Road-trip en Slovénie: Piran (et les grottes de Škocjan )

Par Chloé
road-trip en slovénie, visite de piran

Grosse journée en perspective, et surtout, la dernière en Slovénie! Déjà… Le temps file si vite en vacances! Ce soir, on passera la frontière croate où l’on poursuivra notre road-trip estival… J’ai un petit serrement au coeur à l’idée de quitter déjà la Slovénie, son vert féerique et ses hauteurs fantastiques, qui nous ont ébloui plus d’une fois au cours de notre séjour. D’ailleurs, ce matin, on change de “plan”. Après être montés toujours plus haut dans les Alpes Juliennes, on s’enfonce aujourd’hui au fin fond des entrailles slovènes, pour un voyage… au Centre de la Terre!

9h45, on arrive plutôt sereins à Matavun, quinze minutes avant l’ouverture, et on se gare sans peine. Cependant, les groupes s’amoncellent déjà aux guichets, et on craint de manquer la première visite… On a rarement croisé autant de touristes en Slovénie, et on a la curieuse impression de regagner la civilisation, haha! Je ne sais pas si on doit en rire ou en pleurer, en l’occurrence, j’appréhende un peu de devoir attendre 1h la visite suivante. On suit la masse, et on descend progressivement vers la grotte, à moins de 5 minutes de l’accueil. Il y a foule! Heureusement, les groupes sont nombreux et les départs s’effectuent environ toutes les 5min…  On craint de souffrir un peu de l’afflux de touristes à l’intérieur, mais le ballet est si boen  orchestré, et l’organisation si chronométrée que les groupes se succèdent, sans jamais se rejoindre ou se croiser… Encore mieux qu’une attraction à Disneyland!

Pour la petite explication, les grottes de Skocjan, creusées dans le calcaire durant des millénaires par la Reka, qui disparaît sous terre avant de rejaillir 34 km plus loin aux sources de la Timava, sont situées dans la région du Karst et surtout, sont inscrites depuis 1986 sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO… La visite guidée des lieux dure environ 1h30 et s’étend sur quelques kilomètres. Il faut dire que le lieu est immense, un canyon souterrain à couper le souffle. Je suis totalement subjuguée par les différentes parties qu’on y traverse, notamment la Grande salle avec ses stalagmites hautes de 15 m et ses orgues, ou la Salle bruyante (ou gorge de la Reka), du haut de laquelle nous parvient le grondement de la Rivière.

Dame Nature a bien fait son travail, le lieu est incroyable, MO-NU-MEN-TAL, et sa visite certainement la plus marquante de notre séjour. Un vrai choc émotionnel face à tant de magnificence, de beauté irréelle et intemporelle.  (NB: encore aujourd’hui, j’ai des frissons en me remémorant cette Découverte, avec un grand D, oui). Bienvenue dans le monde du Seigneur des Anneaux! Dire  que les premiers explorateurs, dont on aperçoit dans quelques recoins sombres les escaliers sculptés par leurs soins, se déplaçaient ici avec pour seule lumière une petite flamme… Brrr , j’en ai froid dans le dos! (Et ils auraient pu y rencontrer un Gollum errant, qui plus est!)

 

/ ! \ N’oubliez pas d’emporter un pull, car quelque soit la température extérieure, la température à l’intérieur reste constante à 12°C tout au long de l’année. Balade  d’environ 3km.

Les photographies sont interdites, n’hésitez pas à en consulter sur l’ami Google pour vous faire une petite image du lieu.

 


road-trip en slovénie, visite de Piran

 

Le retour à la réalité est assez… éblouissant! Le soleil tape, et on quitte définitivement les terres pour rejoindre la côte et le bord de mer… Même que cet après-midi, on ira à la plage! Une  journée, deux ambiances! Je me change discrètement dans la voiture avant de reprendre la route pour Piran, à 45 min de là. Ce matin, on est si proches de l’Italie… Mon coeur se serre, j’ai tellement hâte d’y retourner, et je ferais bien un petit détour par Trieste…! ^^ (La fille qui n’en a jamais assez, haha!)

Revenons à nos moutons slovènes. J’ai préparé rapidement notre visite de Piran et découvert que la ville avait une petite particularité: les voitures y sont interdites! Ce n’est pas pour me déplaire, décidément, ces vacances slovènes nous auront menés de surprise en surprise… et surtout, nous auront aspiré à prendre notre temps, et à souffler! Les adeptes du slow-travel devraient apprécier!

On se gare sur le parking, en haut de la ville, bien indiqué et pour une douzaine d’euros la journée, et on descend à pieds vers le centre-ville, à une quinzaine de minutes de là. (Le parking est desservi par des navettes, mais pour quelques minutes de marche…)

On voit peu à peu s’esquisser la silhouette de la ville, avec sa configuration particulière, située sur sa presqu’île plongeant dans la mer Adriatique.

 

road-trip en slovénie, visite de Piran

 

On a désormais quelques heures devant nous pour découvrir à notre aise les différents points d’intérêt de la ville (la place Tartini, les remparts de la ville datant du XVe siècle et leur sublime panorama sur les toits de Piran, la marina, l’église Saint-George et ses vues sur 3 pays : Slovénie, Croatie et Italie… La liste n’est pas longue, le centre très restreint, l’après-midi nous appartient.

Très vite, je me demande si l’on n’a pas traversé une faille spatiale, tant ici, j’ai l’impression d’arpenter les ruelles italiennes, étroites, colorées, (dés)organisées en un dédale sans fin^^. En même temps, la ville fondée par les romains est, entre-autres au cours de son histoire, tombée sous l’influence de la République de Venise à partir du XIIIème siècle… et en a gardé quelques traces: de belles terrasses, une atmosphère douce et légère, des façades colorées sur lesquelles s’ouvrent quelques persiennes, une architecture vénitienne sublime… Aussi, ici, le slovène n’est pas la seule langue officielle… L’italien l’est aussi! Quel plaisir que de l’entendre chanter à mes oreilles! (Oui, si vous ne l’avez pas encore compris en me lisant ici, l’Italie est un pays que j’affectionne tout particulièrement!)

 

road-trip en slovénie, visite de Piran, atmosphère italienne road-trip en slovénie, visite de Piran, atmosphère italienne road-trip en slovénie, visite de Piran, atmosphère italienne road-trip en slovénie, visite de Piran, atmosphère italienneroad-trip en slovénie, visite de Piran, atmosphère italienneroad-trip en slovénie, visite de Piran, atmosphère italienneroad trip en slovnie, piran , ambiance italienneroad-trip en slovénie, ambiance italienneroad-trip en slovénie, visite de piran

 

On choisit de se diriger tout de suite sur les hauteurs de la ville, et on traverse au passage la place Tartini, de marbre revêtue, qui n’est pas sans évoquer Venise avec ses élégants bâtiments ornés de beaux balcons de style vénitien, ou son lion ailé apposé sur l’une des façades de l’hôtel de ville…

 

place tartini, piran place tartini, piran

 

La blogueuse dépitée qui sommeille en moi regrette de ne pas bénéficier d’une lumière exceptionnelle pour immortaliser les lieux, avec le soleil bien mal positionné haha; la voyageuse, au contraire, z’yeute avec attention les environs, et ce panorama dégagée sur la baie de Trieste.

 

road-trip en slovénie, visite de Piran, vue depuis les rempartsroad-trip en slovénie, visite de piran

 

On se pose dans un snack sur le bord de mer, la chaleur nous coupe un peu la faim (et on a pas mal petit-déjeuné ce matin). On n’a pas forcément couru ces derniers jours (quoiqu’on a beaucoup marché haha), mais pour la première fois depuis le début de notre road-trip, on se sent pleinement détendus, comme si le rythme ralenti de la ville avait percé nos ou plutôt ma carapace de stressée de la vie qui ne sait pas rester inactive. Je resterais bien là, toute l’après-midi, à siroter mon coca en contemplant le remous des vagues. De fait, on se pose un petit moment sur la plage de galets attenante, où l’on se baigne et on tente de rattraper le bronzage montagne (le nez rouge notamment)… On profite de cette journée off, des dernières heures slovènes, de la caresse du soleil sur nos visages, et de ces vacances qu’on a attendu toute l’année tout de même…^^ C’est qu’à Piran, on prendrait vite gout au farniente!

 

road-trip en slovénie, visite de piran road-trip en slovénie, visite de piran road-trip en slovénie, visite de piran road-trip en slovénie, visite de piran road-trip en slovénie, visite de piran road-trip en slovénie, visite de piran road-trip en slovénie, visite de piran road-trip en slovénie, visite de piran, église road-trip en slovénie, visite de piran road-trip en slovénie, visite de piran road-trip en slovénie, visite de Piran road-trip en slovénie, visite de piran road-trip en slovénie, visite de piran road-trip en slovénie, visite de piran

 

L’après-midi s’écoule lentement, doucement… Mais il est désormais l’heure de regagner notre voiture… et de quitter la Slovénie! Une drôle d’émotion nous empreint, mélange de nostalgie, déjà, et d’empressement à l’idée de retrouver cette Croatie que l’on a tant aimée il y a deux ans… et qu’on va durant les prochains jours arpenter sous un angle différent. Direction l’Istrie: une nouvelle aventure commence! On clôt ce premier chapitre, mais un autre s’ouvre et j’ai hâte d’en écrire le récit!

 


 

C’est probablement le dernier article consacré à notre séjour slovène que vous lirez ici. J’espère que vous avez aimé -autant que nous- découvrir ce pays encore quelque peu méconnu, si magique et préservé, qu’il est difficile de résumer en quelques mots, et que mes différents articles ont eu vocation à vous présenter. Encore aujourd’hui, ce pays est probablement celui qui m’a le plus marquée et qui a réussi à surpasser la Croatie dans mon petit coeur 😉 ! Le podium se verra peut-être modifié suite à notre road-trip en Ecosse cet été, qui sait? 

 

road-trip en slovénie, piranpiran, slovenie

 

Vous pouvez aussi aimer...

4 Commentaires

Stephane 25 juin 2018 - 9 h 37 min

belle découverte, je ne connaissais pas, les photos sont sublimes !!!

Reply
Mathilde 27 juin 2018 - 20 h 35 min

Les grottes de Skockan ce fut aussi pour moi une grosse claque et peut être ce que j’ai préféré en Slovénie 🙂 si jamais tu aurais dû attendre 1h il y a une petite balade possible le tour d’un cratère (la ou ça s’est un peu effondré) Je l’ai fais en footing (20 min le tour en courant) le matin car on dormait à côté et ça peut être une idée pour patienter si besoin

Reply
Mathilde 28 juin 2018 - 15 h 55 min

Superbe! J’ai eu l’impression de ressentir la caresse du soleil tant tu m’as embarqué dans ton récit!

Reply
Chloé 1 juillet 2018 - 20 h 49 min

<3

Reply

Laisser un commentaire

Enregistrer mon nom, mon e-mail et mon site web dans le navigateur pour mon prochain commentaire.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies. Accepter