Une jolie journée à Bourges

Ecrit par Chloé 19 décembre 2016
Une jolie journée à Bourges

[Cet article sur Bourges fait suite à une invitation de Berry Tourisme. Je les remercie pour cette invitation qui n’entache en rien ma liberté éditoriale.]

Ah j’aurai tardé à vous parler de Bourges, l’un de mes gros coups de coeur de l’année pourtant! Je pense ne faire aucune review de l’année sur le blog! J’aime bien lire ce genre d’articles sur les blogs que je suis, et pourtant, je ne me passionne guère à les écrire. Je préfère vous faire des petits bilans de mes états d’âme ^^!

Si je devais résumer mon année en trois coups de coeur, je dirais la Sicile (bien sûr), l’Alsace en mai (après avoir été conquise en décembre l’an passé) et Bourges (cette fois-ci sur invitation de Berry Province ). Bon, je ne suis pas allée dans 50 villes non plus, le choix est restreint!^^ Nos autres destinations m’ont (presque) tout autant plus, notez-le, mais s’il faut faire un choix… Je ne sais pas encore ce que me réserve 2017… Tout va dépendre de mes gentilles cervicales, d’Aymeric qui passe son concours, et de nos moyens financiers s’il le réussit ou pas!  J’ai envie de Croatie, de Slovénie (où nous devrions a priori nous rendre cet été, je booke prochainement cela), et encore plus d’Italie. Venise, les lacs, Rome, Vérone, Bologne… Le pays des pasta, des pizza et de la dolce vita me fait toujours autant rêver! (–> Aymeric, si tu passes par ici, ceci n’est pas un appel…)

Bref, une fois encore, mes pensées dérivent. Revenons-en à notre Berry.

Après 24h (bien chargées) à Châteauroux, nous reprenons la route, mais cette fois-ci pour Bourges, accessible par la nationale en environ 1h. Cette petite escapade est la dernière de l’année, et sonne le glas de la rentrée. Les champs défilent, les blés sont dorés… Mes pensées s’évadent vers les semaines passées et futures, les moissons à venir, métaphores à mes yeux de la fin de “l’été”. Le vrai été, celui que j’ai toujours connu, pour avoir enchaîné mes années d’écolière, d’étudiante et de maîtresse. Celui durant lequel le temps n’est pas compté, même si les jours s’égrènent bien trop rapidement. Celui du repos bien mérité après avoir tant donné, mais aussi celui de la transition, du changement vers l’année à venir. Je ne raisonne pas de janvier à décembre, mais de septembre à août, tel est mon calendrier.

Cette journée à Bourges a donc une saveur particulière pour moi… Celle de la fin des vacances.

 

rues de bourges

 

Nous arrivons à Bourges vers 13h. Notre programme sur place est libre, mais Valentin nous a aiguillé sur quelques lieux à découvrir et adresses à tester. La table d’hôtes du Cake Thé (74 Rue Bourbonnoux) me fait clairement saliver, tant pour sa carte que pour son cadre, et on nous l’a bien vendue à Châteauroux…

Mais le lieu est fermé à la fin du mois d’août. Pas de chance! Nous retrouvons alors le même Valentin au 9 (9, rue Bourbonnoux, formule du midi à 13 €). Le cadre est simple, la décoration un peu trop tristounette à mon goût peut-être, mais nous nous régalons et calmons nos estomacs affamés^^!

 

au 9 bourges

 

Nous avons ensuite rendez-vous pour une visite guidée de la Cathédrale, que j’ai demandée. Chez moi, les édifices religieux, c’est comme les musées: je trouve ça beau, mais sans explication, je ne suis pas touchée et l’ensemble reste abstrait.

 

cathédrale saint-etienne de bourges

Joli chapeau, haha!

Le guide nous présente dans un premier temps l’histoire de la ville autour d’une immense maquette installée au coeur de l’Office de Tourisme. Son récit est passionnant, d’autant plus qu’il remonte à l’ère des Bituriges (gaulois), période de l’histoire que j’adore et que j’ai bien revue en l’étudiant avec mes élèves cette année. Mais très rapidement, mon esprit décroche, et la fin de la visite va être un enfer… J’ai du prendre une mauvaise position pour l’écouter, mes épaules se contractent, la douleur se fait sentir, je m’étire, je change de position, je m’asseois, je me relève, j’essaie de prendre quelques photographies, je m’étire à nouveau, je me focalise sur ce problème (qui m’angoisse depuis un moment déjà) et les piétinements et la position “debout, immobile” ne font qu’accentuer le mal. Quand je vous dis qu’au  niveau voyages, cette année a été bien compliquée…

Alors sincèrement, je n’ai pas retenu grand-chose de la visite, j’ai du paraître très étrange aux yeux des autres participants, et j’en suis sincèrement désolée. (Pour eux, et pour moi). 🙁

Le guide nous emmène dans un premier temps aux alentours de la cathédrale, dans le quartier médiéval si charmant avec ses maisons à pans de bois et sa promenade des remparts. Vous connaissez ma passion pour les façades^^! Je suis comblée…

 

rues de bourges rues de bourges rues de bourges rues de bourges rues-bourges-2 rues de bourges rues de bourgescathédrale saint-etienne de bourges

 

Malgré ma fidélité à la Cathédrale d’Amiens (la plus belle, la plus majestueuse, voyons, je vais me faire des amis chez les berruyers, haha); je reste contemplative devant ce chef d’oeuvre d’art gothique qu’est la cathédrale Saint-Étienne (classée patrimoine mondial de l’UNESCO) et le défi architectural qu’elle représentait au Moyen-Âge … L’intérieur, illuminé de dizaines et dizaines de vitraux, est tout aussi incroyable, ne serait-ce que pour son horloge astronomique du XVe siècle, la plus ancienne conservée de France).

 

cathédrale saint-etienne de bourges cathédrale saint-etienne de bourges cathédrale saint-etienne de bourges cathédrale saint-etienne de bourges cathédrale saint-etienne de bourges cathédrale saint-etienne de bourges cathédrale saint-etienne de bourges cathédrale saint-etienne de bourges cathédrale saint-etienne de bourges cathédrale saint-etienne de bourges cathédrale saint-etienne de bourges

 

Je suis un peu dégoûtée, et plus vraiment apte à me balader dans les rues de la ville… Alors nous prenons tout de suite la direction de l’hôtel qui nous a été réservé: le Villa C ****, avenue Henri Laudier. Ma bulle d’air ce jour, et je n’exagère pas! (Ah, si j’avais pensé dire ça un jour d’un hôtel, haha!)

Le stationnement est payant dans la rue puisqu’à deux pas de la gare, mais nous trouvons une place dans un petit parking à 200m de là (vers la rue du Pré d’Eau). J’ai découvert depuis qu’un parking gratuit était proposé à l’hôtel, sur réservation, nous ne sommes pas doués!

Le lieu est tout bonnement très classe, l’accueil chaleureux réconfortant, et la chambre bien fraîche en ce jour caniculaire semble n’attendre que nous. Un (long) bain improvisé à 17h30 m’aide à me remettre d’aplomb. Quel standing! Les chambres ne sont pas si onéreuses que j’aurais pu le penser, car disponibles à partir de 100 euros. Nous ne mettons pas toujours ce prix en vacances, mais pour les petits week-ends en amoureux, on apprécie d’être dorlotés! Pas vous? (Cette fois-ci, nous étions invités donc n’avons pas payé, mais je pense à nos derniers city-trips “privés” –> “han, la blogueuse, elle a changééé!”).

 

hotel villa c bourgeshotel villa c bourges hotel villa c bourges hotel villa c bourges hotel villa c bourges hotel villa c bourges

 

Haha, trêve de flemmardise et de plaisanterie.

Reposée, je me sens beaucoup mieux et d’attaque pour dîner et arpenter le parcours des Nuits Lumières de Bourges. La plupart des restaurants que nous appelons sont ou complets ou fermés en août, nous nous rabattons sur la terrasse de la Gargouille, accolée à la Cathédrale. Je n’ai donc pas de photographies de mon plat à vous proposer, car de nuit, forcément, il n’est pas évident de tirer un cliché correct de son assiette… De toute façon, je ne suis pas convaincue par mon burger au canard. J’ai suivi Aymeric sur le coup, allez savoir pourquoi, alors que je ne suis pas du tout fan de magret. La logique Chloé. Lui se régale, termine mon assiette, et ne cède pas à la tentation d’un dessert. Il aurait dû, ma tartelette est à se damner!

Plus ou moins repus, nous nous laissons alors emporter par un fil d’Ariane bleuté traversant Bourges de part en part, et nous la faisant découvrir sous un autre angle, empreint de douceur et de féérie. Ce spectacle de sons et lumières anime les plus jolies façades et les monuments emblématiques de la ville, j’aime beaucoup… Le parcours est étendu, de sorte à ce que nous ne soyions pas trop nombreux dans chaque site… L’atmosphère est paisible, romantique à souhait, je me sens très détendue en cette soirée fleurant tant les vacances.

 

Nuits Lumières de Bourges Nuits Lumières de Bourges Nuits Lumières de Bourges Nuits Lumières de Bourges Nuits Lumières de Bourges

 

La nuit est longue, ressourçante. Je me réveille en pleine forme, prête à cavaler. Le petit-déjeuner de l’hôtel est digne des plus grandes émissions de Bienvenue à l’Hôtel. (Je suis fan, vous vous souvenez!)

Copieux, fait maison, élaboré à partir de produits locaux, appétissant et coloré… Mémorable! J’attribue un 10 à la qualité des services!

 

hotel villa c bourges hotel villa c bourges

 

Le temps est orageux. A la chaleur étouffante de la veille succède un ciel lunatique et chargé. Nous essuyons même une jolie averse lors de notre balade dans les marais.

Les marais, kézako? A Bourges, tu as bien dit? Dans la ville même?

Il faut savoir que j’ai vécu 6 ans à Amiens, et fait découvrir la semaine précédente à Aymeric les jardins flottants et maraîchers des Hortillonnages, l’un de mes sites favoris, un petit paradis fantasque et privilégié, tiré des contes de fée, oui, oui, et quelque peu insolite, puisque situé en plein coeur de la ville.

Bourges possède les mêmes marais ou presque, puisqu’ils ne s’arpentent pas en barque mais à pieds, et sont donc accessibles aux visiteurs… et aux locaux désireux d’y cultiver,  des jardins ouvriers y ont été aménagés.

L’endroit est incroyable, un dédale de 135 hectares hors du temps, qui me fait définitivement succomber au charme de Bourges.

 

marais de bourges marais de bourges marais de bourges marais de bourges marais de bourges marais de bourgesmarais de bourges marais de bourges marais de bourges marais de bourges marais de bourges marais de bourges marais de bourges

 

Après cette matinée bien remplie, nous regagnons à pieds le centre-ville, à une vingtaine de minutes de marche de notre hôtel, et un peu moins des marais. Il pleut et nous ne sommes pas très couverts, nous mangeons donc assez tôt, et ne sachant pas trop où nous poser, nous décidons de tester le restaurant “Au bureau“, parce qu’il y avait autrefois son homonyme à Amiens. CQFD. Je valide notre choix (rationnel), le cordon bleu maison est une tuerie, et je ne vous mettrai pas la photographie de mon énorme crêpe aux fraises et à la crème chantilly avalée en un rien de temps. (Les fraises, c’est bon pour la ligne, non?)

 

le bureau bourges

 

Nous avons été inspirés, à notre sortie du restaurant, le soleil est revenu!

L’heure du départ approche, mais il nous est inimaginable de quitter Bourges sans avoir au préalable approché de près l’histoire de certains de ses personnages emblématiques: Jacques Coeur, grand noble avant-garde du royaume et du Berry au XVe siècle; et les différents ducs s’étant succédé dans la région. Le billet d’entrée, qui permet de suivre les visites guidées, coûte 7,50 euros mais  avec nos cartes enseignante/étudiant, l’édifice est accessible gratuitement. (également si vous avez moins de 26 ans, ce qui n’est dorénavant plus mon cas, snif!)

L’architecture du palais, ses sculptures raffinées et les détails de ses façades sont exceptionnelles, un régal à photographier, surtout sous cette lumière. Le tri a été looong et fastidieux!

Hôtel de ville au XVIIe siècle, siège de tribunaux et finalement palais de justice à partir de 1820, l’édifice, qui illustre bien l’incroyable personnalité de son bâtisseur, possède une riche histoire… La visite est donc très instructive et intéressante, un véritable plongeon dans l’ambiance du XVe siècle et des méandres de la politique du royaume!

 

palais jacques coeur bourges palais jacques coeur bourges palais jacques coeur bourges palais jacques coeur bourges palais jacques coeur bourges palais jacques coeur bourges palais jacques coeur bourges palais jacques coeur bourges palais jacques coeur bourges

 

 


Les adresses :

Où dormir:

Hôtel Villa C **** avenue Henri Laudier

Où manger:

(adresses que j’ai testées uniquement, liste non-exhaustive donc, n’habitant pas sur place)

* Au 9 (9 rue Bourbonnoux)

* La Gargouille (108 rue Bourbonnoux)

* Au Bureau (6 Rue des Beaux Arts)


Bourges est une ville à laquelle je me suis identifiée, dans laquelle je me suis reconnue, et où je me verrais bien vivre. Une belle ville, avec un charme authentique et ancien, un brin bohême, fleurant la grandeur passée… 

J’espère avoir réussi à vous transmettre mon ressenti 🙂

Belle journée 🙂

Vous pouvez aussi aimer...

12 Commentaires

Ophélie G. 19 décembre 2016 - 15 h 39 min

Très sympa cette journée à Bourges ! xx

Reply
Tiphaine 20 décembre 2016 - 16 h 50 min

Je vais être tout à fait honnête : quand j’ai lu Bourges, je n’ai pensé qu’à une seule chose. Lorsque l’on partait en vacances en Bretagne quand j’étais petite, c’était à peu près l’endroit vers lequel on s’arrêtait pour déjeuner, dans une zone industrielle, un Flunch ou un McDo (j’ai oublié) et je trouvais le peu que je voyais de Bourges gris et moche.
Et en fait non. C’est même très mignon ! Je ne m’attendais vraiment pas du tout à ça !

Reply
Chloé 26 décembre 2016 - 22 h 22 min

Ah, bah tu vois^^ Prochain arrêt pour déjeuner lorsque tu remonteras en Bretagne, comme ça :)!

Reply
Mathilde 20 décembre 2016 - 21 h 00 min

De très jolis photos qui me donne bien envie de redécouvrir Bourges ! J’ai seulement visité sa cathédrale, il y a longtemps, sur le chemin du retour des vacances. En plus il pleuvait donc on ne s’était pas attardé dans la ville !

Reply
Chloé 26 décembre 2016 - 22 h 20 min

L’an prochain alors :)!!

Reply
Julie / hors du temps 21 décembre 2016 - 21 h 04 min

Je ne connais absolument pas Bourges, mais ce que tu me montres me donne envie !
(j’aime beaucoup les villes très moyen-ageuses *_*)
Ah, c’est dommage que tu ne fasses pas de bilans de l’année .. j’aime beaucoup en lire aussi 😛 Mais on va dire que le tien était caché dans cet article !
En tout cas, j’espère que tes problèmes de cervicales s’estomperont … 🙂

Reply
Chloé 26 décembre 2016 - 22 h 20 min

Oui, semi-caché lol! Cette année, c’était un peu compliqué, je fais des travaux chez moi et ne vais me pencher sur le blog que cette semaine! Manque de temps et de motivation donc, mais je lirai les vôtres!
Pour les soucis de dos / cervicales, l’acupuncture me fait du bien, je suis optimiste ^^!

Reply
trek au vietnam 22 décembre 2016 - 10 h 55 min

Un super article. Merci bien pour le partage et ses tres belles photos. Bonne continuation !!!

Reply
Tiphanya 26 décembre 2016 - 17 h 48 min

J’ai aussi découvert Bourges cette année en une journée. Avant c’était juste la ville de mon orthodontiste, du coup, j’ai demandé à ma man de nous y conduire pour connaître autre chose qu’un cabinet dentaire et son parking.
Nous avons beaucoup apprécié, surtout la vue depuis la Tour du Beurre en haut de la cathédrale (ma fille adore grimper en haut des tours et j’avoue que j’y prends goût aussi). Par contre la magie n’est pas vraiment passée avec les marais. Trop de marche pour rejoindre le coeur des marais, ma fille n’en pouvait plus avant meme de commencer. Et il y avait énormément de monde partout.
Par contre, si tu aimes les belles cathédrales flamboyantes, je te conseille Metz. Elle est bluffante et j’ai beaucoup apprécié tout le centre ville (je prépare un billet sur la ville pour janvier).
Et sinon, petite digression, mais ton intro, me motive à faire un bilan cette année encore.

Reply
Chloé 26 décembre 2016 - 22 h 18 min

C’est amusant, on m’a parlé de Metz cet après-midi tiens!
J’attends de lire ton article alors ^^!
Nous ne sommes pas montés en haut de la tour du Beurre, c’est dommage, je suis toujours fan des vues depuis les hauteurs! Mais j’étais à moitié coincée donc :(! Ce sera pour Metz alors lol!

Reply
Cecile 28 décembre 2016 - 18 h 18 min

Et bien en voila une qui mériterai d’être plus connue qu’elle ne l’est Bourge ville que je ne connais que de nom mais tu me donne bien envie d’aller y passer un week-end en amoureux (c’est notre résolution n°1 de l’année 2017 prendre du temps pour nous deux sans nos 3 boulets râleurs 🙂 mais sinon ont les adore si si jte jure !!) merci a toi pour cette chouette découverte je rajoute a ma liste !!

Reply
Cecile 28 décembre 2016 - 18 h 19 min

Bourges avec un S 😉 !! 🙂 🙂

Reply

Laisser un commentaire