Visiter Prague le temps d’un week-end : conseils, adresses, que faire?

Ecrit par Chloé 14 novembre 2017
Visiter Prague le temps d’un week-end : conseils, adresses, que faire?

Five years later… Retour à Prague. Après un premier séjour des plus réussis en compagnie de mon frère et mes parents, j’ai remis les pieds à Prague, en compagnie d’Aymeric cette fois-ci.

Je ne consacre qu’un article-récapitulatif à ce week-end. Pour plus de détails sur chaque ensemble, je vous renvoie à mes anciens articles, même s’ils datent de 2012 et que je ne les assume plus trop!

[concours ] Au cours de notre séjour, j’ai envoyé des cartes postales homemade avec nos propres photos via  Popcarte ,  un service de cartes et faire-parts personnalisables en ligne . Le site propose sa propre application, que nous avons téléchargée en 2 temps, 3 mouvements! De là, on charge sa ou ses photos, on entre ses contacts dans son carnet d’adresse, on écrit un petit texte, on choisit sa carte postale personnalisée, et le tour est joué! Simple, intuitif, personnalisé surtout, et efficace! Nos proches ont été ravis de l’attention et ont trouvé la carte très jolie! Le résultat nous a nous-mêmes conquis!

Pour moi qui oublie systématiquement de poster mes cartes postales à l’étranger, et les envoie souvent à mon retour en France, ou pas du tout, ce système est bien plus pratique! Le site permet également d’éditer ses propres cartes de voeux, faire-parts, calendriers… Sur ma page facebook, je vous propose de gagner un bon de 40 euros à valoir chez eux! Avec l’approche de Noël et de la nouvelle année, il pourrait s’avérer fort utile!

1- Retour à Prague: pourquoi?

 

Il m’arrive parfois de racheter sur un coup de tête des billets pour une destination déjà arpentée auparavant. Le monde est immense mais chaque séjour unique et chaque oeil porté sur un lieu différent. L’occasion s’est présentée pour les 30 ans d’Aymeric, et après quelques recherches sur Voyage Privé. J’étais déjà partie par leur biais à Prague (et Budapest) il y a quelques années, et dans ce cas précis, ne voyais d’autre alternative plus parfaite pour organiser pour le néo-trentenaire un beau séjour à moindre prix: hôtel 4 étoiles, accès au spa, et clou du spectacle, une ville romantique et riche en curiosités!

Je n’ai pas regretté mon choix: Aymeric a adoré Prague, son pont Charles, ses rues pavées et son architecture à se damner. Bon choix, donc^^!

Un seul petit regret, pour lui comme pour moi: les touristes! Je n’ai rien contre mes compères, mais en 5 ans, le tourisme a explosé à Prague et le nombre de visiteurs décuplé. Je ne m’y attendais absolument pas. Je suis même allée relire mes articles de l’époque pour être sûre que je n’affabulais pas^^! Cet essor profite probablement à la ville, mais Prague ne semble parfois plus appartenir aux pragois, et surtout, s’est révélée être un peu trop animée pour nous sur certains aspects. Aymeric était choqué, lui que j’ai cette année habitué aux lieux un peu moins peuplés (nous revenions de Slovénie, puis de Malines et Louvain pour rappel^^).

Prague semble être the place to Be cette année! Forcément, avec son charme, ses tarifs attractifs, et sa proximité de Paris (1h40 en avion), la ville dorée se crée de nouveaux adeptes, tout en rappelant à elle les anciens.

 

notre dame de tyn, prague week-end à prague : vue depuis le château week-end à prague : vue depuis le château week-end à prague : vue depuis le château horloge astronomique, prague horloge astronomique, prague

 

2- Où dormir à Prague (et coût de notre week-end)

 

J’aurais deux hôtels à vous recommander. Lors de mon premier séjour,  j’avais testé les services de l’Andél’s Hotel, dont je vous avais parlé plus en détails ici. Un excellent hébergement, confortable et bien situé!

Cette fois-ci, nous avons dormi au Don Giovanni, un 4 étoiles un peu excentré, mais à une vingtaine de mètres à peine d’une bouche de métro de la ligne A ou des lignes de tram (comme le 26). Niveau situation, on a connu pire! Le Don Giovanni, avec son majestueux hall d’entrée, est une véritable ode à la musique. Statue de Mozart, airs de piano et symphonies diffusées dans l’ascenseur ont rendu nos réveils plus joviaux. Et ce n’était pas gagné: la literie était si confortable que ces derniers étaient très difficiles! Sans parler du petit-déjeuner plus que complet!

Question tarifs, notre offre Voyage Privé s’élevait à 430 euros pour 2 (pendant les vacances scolaires) et comprenait le vol aller-retour via Air France, les trois nuits d’hôtel, un verre de bienvenue, un dîner le premier soir, et l’accès illimité à l’espace SPA/sauna/jacuzzi de 10h à 16h. Pour 215 euros au total par personne, nous nous en sommes bien tirés, merci Voyage Privé! L’article n’est pas sponsorisé, je le rappelle, nous avons bien payé notre prestation ;), mais je tiens juste à vous conseiller de zyeuter de temps en temps les offres proposées…

 

hôtel don giovanni, prague week-end à prague : vue sur la vltava week-end à prague : vue sur la vltava prague de nuit prague de nuit prague de nuit

 

 

3- Se déplacer à Prague

 

La ville est plutôt bien desservie par ses bus/trams/lignes de métro. A notre arrivée à l’aéroport, nous avons acheté des pass 72 heures (12 euros par personne). Si vous logez en plein centre, ils ne seront pas forcément nécessaire car, comme dans beaucoup de villes, celui-ci s’explore aisément à pieds. Comme notre hôtel était un peu excentré et que nous voulions êtres libres d’y repasser en journée pour nous reposer (à cause de mes soucis de dos); ou d’explorer un peu la périphérie en quête de street-art, le pass nous était d’une certaine utilité.

Nous avons principalement utilisé le métro, bien qu’il présente en permanence pas mal de ressemblances avec celui de Paris aux heures de pointe!

A notre arrivée à l’aéroport, nous avons regagné notre hôtel via ce dernier, en empruntant d’abord le bus 119 jusqu’à son terminus (Nadrazu Veleslavin) puis la ligne A en direction du centre. Rien de bien compliqué. Vous pouvez également emprunter les navettes directes ou le taxi, mais le tarif est un peu plus élevé qu’un trajet via les transports en commun. (24 couronnes techèques pour 30 min, 27 pour 90 min, soit environ 1 euro).

 

week-end à prague week-end à prague balade dans les rues de prague balade dans les rues de prague cathédrale saint-guy, week-end à prague balade dans les rues de prague, week-endbalade dans les rues de prague, week-end week-end à prague : vue depuis le château

 

4- Que visiter: nos coups de coeur

 

On a aimé:

  • la Vieille Ville… de nuit! En cette fin de mois d’octobre, le soleil déclinait à partir de 16h30, et nous nous sommes plus baladés le soir qu’en journée. La ville prenait alors des allures de marché de Noël géant avec ses jolies illuminations et ses odeurs de vin chaud à chaque coin de rue.
  • le Château, immense: une ville dans la ville! Coup de coeur pour la relève de la garde, moins pompeuse qu’à Buckingham mais tout aussi cérémonieuse et orchestrée. La vue sur la ville depuis plusieurs points est également splendide, sans parler de la cathédrale Saint-Guy!
  • l’horloge astronomique et son petit ballet à chaque heure pile, c’était évident!
  • le pont Charles, mais seulement en compagnie de Matthieu, expatrié sur place, qui, avec ses anecdotes, a su rendre sa traversée plus intéressante (parce qu’en pleine journée, à moins d’y accrocher un cadenas ou de s’y faire tirer le portrait, il est d’un moindre intérêt)
  • les bébés géants mais peu pudiques de David Černý, l’artiste contemporain qui a apposé sa marque un peu partout à Prague. Nous ne sommes pas fadas d’art contemporains mais ces bébés sans visage sont assez amusants.
  • les parcs, notamment le parc Letna avec sa belle vue sur la ville, ou le parc Vojanovy Sady peuplé de Léon (des paons s’y promènent en toute liberté)
  • l’église Notre-Dame de la Victoire et son Bambino di Praga, un de mes souvenirs les plus marquants il y a 5 ans.

 

On a moins aimé:

  • le Klementinium! La bibliothèque semble irréelle, mais nous avons trouvé porte close pour cause de rénovation! Frustration quand tu nous tiens^^!
  • le monde dans le centre-ville, en pleine journée. A certaines heures, on peut à peine s’y déplacer!
  • Holesovice, un quartier à l’écart des foules mais qui ne m’a pas convaincue. trop industriel encore pour moi je pense!

Et aussi:

  • la colline de Petrin, avec sa tour éponyme, une mini tour Eiffel qu’on peut gravir pour admirer Prague sous un autre angle
  • le mur John Lennon , le “support de révolte” des étudiants
  • le palais Veletržní à Holesovice
  • Josefov, l’ancien ghetto où était jadis cantonnée la population juive de Prague, son Musée Juif, ses synagogues et son cimetières
  • la maison qui danse, le long des rives de la Vltava

Pour profiter un peu plus de la ville:

  • Venez avant ou après l’afflux de touristes. En clair, soyez ou lève-tôt ou couche-tard! Raté pour nous, nous sommes l’opposé. Mais c’est vrai qu’à partir de 20-21h, Prague est beaucoup plus calme et sereine.
  • “Sortez des sentiers battus!” Je déteste cette expression, qui vise parfois à séparer les “bons” des “mauvais” touristes. Toutefois, effectivement, certains lieux comme le musée DOX, le parc Letna, les points street-art… sont moins convoités que d’autres, mais tout aussi intéressants à découvrir!

 

pont manes, prague parc letna, prague parc letna, prague balade dans les rues de prague, week-endbalade dans les rues de prague, week-end quartier de mala strana, prague balade dans les rues de prague relève de la garde, château, week-end à prague cathédrale saint-guy, week-end à prague cathédrale saint-guy, week-end à prague cathédrale saint-guy, week-end à prague

 

 

5- Où manger

 

* La spécialité locale est le Trdlenik, une pâtisserie traditionnelle sucrée originaire de Slovaquie, réalisée à base de pâte de farine enroulée autour d’une brochette en bois, puis grillée à la braise et recouvert de sucre / cannelle / noisettes pilées. L’original est donc cuit sur un rouleau en bois et se déguste nature… Les échoppes l’exploitent cependant sous toutes ses formes, le fourrant au chocolat, à la crème glacée… Personnellement, j’ai adoré celui aux pommes et à la cannelle.

* Il faut savoir que les plats sont très peu chers à Prague, généralement entre 5 et 8 euros! De même pour les boissons.

* Il est monnaie courante de laisser un pourboire. (de 10  à 15% de l’addition)

* Pour manger local et bon:

  • Nous avons dîné avec Matthieu, notre ami tchèque (enfin presque), au Malostranska Beseda , une brasserie traditionnelle et chaleureuse à la cuisine copieuse et délicieuse! (encore plus en chouette compagnie!)
  • Vysoky Dum, à deux pas du Pont Charles et du Musée Kafka, un restaurant traditionnel à l’ambiance rustique, mais aux plats savamment cuisinés et revigorants!

* Pour un italien à tomber: Al Dente (Vězeňská 911/4, 110 00 Staré Město). Pâtes fraîches, faites maison, et avec des produits de qualité (le jambon est même tranché sous vos yeux!). Aymeric s’est régalé avec oon risotto au parmesan et moi avec mes cannelloni à tomber! (plats entre 10 et 12 euros, un peu plus chers que la moyenne à Prague, mais le jeu en vaut la chandelle)

* Pour déjeuner dans un cadre original:  le Globe Bookstore and café (Pštrossova 1925/6, 110 00 Nové Město) nous n’y avons pas déjeuné mais j’avais relevé l’adresse sur le blog de FamilleFranceTrotteuse  :  Nous ne pouvions malheureusement pas manger 6 fois par jour et n’avons pas eu le loisir de nous attabler dans ce café-libraire au décor, je cite, “sorti tout droit d’un autre temps”.

 

trdelnik, prague

 

6- Le street-art à Prague

 

Prague n’est certainement pas la ville référence en matière de street-art mais possède tout de même quelques échantillons de qualité.

J’avais trouvé sur ce site en anglais quelques pistes à explorer pour appréhender les artistes locaux. Nous nous sommes concentrés sur les arrêts de la ligne C, en nous arrêtant dans un premier à Holešovice. Aymeric a bien aimé l’ambiance du quartier, moins vitrine que le centre de Prague, mais je ne lui ai personnellement pas trouvé beaucoup de charme. Nous n’avons croisé que peu d’oeuvres et je m’y suis un peu “ennuyée”, en dépit de notre émouvante visite du DOX Museum. les expositions temporaires actuelles sont consacrées à la guerre en Irak ou au conflit Ukraine/Russie. Les photographies et documents présentés sont de qualité et permettent réeellement de s’imprégner des difficultés au quotidien de ces populations privées de leurs droits, qui souffrent, menacées, bombardées, expulsées, occupées…

Nous avons ainsi arpenté le quartier en direction de Vlatska où nous avons pu observer de jolies oeuvres puis reprendre le métro vers Florenc. Là, sur un parking situé entre l’hôtel Opera et la rue Teslov, nous avons (enfin!) déniché un sacré repère à street-artistes. Vous pourrez également y observer quelques artistes à l’oeuvre et de jolies fresques fraîchement réalisées.

 

dox museum, prague dox museum, prague dox museum, prague dox museum, prague street-art à prague street-art à prague street-art à prague

 

 

7- Le parler tchèque (ou le carnet tchèque, jeu de mots…)

 

On ne le répétera jamais assez, mais avant de juger les Pragois froids, tentez de vous adapter un chouïa à leur culture, en apprenant quelques mots de base à échanger avec eux 🙂 ! (Autres que les mots “gâteau” et “tarte aux pommes”, que je sais désormais traduire en tchèque, mais qui ne me serviront pas toujours dans la vie!)

Je ne suis pas très douée pour les langues (question de prononciation), mais Mathieu nous a initiés! Certaines expressions ressemblaient d’ailleurs à celles en slovène que j’avais apprises cet été!

 

exemples:

  • Bonjour-> Dobri Den (Dobri vecer à prononcer vetcher le soir)
  • S’il-vous-plaît -> Prononcer Diékouyi
  • Merci -> prononcer Prossim
  • Oui/Non -> Ano / Né
  • Au revoir: prononcer nasledano

etc…

week-end à prague : vue depuis le château

église saint-nicolas, prague

Eglise Saint-Nicolas

église saint-nicolas, prague église saint-nicolas, prague église saint-nicolas, prague week-end à prague

 

 

Et aussi, en vrac:

 

  • Consacrez au moins 4 jours entiers à la découverte de Prague. Et encore, une semaine ne sera pas de trop!
  • Couvrez-vous bien l’hiver, prévoyez léger l’été. (climat continental)
  • Le taux de change est assez élevé à l’aéroport, en ville aussi, également… Nous avons quant à nous retiré nos couronnes tchèques directement au distributeur!
  • Notre budget total pour 2 pour 4 jours sur place / 3 nuits: 430 euros (hôtel, avion)/ environ 50 euros de voiture (parking aéroport, essence, autoroute) / 24 euros de transports / frais sur place: on a un peu cafouillé, je dirais environ 120 euros
  • Comme cité plus haut, nous avons envoyé nos cartes postales via l’application Popcarte. J’organise d’ailleurs un concours sur ma page Facebook pour vous faire gagner un bon de 40 euros à valoir sur le site !

 

détail de façade, prague

 

 

week-end prague pinterest

Vous pouvez aussi aimer...

20 Commentaires

Trotteurs Addict 14 novembre 2017 - 10 h 07 min

Ton article nous rappelle notre sejour à Prague ! On adore cette ville qui a un charme fou ! On se levait tôt pour éviter le monde ! On y retournera c’est certain

Reply
Justine 14 novembre 2017 - 14 h 18 min

J’y suis allée cet été, un weekend aussi et c’était une première. J’ai trouvé cette ville très sympa 🙂
Justine
https://latetedanslesnuagess.wordpress.com/

Reply
Itinera Magica 14 novembre 2017 - 20 h 57 min

Ah, qu’est ce que j’ai aimé cete ville ! magnifique article !

Reply
Samsha 14 novembre 2017 - 22 h 02 min

ça a l’air très beau! Je me ferais bien un petit week-end là-bas en décembre 🙂

Reply
Léonor 14 novembre 2017 - 22 h 32 min

Très jolies photos ! Je vis à Prague depuis bientôt deux ans (tout près de l’hôtel Opéra, que j’appelle “mon bâtiment rose” et que j’ai eu le plaisir d’apercevoir sur tes photos hihi) et j’ai une relation assez conflictuelle avec la ville. Mes premiers mois étaient horribles, j’ai passé un an à rêver d’en partir, et maintenant je l’aime de plus en plus. Elle ne sera jamais ma ville préférée, bien qu’elle soit magnifique (c’est plutôt l’ambiance qui ne me convient pas) mais je me suis habituée à vivre avec elle et j’y ai trouvé mes repères :). Voir tes photos, ça m’a rappelé encore une fois que, peu importe tout le négatif, j’ai de la chance de vivre dans une ville aussi jolie ! Et c’est bizarre à dire, mais ça m’a fait chaud au coeur. Alors merci pour ces jolies photos :).

A part ça, deux commentaires par rapport à ton article :
– J’ai vu la bibliothèque du Klementinum en vrai et honnêtement elle est bien plus impressionnante en photo. Quand je l’ai vue elle était peu éclairée (“pour protéger les livres”) et on ne pouvait prendre aucune photo, même sans flash (“pour protéger les livres” bis). Bref, grosse frustration ahah !
– Le Globe est l’un de mes endroits de brunch préférés ! Ils ont plein de choix, j’adore tout ce que j’y ai mangé, et la petite libraire à l’entrée est vraiment chouette :).

Bisous !

Reply
Chloé 16 novembre 2017 - 19 h 52 min

Bon, ça me console un peu pour le Klementinium, je m’imaginais une bibliothèque à la Harry Potter!
Merci pour ton chouette commentaire, je te souhaite encore de beaux mois/ belles années là-bas! Mais je comprends ton ressenti, elle est devenue un peué touffante pour moi!

Reply
Elofancy 14 novembre 2017 - 23 h 22 min

moi qui ne suis pas trop attirée par Prague à la base, j’avoue que tu m’as bien donné envie d’y aller !

Reply
Aurore 15 novembre 2017 - 10 h 53 min

Magnifiques tes photos !
Tu as raison d’insister sur le fait d’apprendre quelques mots. Dans les états baltes j’ai vu des visages s’illuminer rien qu’à dire bonjour ou merci dans la langue du pays 🙂
J’ai beaucoup aimé Prague, nous avons passé 4 jours dans la ville en août 2016, WE offert à Monsieur pour ses 25 ans ^^
Belle journée !

Reply
Chloé 16 novembre 2017 - 19 h 54 min

Oui, c’est fou hein! En Slovénie, pareil, cet été! En même temps, en France, c’est pareil, on sourit quand des étrangers essaient de nous sortir quelques mots! (Même si souvent, on a le droit à “bonjour Paris, voulez-vous coucher avec moi !” mdr!)

Reply
Estelle 15 novembre 2017 - 11 h 02 min

Bon sang que j’ai aimé cette ville ! Merci à toi pour tes conseils et tes photos sont superbes, tout ça me redonne vraiment envie d’y retourner.

Reply
elpadawan 15 novembre 2017 - 11 h 03 min

Ouéééééé l’article est publié! Je suis content que ça vous ait plu (ou replu, dans ton cas). Par contre, y’a deux t à elpadawan :p. Et le restau où je vous ai emmené était le Malostranska Beseda. Et petit conseil niveau des prix: il faut se méfier aussi des restaurants, tout n’est pas forcément bon marché, et avec la multiplication des touristes, on a aussi une multiplication des restaus attrape-touristes, avec leurs frais cachés et factures bien salées…
Et y’a pas que le trdelník dans la vie (mais j’te pardonne, vu le nom du blogue). Prochaine fois que tu viens je t’emmène Ů Myšaka, et j’te fais goûter du medovník :p.
Après, je ne peux qu’être d’accord avec ton conseil: pour une meilleure visite, on prend un rencard avec un copain blogo déjà sur place pour éviter les foules et raconter des anecdotes :D. #teamparapet

Reply
Chloé 16 novembre 2017 - 19 h 55 min

Haha, je rectifie tout ça yabeulkovikolatch! Je goûte tout ce qui est sweet!

Reply
Chloé 16 novembre 2017 - 19 h 55 min

Haha, je rectifie tout ça yabeulkovikolatch! Je goûte tout ce qui est sweet!

Reply
Cindy came-true.blogspot.fr 15 novembre 2017 - 11 h 07 min

Ohlala comme j’adorerais retourner à Prague moi aussi… Ca a été mon voyage déclencheur à l’époque, et delà tous se sont enchainés. J’adorerais revoir tout ça, j’ai l’impression que je saurais mieux en apprécier les détails.

Reply
Chloé 16 novembre 2017 - 19 h 57 min

Haha, moi, ce fut Florence! Alors j’y suis retournée 3/4 ans après! Je te comprends!

Reply
Chloé 16 novembre 2017 - 19 h 57 min

Haha, moi, ce fut Florence! Alors j’y suis retournée 3/4 ans après! Je te comprends!

Reply
Suivre la route 15 novembre 2017 - 19 h 01 min

Souvenirs ! J’ai toujours été très attiré par cette ville sans trop savoir pourquoi jusqu’au jour où j’y ai mis les pieds. C’était ça, le pied ! Caro et moi avons été totalement conquis par le charme de Prague… malgré les touristes. S’y promener le nez en l’air est souvent synonyme de surprise. Nous avons parcouru à peu près toute la ville sur ses 2 rives à pied. Gros souvenir aussi de la gastronomie locale et de la taille des bières 🙂

Je me permets de conseiller une adresse supplémentaire pour les gourmands : Home Kitchen (http://www.homekitchen.cz/en/kozi/). Au menu, des produits frais et souvent bio. Il y en a plusieurs dans la ville. Franchement, ça fait plaisir quand on a envie de manger moins “Est de l’Europe” 🙂

Reply
Chloé 16 novembre 2017 - 20 h 02 min

Lors de mon premier séjour, on avait tout arpenté aussi, et il n’y a rien de mieux pour s’approprier la ville à mon sens! Merci pour l’adresse, effectivement, la nourriture de l’est est quelque peu “copieuse” et rassasiante ;)!

Reply
Florence 16 novembre 2017 - 23 h 06 min

Prague en automne: un décor et une ambiance très différente! Au moins, vous avez profité de visiter les intérieurs de quelques monuments et Eglises ! De plus, la nourriture tchèque se prête mieux au froid 🙂 J’aimerais y aller à la période de Noel, c’est probablement féérique

Reply
Authentik Vietnam 17 novembre 2017 - 5 h 23 min

Trop belle! Prague est ma destination de rêve <3

Reply

Laisser un commentaire