Visiter Lens lors des fêtes de la Sainte-Barbe : que voir ? Que faire ?

Par Chloé
visiter lens lors des fêtes de la Sainte-Barbe

[Cet article sur Lens et la Sainte-Barbe fait suite à une collaboration entre le Collectif des Blogueurs Hdf et l’Office de Tourisme de Lens-Liévin Tourisme. Je les remercie pour leur organisation et pour cette invitation qui n’entache en rien ma liberté éditoriale.]

Alors que j’ai cru comprendre qu’une vidéo récente décriait Lens, j’ai choisi de clamer à nouveau mon intérêt pour cette ville qui connaît un regain de dynamisme depuis quelques années et m’a agréablement surprise lors de mes récents passages! Direction, aujourd’hui, les fêtes de la Sainte-Barbe!

Sainte patronne des mineurs, des pompiers et plus généralement des métiers du feu, Barbara ou Sainte-Barbe, est fêtée le 4 décembre, et en grande pompe à Lens pour la 2e année consécutive.

Je vous avoue que j’ignorais tout de l’histoire de Barbe et des festivités qui lui sont associées avant notre séjour à Lens… mon métier n’entrant pas vraiment en corrélation avec ceux du feu.

Nous avons ainsi découvert et célébré, le temps d’un week-end, Barbara, et l’anniversaire du Louvre-Lens, inauguré lui aussi un 4 décembre !

 

fêtes de la sainte-barbe, lens

 

Le 4 décembre tombait un mercredi, mais la ville a bien évidemment planifié l’ensemble des animations du week-end pour permettre à une majorité d’y assister.

J’avoue que le bassin lensois, marqué par son identité et sa tradition minières, se prête bien à ce type de festivités. Ici, la Sainte-Barbe, qui fait honneur aux mineurs et rend hommage à l’histoire du territoire, ne peut que fédérer. Ses organisateurs n’ont lésiné ni sur les moyens ni sur les idées pour faire de cet événement un moment original et unique en son genre, désormais incontournable dans les Hauts-de-France… et surtout, de qualité !

Voici quelques idées d’activités à mener lors d’un week-end à Lens à l’occasion des fêtes de la Sainte-Barbe… et croyez-moi, il s’agit de l’une des meilleures dates pour visiter la ville, vous ne le regretterez pas !

(Après, à titre personnel, j’aime bien les journées ensoleillées d’été pour grimper sur les terrils…)

 

cracheur de feu, lens, sainte-barbe

 

 

1 – Assister aux festivités  de la Sainte-Barbe et déambulations dans la rue

 

N’habitant pas à Lens, nous ne sommes arrivés que le samedi et avons ainsi raté le début de celles-ci, pour la plupart organisées au Louvre-Lens.

Nous sommes cependant arrivés à temps pour les déambulations de rue, et avons pu admirer les prouesses d’un cracheur de feu ou nous dandiner au rythme d’une fanfare aux  pieds de Barbara ! (Place Jean-Jaurès, face à l’office de tourisme).

Un beau moment de convivialité pour mettre en valeur le côté festif de l’événement !

 

fanfare, lens, sainte-barbe fanfare, lens, sainte-barbe fanfare, lens, sainte-barbe fanfare, lens, sainte-barbe

 

 

2- Découvrir l’exposition lampes et objets de mineurs proposés par l’association « Sauvons la fosse 13 bis de Lens – Félix Bollaert » à la Maison Syndicale des Mineurs.

 

L’exposition met en relief les dures conditions de travail des mineurs à travers une collection d’objets qui leur sont associés. Lampes, équipements, tenues de travail et autres objets liés au monde de la mine sont à retrouver dans une  «  salle des pendus » (pour reprendre le terme qui n’a rien d’officiel mais est parfois utilisé par les médias) reconstituée.

 

exposition lampes et objets de mineurs proposés par l’association « Sauvons la fosse 13 bis de Lens – Félix Bollaert » à la Maison Syndicale des Mineurs

Sainte-Barbe

 

Quantité et qualités sont de mise, on peut cependant regretter un manque de panneaux explicatifs au premier étage pour les non-initiés. (Nous avons tous deux visité le centre Lewarde cette année, ce n’était donc pas notre cas, mais au cas où…)

J’ai particulièrement apprécié le lieu et j’espère (mais pense) que l’exposition sera reconduite l’an prochain, peut-être sur une autre thématique ? Si c’est le cas, inscrivez-la sans hésiter sur votre programme !

 

 

 

3-Faire une photo souvenir et remonter le temps à l’office de tourisme

 

A l’occasion du week-end de la Sainte-Barbe, l’Office de tourisme met en effet gratuitement un photomaton à disposition des curieux pour immortaliser leur bouille, sur fond de paysage minier. Il est ensuite possible de recevoir le cliché par mail ou de l’imprimer (toujours gratuitement) à l’ancienne, en sépia ou en  noir et blanc. Le résultat est très sympa et, alors que je ne prends jamais la peine de faire développer les photos que je fais, j’ai pu ramener de jolis souvenirs de notre week-end lensois.

 

4- Assister au mapping-vidéo de l’église Saint-Amé à Liévin

 

En 1974, une terrible catastrophe a coûté la vie à 42 mineurs à Liévin. À 6h17, le 27 décembre 1974, un coup de grisou dévastateur a plongé l’ensemble des familles de Liévin dans un profond désespoir. À l’époque, la vie des populations se concentrait essentiellement autour de la fosse, tous étaient liés et ont forcément perdu quelqu’un… Depuis, l’horloge de l’église Saint-Amé reste réglée sur 6h17, heure à laquelle le temps s’est figé à tout jamais pour les populations du coin. Cet événement représente l’une des plus importantes tragédies connues par le bassin houiller depuis celle de Courrières en 1906.

À l’occasion des fêtes de la Sainte-Barbe, le chœur de l’église se voit transformer par un ensemble de projections et de jeux de lumière sur une thématique liée au feu et/ou au monde des mineurs. Cette année, le mapping mettait en relief les 4 éléments, dont le feu, puissant, mais aussi fascinant que dévastateur. Le résultat est très esthétique et impressionnant, une belle réussite !

 

mapping-vidéo de l’église Saint-Amé à Liévin mapping-vidéo de l’église Saint-Amé à Liévin

 

 

5- Cheminer au cœur du parcours scénographique « Charbon ardent »

 

Cette année, les jardins des Grands Bureaux, se sont enflammés, le temps d’un week-end, au travers d’un parcours scénographique monumental, imaginé par la compagnie «Showflamme ». Le résultat était de toute beauté et très poétique, l’obscurité conférant à ce sentier un côté mystique et féerique. Nous avons manqué de peu le spectacle proposé toutes les demi-heures pour rendre hommage aux mineurs : des arbres à charbon libérant des gerbes de feux !

 

parcours scénographique « Charbon ardent », lens parcours scénographique « Charbon ardent », lens parcours scénographique « Charbon ardent », lens

 

 

6- Visiter le Louvre-Lens à l’occasion de son anniversaire

 

Comme je l’ai évoqué dans mon introduction, la ville célèbre les fêtes de la Sainte-Barbe et l’anniversaire du Louvre – Lens le même week-end. À cette occasion les portes du 3e musée de France sont ouvertes librement et gratuitement au public, l’occasion de découvrir son exposition permanente (la galerie du temps) et les expositions temporaires en cours.

Si ce n’est pas votre premier passage ici, vous savez sûrement que j’apprécie grandement la qualité et l’agencement de ce musée. Je vous ai d’ailleurs présenté ici et là les expositions « Amour » et « Homère », qui m’ont beaucoup marquée.

Il vous reste quelques jours (jusqu’au 20 janvier) pour découvrir celle consacrée à la Pologne, sujet qui nous intéressait beaucoup de prime abord, le grand-père d’Aymeric étant polonais ( et ayant joué au RC Lens !). Nous avions prévu de la visiter durant les dernières vacances (avant d’assister au match Lens/Auxerre), mais n’avions pas pu concrétiser notre projet, les horaires ne collant pas vraiment.

L’occasion était donc parfaite, et nous avons dans un premier temps arpenté la partie consacrée à Kasimir Zgorecki, photographe polonais  ayant immortalisé la population locale au travers de nombreux portraits et clichés de scènes de vie au cours du XXe siècle, et qui nous a aidés à mieux comprendre le quotidien de la « Petite Pologne » lensoise.

 

exposition,Kasimir Zgorecki, Louvre-Lens exposition,Kasimir Zgorecki, Louvre-Lens exposition,Kasimir Zgorecki, Louvre-Lens exposition,Kasimir Zgorecki, Louvre-Lens exposition,Kasimir Zgorecki, Louvre-Lens

 

Nous en avons ensuite un peu plus appris sur l’histoire, le folklore et les coutumes polonaises dans l’exposition temporaire attenante. Le parcours chemine en effet à travers les événements ayant marqué la Pologne au 19e et au XXe siècle, la « vente » de la Pologne aux Russes, l’insurrection contre ces derniers, la nostalgie des Polonais pour leurs « nation disparue »… et permet de mieux comprendre l’attachement des Polonais envers la France de par leur admiration pour Napoléon, créateur du duché de Varsovie en 1807.

 

exposition Pologne, Louvre-Lens

 

Une nouvelle fois, les œuvres présentées ont été soigneusement triées sur le volet, pour un résultat bluffant, coloré et prenant ! Il s’agit de ma 3e visite au Louvre Lens en un an, et je ne me suis toujours pas lassée de ce musée qui se réinvente à chaque nouvelle exposition… dans tous les sens du terme, puisque la configuration de l’espace et le sens de parcours varient en fonction des thématiques traitées. Pour l’occasion, un cours de danse et un « bal » polonais étaient organisés le dimanche. Nous nous y sommes essayés, même si la coordination et moi faisons 2 , et avons passé un moment agréable et très amusant !

 

exposition Pologne, Louvre-Lens exposition Pologne, Louvre-Lens exposition Pologne, Louvre-Lens exposition Pologne, Louvre-Lens exposition Pologne, Louvre-Lens exposition Pologne, Louvre-Lens

 

A noter : l’artiste polonaise Nespoon y a réalisé une magnifique œuvre de dentelle illuminée exposée dans le grand hall !

 

Horaires d’ouverture

Le musée est ouvert tous les jours sauf le mardi, de 10h à 18h (dernier accès et fermeture des caisses à 17h15).

Le musée est fermé tous les mardis,  les 1er janvier, 1er  mai et 25 décembre.

 

exposition Pologne, Louvre-Lens, nespoon

 

 

7 – Participer à une retraite aux flambeaux atypique

 

Depuis le Louvre – Lens, nous avons ensuite participé à une retraite aux flambeaux atypique organisée par la compagnie « la Machine », en direction de Loos-en-Gohelle. Défilant au cœur d’un ballet de ballots enflammés, à la lumière des étincelles de ces derniers et des flambeaux qui nous étaient fournis, nous avons redécouvert Lens sous un autre œil, à la fois poétique et chaleureux. Nous chuchotant à l’oreille quelques expressions et vérités autour du feu, la compagnie a assuré le show jusqu’au brasier géant ! Autant vous dire qu’après une balade d’une heure dans le froid et en partie sous la pluie, celui-ci était plus qu’appréciable !

 

retraite aux flambeaux, sainte-barbe, lens retraite aux flambeaux, sainte-barbe, lens

 

Nous nous sommes ensuite installés au pied de la base 11/19 (où nous nous étions déjà rendus cet été pour un apéro bière/fromage) pour assister au clou des festivités de la Sainte-Barbe : Pyromènes, un spectacle pyrotechnique digne de ce nom. On n’aurait pu rêver meilleur final que cette explosion de flammes et de feux d’artifice qui nous a laissé bouche bée ! Au premier rang, à la fois fascinée et transie de froid, je n’ai pas pris la peine de reculer pour le photographier sur un plan plus large, mais vous pourrez admirer de très beaux clichés chez mes compagnons #BlogueursHdf.

 

spectacle Pyromènes, Sainte-Barbe, Lens spectacle Pyromènes, Sainte-Barbe, Lens spectacle Pyromènes, Sainte-Barbe, Lens spectacle Pyromènes, Sainte-Barbe, Lens spectacle Pyromènes, Sainte-Barbe, Lens spectacle Pyromènes, Sainte-Barbe, Lens

 

 

8-En profiter pour goûter la bière de la Sainte-Barbe produite pour la fête éponyme

 

Vous savez que je ne bois pas d’alcool, même en cas n’est pas légion, alors j’évoque l’idée, si elle vous intéresse^^ ! Pour ce, direction la brasserie Saint-Théodore, à deux pas du Stade Bollaert !

 

9- Où dormir à Lens ?

 

Comme l’an passé, nous avons séjourné à l’hôtel Louvre – Lens, un petit bijou implanté sur d’anciens corons, qui mêle tradition, élégance et confort ! La décoration est toujours aussi soignée et originale, et tellement sublime en décembre, juste avant les fêtes de Noël… !

Les chambres sont quant à elles toujours aussi confortables, avec une belle literie de qualité et une grande salle de bains moderne et de e propreté.

Bref, j’aime toujours autant cet hôtel (4 étoiles), l’un de mes chouchous parmi tous ceux que j’ai pu tester !

Côté petit déjeuner, là encore, je n’ai rien à redire si ce n’est que le choix est trop vaste entre viennoiseries, cookies et muffins  maison, pancakes, laitages en tous genres, fruits frais, jus tout aussi variés… mon cœur de gourmande ne sait plus où donner de la tête ! (La partie « salée » et tout aussi bien représenter, mais pour moi, le sucre le matin, c’est sacré !)

Réserver une chambre à l’hôtel Louvre-Lens

168 Rue Paul Bert, 62300 Lens

 

hôtel louvre-lens hôtel louvre-lens hôtel louvre-lens hôtel louvre-lens hôtel louvre-lens

 

 

Où manger à Lens ?

 

Al Fosse 7

Comme l’an passé, nous avons dîné Al’Fosse 7, à Avion. L’adresse avait été un véritable coup de cœur, tant pour sa décoration à l’ancienne que pour sa carte en ch’ti, et je n’ai une nouvelle fois pas été déçue par notre repas !

J’ai bien évidemment cédé à l’appel de la carbonnade flamande. Cette mitonnée par l’établissement est une tuerie ! J’étais un peu déçue de ne pas repartir sur une tarte au sucre pour le dessert comme lors de notre premier passage, mais j’en ai profité pour m’aventurer en terre inconnue en commandant une brioche perdue. Une belle découverte, qui ne m’a pas déçu.

https://www.alfosse7.fr/

Ouvert 7 jours sur 7, tous les midis et les jeudis, vendredis et samedis soirs.

94 Boulevard Henri Martel, 62210 Avion-  03 21 43 06 98

 

dîner al fosse,lens, avion dîner al fosse,lens, avion dîner al fosse,lens, avion

 

 

Chez Babcia, ou Chez Grand-Mère, en polonais

 

J’ai gardé le meilleur, ou du moins l’un de nos coups de cœur, pour la fin ! L’adresse est incroyable et unique en son genre ! Le dépaysement y est garanti, tant par la décoration que par la carte ! C’est bien simple, vos sens ne sauront plus où donner de la tête.

Nous avons été téléportés en Pologne le temps d’un repas. Aucun détail n’est épargné : mur de photographies de mémés, poupées gigognes, foulards et autres objets polonais à l’entrée, serveur vêtu de costumes traditionnels, nappes fleuries…  L’atmosphère est aussi singulière que convivial ! L’ensemble est chatoyant et la bonne humeur assurée… surtout si vous venez un samedi soir un dimanche après-midi. Des musiciens prennent alors le contrôle, interprétant nombre de chants et polkas telles que Kalinka ou le Pouki Zouki, entraînant dans leur valse folle l’ensemble des clients ! Ce repas a été plus que mémorable !

Quant aux assiettes, que dire si ce n’est que je vous souhaite bon courage pour les terminer ! Les spécialités polonaises proposées semblent toutes aussi délicieuses les unes que les autres, mais ces derniers semblent avoir un sacré appétit, et autant vous dire que la majorité d’entre nous est repartie avec un doggy-bag. Ce n’est pas faute de nous être régalés avec nos plats que je ne saurais même pas nommer^^ !

Bref, je vous recommande l’adresse les yeux fermés ! (La preuve, nous y avons envoyé les parents d’Aymeric sans hésiter en guise de cadeau de Noël !)

Ouvert du mardi au dimanche.

Menus à partir de 24 euros (entrée /plat ou plat/dessert)

13 rue Decrombecques, 62 300 Lens

Site internet : https://commechezbabcia.eatbu.com/?lang=fr

 

 

fêtes de la sainte-barbe à Lens fêtes de la sainte-barbe à Lens fêtes de la sainte-barbe à Lens

 

Vous pouvez aussi aimer...

5 Commentaires

Visiter Lens lors des fêtes de la Sainte-Barbe : que voir ? Que faire ? - Les Blogueuses 10 janvier 2020 - 9 h 11 min

[…] et pour cette invitation qui n’entache en rien ma liberté éditoriale.] Alors … Lire l’article complet Like (0) À propos de l’auteur : MySweetEscape Blogueuse voyage…2020-01-10Previous Post: […]

Reply
PepetteEnVadrouille 11 janvier 2020 - 19 h 59 min

Merci pour ce bel article. C’est vrai que pendant longtemps Lens ne m’a pas vraiment tenté et puis j’y suis retournée il y a 1 ou 2 ans pour une expo au Louvre Lens et j’ai été agréablement surprise. En tout cas je suis fan de votre adresse de resto polonais !

Reply
Les #BlogueursHdF participent aux Fêtes de la Sainte-Barbe – #BlogueursHdF 13 janvier 2020 - 17 h 48 min

[…] Visiter Lens lors des Fêtes de la Sainte-Barbe : que voir ? que faire ? […]

Reply
Les Millet du 62 16 février 2020 - 19 h 50 min

Les photos du spectacle de pyrotechnie sont tellement explicites, c’était de la folie ce show de la Machine !

Reply
Les Ch'tis Trotteurs 26 février 2020 - 12 h 57 min

Elles sont superbes tes photos du spectacle Pyromènes ! 🙂 J’aimerai bien réussir à faire des aussi belles photos de nuit ^^
C’était vraiment un très bon weekend avec le collectif et puis un programme toujours au top par Lens !

Reply

Laisser un commentaire

Enregistrer mon nom, mon e-mail et mon site web dans le navigateur pour mon prochain commentaire.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies. Accepter