Week-end sur la Côte Belge

Par Chloé
Week-end sur la Côte Belge

Fin mars 2018,

 

Prenez deux couples d’amis, saupoudrez de rires, de découvertes, de gaufres et de légèreté, vous obtiendrez un week-end belge en toute sérénité^^ !

La courte énumération est un peu réductrice de notre week-end presque parfait, mais il y a certains instants qu’on choisit parfois de ne pas dévoiler…

Ce petit séjour entre amis était prévu depuis un petit moment déjà, suite à l’invitation de Holiday Suites à tester l’un de leurs établissements. Je ne sais pas si vous connaissez la marque ? Pour être tout à fait honnête, nous n’en avions personnellement jamais entendu parler avant nos échanges de mails. Il s’agit d’un ensemble d’hébergements situés sur la Côte d’Opale et la bétonnée côte belge^^ ! J’avais le choix de la date et du logement, et nous avons posé nos valises à Blankenberge … Une position stratégique, à deux pas des dunes, et à mi-chemin entre Bruges et Ostende, les deux villes que nous désirions arpenter. C’était pour ma part mon deuxième passage à Ostende, et le troisième à Bruges (je ne m’en lasse pas) ; mais Aymeric, Marie et Guillaume ignoraient tout de notre destination.

——

 

 

Vendredi, 17h, clap de fin de semaine, retour à l’appart ‘… Goûter à la hâte, j’engouffre une tartine de pâte à tartiner maison.  A cet instant, mon cœur balance entre lassitude pré-week-end et impatience. Un soupir. Je jette à nouveau un œil sur la météo pessimiste annoncée pour demain. On fourre quelques affaires dans une valise, on embarque la petite famille (les chats et le toutou) chez mes parents, et nous voilà partis ! Un peu plus de 2h30 de route nous séparent de notre destination, on a décidé de contourner Lille par Saint-Amand… Lille, vendredi soir… On a testé une fois, et on a bien retenu la leçon ! Le jour tombe rapidement, la journée a été sombre et froide. Je peine quelque peu à me réchauffer, le nez pris, la voix cassée, j’ai fini ma dernière heure de classe avec mon manteau. Je couve peut-être quelque chose… Le week-end s’annonce sous de beaux augures, ahem. Le trajet nous paraît plutôt rapide, il faut dire qu’on s’est plutôt bien ambiancés sur fond d’années 80 avec Nostalrie (je le prononce à la flamande)… On arrive en début de soirée à Blankenberge, Google Maps nous mène sans difficulté à notre destination. Pour le coup, nous aurions pu nous débrouiller sans, Holiday Suites nous avait envoyé un mail contenant toutes les informations nécessaires pour  gagner notre appartement. Mais je me répète, on est vendredi, et à cette heure, j’ai débranché mon cerveau !

 

Holiday Suites Blankenberge

 

On accède au lounge de l’établissement via le code qui nous a été communiqué dans le même courrier, et on récupère facilement nos clés dans l’enveloppe qui nous est adressée à l’entrée. Eh bien, on loge au 8ème étage, la vue promet d’être intéressante ! Marie et Guillaume ne sont pas encore arrivés… Le Havre, ce n’est pas tout près ! Mon –notre- épuisement commence à se faire sentir, on décharge les sacs à la hâte et on ouvre les portes de notre logement de fortune pour le week-end ! Suspense… Dans l’ombre, on discerne les premiers contours de notre petit nid douillet, pour le moment frisquet, le chauffage n’ayant pas encore été allumé^^ ! Interrupteur enclenché. Aymeric découvre alors que nous ne dormons pas à l’hôtel mais dans un véritable petit appartement. C’est beau de se sentir écoutée ! Le séjour est grand –parfait pour 4 personnes, on n’empiètera pas sur les affaires des uns et des autres-, équipé d’une petite cuisine bien aménagée, et d’un beau lit dans lequel je plongerais bien sans tarder… Mais… Un lit ? Ah non… 4 lits, dont trois superposés dans une chambre annexe ! Va-t-on devoir se disputer le double au Chifoumi ? Bon princes, on s’incline, et on se terre dans nos étroites couchettes. Ayant dormi toute mon enfance-adolescence en lits superposés, je me remets facilement de la surprise, mais autant vous dire que le souple Aymeric apprécie moyennement^^! J’aurais peut-être du préciser que Marie et Guillaume n’étaient pas nos enfants ? Les bambins amis arrivent, calés dans les fauteuils et le canapé, on discute des modalités de la journée du lendemain, et on file reprendre des forces pour l’affronter !

 

Holiday Suites Blankenberge Holiday Suites Blankenberge Holiday Suites Blankenberge

 

Samedi matin, on se relaie à la douche, on petit-déjeune face à la mer, qu’on a le loisir d’apprécier à travers notre grande baie vitrée ! Ce réveil a un doux goût de vacances, on pense déjà à celles de cet été, qu’on espère plus ensoleillées ! Mine de rien, le soleil commence à se lever, on distingue enfin l’océan du ciel bleuté. Direction Bruges! En mon for intérieur, j’espère que mes trois compagnons apprécieront la Venise belge, le rendez-vous manqué de Guillaume et Marie il y a deux ans, celui que j’arpentais l’an dernier pendant qu’Aymeric planchait sur son concours. On laisse la voiture à deux pas de la gare (pour 3,50 euros la journée),  et tout de suite, on se faufile dans le dédale de ruelles pavées qui compose le cœur de la cité. Une valse de blogueuses mode, d’encore rares passants, de belles façades de brique et des vitrines ornementées de cygnes se croquent sur ces premières esquisses de la journée…

 

week-end à bruges week-end à bruges week-end à bruges vue depuis le beffroi, bruges vue depuis le beffroi, bruges hopital saint jean, bruges hopital saint jean, bruges

 

On en vit d’ailleurs une très belle, touristique, comme on les aime… On flâne le long des canaux, on décide même d’y voguer en compagnie de Captain Igloo, on bave devant les vitrines des innombrables chocolateries, ornementées avec gourmandise pour Pâques, on longe le BeerWall, on s’extasie place du Bourg, on photographie les jonquilles du Béguinage, on achète des gaufres Chez Albert, on observe l’éveil du printemps, on rit des cygnes coléreux du « lac d’Amour », et on déguste des petits plats fondants au One Minnewater. Je me suis enfin initiée à la carbonnade flamande, et j’étais bien bête d’y rechigner ! On finit la journée sur les hauteurs, ou presque, du Beffroi, après avoir attendu 1h au premier palier pour nous engager dans son colimaçon de 366 marches. Du classique, des classiques, mais j’aime suivre les sentiers battus, découvrir et redécouvrir cette ville aux milles détails, flâner sans objectif particulier, sans courir pour admirer tel ou tel point d’intérêt ou tester telle ou telle nouvelle adresse ! On profite, on rattrape la distance qui nous a à nouveau séparés ces dernières semaines, on enregistre de beaux souvenirs pour les prochaines.

promenade sur les canaux, bruges déjeuner one minnewater, brugesbeer wall, brugesweek-end à brugesbeer wall, bruges vue depuis le beffroi, brugesvue depuis le beffroi, brugesweek-end à brugesweek-end à brugesweek-end à bruges week-end à bruges promenade sur les canaux, bruges

 

=> Pour retrouver mon petit guide sur Bruges.

 

La soirée est un peu moins paisible. On aurait pu paresser à l’appartement et se cuisiner un bon petit plat, mais on cède à la gourmandise et à la facilité : un dîner italien près du feu sans faute au Portobello , à 50m de notre suite, qui, question situation, face à la plage et la jetée, n’a rien à déplorer… On dépense ensuite les calories fraîchement accumulées au Goolfy… Vous ne connaissiez pas ? On a essayé, et adopté, cette espèce de casino pour enfants organisé autour d’un golf fluo dans le noir… que nous n’avons pas essayé, préférant « dégommer » des clowns avec des balles ou nous affronter au beer pong (sans bière !). Les petits jeux sont à 1 euro, et permettent d’accumuler des tickets, avec lesquels nous avons « acheté » des bonbons. Notre vie est géniale, haha… Bref, le temps d’une soirée, on retombe en enfance… Sans vergogne ! (Bon, en vous racontant cela, j’ai l’impression d’avoir 10 ans… Vivement ma prochaine soirée pyjama !)

NB : Je ne suis pas sûre que vous adhérerez autant que nous au concept, mais en famille, le lieu permet de passer un chouette moment.

 

Dimanche. 8h30, 7h30 en réalité. Réveil difficile, les yeux collés, face à un océan fondu dans la brume. On s’est couchés tard, j’ai peiné à m’endormir, et on a perdu une heure cette nuit… Un peu moroses, on remballe nos affaires, déjà.

 

 

Direction Ostende, pour longer le bord de mer, déguster une dernière gaufre et plus si affinités. Sur la route, peu après le Coq, on ne résiste pas à l’envie de s’arrêter un instant dans les dunes. Le sifflement du vent couvre le remous des lames venues s’échouer sur la plage vaste et presque déserte. On rabat nos capuches, on se fraye un petit chemin dans le sable, on se faufile sous les barbelés pour prendre un peu de hauteur et observer cette mer agitée et ses vagues virevoltantes…
Ah… Vivement l’été !

 

 

Midi déjà. Nos ventres affamés crient famine face la carte du Jills Beer & Burgers. On ne souhaite pas les contrarier, on cède à leur appel du pied, et on se délecte des énormes burgers qui nous sont servis. Nos papilles nous remercient… Les pupilles, elles, sont quelque peu peu déçues, des travaux sont en ce moment menés sur la plage d’Ostende, et un gros tuyau nous gâche la vue. J’avais aimé découvrir Ostende dans le cadre du Crystal Ship, mes compagnons ne sont pas de grands amateurs de street-art, on ignore donc le parcours et on flâne le long du bord de mer…

 

 

Le temps aidant et la fatigue des uns montant, on décide de ne pas s’éterniser et de regagner nos carrosses … après une dernière pause sucrée :)! C’est la fin d’un week-end chargé et riches en (belles) émotions !

 

—–

 

 

Et puisque ce week-end n’aurait pas eu lieu sans l’invitation d’Holiday Suites, voici en quelques points ce que l’on a pensé de leur concept :)!

 

On a aimé:

 

  • la flexibilité: nous n’avions aucune contrainte à prendre en compte pour récupérer nos clés (pas d’heure d’arrivée à signaler :  le code du lounge nous avait été envoyé par mail et nos clés se trouvaient déjà à l’intérieur)
  • la surface de notre appartement, idéale pour 5 personnes
  • sa décoration simple mais moderne
  • sa situation, face à la mer, à deux pas des restaurants ou casinos (même si nous n’y sommes pas allés)
  • ses belles baies vitrées avec vue sur la mer, justement
  • les différentes installations qui permettent de s’installer tranquillement ici pendant quelques jours (étendard à linge, cuisine équipée, télévision, wifi performant, bouilloire, vaisselle, frigo, grille-pain, cafetière…)
  • l’insonorisation

On a moins aimé:

 

  • les matelas trop fermes. Cela ne m’a pas forcément dérangé, mais Aymeric a très mal dormi.
  • chercher une place pour se garer! Le stationnement est assez exorbitant, et trouver une place près de l’établissement pour décharger nos sacs n’a pas été une mince affaire!

 

A noter:

 

  • les draps sont fournis (mais c’est à vous de faire vos lits, comme à la maison 😉 )
  • les serviettes de bain ne le sont pas, pensez à emporter les vôtres
  • il est possible de petit-déjeuner dans l’établissement
  • les prix de réservation sont dégressifs (7 nuits= jusqu’à 40%)
  • ils ne sont pas exorbitants (ex: 374 e pour 4 pour 2 nuits sur une simulation pour un week-end à Blankenberge en mai)
  • il est possible de venir avec son animal de compagnie 🙂

 

Une dernière note sur Blankenberge:

 

Nous n’avons pas d’enfants (enfin, plus de 100 par semaine à l’école entre nos différentes classes, mais cela ne compte pas), mais Blankenberge me paraît être un lieu idéal pour un séjour en famille : les plages y sont vastes, et fort aménagées avec de nombreuses structures pour enfants, sans parler des établissements comme Goofy qui proposent pas mal d’animations pour ces derniers 🙂 !

Je pense que c’est là tout l”intérêt de la ville, dont nous avons beaucoup apprécié la localisation, mais qui, autrement, ne nous a pas forcément charmés ^^!

Vous pouvez aussi aimer...

7 Commentaires

Sunwhere 3 avril 2018 - 12 h 53 min

Ca me rappelle mon roadtrip belge de l’année dernière 🙂
Je retrouve le Bruges que j’avais visité, et découvre le côté d’Ostende car j’avais opté pour Knokke pour voir la mer

Joli week-end !
Des bisous
Julie (ex En mode Bonheur ;))

Reply
Lefebvre 3 avril 2018 - 21 h 32 min

On vous lit avec plaisir…c est plein fraîcheur
Ca donne envie de retourner à Bruges en passant par ce bord de mer et découvrir les dunes .
Elisabeth

Reply
Samsha 3 avril 2018 - 22 h 42 min

J’aime vraiment beaucoup l’architecture du nord et l’ambiance qui se dégage de la ville de Bruges, ses petites ruelles et ses bonnes adresses. ça me donne envie d’y retourner (https://thecosmicsam.com/2017/05/21/une-journee-a-bruges/)
Je découvrirai bien les côtes également, ça a l’air très joli, parfait pour un week-end entre émis en effet!

Reply
Jomaya 4 avril 2018 - 16 h 43 min

Bruges a l’air trop mignonne ! Dire que la Belgique n’est pas si loin de chez moi, mais que je n’y pense jamais pour mes virées week-end. Merci de me rappeler qu’il ne faut pas forcément faire des heures d’avion, et que l’on a des merveilles à notre porte (ou presque)

Reply
aFabulousTrip 12 avril 2018 - 12 h 12 min

De très belles photos, que ce soit le paysage, l’architecture extérieure ou même l’intérieur de l’appartement !

Reply
Steven on aFabulousTrip 12 avril 2018 - 12 h 15 min

De très belles photos, que ce soit le paysage, l’architecture extérieure ou même l’intérieur de l’appartement !

Reply
Chloé 15 avril 2018 - 20 h 03 min

Merci Steven!

Reply

Laisser un commentaire

Enregistrer mon nom, mon e-mail et mon site web dans le navigateur pour mon prochain commentaire.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies. Accepter