Road-trip de 10 jours en Ecosse : itinéraire, conseils, budget, randonnées …

Par Chloé
road-trip en Ecosse

Comme chaque année, nous avons profité des grandes vacances pour partir sur les routes. Cette année, notre road trip nous a ainsi menés en Ecosse, terre de mystères et de contrastes…

L’Ecosse avec sa nature intacte, ses lacs où ça et là s’abreuvent les cerfs, ses airs de bout du monde, ses routes à flanc de collines, ses chemins impénétrables, ses rochers mystiques, ses camaïeux de verts, ses nuages virevoltants, ses sommets noyés dans la brume,  ses landes pierreuses façonnées par le vent et ses secrets bien gardés. Un pays unique en son genre, aux températures frisquettes compensées par la chaleur humaine… et qui a su se nicher au plus profond de nos cœurs. Scotland 2018, l’un de nos plus beaux road-trips ❤!

Comme toujours, je vous propose aujourd’hui un petit guide de ce road-trip, avec nos impressions, nos conseils, notre itinéraire, nos coups de coeur, notre budget, nos randonnées… Bref, j’essaie de répondre à toutes vos questions. Les détails suivront dans les articles à venir…

Gros pavé en perspective!

 

loch maree, road-trip en Ecosse

Loch Maree

 

 

1-Pourquoi l’Ecosse

 

L’Ecosse me fascinait depuis des années. La fille plus influençable qu’influenceuse, vous connaissez ? Chaque article de blog sur le sujet (et j’en ai lu et relu des dizaines !) me faisait trépigner à l’idée de fouler un jour les terres écossaises, et mes deux précédents séjours en Irlande n’avaient que plus attisé mon envie d’arpenter les vertes contrées anglo-saxonnes.

Je ne sais pas trop pourquoi nous n’avions encore jamais franchi le pas. Enfin, si. J’ai toujours un tas de rêves et d’envies en tête, et je fonctionne par impulsions. La Sicile, la Croatie… Généralement, je réserve par coups de cœur du moment , et, pour nos road-trips annuels, nous privilégions le soleil. Il faut nous comprendre, nous vivons dans le nord de la France, alors souvent, nos étés sont quelque peu pluvieux…

Bref, un soir, j’ai lu cet article de Jomaya, qui m’a à nouveau titillée. J’ai jeté un œil sur quelques comparateurs, trouvés des allers-retours à Edimbourg à 80 euros par personne, les dés étaient jetés. Moins d’un quart d’heure plus tard, nos billets étaient réservés.

A nous les hauteurs écossaises, les lochs, et les belles randonnées ! L’Ecosse répondait clairement à notre besoin de grands espaces et de paysages inoubliables à couper le souffle. Elle peut également s’adresser :

  • aux amoureux de nature et randonnée
  • aux adeptes de culture anglo-saxonne (je pense notamment à Edimbourg, mais pas que, avec toutes les visites axées autour des rêves d’indépendance écossaise, de châteaux…)
  • aux amateurs de Harry Potter (comme moi) ou Outlander désireux de marcher sur les traces de leurs héros
  • aux amateurs de légendes
  • aux passionnés de châteaux, hantés ou non haha
  • aux personnes qui, tout bonnement, ne supportent pas la chaleur en été : les températures dépassent rarement les 25 degrés

château de Stirling, road-trip en Ecosse

Stirling

 

2- Se rendre en Ecosse.

J’avoue que nous n’avons pas fait très compliqué. L’Ecosse est accessible en voiture ou bus évidemment, en train (Eurostar jusque Londres puis autre train), en ferry (depuis la Belgique ou le sud de l’Angleterre), et en avion. Nous avons privilégié la dernière solution, plus rapide et économique pour nous, en empruntant la compagnie EasyJet. L’aller-retour nous est revenu à 80 euros par personne, et nous avons décollé au départ de Roissy. L’aéroport se situe à 1h15/30 de chez nous, c’est généralement la solution la plus simple pour nous. Beauvais n’est pas très loin également, mais autant vous dire que l’organisation sur place est quelque peu déplorable… ll  y a quelques années, ça allait encore, je trouve, mais ces deux dernières années…

Nous avions laissé notre voiture au service Transparc, un parking privé avec service voiturier situé à Roissy en France, à 4 min des terminaux de l’aéroport. Franchement, les services avec voiturier font tout de même gagner un temps fou  , et les tarifs ne sont pas exorbitants.

Les 11 jours étaient estimés à 107€ (soit moins de dix euros par jour), mais la prestation nous a été offerte.

 

phoque, Mallaig, road-trip en Ecosse

Phoque aperçu à Mallaig

 

3- Louer une voiture en Ecosse

 

Cette année, nous avons testé le comparateur de location de voitures Carigami. Testé et approuvé ! Le site permet de comparer les offres de plusieurs courtiers et nous avons trouvé une voiture de location plutôt abordable (à partir de 125 euros pour 7 jours) au départ d’Edimbourg.

Le comparateur nous proposait plusieurs compagnies, nous avons fini par jeter notre dévolu un peu par hasard sur Easirent, en louant une Citroën C3 pour 138 euros la semaine. Nous n’avons pas souscrit aux assurances complémentaires, puisqu’elles sont incluses dans la carte bleue d’Aymeric. Je sais qu’en ce moment, la grosse « arnaque » à la mode est celle des cartes de débit/crédit… Méfiez-vous dorénavant en louant une voiture… Nous allons faire attention également. Je possède une carte de crédit, Aymeric une carte de débit (celles manifestement refusées par les compagnies en ce moment)… Nous aurions donc une solution de secours en cas de problème mais je déteste conduire ! Bref, Easirent semble donc accepter les cartes de débit classique, mais je ne conseille absolument pas cette agence.

Notre voiture a affiché un voyant clé à molette orange tout au long de notre séjour, mais on nous a assuré au moment de la prise de la voiture qu’il était normal… Ahem. Soit, pourquoi pas. Au bout de vingt / vingt-cinq minutes de route à peine, un autre voyant orange s’est allumé : celui de la pression des pneus. Je me suis vu crever, faire une embardée avec la voiture, nous prendre une barrière, relancer mes douleurs cervicales… et j’ai stressé jusqu’ à la prochaine station service. (Je vous l’ai dit, je n’aime pas conduire, j’appréhende toujours la route et les dangers qu’elle occasionne… Et je me fais vite des films haha !) Là, nous nous sommes rendus compte que nous n’avions ni le manuel de la voiture ni les papiers … Cela aurait été fort pratique si nous nous étions fait arrêter ! Nous avons appelé l’agence aussitôt, qui nous a dit de contrôler la pression tout de même, mais que parfois, le voyant s’allumait pour rien. Ahem, soit. Capricieux, ces voyants ! Bref, l’un des pneus était dégonflé d’un tiers, nous l’avons regonflé, sommes repartis et avons constaté le lendemain qu’un petit clou y était planté. Nous avons appelé la centrale, puis l’agence, puis un autre numéro… Bref, nous avons passé un certain moment au téléphone avant qu’on nous envoie dans un garage régler cela. Une matinée de perdue plus tard et délestés de 56 livres, nous pouvions enfin repartir, assez amers et conscients de nous être faits arnaquer sans trop pouvoir rien faire. (1. Le pneu s’était à peine dégonflé depuis la veille donc le problème était certainement ancien … certes, nous avons pu nous prendre le clou juste en sortant du garage… mais aussi … 2. Le diamètre du clou ne dépassait pas 5 mm, et sans être une pro dans le domaine, je pense qu’une rustine aurait suffi, mais bon… 3. On aurait pu nous dire en amont que le pneu serait facturé… Au moins, on aurait eu le choix de notre garage !). Sans forcément parler d’argent puisque la banque va normalement nous rembourser, cela nous a quelque peu agacés de perdre une matinée entière, ensoleillée qui plus est ! (C’est si rare en Ecosse !) Après cela, nous avons cependant pu reprendre la route plus sereins, sans craindre de voir notre pneu exploser. ^^

J’avais déjà conduit à gauche, en Irlande ; Aymeric, jamais. De vécu, la première journée est la plus difficile : il faut prendre de nouveaux réflexes, changer ses vitesses à gauche, regarder à droite en s’engageant dans un rond-point, ne pas trop serrer à gauche… C’est tout un apprentissage, en quelque sorte ! Je trouve qu’Aymeric s’est débrouillé comme un chef, bien mieux que moi à l’époque. Il ne s’est pris aucune branche ou route à contre-sens , haha ! Les autres jours, le conducteur est plutôt rodé et la conduite ne s’avère pas forcément plus compliquée qu’en France. Les écossais ne roulent pas trop vite, et respectent globalement le code de la route.

En tant que conducteur, Aymeric n’a cependant pas trop apprécié rouler sur les routes écossaises, souvent étroites et pas toujours en bon état !

J’allais oublier la question des ferrys. Il faut savoir qu’en règle générale, transporter sa voiture de location sur un ferry est interdit par les loueurs, et ce partout en Europe. Ce n’est pas propre à l’Ecosse… Quelques exceptions sont tolérées (vers la Sardaigne ou la Sicile en Italie, à Gozo à Malte…) Nous n’avions encore jamais rencontré le problème car encore jamais emprunté un bateau avec une voiture de location. Nous avons ainsi fait une croix sur Mull par exemple… et fait une petite entorse pour Skye, accessible par son pont, autrement.

NB : Vous m’envoyez régulièrement des mails concernant l’organisation de vos road-trips et la nécessité de louer une voiture sur place ou non. Je crois que le choix est assez personnel. Souvent, la plupart des grands sites d’un pays sont accessibles via les transports en commun. D’un point de vue purement subjectif, je trouve que louer une voiture vous offre une liberté de mouvement, sans contrainte de temps… (Mais parfois aussi, de  petits tracas !) Vous allez où vous voulez, quand vous voulez… Si vous désirez randonner en Ecosse, par exemple, une voiture sera nécessaire.

 

île de skye, Ecosse

Sur la route de Harlosh, Skye

 

4-Notre itinéraire, 10 jours en Ecosse

 

J’avais préparé notre itinéraire en amont, afin de pouvoir réserver sans trop de difficulté nos hébergements… Les logements de certaines destinations partent vite, je pense notamment à l’île de Skye, et  j’ai parfois du faire en fonction de ceux qui étaient encore disponibles^^ ! Au passage, je tiens à préciser qu’il n’y a que peu d’hôtels en Ecosse, principalement situés dans les villes. Alors, pour votre séjour, je pense que vous n’aurez guère d’autre choix que de zyeuter du côté du camping, des chambres d’hôtes, ou des Air Bnb, comme nous^^ ! C’était une première expérience pour nous, et nous avons été conquis ! (et avons ensuite réservé tous nos autres séjours suivants sur le même mode)

La météo s’est pas mal immiscée dans notre programme également. Comment envisager une longue randonnée lorsque les vents et gouttes de pluie se déchaînent^^ ?

Bref, cet itinéraire n’est pas parfait, mais c’est le nôtre : il répondait à nos envies (besoin de nature), notre temps sur place assez restreint (10 jours environ), à la période (en juillet, les températures sont correctes, les journées pluvieuses et la foule omniprésente !), et à nos contraintes (interdiction de prendre le ferry avec la voiture, j’y reviens dans le paragraphe consacré)…

Nous en sommes pourtant ravis : nous avons pu mêler nature, histoire, culture, et grands centres d’intérêts écossais.  J’espère qu’il saura vous inspirer.

 

carte, itinéraire road-trip en Ecosse

 

Jour 1 : C’est parti !

  • arrivée à Edimbourg assez tardive, on regagne le centre, et notre chambre pour les deux jours à venir, chez Myra, dans le quartier de Leith. Une jolie chambre et une hôte adorable !

Jour 2 : Edimbourg. Grosse journée, un ciel plutôt couvert après 11h, mais pas de pluie et des températures clémentes. Du coup, nous avons pu profiter d’Edimbourg !

  • randonnée Arthur’s Seat du matin, balade dans la ville, salon de thé… Une journée comme je les aime !

Jour 3 :Autour du Loch Lomond.  Très belle journée, on récupère la voiture, mais on perd un peu de temps à régler des soucis de pneu dégonflé, ahem !^^

  • on se dirige vers Stirling, on visite le château (l’un des plus grands et des plus importants châteauxd’Écosse, et même d’Europe occidentale), puis on longe le Loch Lomond, et on prend un peu de hauteur sur ce dernier en remontant Conic Hill à Balmaha.
  • Je voulais dormir dans le coin, mais il n’y avait plus de logements disponibles, alors j’ai réservé deux nuits à Tullibody chez une famille adorable et enjouée. 2h15 de route, 76 miles soit environ 122 kilomètres.

Jour 4 : Les Trossachs (Parc National). Journée caniculaire (27 degrés à l’ombre), on perd la matinée à cause de nos soucis de pneus, ahem ahem, et on profite au maximum de l’après-midi pour oublier nos émotions.

  • De loch en loch, on passe devant le loch Venachar puis on gagne Ben A’an, vers Callander, la petite colline qu’on va gravir pendant un peu plus d’une heure pour bénéficier d’une vue imparable sur le Loch Katrine, puis Inversnaid pour une petite boucle (l’Arklet Trail) autour du Loch Lomond. Sur la route, on longe le loch Achray, le loch Ard, le loch Chon et le Loch Arklet.
  • Si l’on n’avait pas perdu la matinée au garage, nous aurions également visité Doune Castle (sur la route entre Tullibody/Stirling et Callander), un beau château médiéval apparu dans Outlander. 3h25 de route, 91 miles, 146 km

Jour 5 : Les Highlands… sous la pluie drue ! Autant vous dire qu’on n’a pas forcément profité des plus belles vues du coin et difficilement pu quitter la voiture entre 11h30 et 17h^^ !

  • On a prévu de passer la nuit à Inverlochy. La route A82 qui nous y mène depuis Stirling/Tullibody nous permettra de passer devant les principaux points d’intérêts des Highlands   (du centre): le Glen Etive,  la petite maison super connue des instagrammeurs apparemment (mais découverte par hasard pour moi) de Buachaille Etive Mor, la vallée de Glencoe et ses célèbres 3 Sisters
  • En route, et avant de rejoindre l’A82, on fait deux détours, le premier par les Falls of Falloch (cascades), le second vers Kilchurn Castle, ce château en ruines situé aux abords du loch Awe, l’un des gros coups de cœur de notre séjour.
  • En fin de journée, on suit la petite randonnée des Steall Falls (cascades apparues dans Harry Potter et la Coupe de Feu).
  • 4h de route sur la journée, 148 miles.238km.
  • S’il n’avait pas tant plu, on aurait plutôt randonné dans la vallée de Glencoe, sans monter jusqu’aux Steall Falls.

 

Jour 6 : Harry Potter et Skye.

  • Arrêt obligé au viaduc de Glenfinnan pour voir passer le Poudlard Express… Euh, le Jacobite Train ! On suit ce dernier vers Mallaig, où nous prendrons le ferry avec un arrêt au Loch Eilt (la tombe de Dumbledore dans le film). On emprunte le ferry qu’on a réservé en amont (obligatoire l’été !) et nous mène vers Armadale (sur l’île de Skye). 1h12 , 43 miles, 69km, ce matin.
  • Il pleut à nouveau à verse, à verse, à verse. Je vous avoue qu’à cet instant, on coince. On a prévu plusieurs randonnées sur Skye mais impossible de les mener sous ce déluge. On finit par se rabattre sur les bassins et cascades de Fairy pools, la plus courte (qu’on ne finira même pas, un gros nuage noir s’étant abattu sur nous et nous ayant juste trem-pés haha !). On regagne en fin de journée notre petite chambre réservée à Harlosh (très belle maison, très gentille hôte à nouveau). 1h46 , 65 miles, 104 km cet après-midi.

 

Jour 7 : Skye. Réveil sous la tempête (qui a levé notre hôte à 3h30 du matin… Je vous laisse imaginer la force du vent).
On se demande à quoi va ressembler cette journée, on retarde notre départ, la météo de mon téléphone annonçant des éclaircies puis du soleil à partir de midi. On a du mal à y croire, elle ne se trompe pourtant pas. Autant vous dire qu’on amortit pas mal cette journée !

  • Le nord de l’île : randonnée de Fairy Glen, puis du Quiraing, puis passage devant le décevant point de vue de Mealt Falls (cascade qui se jette dans la mer) avant de gagner le Old Man of Storr (une des plus célèbres randonnées de l’île).
  • Dîner anticipé (quoique, à l’heure écossaise) à Portree, puis direction Neist point pour un coucher de soleil au bord des falaises. Un moment féérique !
  • 3h30 de route, 108 miles, 173km. Sans le détour à Neist Point, vous gagnez 1h et 23 miles.

 

Jour 8 : Jour d’errance. Tempête à nouveau. On comptait profiter encore un peu de Skye (Coral Bay ou Talisker Bay) avant de regagner Inverness, mais c’est tout bonnement impossible. On décide de regagner Inverness en longeant un peu la côte. Seule journée vraiment décevante de notre itinéraire : notre programme est avorté, nous avons de belles vues mais nous passons la journée sur la route, ce qui est un peu monotone… et on découvre sans l’approfondir la péninsule d’Applecross.

  • Etape 1 : on quitte Skye par le Kyle of Lochalsh entre l’île et la terre ferme (pont gratuit). A dix minutes de ce dernier, visite du célèbre Eilean Donan Castle. 1h22 de route, 54 miles, 86 kilomètres.
  • Nous nous sommes alors baladés en passant par Shieldaig, Torridon… De superbes panoramas ! 2h44 de route, 105 miles
  • Sans la balade vers Shieldaig, Torridon, vous gagnez environ 1h de route.
  • Normalement, si vous consacrez 2 jours à cette étape, vous pourrez suivre la route entre Shieldaig et Applecross, la plus haute et la plus belle d’Ecosse.

 

Jour 9 : Inverness et Whisky.

  • Distillerie de Glen Ord, visite d’Inverness et de son jardin botanique. Pas de Loch Ness, son tour prend pas mal de temps, le longer serait un peu monotone … J’ai checké les prix des croisières sur ce dernier mais je ne les trouve pas données ! ^^
  • Environ 30 miles et 50 min pour l’aller-retour à Glen ord.

 

Jour 10 : Retour à Edimbourg

  • Détour matinal à Culloden (le célèbre champ de bataille)
  • 3h15 de route, 165 miles soit 265km.
  • A Edimbourg : visite de Dean Village, balade à Leith. Et puis, à nouveau, le déluge, qui nous contraint à rentrer plus tôt que prévu.

 

Jour 11 : Dernière balade dans Edimbourg, départ

 

Falls of Falloch, Ecosse

Falls of Falloch

 

5- Coups de cœur et déceptions.

 

Je pense que chaque journée ou presque a été un coup de cœur en Ecosse, et les déceptions ont été moindres. Je vais tout de même tenter de hiérarchiser quelque peu les découvertes de notre éjour.

Nos coups de cœur/On a aimé :

  • Rouler sur les routes écossaises, toutes aussi sublimes et vertigineuses les unes que les autres, dégradées en camaïeux de verts voguant au gré du ciel.
  • Quitter quelques secondes le monde des Moldus au viaduc de Glennfinnan.
  • Le jardin botanique d’Inverness, vaste et riche en espèces.
  • La randonnée sur le Quiraing, sur l’île de Skye, notre préférée, pour ses couleurs et vues sur les paysages contrastés écossais
  • Kilchurn Castle, sombre, romantique, et mystérieux…
  • Gagner Neist point, le petit phare au bout du monde, en fin de journée. Au-delà du phare plus instagrammable qu’intéressant, le lieu est tout bonnement sublime avec ses falaises, ses mouettes volant au vent, et son panorama sur l’océan.
  • L’île de Skye dans son ensemble, sauvage et mystique, encore plus sous la tempête !
  • Croiser des cerfs et biches autour de Torridon !
  • La Glen Ord Distillery, une belle surprise… Je ne bois pas d’alcool et je ne pensais pas que la visite guidée me passionnerait autant !
  • Marcher sur les pas de Harry Potter à Edimbourg.
  • Le parc National des Trossachs, souvent oubliés, avec leurs lochs magnifiques et leurs randonnées à couper le souffle (Ben A’an <3)
  • Eilean Dolan Castle… On le croyait trop touristique, on ne s’attendait à absolument rien et on a été plutôt agréablement surpris par ce plongeon dans le passé et les petites surprises qu’il révèle (je ne parle bien entendu pas des photos de famille dont on n’avait franchement rien à faire mais…)

old man of storr, ecosse, skye

Old Man of Storr

 

On a moins aimé :

  • Circuler sur les petites routes, à une seule voie très souvent, qui reposent sur des systèmes de « By-Pass ».
  • Le centre-ville d’Inverness, dont on a vite fait le tour.
  • Kilt Rock et sa cascade Mealt Falls, quelque peu tarie l’été… Et certainement pas la plus impressionnante de l’île !
  • Les midges ! (voir dans 10 – En vrac)
  • Les vaches Highlands. Un mythe écossais au même titre que celui de Nessie je crois, on en a croisé à peine une dizaine sur l’ensemble de notre séjour !

 

Fairy pools, road-trip en Ecosse, île de Skye

Fairy Pools, avant le déluge

 

6- Budget (pour 2) pour 10 jours en Ecosse

 

Avion : 162 euros

Voiture : 134 euros (mais offert pour nous)

Logement ( chaque nuit en Air Bnb) : 525 euros

Frais sur place : 570 euros : environ 77 euros de visites, 174 euros de transport, le reste soit environ 319 euros en nourriture. Nous faisions environ un restau par jour. Je ne compte pas les souvenirs 😉 !

Total : 1391 euros pour 2.

 

Fairy pools, road-trip en Ecosse, île de Skye

Fairy Pools, après le déluge

 

 

7- Randonner en Ecosse

 

Randonner en Ecosse est un véritable bonheur. Le pays offre pléthore de randonnées, nombreuses,  aux visages variés (sentiers forestiers, parcours côtiers, monts en tous genres… ) et riches en promesses ! Il y en a pour tous les niveaux et tous les goûts !

Chaussez-vous bien, n’oubliez pas vos K-way et attention aux tiques !

Voici, si cela peut vous inspirer, celles que nous avons menées (j’y reviendrai en détails dans mes articles) :

 

  • ❤❤❤ (Edimbourg) Arthur’s Seat, environ 4,75 km et 280 m de dénivelé, sur le volcan éteint qui surplombe Edimbourg et offre une vue à 360 degrés sur la ville. Pas facile facile, mais superbe ! Je vous conseille de mener la balade de bon matin, pour éviter la foule.
  • ❤❤❤ (Trossachs) Conic Hill, environ 6 km et 350 m de dénivelé. Je l’ai mine de rien trouvée moins fatigante qu’Arthur’s Seat, j’étais probablement mieux réveillée ! La montée est agréable (notamment dans la partie forestière), le panorama et la vue sur le Loch Lomond incroyables ! Cette randonnée a été l’une de mes préférées.
  • ❤❤❤(Trossachs) La montée du Ben A’an, environ 4 km et 340 m de dénivelé. La vue à couper le souffle sur le Loch Katrine se mérite ! Une autre randonnée fabuleuse !
  • ❤❤(Trossachs) Arklet Trail, 2,25km et 140m de dénivelé. Petite randonnée facile mais dont l’intérêt réside dans les vingt premières minutes (cascades et vue sur le Loch Lomond). La dernière partie, au cœur d’une forêt de fougères plus grandes que moi, nous a tout de même beaucoup amusés !
  • ❤❤❤(Highlands) Steall falls, 3,5km, 2h, environ 200m de dénivelé. Une jolie balade assez facile pour aller admirer les cascades apparues dans Harry Potter et la Coupe de Feu ! (autour, nous avions repéré les randonnées de The Hidden Valley ou Sgurr Eilde Mor)
  • ❤❤❤(Skye) Fairy Pools, de belles cascades aux reflets émeraude (juste les reflets, ne croyez pas ce que vous vend Internet et qui est hyper retouché). 8km, 360m de dénivelé mais nous n’avons pas pu la finir. (Pour cause de déluge écossais !)
  • ❤❤❤(Skye) Fairy Glen,une balade plus qu’une randonnée, entrecoupée de bêlements de mouton. Un paysage torturé, mystique avec ses pyramides minérales et végétales.Il n’y a pas vraiment de chemin à proprement parler. Prévoir 1h.
  • ❤❤❤(Skye) Le Quiraing, notre randonnée préférée. Environ 3h, par contre, je ne trouve pas vraiment d’information sur le dénivelé. La vue au sommet est incroyable : les montagnes, les lochs, la mer en toile de fond et le ballet des nuages attenant change le tableau à chaque instant….Magique !
  • ❤❤❤(Skye) Old Man of Storr, une vue impressionnante et vertigineuse, une aura mystérieuse, de gros rochers. La randonnée est incontournable sur l’île ! 4,5km, 280m de dénivelé
  • ❤❤❤(Skye) Nest Point, 3km, 140m de dénivelé, environ 1h aller-retour. LA randonnée qui vous mène au bout du monde ou du moins au bout de Skye et est à mener en fin de journée sans hésiter.

 

quiraing, île de Skye, road-trip en Ecossequiraing, île de Skye, road-trip en Ecosse

Quiraing

 

8- La cuisine écossaise

 

Nous avons eu beau toujours très bien manger au restaurant en Ecosse, nous n’avons pas forcément été de bons élèves en ce qui concerne notre découverte des spécialités écossaises.  Je m’étais décidée à tester le haggis, la « Panse de brebis farcie », et le plat national écossais… Mais on ne nous en a jamais proposé ! Aymeric n’a commandé que des burgers, moi aussi parfois (enfin, la moitié du temps), et nous avons eu la surprise de découvrir que les écossais mêlaient tous les ingrédients du burger à la viande… C’est assez curieux ! Je me suis régalée de macaronis au fromage (le bonheur !) et sur l’île de Skye, d’un Red Cuillin Steak and Ale Pie (un mélange de bœuf dans une tourte assaisonné d’une petite sauce à se damner). Je vous conseille ce plat !

Les assiettes écossaises sont toujours copieuses et bien assaisonnées, en tout cas ! Leurs produits de la mer sont tout aussi réputés, mais j’avoue qu’en rentrant de nos randonnées sous le vent, on avait surtout envie de plats gras et réconfortants. (Ce n’est pas très classe, mais c’est vrai ! #teambouboule )

Nous nous sommes rattrapés, ou plutôt, je me suis rattrapée côté sucré, ne faisant qu’une bouchée des cupcakes, carrot cakes, scones, et autres pâtisseries sucrées qui ont eu le malheur de croiser mon chemin ! Ne rentrez pas dans un salon de thé, tout est trop tentant, haha !

 

Torridon, road-trip en Ecosse

 

9- Marcher sur les traces de Harry Potter et J.K. Rowling en Ecosse

 

En bonne Potterhead, je ne pouvais arpenter l’Ecosse sans marcher un tant soit peu sur les pas des héros de mon adolescence… (et de mon âge adulte, aussi, en fait !) J’ai grandi, mûri, réfléchi, évolué avec Harry, Hermione et Ron…. (je vous en avais parlé ici)

Plus d’une fois, en Ecosse, j’ai eu l’impression de découvrir une autre réalité, celle que JK Rowling a su forger, mais que je n’ai jamais eu la chance d’appréhender, faute de lettre le jour de mes 11 ans.

(liste non exhaustive)

viaduc de Glenfinnan, Harry Potter, Ecosse, road-trip

 

 

A Edimbourg :

  • Victoria Street et Cockburn Street, les rues qui auraient inspiré le Chemin de Traverse
  • Le Pub Elephant House, où JK Rowling a écrit les prmiers mots de la saga
  • Le Cimetière de Greyfriars à deux pas avec la tome de Vol… Celui-Dont-On-Ne-Doit-Pas-Prononcer-le-Nom, Thomas Riddell (Tom Marvolo rRddle)
  • Les échecs de Lewis au  National Museum of Scotland
  • Le Balmoral Hotel, où a été écrit le dernier chapitre de Harry Potter et les Reliques de la Mort
  • George Heriot’s School qui aurait inspiré Poudlard (avec ses tourelles, sa façade et ses quatre maisons, chacune représentée par une couleur : bleu, vert, rouge et blanc)

Dans les Highlands :

  • Le viaduc de Glenfinnan, évidemment
  • Glencoe, le lieu de tournage de nombreuses scènes de nature dans Harry Potter… Les survols en balais, en Hippogriffe…
  • Les Steall falls qui apparaissent dans le film Harry Potter et la coupe de feu lorsque Harry fait face au redoutable Magyar à Pointe
  • le Loch Etive, , vers Fort William, qui a servi de décor aux scènes de camping de Ron, Hermione et Harry dans les Reliques de la mort
  • le Loch Eilt et son petit îlot qui abrite la tombe de Dumbledore
  • Le loch Shiel,   utilisé pour figurer le lac de Poudlard
  • Cap Wrath, où Voldemort aurait caché son médaillon (horcruxe) dans le Prince de Sang-Mêlé et Smoo Cave, la caverne qui aurait servi d’inspiration pour la grotte dans laquelle se trouve le fameux horcruxe

 

 

… Et tant d’autres , comme la Glasgow University ou Ashton Lane  à Glasgow, qui auraient inspiré Poudlard et le Chemin de Traverse à JK Rowling.

C’est simple, en revisionnant les Harry Potter avec moi à notre retour en France, Aymeric a fait la remarque que tous les paysages des fils ressemblaient à ceux traversés ici. L’Ecosse est si magique qu’elle ne peut être qu’une source d’inspiration pour notre monde de sorciers préférés !

 

Victoria Street, chemin de Traverse, Edimbourg, Harry Potter, Ecosse

Victoria Street

 

10- Remarques en vrac

 

  • Il y a une heure de décalage horaire entre l’Ecosse et la France.
  • Nous avions acheté un guide Lonely Planet pour nous aider à organiser notre séjour. Je l’ai trouvé cependant très léger en matière de randonnées.
  • Attention aux midges, ces petits moucherons, gros comme une tête d’épingle et particulièrement voraces. Comme les moustiques ils se nourrissent de sang,et laissent des petites piqûres persistantes sur votre corps ! Ils sont si petits et nombreux qu’on s’en rend à peine compte sur le moment. Ils sont donc assez insupportables et très actifs l’été, mais détestent le vent… Comme nous avons été servis durant notre séjour, ils ne nous ont pas vraiment embêtés. Autrement, pensez à acheter un répulsif / filet anti-midges dès votre arrivée !
  • Nous ne pensions pas rencontrer de locaux plus gentils que les irlandais… il y avait les écossais ! Loger chez l’habitant aide pas mal à appréhender quelques éléments de la culture et des préoccupations écossaises (le Brexit, la météo… Sur ce point, ils se sont bien entendus avec Aymeric !).
  • Les Ecossais mangent très tôt : vers 18h ! Et de ce fait, certains magasins ferment très tôt !
  • Leur accent est aussi très prononcé, oubliez l’accent scolaire appris à l’école^^ !
  • Il n’y a pas toujours beaucoup de réseau en Ecosse : j’ai très souvent été en GPRS, et encore plus souvent sans aucun réseau du tout ! Si vous comptez sur votre téléphone pour vous guider (avec Google maps), téléchargez les cartes en amont !

 

nest point, île de skye, ecosse

Neist Point

 

J’espère que ce pavé ne vous aura pas trop dégoûtés et vous donnera envie de lire la suite de nos aventures!

 

 

road-trip en Ecosse, autour harry potter road-trip en ecosse, pinterest

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Et par ici, l’Ecosse en 1min30 , vue par Aymeric 🙂

Vous pouvez aussi aimer...

24 Commentaires

Déborah 20 août 2018 - 8 h 03 min

Je n’ai pas pu regarder la vidéo malheureusement, elle n’est apparemment pas disponible. =/
Très bon article en tout cas, complet et très intéressant ! J’ai toujours eu envie d’aller en Ecosse et tes photos m’y incitent encore un peu plus =)
J’espère y aller d’ici deux ans grand max ! Merci pour ton article =)

Reply
CORNETTE 20 août 2018 - 9 h 37 min

Après avoir lu ton voyage, il ne me reste plus qu’à prendre un billet pour EDINBURGH.
Et le saumon écossais, il est bon ?
Je suis assez surpris du faible budget d’hébergement. J’avais fait une petite recherche l’an dernier et cela me semblait bien plus cher. Par ailleurs, j’avais l’impression qu’il fallait réserver les logements bien à l’ava. Ce n’est donc pas le cas, on trouve tjs ?

Reply
PepetteEnVadrouille 20 août 2018 - 9 h 48 min

Merci pour ton article qui me permet de découvrir d’autres coins d’Écosse. En mai 2017 nous sommes partis 15 jours en Ecosse pour visiter Edimbourg puis un road trip de 10 jours en van sur la North Coast 500. Et j’avoue on a été super chanceux: 15 jours de soleil, on a pas vu un nuage ni une seule goutte de pluie avec des températures allant jusque 24°C! Je pense qu’Aymeric aurait été ravi 🙂 Les Ecossais nous on dit que mai est un excellent mois pour visiter cette région…après c’est si variable!

Reply
Ophélie G. 20 août 2018 - 11 h 35 min

Un beau résumé de l’Ecosse ! Je trouve ça drôle qu’on se soit croisés sans se voir !
En ce qui concerne la voiture, il n’y a pas de contrôle de papier sur les routes au RU. 🙂 Pas d’inquiétude donc si vous n’avez pas les papiers ! xx

Reply
Laurine 20 août 2018 - 12 h 00 min

Hello,
Je viens de tomber, par hasard, sur ton blog. Je dois dire que l’un de mes rêves est de me rendre en Ecosse et j’ai été envoûté par ton récit. Il est conforme à ce à quoi je m’attendais. 🙂 Merci infiniment pour ce voyage, j’espère le faire à mon tour, un jour. C’est prévu, mais quand, là est la question…
Les photos sont sublimes et j’ai beaucoup aimé la petite vidéo.
Bonne journée et au plaisir de te lire encore. :*

Reply
Charlie 20 août 2018 - 12 h 13 min

Merci pour cet article ! Tu m’as complètement conquise! Je rêve de ce pays depuis tellement longtemps!!
Bises

Reply
Angelique 20 août 2018 - 13 h 05 min

Génial! J’ai adoré lire ton article, je prépare un road trip là bas pour l’an prochain, tes infos vont bien me servir et me donnent encore plus envie d’y aller!

Reply
AuroreVoyage 20 août 2018 - 18 h 02 min

J’ai survolé ton article et noté quelques détails pratiques. L’Ecosse est en top liste pour un road trip en Europe. Tes photos me font rêver !

Reply
Carine6324 20 août 2018 - 22 h 37 min

Nous sommes partis à 1 semaine d’intervalle à peu prêts en Écosse donc quasi en meme temps que vous. Après avoir lu plusieurs avis nous avons loué notre voiture chez Arnold Clark et vraiment je conseille à 100%. Nous avons été surclassé. La voiture n’avait même pas 4000 km. Elle etait propre à l’intérieur comme à l’extérieur. Je referais sais hésiter.

Reply
Delvallée 10 septembre 2018 - 11 h 43 min

Coucou, ils prennent les visa débit chez Arnold Clark?

Reply
Chloé 22 septembre 2018 - 17 h 17 min

Appelle-les pour être sûre peut-être?

Reply
Lilouuuu 21 août 2018 - 10 h 20 min

C’est mon rêve d’aller en Ecosse, tout ces paysages sont magnifique, tout est resté très nature, même les villes !
Gros bisous
http://lilouuuu.com

Reply
Chrys 21 août 2018 - 10 h 52 min

Ha l’Ecosse, vos photos sont splendides :*

Reply
Sam 21 août 2018 - 15 h 30 min

Mon rêve : faire un road trip en Ecosse! C’est vraiment quelque chose que je veux faire et votre article, photos et vidéo me le confirme encore plus. J’ai eu la chance d’aller à Edimbourg et j’ai adoré même si c’était rapide.
https://thecosmicsam.com/2018/06/19/mysterieuse-edimbourg/

Reply
Snooze Again 21 août 2018 - 15 h 54 min

Super article, ça donne bien envie, on ne connait pas encore l’Ecosse. Et à la différence de toi, on boit de l’alcool, et un peu amateur de whisky 🙂 Et je compatis pour la galère de voiture, on a eu des épisodes similaires au Mexique, mais au final ca fait des souvenirs ! Bravo aussi pour la vidéo : canon !

Reply
Jacques Teuma 21 août 2018 - 21 h 37 min

Bonsoir a tous
Pour avoir sejourne 7 ans en ecosse, je peux vous donner quelques conseils:
1. La meilleure periode de visite se situe entre mi-mai et juin. Les temperatures peuvent etre encore un peu fraiches mais il y a moins de pluie normalement.
2. Pour voir des highland catles (vaches a long poils), il est plus sur d’aller dans les Grampains (cote Est de l’Ecosse region d’Aberdeen)
3.L’ Ouest de l’Ecosse est réputé pour etre tres pluvieuse mais plus majestueuse par son relief.
4.si vous visitez l’Ecosse en plus de ses chateaux et manoirs hantes, vous devez assister a un highland games ( concentre de cultures ecossaises : concours de danses celtiques, cornemuses, jeux de force lancer de marteau , de tronc d’arbres….)
C’est un magifique pays avec de super rencontres.
Dernieres remarques le whisky est moins cher en France .

Reply
Anne 24 août 2018 - 10 h 07 min

C’est vrai que lorsqu’il faisait 27°C la nuit et que je ne pouvais pas dormir, j’ai pensé à prendre le 1er avion pour l’Ecosse!

Reply
Sunwhere 24 août 2018 - 19 h 49 min

J’avais suivi ça sur Twitter mais quel séjour !! Je rêve de l’Ecosse, ça donne encore plus envie…

Julie

Reply
Carolane 25 août 2018 - 19 h 12 min

Coucou! Merci pour cet article qui nous permet de voyager à travers toute ses photos. L’Ecosse est un pays qui me fait envie et je finirais par y aller 🙂
En tout cas magnifique! Bisous 🙂

Reply
Joyful Dreams 27 août 2018 - 13 h 09 min

Hello ! J’ai toujours eu envie de visiter l’Ecosse, je suis fan du Royaume-Uni et c’est un coin qu’il me manque dans ma travel-list UK. J’ai seulement pu visiter l’Irlande et l’Angleterre où je vais fréquemment. Ton article m’a encore plus donné envie de visiter l’Ecosse, ce pays a l’air tellement beau ! En plus, j’ai l’impression qu’il y a pleins de choses à voir et à faire là-bas. Je pense notamment à visiter la campagne, d’admirer les montagnes, la mer, de voir des Highlands Cow (même si je suis déçue de lire que tu en as pas vu beaucoup) et of course faire le tour de train à la Hogwarts Express ! C’est un de mes rêves les plus fous 🙂
Merci encore pour ce beau partage ! Ça fait rêver !

Reply
Jomaya 27 août 2018 - 15 h 15 min

Merci pour la mention et ravie de t’avoir inspirée. Ca me fait penser qu’il faut que je termine mes 2 derniers articles et le bilan 🙂 On n’a pas mal d’étapes en commun sauf sur la fin , et je suis d’accord avec toi : après la beauté des paysages, c’est la gentillesse des Ecossais qui m’a marqué. (par contre, en avril, pas de midges et a priori beaucoup moins de pluie !)

Reply
Tim 1 septembre 2018 - 9 h 55 min

Wahou ! L’Ecosse, c’est vraiment un pays magnifique ! Ca fait des années qu’on rêve d’y aller, mais comme beaucoup d’autres pays 🙂
Tes photos sont magnifiques, ça donne vraiment envie d’aller y faire un tour.
Maintenant qu’on est rentrés de notre trip, on va étudier le programme de nos prochaines vacances , en tout cas cet article est bookmarké 😀

Reply
Flore 4 septembre 2018 - 10 h 12 min

Salut Chloé,
J’avoue que je n’avais pas vu l’Écosse sous cet angle ! D’après tes photos, ça a l’air d’être un pays magnifique. C’est donc une destination à reconsidérer, je dois dire. Merci pour le partage et les conseils !

Reply
Sandrine 25 septembre 2018 - 15 h 18 min

Les paysages sont magnifiques!
Je prévois un séjour Skye / Highlands… j’ai hâte d’y être… surtout si les paysages me replongent dans les romans de JK Rowling!!!

Merci pour cet article détaillé!

Reply

Laisser un commentaire

Enregistrer mon nom, mon e-mail et mon site web dans le navigateur pour mon prochain commentaire.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies. Accepter