Road-trip en Sicile : une journée à Trapani

Par Chloé
Road-trip en Sicile : une journée à Trapani

Suite de notre périple en Sicile. Après avoir découvert les eaux et paysages paradisiaques de la réserve du Zingaro, nous voici à Trapani .

On avait besoin d’une bonne nuit de sommeil réparateur. Au coeur de nos bambous, on a repris des forces, et, heureusement, la fièvre d’Aymeric a baissé. Le soleil ne lui a pas vraiment réussi hier :/!

Road-trip en Sicile, nuit au Arancio Tourist Apartments

Nuit au Arancio Tourist Apartments: l’extérieur ne paye pas de mine, mais l’intérieur est refait à neuf!

 

On décide d’y aller doucement mais sûrement ce matin, et on part en quête de Trapani, dont on a eu un chouette aperçu la veille, à la tombée du soleil. On dépose nos affaires dans le coffre de la Fiat 500, toujours sagement garée sur le parking (gratuit) du port. Quelques individus semblent rôder autour des voitures stationnées. Leur manège nous inquiète, mais on finit par comprendre qu’ils se sont auto-proclamés gardiens des allées en échange de piécettes pour les remercier.

C’est une “coutume” (illégale mais dans un sens rassurante) qu’on observera tout au long de nos deux semaines en Sicile. Les gens survivent comme ils peuvent :/…

 

bord de mer, passeggiata, trapani

 

Trapani la blanche s’étire en longueur sur une bande de terre qui pointe vers le large. De fait, le coeur de la ville n’est guère étendu et s’explore facilement à pieds. La ville est belle, haute en couleurs. Un tantinet fébrile. Généreuse. Palais, églises baroques, détails insolites, petits restaurants et pépiements des passants ponctuent notre balade, via Torrearsa. La rue coupe la ville, distribue ses principaux axes: au nord, le lungomare; au sud, le port et la piazza Garibaldi, à l’est, le Corso Italia, et à l’ouest, le Corso Vittorio Emmanuele. J’aime tellement ces sonorités italiennes, chantantes et vaporisées d’une senteur bien particulière: celle des vacances!

 

trapani, visite du centre-ville trapani, visite du centre-ville trapani, visite du centre-ville trapani, visite du centre-ville trapani, visite du centre-ville trapani, visite du centre-ville trapani, visite du centre-ville trapani, visite du centre-ville trapani, visite du centre-ville trapani, visite du centre-ville trapani, visite du centre-ville trapani, visite du centre-ville trapani, visite du centre-ville trapani, visite du centre-ville trapani, visite du centre-ville trapani, visite du centre-ville

 

On suit les sentiers tout tracés, mais on aime aussi, parfois, s’écarter des sentiers tout tracés. Alors on s’engouffre dans les ruelles de la villen, une Trapani moins figée, avec ses arcades sans nom qui embrassent la mer. Du bleu à perte de vue, c’est ce qui nous attend sur le lungomare. Le bleu semble être la couleur de Trapani. Mer, ciel, coques et horizon tourbillonnent sur sa palette. Un bleu tantôt azur, tantôt lavande, tantôt électrique, tantôt aigue-marine. Trapani la blanche porte mal son nom finalement!

 

lungomare, balade sur le front de mer, trapani lungomare, balade sur le front de mer, trapani lungomare, balade sur le front de mer, trapani lungomare, balade sur le front de mer, trapani lungomare, balade sur le front de mer, trapani lungomare, balade sur le front de mer, trapani

 

On gagne le marché aux poissons, qui se tient chaque matin sur la place éponyme. De bon matin, l’odeur n’est pas ragoûtante… Alors on ne s’y attarde pas. De toute façon, je ne suis pas férue de ce type de marché (Vous lisez une fille qui a peur de décortiquer ses crevettes ou de dépecer son poisson. Non, je n’assume pas!)

 

marché poissons, trapani marché poissons, trapani

marché, trapani

Je préfère ces senteurs <3!

marché, trapani

 

On atteint ainsi le petit port de pêche de la ville. Fileyeurs, chalutiers, zodiaques et barques colorées s’amassent dans un bazar organisé, dansant au gré de la brise.

 

port de peche, trapani port de peche, trapani port de peche, trapani port de peche, trapani port de peche, trapani

 

Trapani est si calme, un havre de paix. On se demande où se trouvent les autres touristes, absents du tableau qui vient de se dessiner au fil de nos pas. peut-être sur la grande plage, à l’extrémité du centre?
On déjeune au “Restaurant” (c’est le nom de l’enseigne). Les menus italiens en feraient pâlir plus d’un: antipasti, primo piatto, secondo piatto, accompagnement.

Repus, mais bien lourds, on salue la jetée de la douce Trapani d’un dernier regard.

 

balade, rues de trapani

 

On a aimé à Trapani:

 

  • la passeggiata (promenade) sulle mura di Tramontana, entre le bastione Conca et le marché aux poissons
  • les beaux palais baroques
  • la Cattedrale di San Lorenzo
  • le sanctuaire de l’Annunziata

 

On n’a pas vu:

  • le musée Pepoli (oeuvres d’artistes locaux)

 

lungomare, balade sur le front de mer, trapani

 

Que faire autour de Trapani?

 

  • Gagner Erice en funiculaire.
  • Suivre la route du sel.
  • Visiter l’île de Mozia.
  • Gagner les îles Egade (Favignana, Levanzo…)

 

La suite de notre road-trip arrive très vite, pour retrouver nos articles/conseils déjà parus, c’est par ici

 

Pin it!

 

Vous pouvez aussi aimer...

5 Commentaires

Tiphaine 18 septembre 2017 - 21 h 53 min

J’avoue que ces messieurs dans le parking m’aurait fait un peu peur aussi… C’est intimidant ! Mais cette ville a l’air superbe et je ne me rappelle pas l’avoir visité lorsque je suis allée en Sicile mais encore une fois, c’était il y a plus de 10 ans et mes souvenirs ne sont plus ce qu’ils étaient ma brave dame… 😉

Reply
Chloé 20 septembre 2017 - 19 h 04 min

Haha, oui, on se demande quand même quoi sur le moment…!!!
Oui j’ai beaucoup aimé Trapani, et elle est très paisible!

Reply
samsha 19 septembre 2017 - 22 h 41 min

Très belles photos!

Reply
Chloé 20 septembre 2017 - 19 h 57 min

Merci beaucoup ! 😀

Reply
Chloé 20 septembre 2017 - 19 h 05 min

Merci ^^!

Reply

Laisser un commentaire

Enregistrer mon nom, mon e-mail et mon site web dans le navigateur pour mon prochain commentaire.