20 choses à faire dans le Pas-de-Calais (Hauts-de-France)

Par Chloé
20 choses à faire dans le pas-de-calais, hauts-de-france

Le Pas-de-Calais est peut-être le département des Hauts-de-France que je « connaissais » le moins il y a quelques années, sans raison particulière, pour le coup. Je privilégiais les petites excursions en Picardie, ma région natale, et le « Nord », de manière générale, se résumait à Lille pour moi. Après avoir traversé l’Aisne, la Somme et l’Oise en long, en large et en travers (en réalité, il me reste certainement des dizaines de choses à y découvrir), j’ai changé de cap et pris la direction d’Arras, de Saint-Omer ou des Deux Caps.

J’ai un peu arpenté le département depuis et été plus d’une fois surprise par son patrimoine historique, culturel, et architectural… mais aussi par ses paysages aussi vertigineux que verdoyants !

Avec ses 895 communes, 120 km de littoral, 40 musées et 4 sites classés à l’Unesco, le Pas-de-Calais me tendait (et me tend toujours, il me reste beaucoup à observer) les bras !

Évidemment, surtout, lors d’un passage dans le Pas-de-Calais, n’hésitez pas à passer quelques jours à vous perdre au coeur de la Côte d’Opale. Le nom désigne la région située entre la côte belge et la baie de Somme, face aux falaises du sud -est de l’Angleterre, le littoral du Pas-de-Calais en quelque sorte. La zone est particulièrement étendue et sublime. Elle comprend notamment certains sites incontournables cités et détaillés dans l’article, je pense plus particulièrement au Deux Caps à Boulogne-sur-Mer, Montreuil-sur-Mer, au Touquet ou à la Baie d’Authie. Je lui consacrerai certainement un jour un article détaillé, avec quelques idées de randonnées, comme j’ai pu le faire pour la Baie de Somme, mais aujourd’hui, j’ai choisi de ne pas me centrer sur cet espace uniquement, pour proposer un éventail plus diversifié de sorties et activités dans l’ensemble du territoire.

 

Voici 20 idées de choses à faire dans le Pas-de-Calais. La liste est quelque peu subjective,  n’est pas exhaustive et n’a pas vocation à l’être^^. J’espère juste vous inspirer quelques idées de sorties, de visite… pour vous aider à appréhender un département qui m’a souvent surprise (dans le bon sens du terme) et que j’affectionne tout particulièrement, qu’il soit le vôtre ou pas ! N’hésitez pas à me donner votre avis ou d’autres idées en commentaire : il n’est pas rare que je fasse évoluer et complète au fur et à mesure ce type d’article.

 

visiter le touquet , pas-de-calais

 

 

Je joins à cet article nos vidéos tournées dans le département ainsi que les articles détaillés parfois rédigés au sujet des lieux évoqués.

Pour plus d’informations, direction le site internet de Pas-de-Calais Tourisme ou des Hauts-de-France.

 

Dans le même esprit, vous pouvez relire mes:

Ou flâner sur les blogs de mes compagnons du Collectif des Blogueurs Hdf.

 

Voilà, c’est parti :)!

 

1_ Lever les yeux à Berck

 

Office de tourisme

 

Il n’y a pas forcément 50 choses à visiter à Berck, mais il est agréable de se promener tranquillement les pieds dans le sable et une glace à la main sur la plage de Berck, piquetée de petit cabanons pastels et chatoyants sous les rais de soleil.  De là, on peut également se perdre dans les dunes de la baie d’Authie, longer ses sentiers aménagés, découvrir (comme nous) leur faune et leur flore au cours de d’une visite guidée, et contempler paresseusement le coucher de soleil en apercevant, au loin, quelques phoques si  la marée est basse. Les adeptes de sports nautiques peuvent aussi en profiter pour s’adonner au char à voile. Berck offre donc une jolie parenthèse ressourçante et reposante.

 

caanons de berck, plage

 

Où acheter une glace à Berck?

Le Cornet d’amour22 esplanade Parmentier. Les glaces y sont artisanales, les parfums variés et originaux pour certains (fraise-basilic, beurre de cacahuètes…), et les quantités très généreuses !

 

La ville est cependant aussi très connue pour ses Rencontres Internationales de Cerfs-Volants (présentées ici), un événement incontournable dans les Hauts-de-France… durant près de 2 semaines, près de 500 cerfs-volistes venus  des 4 coins de la planète embrasent le ciel et l’emplissent de couleur et de féerie. Le spectacle est magique et hypnotisant, je ne peux que vous inviter à y participer ! (accès libre)

 

 

 

2_ Traverser les âges à la Coupole, à Helfaut

 

La Coupole est l’un de mes lieux préférés dans le Pas-de-Calais. Ce Centre d’Histoire-Planétarium 3D est officiellement consacré à la seconde guerre mondiale, mais aborde également de nombreuses thématiques qui lui sont liées, de la folie nazie à la conquête spatiale en passant par les sombres années liées à l’Occupation. Le bâtiment, surmonté d’un dôme, est « d’origine ». 55 000 tonnes de béton ont été nécessaires pour bâtir ce monument indestructible destiné à servir de base au lancement de missiles V2 !

Les collections et films présentés sont variés et dynamiques et permettent de rendre l’histoire accessible à tous ! J’ai particulièrement apprécié le planétarium 3D : les images documentaires sont projetées au plafond, sur le dôme de béton de l’ancien bunker… et vous les visualisez, presque allongés sur vos sièges (pour ne pas avoir à vous tordre le cou),  équipés de lunettes spéciales. Cet espace est un vrai plus et on se perd facilement des heures dans l’enceinte de la Coupole !

 

Mon article sur le sujet

La Coupolerue André Clabaux (Mont-à-Car) D210 – 62570 HELFAUT
À 5 km de Saint-Omer.

Site Internet

  • CENTRE D’HISTOIRE Adulte tarif plein : 10 €
  • CENTRE D’HISTOIRE Adulte réduit : 8,50 €  (étudiants et demandeurs d’emploi sur présentation d’une pièce justificative)
  • CENTRE D’HISTOIRE Enfant (6-16 ans) tarif plein : 7 €
  • CENTRE D’HISTOIRE Famille : 22 € (2 adultes + 1 enfant) + 2 € par enfant supplémentaire
  • PLANÉTARIUM Adulte tarif plein 3D : 7,50 €
  • PLANÉTARIUM Adulte réduit : 6 €  (étudiants et demandeurs d’emploi sur présentation d’une pièce justificative, film en 2D)
  • PLANÉTARIUM Enfant (3-16 ans) tarif plein : 6 €
  • PLANÉTARIUM Famille : 17 € (2 adultes + 1 enfant) + 2 € par enfant supplémentaire

 

visite de la Coupole, pas-de-calais, route 62

 

 

3_ Redécouvrir Lens et le Louvre-Lens, et gravir un terril

 

Office de Tourisme

Mes différents articles détaillés sur Lens

 

Lens a été mon plus gros revirement de point de vue dans le Pas-de-Calais. La ville ne me faisait pas forcément rêver, mais je ne m’arrête généralement pas cela. Bien m’en a pris. Lens connaît un regain de dynamisme depuis quelques années et tire aujourd’hui son épingle du jeu ! 2 jours ne sont pas de trop pour appréhender la ville et son bassin, à travers leur patrimoine minier notamment. Je pense aux visites guidées de la cité Saint – Théodore ou aux petites balades sur les terrils (prononcer « terris ») jumeaux de Loos en Gohelle, sur le site du 11/9 … quand il ne s’agit pas d’y prendre l’apéro ! (Ces apéros originaux et conviviaux sont organisés tous les derniers vendredis du mois dans des lieux différents mais toujours insolites, sur inscription préalable auprès de l’office de Tourisme. Si comme moi, vous ne consommez pas d’alcool, des limonades sont également proposées 😉 !)

Pour ce, nous avons également participé cette année aux fêtes de la Sainte – Barbe, un événement riche en émotions.

Qui dit Lens, dit également… football… et stade Bollaert évidemment ! Ce dernier se visite plusieurs fois par an (je vous en avais parlé ici)… mais rien ne vaut l’ambiance d’un soir de match dans son enceinte. Y chanter, une fricadelle à la main, les Corons de Pierre Bachelet ou la Lensoise sur l’air de la Marseillaise est toujours un moment fort… (même si je n’ai pas encore eu la chance de voir le stade prendre feu sur un but lensois).

 

 

Enfin, croyiez-vous que j’allais oublier le Louvre Lens , le 3e musée de France ? Ce petit bijou à l’architecture atypique et ses expositions permanentes et temporaires (présentées ici, là ou là) plus intéressantes et qualitatives les unes que les autres ?  Bref, vous l’aurez compris, mes différents passages à Lens m’ont laissée très enthousiaste !

 

 

musée louvre-lens, pas-de-calais

 

 

Où manger à Lens? 

 

Visiter Lens, c’est aussi l’occasion de découvrir de très belles adresses, uniques en leur genre :

  • Al Fosse, pour manger et déguster des spécialités locales. L’adresse est un véritable coup de cœur, tant pour sa décoration à l’ancienne que pour sa carte en ch’ti.

J’ai bien évidemment cédé à chaque passage à l’appel de la carbonade flamande. Cette mitonnée par l’établissement est une tuerie ! Les desserts sont tout aussi gourmands !

https://www.alfosse7.fr/

Ouvert 7 jours sur 7, tous les midis et les jeudis, vendredis et samedis soirs.

94 Boulevard Henri Martel, 62210 Avion-  03 21 43 06 98

  • Le Galibot : le restaurant bistronomique situé au rez-de-chaussée de l’hôtel Louvre-Lens.  De l’entrée au dessert, tout est généralement  parfait, dans cette cuisine régionale revisitée et surtout concoctée à base de produits frais et locaux… On apprécie quant à nous de plus en plus ce type d’adresses !

L’atmosphère est à la fois chaleureuse et très chic, avec sa décoration industrielle et sa cuisine semi-ouverte…  Le personnel est également souriant et aux petits soins, on ne peut donc que vous recommander l’adresse ! A noter : la brasserie est accessible aux non-résidents de l’hôtel

GALIBOT2 rue la Bruyère62300 Lens
03 66 98 10 41

 

  • Chez Babcia, pour un voyage instantané en Pologne

L’adresse est incroyable et unique en son genre ! Le dépaysement y est garanti, tant par la décoration que par la carte ! C’est bien simple, vos sens ne sauront plus où donner de la tête.

Aucun détail n’est épargné : mur de photographies de mémés, poupées gigognes, foulards et autres objets polonais à l’entrée, serveur vêtu de costumes traditionnels, nappes fleuries…  L’atmosphère est aussi singulière que conviviale ! L’ensemble est chatoyant et la bonne humeur assurée… surtout si vous venez un samedi soir un dimanche après-midi. Des musiciens prennent alors le contrôle, interprétant nombre de chants et polkas telles que Kalinka ou le Pouki Zouki! Ce repas a été plus que mémorable !Les assiettes sont copieuses, et délicieuses ! Prévoyez un doggy-bag, cependant 😉 ! Je vous recommande l’adresse les yeux fermés ! (La preuve, nous y avons envoyé les parents d’Aymeric sans hésiter en guise de cadeau de Noël !)

Ouvert du mardi au dimanche. Menus à partir de 24 euros (entrée /plat ou plat/dessert)

13 rue Decrombecques, 62 300 Lens

Site internet : https://commechezbabcia.eatbu.com/?lang=fr

 

lens, que faire

 

 

4_Longer les remparts de Montreuil-sur-Mer

 

Office de tourisme

 

Etablie au sommet d’une colline, au cœur de ses murailles, Montreuil – sur – Mer serait l’une des plus jolies villes de la Côte d’Opale et du Pas-de-Calais plus généralement. Cependant, contrairement à ce que son nom laisse supposer, le petit bourg médiéval ne se situe pas au bord de la mer ! (En réalité, il constituait autrefois, avant que la Canche ne s’ensable, un port maritime important .)

Sa citadelle, ses remparts depuis lesquels on domine la ville basse et les environs, et ses ruelles parfois pavées lui confèrent un charme désuet. Parmi elles, ne manquez pas la rue du Clape-en-Bas, l’une des plus pittoresques, ou celle de la Cavée Saint-Firmin apparut dans certaines adaptations cinématographiques des misérables. Bref, Montreuil – sur – Mer serait là encore une excursion ou étape incontournable lors d’un passage dans le Pas-de-Calais.

(Gratuit)

 

5_ Voguer  au coeur des marais de Saint-Omer

 

Office de Tourisme

 

Je ne connais pas vraiment Saint-Omer (nous avons arpenté ses alentours, mais pas la ville elle-même^^), mais je vous promets d’y remédier ! La petite cité semble posséder un riche patrimoine culturel, entre sa cathédrale de style gothique richement ornementée, son musée de l’hôtel Landelin (musée des Beaux-Arts et musée de l’Histoire de la ville) ou sa prison de la motte castale. Nous ne pouvions cependant faire l’impasse sur la particularité de Saint-Omer, qui lui confère tout son charme et son unicité : ses marais !

Le marais audomarois s’étend en effet sur plus de 3700 ha et 15 communes. Zone humide exceptionnelle, il a été désigné en 2013 réserve de Biosphère par l’Unesco. Bref, vous ne devez pas manquer d’y faire un petit tour si vous décidez de visiter Saint-Omer ! Il est possible de l’apprécier en vélo, ou comme nous, en bateau ! Pour ce, nous avons embarqué à bord de barques électriques chez  Isnor à Clairmarais. Il est aussi possible d’opter pour une barque ou un canoë. La petite croisière est agréable, un peu hors du temps et permet d’approcher la faune et la flore des marais.

 

Quelques clichés par ici

3 rue du marais- 62500 CLAIRMARAIS

Site Internet

Adultes: 12 euros – Enfants: 10 euros

Une balade dans le marais audomarois avec O’MARAIS by Isnor, Route 62

 

6 _ Appréhender les différents aspects du Touquet

 

Office de tourisme

Le Touquet-Paris-Plage est LA station balnéaire de référence du nord de la France (et l’était avant même qu’un certain politicien originaire du coin ne soit nommé président^^), et est certainement la plus chic d’entre elles, ce qui lui a valu le surnom de « perle de la Côte d’Opale » ou de «Jardin de la Manche ».

 

visiter le touquet , pas-de-calais

 

Au-delà de son aspect/côté un peu surfait, le Touquet ne manque pas d’attraits. Il est certes agréable de flâner dans son centre-ville ambiance années folles, et de découvrir, au passage, son petit phare (haut de 55 m tout de même)… mais je préfère ses espaces plus nature et authentiques : sa longue plage, ses dunes à perte de vue, où son Parc naturel de la Baie de Canche, idéal pour flâner à pieds ou à vélo. (Vous y croiserez peut-être même des phoques !).

Le Touquet est une ville très balnéaire et un lieu incontournable dans le Pas-de-Calais, que vous pourrez pourquoi pas parcourir lors de son Enduropale, une course motocycliste qui se déroule chaque année.

 

Gratuit

 

visiter le touquet , pas-de-calais

 

7_ Se recueillir au Mémorial de Vimy /Idées de visites autour de la Première Guerre Mondiale

 

Le Mémorial National du Canada à Vimy est situé sur la crête éponyme, là où des milliers de soldats canadiens ont perdu la vie durant la première guerre mondiale, lors d’une bataille cruciale et sanglante, qui a eu lieu du 9 au 12 avril 1917. Le site rend hommage, comme son nom l’indique, aux combattants canadiens décédés au cours de cet affrontement. Leur nom est ainsi inscrit sur les parois de la structure. Le monument est également orné de figures allégoriques représentant la paix, l’honneur, l’espérance…

Psst : en parlant de mémorial… à 15 minutes de Lens, l’Anneau de la Mémoire rassemble depuis 2014 les noms de près de 580 000 soldats tombés sur le territoire du Nord-Pas-de-Calais durant la première guerre mondiale. Le lieu est impressionnant. L’Anneau s’étend sur plus de 345 m de béton et son architecture singulière évoque la fraternité.

Accès libre

 

anneau de la mémoire, pas-de-calais

 

D’autres visites autour de la première guerre mondiale dans le Pas-de-Calais ?

 

  • La Carrière Wellington à Arras
  • A deux pas de Vimy et de la colline de Lorette, le centre d’Histoire du mémorial permet de comprendre à travers différents objets, films et photographies, l’ampleur du conflit dans le Nord-Pas-de-Calais
  • La Nécropole nationale de Notre-Dame de Lorette, la plus grande nécropole nationale française
  • Le musée Jean et Denise Letaille Bullecourt 1917, qui regroupe une collection unique d’objets retrouvés sur le champ de bataille par ce couple d’agriculteurs
  • Le cimetière militaire allemand de la Maison Blanche-Neuville-Saint-Vaast

 

 

8_ Découvrir les espèces des Jardins du Pas-de-Calais

 

Il y a 2 ans, j’ai adoré explorer ( et vous présenter) les jardins de l’Aisne. Cette année, je comptais flâner dans certains du Pas-de-Calais, mais le confinement en a décidé autrement ! Peut-être cet été ? Parmi eux, j’ai repéré les jardins de Penin, Séricourt, Bergueneuse ou Chériennes… (Oui, faire des choix se révèle parfois assez compliqué !) Je vous en parlerai un peu plus lorsque j’aurai pu concrétiser ce projet !

 

 

 

9_ Prendre un peu de hauteur dans le beffroi d’ Arras

 

Office de Tourisme d’Arras

 

J’ai visité Arras en hiver il y a un an et demi et hâte d’en faire de même en été, pour mieux profiter de la douceur de vivre du pays et de la bouffée d’oxygène qu’offre le pays d’Artois.

Capitale historique et administrative du Pas-de-Calais, Arras n’est pourtant pas la plus grande ville du département, ou du moins la plus peuplée ! À 45 km de Lille, Arras est un petit joyau, une jolie parenthèse culturelle, architecturale… et festive !

La ville organise en effet chaque année de nombreux événements, dont les plus célèbres sont, vous vous en doutez peut-être, le Main Square Festival, qui se tient chaque année durant 3 jours dans l’enceinte de la citadelle avec à l’affiche, certains des plus gros artistes du moment ; et le marché de Noël, l’un des plus gros du Nord de la France avec celui d’Amiens, installé chaque année également sur la Place des Héros.

Je vous en avais d’ailleurs parlé ici. Arras est vivante, dynamique, colorée, gourmande… Vous ne pouvez pas visiter le Pas-de-Calais sans vous y arrêter ! Sur place, j’ai particulièrement apprécié la visite des boves et du Beffroi. (Même si ce jour-là, on n’y voyait pas 5 m , la chance et moi… !) La prochaine fois, je ne manquerai pas de filer vers la carrière Wellington, le site emblématique retraçant l’histoire de la bataille d’Arras de 1917, le musée des Beaux-Arts ou la citadelle Vauban.

 

 

Où manger à Arras ?

 

  • la Marquise, à deux pas du marché de Noël de la place des héros, 10 rue des Petits Vieziers . Le cadre est intimiste et chaleureux, les propriétaires dynamiques et souriants…  La carte est courte, de qualité, et élaborée à base de produits frais et de saison… Tout ce que j’aime, en quelque sorte ! Les assiettes sont quant à elles raffinées, généreuses… et savoureuses… Quand chaque bouchée se révèle être un plaisir, que peut-on demander de plus ?
  • L’Entre-Nous, 43 Grand’Place, 62000 Arras, pour des plats à la présentation raffinée, qualitatifs, gourmands et typiques de la région ! La décoration, mélange d’ancien et de modernité, est chaleureuse et accueillante… Un petit côté cocon !

 

visiter le marché de Noël d'Arras, Pas-de-Calais, Hauts de France

Marché de Noël d’Arras

 

10_ Perdre le souffle aux Deux Caps

 

Office de tourisme

 

Le Cap Gris-Nez et le Cap Blanc-Nez  sont en phase de monter sur le podium de mes lieux préférés dans les Hauts-de-France. En réalité, je n’ai jamais vraiment réfléchi au sujet, ils en font certainement déjà partie !

Il faut dire que les Deux Caps, leurs immenses falaises, leurs airs de bout du monde (ou du moins, les points du littoral français les plus proches de l’Angleterre), leurs vertes étendues et leur panorama à se damner… couperaient le souffle aux plus récalcitrants !

 

cap blanc-nez-, pas-de-calais

 

Divers sentiers de randonnée permettent de sillonner les alentours du Gris-Nez, ou de rejoindre le Cap Blanc-Nez, un peu plus au nord-est, à 2 pas d’Escalles. Du haut de ses 134 m d’altitude (contre 49 pour le Gris-Nez), il offre un magnifique panorama à 360° sur la baie de 800, les collines du boulonnais, la plaine flamande, et, par temps clair, les falaises de Douvres.

L’ensemble, classé au titre de « Natura 2000 », possède une faune et une flore exceptionnelle… et offre une parenthèse ressourçante et hors du temps. Les amoureux de slow-travel ou de slow-life apprécieront !

 

wimereux, plage, pas-de-calais

Wimereux

 

Et aussi, autour des Deux Caps ?

Honnêtement, j’écrirai plus tard un article détaillé à ce sujet, mon ami Pierre est sur le coup pour m’aider ! Autour des Deux Caps , ne manquez pas d’admirer le long déclin du soleil sur la plage de Wimereux, de flâner sur la plage d’Ambleteuse, d’observer au passage le blockhaus du cran aux oeufs, vestige du mur de l’Atlantique ; de musarder dans la Baie de Wissant ou le village d’Audresselles ; d’explorer les différents sentiers de randonnée …

 

Quelques photographies ici

Gratuit

 

coucher de soleil, les deux caps

 

 

11_ Arpenter les entrailles du blockaus d’Eperlecques (+ autres visites autour de la Seconde Guerre Mondiale)

 

Le blockaus d’Eperlecques a été classé monument historique en 1985. Cet immense et authentique bunker implanté au cœur de la forêt éponyme a été construit par l’Allemagne nazie dans le but, comme la Coupole citée plus haut, de servir de base de lancement aux missiles V2 visant Londres et le sud de l’Angleterre. La visite en plein air permet d’en apprendre plus sur les tenants et aboutissants de ce projet à travers un parcours sonorisé autour et à l’intérieur de la forteresse !

La visite est instructive et interactive, obligatoire si vous vous intéressez un peu à la Seconde Guerre Mondiale et à l’histoire du Pas-de-Calais !

 

Quelques photographies de notre visite par ici

Rue des sarts- 62910 Eperlecques

Site Internet

Individuel adulte: 10,00 € -Individuel enfant (de 8 à 14 ans): 6.50 €

 

 

De nombreux autres sites permettent d’appréhender l’histoire du Pas-de-Calais durant la Seconde Guerre Mondiale, je pense notamment à :

 

  • La batterie Todt
  • Le musée 39-45 à Ambleteuse, à quelques kilomètres de Boulogne-sur-Mer
  • La forteresse de Mimoyecques (base missile V3)

Le sujet, vous l’aurez peut-être compris, me passionne, et je n’hésiterai pas à vous présenter ces différents lieux lorsque je les aurai à leur tour découverts.

 

Blockhaus d’Eperlecques, Route 62

 

12_ Saluer le dragon de Calais

 

Office de tourisme de Calais

 

J’avoue ne jamais être allée à Calais, bien que mes parents m’aient plus d’une fois encouragée à faire le déplacement. (Il me semble y avoir pris un ferry pour l’Angleterre, une fois !)

Je n’aurais donc pas de conseil particulier/précis à vous donner, si ce n’est, bien évidemment, de filer voyager et porter un nouveau regard sur la ville sur le dos de son attraction principale depuis quelques mois : le dragon de Calais, un monstre mécanique monumental ! Une visite insolite, un peu folle et même un peu féerique, non ? Au passage, vous pourrez peut-être visiter la Cité de la Dentelle, l’hôtel de ville et son beffroi, ou le phare de Calais !

Et vous, connaissez-vous Calais ?

 

13 _ Arpenter la région en 2 CV

 

Les États-Unis ont leur route 66, la France a sa route 62 ! (Je vous l’avais présentée ici). Les singuliers véhicules loués par la compagnie Les Belles Echappées permettent de circuler sur les routes du Pas-de-Calais de manière insolite et décalée, et d’admirer sous un autre angle les petits coins oubliés des environs de Saint-Omer, mais pas que ! Solex et vans sont ainsi proposés ; nous avons quant à nous opté pour une balade en 2 CV.

Cette dernière, s’est révélée au passage beaucoup plus confortable que je ne l’aurais imaginé. La prise en main épique offre de jolis souvenirs ; la balade à notre rythme, de chouettes découvertes ! Pour être tout à fait honnête, le tarif est plus élevé que celui du solex ou des autres activités jusqu’à présent énoncées dans cet article , mais il se partage et le moment est unique et mémorable (on ne fait pas cela 50 fois dans sa vie !). Lors de notre passage, nous avons constaté que l’établissement accueillait énormément d’entreprises, ou de groupes pour des enterrements de vie de jeune fille ou de garçon, par exemple 😊 !

 

Quelques photographies de notre balade par ici: 

Ferme de l’Abbaye 1 voie communale des murs , 62500 Clairmarais

Site Internet

Tarif de notre balade: 159 euros. En Solex: 20 euros, tandem: 24 euros…

 

Balade avec les belles échappées, autour de Saint-Omer, Clairmarais, route 62

 

14_ Faire une escapade artistique à Boulogne-sur-Mer

 

Office de Tourisme

 

Outre le controversé Nausicaa, l’attraction – phare de la ville, Boulogne-sur-Mer ne manque pas d’atouts et j’ai bien envie d’y retourner pour mieux appréhender ses incontournables : ses remparts du XIIIe siècle ou ses monuments historiques tels que la basilique Notre-Dame et sa crypte. Cette dernière, couverte de scènes figuratives et de décors peints , forme un labyrinthe immense et est d’ailleurs la plus grande en France !

 

Qui dit Boulogne-sur-Mer dit également street-art : depuis quelques années, de nombreux artistes sont intervenus sur les murs de la ville, et ont redonné quelques couleurs à celle-ci ! J’ai pu observer de très belles œuvres sur les réseaux sociaux et hâte de les contempler de visu !

 

A voir également à Boulogne-sur-Mer : le Château – Musée, le premier château-fort bâti sans donjon, à l’intérieur duquel se trouve un musée d’art et d’histoire.

 

 

boulogne-sur-mer, pas de calais

 

 

15 _ Ne pas manquer la Cité des Electriciens à Bruay-la-Buissière

 

Site internet

Construite au XIXe siècle par la Compagnie des mines de Bruay pour loger les familles de mineurs travaillant dans la fosse numéro 2, la Cité des Electriciens est un exemple parfait de l’architecture des premiers corons et permet d’appréhender la progressive évolution de l’habitat ouvrier au XIXe siècle. Si le sujet vous intéresse, n’hésitez pas à visiter le centre Lewarde ou la cité minière de Pecquencourt dans le Nord.

Toute en briques et en tuiles flamandes, la Cité des Electriciens a été récemment réhabilitée et accueille aujourd’hui 2 centres d’interprétation, abordant évidemment des thématiques liées au monde minier ; des espaces pour résidences d’artistes, mais également des hébergements touristiques et des logements sociaux.

Le lieu a fait l’unanimité chez mes amis blogueurs et sera l’une des priorités de notre prochaine venue dans le Pas-de-Calais ! Et vous, l’avez-vous déjà visité ?

 

16_ Découvrir la faïence de Desvres (Musée de la Céramique)

 

Site internet

Etabli au sein d’un bâtiment quelque peu singulier, à l’architecture moderne, le musée de la Céramique permet d’appréhender l’histoire de la faïence de Desvres, une aventure industrielle et un savoir-faire local exporté dans le monde entier, à travers une collection de vidéos, d’objets, et de témoignages digne de ce nom ! La faïence de Desvres a fait la renommée de la ville et du Pas-de-Calais durant des années, et je ne peux que vous inviter à vous pencher sur ce pan de l’histoire culturelle et des traditions de la région.

 

17 – Se faire conter Béthune

 

Office de tourisme

Nous avons découvert cette jolie cité de 25 000 habitants implantés à une quarantaine de minutes d’Arras lors de son marché de Noël, l’un des plus célèbres de l’Artois, qui est très charmant au demeurant. La Grand-Place revêt alors un costume de conte de fées, peut-être est-ce l’occasion de visiter Béthune et son petit beffroi, classé à l’Unesco ? La visite guidée de ce dernier permet de revivre l’histoire de Béthune à travers les siècles et les conflits… et de bénéficier d’une vue quelque peu vertigineuse sur le centre-ville !

Autre moment incontournable dans l’année, le festival Béthune Rétro, auquel j’espère un jour assister ! Une déferlante vintage et bariolée prend alors possession des rues de la ville pour un moment festif et haut en couleurs !

marché de Noël de Béthune, Pas-de-Calais

 

Où manger à Béthune ?

 

Sojun mêle cuisine asiatique et européenne ! La carte est courte, gage de qualité, mais multiculturelle ; les plats concoctés maison et élaborés à base de produits locaux. De plus, des alternatives veggie et sans gluten sont proposées aux désireux.Le cadre est planté, dans un décor sobre et apaisant. Aymeric a adoré ses nems-welsh , et moi mon pad-thaï copieux et savoureux à souhait !

https://www.facebook.com/sojunbethune/

16 rue Eugene Haynaut, 62400 Béthune, France

 

Où dormir à Béthune ?

 

Nous avons séjourné dans l’une des résidences des Béthunoises et je ne peux que vous conseiller l’établissement. Il est possible d’y réserver, selon vos préférences, une chambre, un gîte ou un studio. Le notre, orné sur le thème de la colombophilie, était tout bonnement magnifique ! Un vrai petit nid douillet et cosy ! J’ai adoré l’attention portée à la décoration et l’ensemble des petits détails qui s’y référaient. J’ai tout autant apprécié la baignoire à remous, la localisation en plein cœur de Béthune, et les équipements (kitchenette, parking, sèche-cheveux…)

http://www.lesbethunoises.com/

A partir d’environ 75 euros la nuit

 

 

18 _ Piloter un vélo-rail au Pays de Lumbres

 

L’activité, qui consiste à pédaler un petit véhicule sur une voie équipée de rails, et plaisante et amusante ! Dans le Pas-de-Calais, vous ne pourrez vous y initier qu’au Pays de Lumbres, au départ de Nielles-les-Bléquin.

La balade insolite à travers les bois et accessibles à tous, est conviviale et très agréable, par exemple, pour meubler un dimanche après-midi ensoleillé ! Des tables de pique-nique et un point de restauration permette même d’y déjeuner… Je dis ça, je ne dis rien…  (Après, je ne suis certainement pas la seule à avoir cette idée !) ^^

 

Article

Pass 5   :  5 personnes,  1 rando-rail de 2 personnes  et  un rando rail avec 3 personnes   (4 pédaleurs nécessaires ) : 45€ – Pass  4 personnes 1 rando-rail : 28€ – Pass 3   personnes1 rando-rail : 25€  –Pass 2  personnes 1 rando-rail : 22€

Nielles-Lès-Bléquin 62380

Site Internet

 

balade en vélo-rail (au pays de Lumbres)

 

 

19_ Faire une pause british au Château d’Hardelot

 

Situé dans la commune de Condette , le  château-fort d’Hardelot a été restauré par 2 aristocrates anglais au XIXe siècle, d’où ses allures de manoir Tudor !

L’intérieur serait sublime !

Il abrite notamment le Centre Culturel de l’Entente Cordiale, qui retrace l’évolution des relations franco – britannique au cours des siècles ; et est bordé de jardins à l’anglaise et d’un petit lac pour des balades bucoliques ! Vous l’avez peut-être compris, je ne l’ai encore jamais visité, mais s’il apparaît sur ma liste, c’est que j’ai bien l’intention d’y remédier !

NB : des spectacles y sont parfois organisés

 

https://chateau-hardelot.fr/

Possibilité de le visiter via une visite guidée ou via une visite libre. 3€ par personne et gratuit pour les enfants.

 

 

20_ Visiter une brasserie pour pourquoi pas déguster une bière locale

 

Qui Hauts-de-France dit brasserie, il serait dommage de visiter le département sans s’intéresser à l’une d’elles ! J’imagine que plusieurs d’entre elles ouvrent leurs portes au public, comme la brasserie Quentovic à Beaurainville ou la Brasserie Saint-Germain à Aix-Noulette, mais nous avons quant à nous plutôt apprécié notre découverte de celle du Pays Flamand à Balringhem.

Fondé en 2006 par 2 amis d’enfance, le lieu propose une vaste gamme de bières élaborées à base de matières premières issues de la filière régionale. Certaines ont même reçu un prix, et pas n’importe lequel : la bière « Anosteke saison » a ainsi été élue meilleure bière du monde par le Wolrd Beer Award. Je ne bois pas d’alcool mais trouve toujours instructif de découvrir les processus de réflexion et de conception autour d’une « simple bouteille ». La visite accompagne bien évidemment d’une dégustation plutôt généreuse !

Article

Site Internet

Visite et dégustation SUR RENDEZ-VOUS, pensez à réserver, 6 euros

425 Rue André Plockyn, 59173 Blaringhem

 

visite brasserie pays flamand, anosteke, flandres, route 62

 

 

Et aussi, dans le Pas-de-Calais :

 

  • Randonner sur la Via Francigera, qui débute à Calais et traverse le département jusque Rocquigny, en passant par l’abbaye de Licques, la grotte d’Acquin-Weslbécourt
  • Pour les enfants:  le Laby’parc de St Josse sur Mer à côté du Touquet. et le parc de Bagatelle à Merlimont

 

 

J’espère que ces quelques pistes vous plairont et vous inspireront, n’hésitez pas à me faire part de vos propres idées 😊 !

 

Si l’article t’a plu, épingle-le sur Pinterest :

 

choses à faire dans le pas-de-calais , hauts-de-france choses à faire dans le pas-de-calais , hauts-de-france choses à faire dans le pas-de-calais , hauts-de-france

15 Commentaires
2

Vous pouvez aussi aimer...

15 Commentaires

Flahaut 18 avril 2020 - 21 h 09 min

Une autre idée de chose insolite à faire dans le Pas de Calais: se perdre dans un labyrinthe de maïs et profiter de jeux de plein air dans le seul parc de loisirs nature de la région : le Laby’parc de St Josse sur Mer à côté du Touquet.

Reply
clara 20 avril 2020 - 11 h 12 min

Ça l’air sacrément marrant le vélo rail ! très bel article sur ta région, c’est vrai qu’on est souvent tenté d’aller voir ailleurs que chez soit, mais au final il y a tellement de choses à voir 🙂

Reply
Corine 20 avril 2020 - 17 h 54 min

GENIAL cet article ! Je le mets direct en favoris pour mes futures expéditions régionales.

Reply
Véronique THORIS 23 avril 2020 - 18 h 02 min

Un lieu très sympa, avec un ambiance d’un autre temps :
https://www.st-joseph-village.com/

Reply
QUINTELIER José 23 avril 2020 - 20 h 55 min

super bien fait à bientôt pour une visite

Reply
11bouge 25 avril 2020 - 11 h 29 min

Belle sélection des lieux incontournables dans le Pas-de-Calais. Sur 11bouge, nous parlons souvent de nos voyages en famille dans le monde, mais il ne faut pas oublier les sites magnifiques proches de nous ! Merci pour ce beau texte.

Reply
Itinera Magica 27 avril 2020 - 19 h 27 min

Bravo pour cet article, je trouve le format génial, je suis hyper convaincue. C’est vraiment tentant et ça me donne envie de refaire un tour dans ce département que je connais très mal, mais tu m’as emportée ! merci pour cette belle inspiration !

Reply
Franck Hericourt 30 avril 2020 - 14 h 03 min

Autre possibilité de découvrir Saint-Omer et même le marais, le gyropode segway.C’est facile, ludique, écologique et en cette période en toute sécurité par rapport au covid

Reply
Adélaïde 23 juin 2020 - 23 h 02 min

Je trouve ça trop bien de valoriser le tourisme de France, je veux dire on vit dans le pays le plus visité au monde et rare sont ceux d’entre nous qui le voient avec l’œil d’un touriste. C’est dommage, tellement de belles choses ! T’es photos sont superbes, merci de ton article !

Reply
Chloé 25 juin 2020 - 18 h 46 min

Merci Adélaïde!
C’est vrai qu’on vit dans l’un des plus beaux pays du monde , avec des régions possédant chacune leurs spécificités, et on a parfois tendance à l’oublier!

Reply
Sabrina 9 juillet 2020 - 12 h 09 min

Très beau reportage qui donne vraiment envie de découvrir ou re découvrir cette belle région Merci beaucoup.

Reply
Chloé 27 juillet 2020 - 8 h 54 min

Merci Sabrina!

Reply
Lyse 22 août 2020 - 21 h 26 min

Super article merci !! J.ai 19 ans et avec une amie on cherche des sorties sympa et pas cher et cet article nous a bien aidé. Si vous avez d.autres idées n.hesitez pas à me le dire. Merciii

Reply
Georgevail 19 juillet 2020 - 22 h 45 min

Je suis originaire de Picardie et ce très beau reportage donne envie de visiter cette partie de France. Merci pour toute cette documentation.

Reply
Chloé 27 juillet 2020 - 8 h 54 min

Il faut, il faut :)!Merci à vous!

Reply

Laisser un commentaire

Enregistrer mon nom, mon e-mail et mon site web dans le navigateur pour mon prochain commentaire.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies. Accepter