) ^^ D’ici la semaine prochaine, ça ira mieux je pense (je me traîne ça depuis une semaine déjà^^) Bonne soirée 😀

Reply
Céline 12 avril 2013 - 19 h 00 min

Merci pour ces conseils! je n’ai jamais demandé la CEAM mais je me dis qu’il faudrait peut être que j’y pense la prochaine fois, on n’est jamais trop prudent!

Reply
Chloé 15 avril 2013 - 23 h 14 min

Pour être honnête, je ne l’ai toujours pas demandée (j’évite de téléphoner à mon centre de sécurité sociale, qui me fait systématiquement un pitch pour que j’adhère à leur mutuelle)

Reply
La Petite Bulle d'Elo 13 avril 2013 - 20 h 16 min

Ohlalalala ma pauvre! Ca a dû être horrible :s mais tu devais être mimi avec tes oreilles de Mickey ^^ bisous!

Reply
laulinea 16 avril 2013 - 1 h 29 min

Eh ben quelle histoire !! C’est vraiment pas de chance…
Par contre la décompression ça me fait vraiment peur, je connais une personne qui a perdu quelques fréquences comme ça (il n’était pas en altitude, juste les oreilles bouchées). Du coup, je sais pas si j’oserai.
Merci pour tous ces conseils auxquels on ne pense pas, et j’espère que tu as quand même bien profité de Florence 🙂

Reply
Anthony 11 juillet 2013 - 1 h 05 min

Salut,

Très belle article !! Je ne connaissais pas la carte européenne d’assurance maladie. (CEAM), maintenant je peux voyager l’esprit tranquille 🙂

Reply
chacha aventurière 13 mai 2016 - 13 h 11 min

PLusieurs choses :
Je suis partie en Californie avec un mari qui était malade, le doc nous avait prévenu soit cela ira bien (grace à la pressurisation de l’avion), avec un risque les jours suivants que son mal empire. Soit cela n’ira pas pendant le vol ((grace à la pressurisation de l’avion).
Le vol s’est +/- moins bien passé, mais les jours suivants pas très bien .
A la base, il a déjà un problème d’otite barométrique avec lequel il a appris à voyager.
Un conseil aussi, quand vous montez à bord ne pas hésiter de dire à l’hotesse de prévenir le capitaine que vous souffrez de ce mal. Nous avons constaté que certains tiennent compte de cette information, et respecte les différents plancher pour la descente. Pour un gain de temps dans la descente, certains ne les respectent pas (faut le savoir).
Sinon pour la carte europeen, il faut savoir qu’il est préférable de se rendre directement dans un hospital, et non chez un médecin. L’hospital appliquera toujours la prise en charge, et ne fera régler que le ticket modérateur. Cela fait 9 mois que je suis en conctact avec la CPAM pour me faire rembourser des soins en Italie, les délais sont très très long !
Merci en tout cas Chloé pour cet article qui aidera plus d’un voyageur
bizz

Reply
Chloé 13 mai 2016 - 20 h 09 min

Merci pour toutes ces chouettes informations en plus :)!

Reply
Clemence 8 octobre 2016 - 8 h 27 min

Merci ! Pour la CEAM, si vous la demandez au dernier moment sur l appli, vous l’avez maintenant directement en version digitale. Sympa la modernidad pour les retardataires comme moi !

Reply
Chloé 9 octobre 2016 - 15 h 56 min

c’est bon à savoir 🙂

Reply
Portrait de blogueuse - Chloé de My sweet escape - Le Blog Expedia 10 mai 2017 - 18 h 37 min

[…] à Londres Et nous sommes manifestement très nombreux à nous poser des questions sur le fait de prendre l’avion avec le nez bouché Finalement, il s ‘agit plus de conseils que de récits de voyage […]

Reply

Laisser un commentaire