5 choses à faire au festival de l’Oiseau et de la Nature (Baie de Somme)

Par Chloé
rouge-gorge-festival oiseau et nature, baie de somme

La semaine dernière, nous avons été invités par Somme Tourisme à participer au festival de l’Oiseau et de la Nature. L’événement est très connu en Picardie, et pour cause, il se déroule depuis 28 ans (mon âge, c’est un signe) et attire à chaque session les amoureux de la Nature de la France entière.

Je comptais bien y participer depuis au moins deux ans, mais vous savez ce que c’est… Le manque de temps, la météo, les autres impératifs… Même combat pour le carnaval de Dunkerque festival de cerfs-volants à Berck auquel je n’ai toujours pas pu assister ! Je suis une bien mauvaise ambassadrice de ma région, haha ! Bref, l’invitation de Somme Tourisme tombait à point nommé… A quelques jours près, j’embarquais aux mêmes dates pour le Périgord ! Ouf !

Nous avons profité de l’occasion pour tourner notre premier vlog. En réalité, il s’agit de notre deuxième, mais je doute que nous publiions publiquement un jour le premier ^^ ! Le format est assez différent du contenu vidéo que nous avons l’habitude de produire et contrairement à Aymeric, je ne suis vraiment pas à l’aise devant la caméra ! Lui a participé à diverses émissions et réalisé plusieurs reportages dans le poker… Moi, j’ai déjà du mal à apparaître de face sur une photographie… Et je ne suis pas très fan de mon léger accent picard! J’espère tout de même que le résultat vous plaira, j’insérerai la vidéo au bas de cet article… Nous vous y invitons à nous suivre tout au long de ce week-end et à découvrir nos impressions au fil de ce dernier. La conclusion est un peu bâclée, car notre carte mémoire était pleine, mais tout ce que j’ai à ajouter se trouve dans cet article, je m’exprime bien mieux à l’écrit !^^ Bref, si le format vous plaît, nous pouvons le réitérer prochainement en Belgique ou en Ecosse cet été… N’hésitez pas à nous donner votre avis, c’est important pour mon réalisateur (Aymeric) et pour moi !

Revenons-en à nos moutons. Pour ne pas faire doublon avec le vlog, j’ai choisi de vous présenter notre week-end sous forme de propositions d’activités à mener pour l’occasion. Je n’en cite qu’un petit panel, celles-ci sont si variées que les 9 jours du festival ne sont pas de trop pour les apprécier… Nous nous essaierons à d’autres l’année prochaine. Le rendez-vous est incontournable en Picardie et dans les Hauts-de-France, mais je pense que c’est au cœur de la Baie de Somme, connue pour la richesse de sa biodiversité qu’on peut au mieux l’apprécier… Les réjouissances commencent pendant les vacances scolaires (et c’est parfait, avis de maîtresse de la zone B^^). Près de 400 sorties nature sont proposées, ratissant le littoral et l’arrière-pays ; ainsi que des stages photos, des expositions, des projections de documentaires animaliers, des spectacles contés, des animations, des conférences, des débats… A l’heure du réveil de la nature, lorsque le printemps étend son vert manteau, l’environnement est au cœur des célébrations ! Voici ainsi cinq idées d’activités à mener en Baie de Somme pour mieux l’appréhender lors du Festival de l’Oiseau et de la Nature.

 

 

1-Evidemment, vous initier à l’ornithologie…

 

… (la branche de la zoologie consacrée aux oiseaux)

Avec ses centaines d’hectares de dunes, de forêts, de falaises et de marais, la baie sert de refuge à des milliers d’oiseaux migrateurs, et est considérée pour beaucoup comme la Mecque des ornithophiles.

Sur 650 espèces d’oiseaux recensées en Europe (si je ne dis pas de bêtises), 300 y séjournent ponctuellement ou non, soit des milliers d’oiseaux (échassiers, limicoles oiseaux d’eau, passereaux et rapaces…)

Honnêtement, je suis une grande débutante dans le domaine, et sais à peine différencier un moineau d’un autre oiseau du même gabarit. L’initiation était donc la bienvenue… La baie comporte pas mal de spots pour les observer, les plus célèbres étant bien entendu le parc du Marquenterre et la réserve de Grand Laviers. Pourtant, tout un tas de spots permettent de rencontrer certaines espèces peu ou moins répandues que d’autres, à condition, toutefois, d’être accompagné d’un bon guide sachant où et comment les dénicher !

Pour ce, nous avons je pense, côtoyé deux perles rares. L’un chante, l’autre  piste les oiseaux à l’aide de son smartphone… Comment ça ?! Une chose est sûre : tous deux maîtrisent leur sujet à la perfection , et sans eux, nous n’aurions jamais pu observer le moindre petit passereau !

Nous avons dans un premier temps suivi Marc Dallery au cœur des allées du Parc de la Bouvaque. Marc utilise un smartphone et une application imitant le chant des oiseaux pour les débusquer dans les moindres recoins. Lors de cette visite, nous découvrons entre-autres que le langage des oiseaux est plus complexe que nous ne l’imaginions.  Les oiseaux ne vocalisent ni pour notre plaisir, ni pour le leur, mais pour communiquer, tout simplement… Selon le contexte, leur cri peut exprimer leur mécontentement,  leur revendication d’un territoire, leur désir de séduire une partenaire, leur sentiment de menace… Chaque espèce possède un répertoire de chants qui n’appartient qu’à elle, mais d’autres constituent le leur en empruntant des bribes de chants à d’ autres oiseaux … Tout cela est bien compliqué!

Nous apprenons ainsi à débusquer certains d’entre eux de par leur chant. La visite par l’ouïe est très intéressante et prend des airs de chasse au trésor ou de partie géante de « Où est Charlie ? », tant les petits coquins sont bien cachés ! J’ai un gros coup de cœur pour ce petit rouge-gorge, je n’en avais jamais observé de si près ! Au passage, le parc de la Bouvaque, que je ne connaissais pas, est très vaste et agréable à visiter ! J’aime beaucoup cette petite initiation par laquelle nous découvrons le festival, une belle approche en la matière !

Tarif : 8 euros

 

parc de la bouvaque, recherche d'oiseaux avec marc dallery, festival de l'oiseau et de la nature parc de la bouvaque, recherche d'oiseaux avec marc dallery, festival de l'oiseau et de la nature parc de la bouvaque, recherche d'oiseaux avec marc dallery, festival de l'oiseau et de la nature parc de la bouvaque, recherche d'oiseaux avec marc dallery, festival de l'oiseau et de la nature parc de la bouvaque, recherche d'oiseaux avec marc dallery, festival de l'oiseau et de la natureparc de la bouvaque, recherche d'oiseaux avec marc dallery, festival de l'oiseau et de la nature

 

2-Partir à la recherche de la Gorge Bleue, le plus bel oiseau de la Baie

 

C’est en fait par cette activité que nous avons clôturé notre séjour, en compagnie de Jean Boucault, chanteur d’oiseaux. Jean est exceptionnel, je n’avais encore jamais vu personne imiter à la perfection le chant de tant de volatiles! (Il a même réalisé des concerts au Japon !) Il faut le voir pour le croire, le phénomène est incroyable. Les visites qu’il propose sont très convoitées et sont généralement réservées dès les premières heures de leur publication… Soyez donc prêts à cliquer, si vous désirez passer un moment en sa compagnie !

D’emblée, Jean nous a prévenus : nous nous attaquions à une piste noire de l’observation d’oiseaux. La sublime gorge-bleue n’est guère facile à débusquer, de fait, cet après-midi là, nous n’en admirerons que des reproductions photographiques… et une peluche. Jean aura beau déployer tous ses atouts, la petite maligne se contentera de chanter pour lui répondre sans daigner montrer le bout de son bec. Autant chercher une aiguille dans une botte de foin.
C’est aussi cela l’ornithologie : de l’attente, une certaine patience, des conditions à réunir pour profiter d’un beau spectacle, et des déceptions parfois. Un vent trop fort, une heure mal choisie, le passage d’un busard des roseaux… peuvent parfois modifier le cours d’une visite. C’est aussi l’occasion pour moi de constater que cette passion n’est pas pour moi, bien trop nerveuse, lunaire et impatiente. Dans ma vie de tous les jours, j’ai vraiment du mal à tenir en place, vous savez…. Armés de jumelles que j’ai mis plus d’un quart d’heure à régler (c’est vous dire à quel point je suis novice), nous avons malgré tout pu observer de belles espèces telles que la fauvette, le bruant des roseaux ou le panure à moustache… dans l’un des recoins les plus somptueux et sauvages de la Baie. Finalement, c’est aussi un peu cela l’ornithologie… et l’objectif du festival : une belle immersion en plein cœur de la nature !

 

visite avec Jean : 17 euros

 

visite avec jan boucault, à la recherche de la gorge bleue, baie de somme visite avec jan boucault, à la recherche de la gorge bleue, baie de somme visite avec jan boucault, à la recherche de la gorge bleue, baie de somme visite avec jan boucault, à la recherche de la gorge bleue, baie de somme visite avec jan boucault, à la recherche de la gorge bleue, baie de somme visite avec jan boucault, à la recherche de la gorge bleue, baie de somme visite avec jan boucault, à la recherche de la gorge bleue, baie de somme parc de la bouvaque, recherche d'oiseaux avec marc dallery, festival de l'oiseau et de la nature visite avec jan boucault, à la recherche de la gorge bleue, baie de somme visite avec jan boucault, à la recherche de la gorge bleue, baie de somme visite avec jan boucault, à la recherche de la gorge bleue, baie de somme visite avec jan boucault, à la recherche de la gorge bleue, baie de somme

 

3-Vous initier à la photographie animalière

 

Autant vous dire que pour l’avoir expérimentée ce dit-week-end, la photographie animalière est tout un art, qui requiert patience, matériel, et talent !
Nous avons assisté à deux expositions sur les nombreuses proposées par le département : l’une (autour des arbres et des hiboux) place des Pilotes à Saint-Valery-sur-Somme ; l’autre, ou plutôt les autres, le lendemain au Crotoy. Je parle bien sûr des Rencontres de la Photo Nature, sur l’aire de stationnement des campings-car, chemin des Digues. Un immense chapiteau avait été installé pour accueillir nombre d’artistes avec une certaine renommée, amenés à s’exprimer lors de conférences sur la photographie paysagère et/ou animalière ; ainsi que quelques représentants des grandes marques de matériel photographique. J’en suis sortie baba, rêveuse, sonnée, et avec un petit complexe d’infériorité haha, tant nous en avons pris plein la vue ! J’ai voulu vous citer mes coups de cœur, dont j’ai noté les noms sur place, mais ils sont beaucoup trop nombreux… !

N’hésitez pas à jeter un œil à leurs « œuvres », car c’en sont de véritables : le Mercantour vu par F. Dal vecchi et C. Gouron, les oiseaux reflétés par Grégory Odemer, les créations enneigées de Joël brunet, la poésie des Nomades Philosophes ou de Patrick Selieutraz et Sylvain Dussans, les primates de Patrick Kientz, les ours de Lionel Maye… Ces rencontres sont un véritable régal visuel, on ne se lasse d’arpenter leurs stands !

Pour aller plus loin, le festival propose également des stages photo 🙂 !

 

Tarif : 2 euros pour les Rencontres de la Photo Nature, 1 euro à Saint-Val’

 

rencontres de la photo nature, le crotoy, festival de l'oiseau et de la nature rencontres de la photo nature, le crotoy, festival de l'oiseau et de la nature rencontres de la photo nature, le crotoy, festival de l'oiseau et de la nature rencontres de la photo nature, le crotoy, festival de l'oiseau et de la nature rencontres de la photo nature, le crotoy, festival de l'oiseau et de la nature rencontres de la photo nature, le crotoy, festival de l'oiseau et de la nature rencontres de la photo nature, le crotoy, festival de l'oiseau et de la nature rencontres de la photo nature, le crotoy, festival de l'oiseau et de la nature rencontres de la photo nature, le crotoy, festival de l'oiseau et de la nature

 

4-Saluer les phoques…

 

Qui dit Baie de Somme dit phoques ! Les deux sont indissociables, et chaque rencontre avec l’un d’entre eux inoubliable ! Il ne s’agissait pas de ma première avec ces derniers, mais de la première au sein même de leur espace : sur l’eau. Je craignais de ne pas trop apprécier la visite en « gros comité » : une pirogue, ça se manœuvre à plusieurs … et heureusement, haha ! Mais nous avons pagayé (16 kilomètres) en compagnie d’une sacrée équipe animée d’un bon esprit, et avec laquelle nous avons passé un excellent moment hors du temps! (Je ne vous parle même pas du coucher de soleil sur l’eau : magique !)

Trêve de bavardages, je vous avais déjà expliqué ici que deux espèces de phoques se côtoient dans la baie : le veau marin et le phoque gris. Leur vie est calée sur le rythme des marées et nous avons ainsi suivi le fleuve jusqu’au chenal où le mascaret ou flot de la marée montante, qu’utilisent les phoques pour chercher leur nourriture, s’empare de la baie.

Cette fois-ci, nous avons pu approcher une vingtaine de petits museaux, un véritable enchantement, l’un s’est même approché à un mètre à peine de nous, histoire de nous faire admirer ses moustaches !

Attention, couvrez-vous bien et privilégiez des bottes en caoutchouc si vous en avez pour ne pas avoir les pieds trop mouillés (je m’en suis très bien sortie sans, mais nous avons eu de la chance et un bon pilote de pirogue^^). La journée était très venteuse, et  j’étais littéralement frigorifiée, malgré mon manteau d’hiver et ma petite écharpe. Alors n’hésitez pas à rajouter une couche si nécessaire.

Merci à Matthieu pour son enthousiasme et sa patience (et à Aymeric pour ma nouvelle paire de lunettes de soleil après avoir perdu les miennes dans l’eau haha !) (sur le coup je riais moins)

 

Tarif : 40 euros par personne (et pour les lunettes, nous sommes allés chez Krys, à 39 euros la paire haha !) 

La Canoterie- 16 Quai Jules Verne, 80230 Saint-Valery-sur-Somme

 

sortie pirogue à la rencontre des phoques, baie de somme sortie pirogue à la rencontre des phoques, baie de somme sortie pirogue à la rencontre des phoques, baie de somme sortie pirogue à la rencontre des phoques, baie de somme sortie pirogue à la rencontre des phoques, baie de somme sortie pirogue à la rencontre des phoques, baie de somme sortie pirogue à la rencontre des phoques, baie de somme sortie pirogue à la rencontre des phoques, baie de somme sortie pirogue à la rencontre des phoques, baie de somme

 

 

5-Déjeuner l’un des plats éphémères proposés par le festival… et toujours en lien avec la Nature !

 

Le premier jour, nous avons déjeuné l’un des plats proposés par le foodtruck « La nature a du goût », dans un cadre champêtre et coloré, au jardin d’Emonville, à Abbeville. Le concept (cuisiner des plats sains issus de la cueillette et de la nature environnante) est original et nous nous sommes régalés ! Pour l’occasion, j’ai ainsi dégusté une succulente assiette du festival, composée de samossas, boulettes soissons, manchons et achard. N’est-elle pas magnifique ?

  • Plats à 8,50 euros, desserts entre 1,30 et 8,50 euros

déjeuner foodtruck au goût de la nature, festival de l'oiseau, baie de somme

Vendredi, nous avons déjeuné au « Vol au Vent » le restaurant éphémère installé dans le cadre des Rencontres de la Photo Nature évoquées plus haut , et nous nous sommes tout autant régalés !

  • Menu entrée / plat / dessert à 13,90 euros (je ne suis plus très sûre, je l’ai perdu^^ !)

déjeuner vol au vent, festival oiseau et nature

 

 

 

… et bien sûr, en profiter pour visiter et redécouvrir la baie dans son ensemble !

 

Pour ce, vous pouvez  vous référer à mon article 20 choses à faire en Baie de Somme.

 

A noter :

 

Nous n’avons pas d’enfants, mais dans le cadre du festival, tout un tas d’activités et ateliers spécifiques leur sont consacrés (création de nichoirs, spectacles contés, concerts de poules géantes…). Nous avons entraperçu les ateliers des Zoizillons du Jardin d’Emonville à Abbeville (entrée libre) :  le manège à Plumes accessible dès 18 mois, les installations de la manufacture sonore… N’hésitez pas à consulter le programme du festival !

 

petit train de la baie de somme

 

 

Où dormir en Baie de Somme ?

 

 

Vous me demandez très souvent des adresses où séjourner en Baie de Somme… Je n’en avais jusqu’à présent aucune à vous conseiller, vous m’en voyez désolée ! Le problème est enfin résolu ! Lors de notre séjour, nous avons passé la nuit au Cap Hornu, à deux pas de Saint-Valery-sur-Somme. En arrivant à 21h45 et en repartant à 9h, je vous avoue que nous n’avons guère eu le loisir d’admirer le domaine dans ses moindres recoins, mais les chambres sont très propres, très joliment aménagées, la literie parfaite (vous vous adressez à Miss dos/cou tordu) et le petit-déjeuner très complet ! L’hôtel dispose d’un parking privé gratuit et est également très bien situé… Je vous invite donc à le tester 😉 !

 

 

Le p’tit vlog:

 

Pin it!

festival de l'oiseau et de la nature, baie de somme

Vous pouvez aussi aimer...

2 Commentaires

sylvie sueur 7 mai 2018 - 8 h 15 min

Sympa le vlog ! Cela m’a permit de revoir la Baie de Somme que nous avions déjà visitée, éclairés par les conseils du blog. Merci

Reply
Chloé 15 mai 2018 - 18 h 21 min

Merci beaucoup Sylvie!

Reply

Laisser un commentaire

Enregistrer mon nom, mon e-mail et mon site web dans le navigateur pour mon prochain commentaire.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies. Accepter