Aisne, Hauts-de-France, Je suis picarde, Non classé, Sorties et événements, Street-art, Voyages

Festival street-art à Saint-Quentin

4 octobre 2015

“Ceci n’est pas un tag”

Cette semaine s’est tenu dans ma ville un festival un peu particulier…. Un festival “street-art”. Ceux qui me suivent ici savent que sans être une experte dans le domaine, le street-art est un sujet qui m’intéresse beaucoup. Je vous avais d’ailleurs proposé une petite revue des spécimens observés aux Canaries ou à Vienne, et lui ai consacré une catégorie dédiée sur la page d’accueil de mon thème^^!

Imaginez un peu mon enthousiasme quand j’ai appris la nouvelle ! J’étais donc ravie de l’occasion et ai vécu ces derniers jours, je crois, comme une fête permanente. Je me suis rendue presque chaque soir au centre-ville en rentrant de l’école pour observer les dernières nouveautés, allant de surprise en surprise. Je trouve  é-nor-me (et tellement original) qu’une petite ville comme la mienne ait orchestré un tel événement!

Mosaïques, collages, peintures ornent désormais les murs de la ville, et pas que… Une fresque collective a également été réalisée, des voitures peinturlurées, des poubelles illustrées, des panneaux détournés, des ateliers proposés aux petits (et moins petits)… Les animations ont franchement été au top, les artistes ouverts à la discussion et au partage…

De nature un peu timide (#euphémisme) et n’ai pas osé aborder les quelques peintres que j’ai pu croiser, mais je les remercie ici vivement pour le travail qu’ils ont accompli!

 

Fresque collective

street art saint-quentin

 

Tous les domaines du street-art ont été balayés, offrant ainsi aux visiteurs de la ville un panel assez large d’oeuvres, d’artistes, de composantes de cet art éphémère; et une vision toute autre de celle qu’ils pouvaient avoir de l’art de rue.

Non, ceci n’est pas un tag!

 

street art saint-quentin

 

J’ai donc énormément de photographies de l’événement, que j’ai essayé de regrouper en quelques montages! Voici donc un petit panorama de cette semaine exceptionnelle et des oeuvres que vous pourrez désormais observer à Saint-Quentin. N’hésitez pas à venir m’y faire un coucou!

 

Balder

Le picard Balder oeuvre à partir de papiers de “récupération” et notamment de papier journal qu’il accompagne ensuite de carton, de kraft, d’affiches, de bois, de métal, avant de les agrémenter d’une pointe de peinture et de graffiti… Le résultat est sublime, et le message on ne peut plus vrai!

 

Place de la Basilique

 

street art saint-quentin street art saint-quentin street art saint-quentin balder street art saint-quentinstreet art saint-quentin

L’ancien Béryl, rue d’Isle

 

street art saint-quentin street art saint-quentin street art saint-quentin

 

Baptiste Oster, rue Raspail

 

Une de mes oeuvres préférées et un résultat flamboyant!

street art saint-quentin street art saint-quentin oster street art saint-quentin oster

 

Stoul et ses femmes hybrides, pont du canal

 

La spécialiste des femmes-chats!

street art saint-quentin street art saint-quentin

 

 

Paul Fayt, pont de la gare

 

Le pochoiriste picard voue une passion aux personnages des années 20/50…^^ On ne l’aurait pas deviné hihi!

street art saint-quentinpaul fayt street art

L’immense oeuvre de Rémy Uno, rue de la Sellerie

 —

Encore un flamboyant portrait débordant d’énergie du célèbre artiste qui a exposé partout dans le monde, et qui lui a valu plusieurs jours de travail! Evolution en images!

street art saint-quentin rémy uno street art saint-quentin

 —

Mimi the Clown, Splendid

 

Splendides, ses oeuvres le sont! Mais c’est notre salle de spectacle qui est désormais décorée de ses portraits colorés qui luttent avec brio contre la “tristitude”!

 

street art saint-quentin street art saint-quentin

— 

Mister P, levez la tête

place de la Basilique

 

Le personnage fétiche de cet artiste est…

…le général de Gaulle! L’avez-vous aperçu dans mon article (indice, descendez encore!) ?

 

street art saint-quentin street art saint-quentin

 —

Stf Moskato, rue Victor Basch

 

L’artiste marseillais s’est déplacé chez nous pour nous présenter sa technique! Heureusement pour lui, la météo a été clémente cette semaine^^

street art saint-quentin

— 

Karim Berrehilli, rue d’Isle

 

Un artiste local, qui a déjà réalisé des dizaines de peintures murales et m’a inspiré une jolie photo sur Instagram haha!

 

street art saint-quentin

— 

La baleine de FBZ, François Begnez

 

Rue d’Isle

Une baleine qui fait “cuic-cui”, difficile à photographier avec les reflets 🙂

 

street art saint-quentin street art saint-quentin

JBC et ses voitures détournées

 

Square Churchill

 

C’était la première fois que j’observais un artiste réinterpréter une voiture… Si j’avais su, je lui aurais amené la PandaMobile haha!

 

street art saint-quentin jbc

Mademoiselle Maurice

 

La mosaïque toute poétique de cette jeune scénographe et plasticienne impose désormais ses ondes positives et joyeuses aux saint-quentinois! Un déferlement de couleurs!

J’aime beaucoup, et souffrant de vertige, admire son courage haha!

 

street art saint-quentin street art saint-quentin

Dan 23, oeuvre splendide au Splendid

 

L’oeuvre illustre un documentaire réalisé par Arte ” Des chaînes de fer aux chaînes en or” qui résume un siècle et demi d’histoire de la musique afro-américaine, intimement liée au contexte politique et socio-économique  libératrice aux yeux des combattants noirs-américains.

Je cite l’artiste:

“Les works songs et les spirituals ont soutenu l’espoir des esclaves dans les champs de coton, le Blues qui apparaît après l’abolition de l’esclavage et qui fera naitre le Jazz pour oublier la Grande dépression, la Soul qui résonne aux discours de Martin Luther King, le Funk émancipateur symbolisé par James Brown et son explosif I’m black and I’m proud, le Disco symbole du capitalisme triomphant de la période Reagan, jusqu’au Hip Hop qui se diluera peu à peu dans la célébration hédoniste de la réussite matérielle du gangsta rap.

Dans ce voyage historique et musicale certaines chansons deviennent de véritable manifestes politiques comme le terrifiant Strange Fruit de Billie Holiday, le salvateur A Change is Gonna Come de Sam Cooke ou le décapant Fight The Power de Public Enemy. Je vous invite, bien entendu, à découvrir ce poignant documentaire.”

 

street art saint-quentin

Place du 8 octobre

 

Une exposition réalisée par l’APEI, l’Association des Parents d’Enfants Inadaptés! On peut saluer le résultat, très amusant!

 

street art saint-quentin street art saint-quentin place du 8 ocotbre street art saint-quentin street art saint-quentin street art saint-quentin street art saint-quentin

— 

Panneaux fous fous fous

 

street art saint-quentin street art saint-quentin

—— 

Mikowel est passé par ici!

 

Levez les yeux au centre-ville, de nombreux petits personnages vous salueront lors de votre passage!

 

street art saint-quentin

En vrac

 

street art saint-quentinstreet art saint-quentin

(scénographie paysagère élaborée avec des branchages de noisetier de [ p h ‘ l o ] ci-dessus)street art saint-quentinstreet art saint-quentinstreet art saint-quentin

 —

L’office de tourisme et la mairie

 

Cette semaine a été rythmée par une vraie guerre entre la mairie et l’Office de tourisme qui se font face… Une guerre de post-it! Selon vous, qui a remporté la bataille?

street art saint-quentin street art saint-quentin

 

A noter:

Une exposition sur le street-art se tient jusqu’au 30 octobre au Musée Antoine Lécuyer, n’hésitez pas à y faire un tour!

 

__________

J’espère que ce petit aperçu vous a plu! Je participe aux GBA, qui concours qui élit les meilleurs blogs de l’année 2015, alors n’hésitez à voter pour moi ici si vous le désirez, merciii!

 https://www.golden-blog-awards.fr/blogs/mysweetescape.html

 

 

street art saint-quentin

 

 

 

Si cet article vous a plu, vous aimerez peut-être...

11 Commentaires

  • Reply Ma' 4 octobre 2015 at 20 h 58 min

    C’est génial ce festival !!!
    sur Valence, il y a un volet street art au festival des “cultures contemporaines” qui a lieu en fin de printemps.. De nombreuses œuvres décoraient ainsi un mur d’enceinte de l’ancienne caserne au début de l’été dernier… mur qui a été abattu durant l’été, rappelant que même réalisé de façon “officielle”, le street art reste éphémère !

    • Reply Chloé 7 octobre 2015 at 19 h 50 min

      Une super idée aussi, même si on aime bien pouvoir en profiter après hihi

  • Reply natpiment 4 octobre 2015 at 21 h 45 min

    très sympa cette initiative ! j’adore le street art !

    • Reply Chloé 7 octobre 2015 at 19 h 50 min

      Je trouve l’initiative super originale! On ne voit pas ça partout!

  • Reply Marie 5 octobre 2015 at 19 h 32 min

    Et bien ça a dû donner de sacrées belles couleurs à ta ville !
    Chouette que ce type de festival soit arrivé chez toi 🙂 Les oeuvres sont plutôt jolies, et j’accroche quasiment à tout (c’est rare, alors je le dis ! ^^)

    Nous aussi, le street art est en vogue au Havre, mais je ne suis pas encore allée creuser ! Par contre, j’adore tomber sur des petites choses comme ça.

    • Reply Chloé 7 octobre 2015 at 19 h 37 min

      J’ai l’impression que dans les villes portuaires, il y a toujours un sacré éventail d’oeuvres! Mon père m’a montré quelques spécimens de Cherbourg 🙂

  • Reply Julie - La Boucle Voyageuse 5 octobre 2015 at 19 h 49 min

    Top top top, ça égaie la ville toutes ces couleurs ! J’espère en voir un bout cette semaine et voir si cela suffit à rendre le temps moins maussade ^^

    • Reply Chloé 7 octobre 2015 at 19 h 37 min

      On verra ça demain^^

  • Reply clemguipo 5 octobre 2015 at 20 h 15 min

    Zut!!! Je regrette d’avoir raté ce rendez-vous!!! Tes photos sont superbes!!

    • Reply Chloé 7 octobre 2015 at 19 h 38 min

      Certaines oeuvres sont vouées à rester, tu pourras peut-être en observer si tu passes un de ces jours !

  • Reply Cindy came-true.blogspot.fr 22 mai 2016 at 22 h 02 min

    Les styles sont divers et variés, j’aime beaucoup le côté loufoque de certains ! 😀

  • Laisser un commentaire