Andalousie, Bassin Méditerranéen, Espagne, Non classé, Voyages

Alcazaba , Málaga

21 juin 2013

 

Aujourd’hui, pour clore une semaine épuisante (évaluations+bulletins+kermesse+ »mouvement ») et commencer l’été sur une note ensoleillée,je vous propose un plongeon dans l’histoire et une promenade relaxante et colorée, dans un véritable havre de paix …

 

 ———

Visite incontournable à Málaga, l’Alcazaba est souvent comparée à l’Alhambra de Grenade. Désolée, je ne pourrai vous donner mon avis à ce sujet, n’ayant visité l’Alhambra… qu’à travers des photographies , sur différents blogs. Ces deux palais-forteresses ont tout de même un point commun : ils ont tous deux  servi  à protéger la province de Grenade qui attirait les convoitises et les pilleurs. D’après ce que j’ai pu comprendre, l’Alhambra de Grenade possède aussi sa propre Alcazaba, centre originel du site.

Dommage, peu d’explications accompagnent  les différents espaces, et mon guide-papier n’était guère loquace à ce sujet…

Je vais tout de même tenter de vous résumer en quelques mots l’histoire de ce site défensif, bâti  sur les ruines d’une ancienne forteresse romaine  par les Maures puis les Sarrazins, tout au long de  plusieurs siècles. Il est composé de deux enceintes (autrefois trois), et de cinq portes… qui témoignent bien de son importance militaire. Au cours des siècles, l’Alcazaba  a été tour à tout occupée par les gouverneurs musulmans, assiégée puis rendue aux monarques catholiques, avant d’  « accueillir » les indigents et les marginaux!

Bien que l’ensemble ait été massivement restauré il y a une dizaine d’années, l’intérieur du palais a beaucoup souffert du temps … Les anciennes infrastructures de défense (mâchicoulis, chemins de ronde…) ont disparu et laissé place à de vastes jardins aux odeurs enivrantes. Les fontaines roucoulantes,  les arches et les patios mauresques , les plafonds ornementés , les mosaïques colorées, jalonnent le parcours et vous replongent, l’espace de quelques instants, à l’époque nasride.

Rêvez éveillé…

 

Certaines visites se passent de mots, et n’ayant pas l’âme poétesse, je vous laisse découvrir quelques clichés de ce (relaxant) plongeon dans l’histoire… A vrai dire, vous constaterez rapidement que la promenade dans ce havre de paix n’a pas été étouffante, loin de là, puisque le mercure n’était pas au plus haut, ce jour-là…

Alcazaba de Málaga

Alcazaba de MálagaAlcazaba de MálagaAlcazaba de Málaga

Alcazaba de Málaga Alcazaba de Málaga Alcazaba de Málaga Alcazaba de Málaga Alcazaba de Málaga Alcazaba de Málaga Alcazaba de Málaga Alcazaba de Málaga

Alcazaba de Málaga Alcazaba de Málaga

Alcazaba de Málaga Alcazaba de Málaga

 

A noter :

L’Alcazaba héberge un modeste musée archéologique, qui présente des céramiques musulmanes et leurs reconstitutions. Là-encore, peu d’explications accompagnent la visite, mais celle-ci donne tout de même un aperçu de la richesse et de la grandeur  passée de ce lieu.

 

Informations utiles !

L’Alcazaba se trouve calle Alcazabilla, à Málaga.

Horaires d’ouverture : Ouvert tous les jours sauf le mardi.

Prix d’entrée: très correct (je crois que nous avons payé moins de 4 euros pour un billet combinant cette visite et celle du château de Gibralfaro, dont je vous parlerai la prochaine fois !:)  )

castillo gibralfaro

 

Si cet article vous a plu, vous aimerez peut-être...

4 Commentaires

  • Reply argone 22 juin 2013 at 12 h 16 min

    C’est toujours un plaisir de te suivre en Andalousie … un peu de fraîcheur avec cet article, verdure, fontaines … j’aime bien le perroquet !

    • Reply Chloé 1 juillet 2013 at 22 h 21 min

      Ils étaient 2 en réalité…:) Sur le moment, je n »avais pas vu le deuxième! Trop mignon, on ne s’y attendait pas (personne d’autre ne les avait aperçus^^)

    • Reply Chloé 1 juillet 2013 at 22 h 24 min

      Un vrai moment de détente^^!

  • Reply elpadawan 1 juillet 2013 at 18 h 56 min

    Ça a l’air magnifiquement paisible…

  • Laisser un commentaire